Économie: du Journal les Affaires à Reflet de Société

Économie: du Journal les Affaires à Reflet de Société

Raymond Viger                                 Dossier Économie

Vendredi, 12 juin. Reflet de Société organise une conférence de presse pour officialiser le prix du magazine de l’année, présenter ses stages en journalisme et en journalisme international ainsi que sa nouvelle équipe journalistique 2009.

Une nouvelle équipe encore! Parce que les journalistes passent en coup de vent dans notre magazine. Quelques-uns n’ont eu le temps d’écrire que quelques articles avant de se retrouver au magazine L’actuallité, à Radio-Canada ou dans un autre média conventionnel.

L’industrie des médias

L’industrie des médias est en train de frapper un sérieux mur. Les principaux médias ont fait une première vague de mise à pied. Une deuxième vague de congédiement est en préparation. Les stages journalistiques ont été fermé autant à La Presse qu’à Radio-Canada….

Pendant ce temps, Reflet de Société augmente le nombre de ses journalistes, augmente le nombre de stages… Tout un contraste. L’avantage que nous avons pour l’instant est de pouvoir constituer une équipe qui sera stable pour quelques années.

Du journal Les Affaires au magazine Reflet de Société

Dans la conférence de presse que nous avons organisé, le chroniqueur économique Jean Gagnon a pris la parole pour présenter ses motivations à rejoindre l’équipe de Reflet de Société. Une présentation qui mérite d’être rendu public (au cas où les médias conventionnels n’en parlent pas). Cette présentation donne un bon topo de l’état des médias au Québec.

À tous ceux qui pratiquent le métier de journaliste, ou qui œuvrent de façon générale dans le monde de l’information, je n’ai pas besoin d’expliquer que l’industrie est en bien piètre état. Non pas en fonction du capital humain sur lequel elle s’appuie, mais plutôt en fonction des ressources financières, principalement celles provenant des revenus publicitaires dont la chute s’est accélérée dangereusement depuis le début de la crise économique.

Au cours des derniers mois, je me suis retrouvé au cœur de la tempête qui secoue le monde journalistique. À l’emploi de Transcontinental depuis 8 ans, plus spécifiquement au journal Les Affaires à titre de journaliste et chroniqueur, mon poste a été coupé le 18 février alors que l’entreprise procédait à une opération majeure de rationalisation. Ce jour-là, Transcontinental a mis à pied 1500 personnes, soit 10 % de sa force de travail. Imprimerie, magazines, hebdos, journaux, personne ne fut épargné.

Quatre mois plus tard, la situation ne semble pas s’être redressée, si bien que mes ex-collègues encore en poste craignent d’être frappés par d’autres coupures au cours des prochains mois.

Après avoir encaissé le coup du 18 février, ma première réaction fut de profiter des contacts établis durant les dernières années et d’aller rencontrer les gens des grands groupes de médias, soit la Presse canadienne, Gesca, Quebecor et Radio-Canada, le but étant de faire un bilan des avenues disponibles à la poursuite de ma carrière dans le monde de l’information.

J’ai vite réalisé que la situation était la même partout. Des restrictions budgétaires menaient immanquablement à d’importantes coupures chez tous ces groupes. L’ampleur de ces coupures m’est apparue dans toute sa dimension lorsque j’ai appris que Radio-Canada et Gesca coupaient jusqu’à leurs programmes d’embauche de stagiaires.

J’ai eu le sentiment que l’industrie de l’information était en guerre, qu’elle était envahie de toute part et qu’elle se demandait comment elle allait survivre.

Mais en même temps, désireux de lancer un blogue pour éviter de tomber dans l’inactivité, j’ai contacté Raymond Viger, de qui j’avais suivi une session de formation, afin d’obtenir un support technique. J’y ai trouvé beaucoup plus. J’ai découvert que si l’industrie de l’information était en guerre, chez la presse communautaire, on organisait la résistance.

Reflet de société est bien vivant. Le groupe a des projets. Les changements technologiques, tel l’avènement du numérique, ne l’effraient pas. Le développement se poursuit malgré les conditions économiques.

C’est avec grand plaisir que j’ai accepté de collaborer au magazine à titre de chroniqueur économique et de développer mon blogue à travers, et grâce à l’assistance du groupe de Reflet de société.

J’espère que ces chroniques permettront à un plus grand nombre de mieux comprendre l’évolution de la situation économique et d’en tirer avantage. Et je souhaite que le blogue devienne un endroit de débat sur toutes les questions économiques et financières qui impactent notre vie de tous les jours.

Une présentation de M. Jean Gagnon qui m’a touchée et émue. Toute l’équipe a bien appréçié son allocution.

Merci M. Gagnon pour votre présence et votre implication.

VOS COMMENTAIRES SUR CHRONIQUEUR ÉCONOMIQUE DU JOURNAL LES AFFAIRES.

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous  par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

poesie-urbaine-jean-simon-brisebois-art-de-la-rue Poésie urbaine. Renaissance. Depuis 1997, Jean-Simon Brisebois s’est découvert une passion pour écriture. Il s’implique activement dans divers projets communautaires dans Hochelega-Maisonneuve.
Renaissance est un recueil de pensées et de poèmes parlant autant de son amour de la vie que d’espoir. 4,95$

Disponible par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/Livres.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

Mots clés Technorati : ,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,

Introduction: Lisa Melia, stagiaire à Reflet de Société

Introduction: Lisa Melia, stagiaire à Reflet de Société

Lisa Melia

«Ce serait bien si tu pouvais écrire quelque chose sur toi dans le blog des stagiaires, une sorte de présentation».

C’est à ce moment là qu’il faut répondre oui, et avec le sourire. Mais je n’ai pas pu m’empêcher de grincer des dents. Ecrire sur moi: exactement ce que je n’aime pas! Je ne sais jamais vraiment quoi dire, et je n’aime pas non plus accumuler les phrases commençant par «je». Mais quand on aimerait devenir journaliste, refuser d’écrire quelque chose, même si c’est quelque chose sur soi, ce n’est pas très malin. Et la politesse veut qu’on se présente quand on arrive quelque part!

Les pourquoi d’un stage à Reflet de Société

Il faut donc se lancer! Et un stage au Journal de la Rue sera sûrement une bonne solution pour brider un peu cette timidité inutile. Mais pourquoi, pour ce faire, traverser l’Atlantique?

Je suis une étudiante française qui vient du sud de la France, de la belle ville de Toulouse, la ville rose (oui, je fais présentement de la publicité!). J’y étudie les sciences politiques, terme trompeur qui recouvre l’histoire, la sociologie, l’économie, le droit et (quand même!) les sciences politiques. Pourquoi Montréal, donc? Je répondrais bien «pourquoi pas?» mais ça n’est jamais un argument très percutant. Et j’ai de bien meilleures raisons. D’abord, parce qu’une première visite au Québec il y a quatre ans m’a laissé de très bons souvenirs et l’envie de revenir. Ensuite, et surtout, parce que je n’avais pas envie de faire un stage café-et-photocopie, et que Reflet de Société propose une façon de travailler intéressante.

Un journal qui allie plusieurs supports, plusieurs journalismes, et qui permets à ses stagiaires de vraiment découvrir différents aspects du métier, c’est plus rare qu’il n’y parait. Quand en plus on peut découvrir un nouveau pays et une nouvelle région du monde, il n’y a plus de beaucoup de raisons d’hésiter! Donc je n’ai effectivement pas hésité longtemps! Et tant pis pour le dépaysement. Car si beaucoup de choses me paraissent neuves et différentes, ce n’est que du positif, car ca permet de remettre perpétuellement en question ce qu’on croit et ce qu’on pense savoir. On se retrouvera donc sur la toile au fil des expériences!

Vos commentaires pour Lisa Melia

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous  par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

apres-la-pluie-le-beau-temps-recueil-de-textes-a-mediter-croissance-personnelle Après la pluie… Le beau temps. Recueil de textes à méditer. Chaque texte révèle un message, une émotion. Un même texte peut prendre un couleur différente selon notre état d’âme.

Le livre est disponible au coût de 9,95$.

Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/Livres.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel

Mots clés Technorati : ,,,,,,,,,,,,,,,,,

En DIRECTion du Viet-Nam obtient son site Internet

En DIRECTion du Viet-Nam obtient son site Internet

Gabriel Alexandre Gosselin

enDirectionduvietnam La date de départ du projet En DIRECTion du Viet-Nam approche à grands pas. Reflet de Société soutient le projet de stage en journalisme international pour sa deuxième année consécutive. Sur le site web de notre magazine, vous pouvez désormais vous renseigner plus en détails sur le stage journalistique en question, sous tous ses aspects: la définition du projet avec documentation sur le pays qui sera couvert (le Viet-Nam), des informations sur les stagiaires, etc.

Pour visiter ce site, il ne s’agit que de se rendre au www.refletdesociete.com. Dans la liste de promotions, à votre droite, vous pourrez cliquez sur En DIRECTion du Viet-Nam, en haut de la page. Tout simplement!

Soutenez le projet En DIRECTion du Viet-Nam

costarica Le projet En DIRECTion du Viet-Nam se veut la deuxième édition d’un projet de stage en journalisme international ayant vu le jour en 2007-2008, alors baptisé En DIRECTion du Costa Rica. Quatre finissantes en journalisme du Cégep de Jonquière et deux accompagnateurs furent de passage au Costa Rica pour une récolte d’information qui a duré un mois. Le tout a débouché sur la production d’un magazine spécial.

Écrit, réalisé, conçu et monté par les 6 participants au stage professionnel, il est possible de se procurer le numéro spécial En DIRECTion du Costa Rica pour la modique somme de 5$. Les recettes de vente de ce magazine iront au projet de cette année, En DIRECTion du Viet-Nam. Procurez-vous votre copie, informez-vous sur un pays visité par de jeunes initiés au journalisme international et aidez d’autres apprentis journalistes à vivre une expérience professionnelle des plus précieuses!

Vous pouvez également aider le projet par le site de Reflet de Société en faisant un don à l’organisme. En faisant le don, vous pouvez indiquer à quelle branche de l’organisme vous souhaitez qu’il soit versé. Mentionnez le projet En DIRECTion du Viet-Nam et le tour est joué!

Vos commentaires sur le site web de En DIRECTion du Viet-Nam

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous  par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

poesie-urbaine-jean-simon-brisebois-art-de-la-rue Poésie urbaine. Renaissance. Depuis 1997, Jean-Simon Brisebois s’est découvert une passion pour écriture. Il s’implique activement dans divers projets communautaires dans Hochelega-Maisonneuve.
Renaissance est un recueil de pensées et de poèmes parlant autant de son amour de la vie que d’espoir. 4,95$

Disponible par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/Livres.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

Mots clés Technorati : ,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,

De retour

Alors oui, me revoilà! Je suis de retour dans la sphère de Reflet de Société. Raymond Viger, après le stage du printemps dernier, m’a offert un poste de journaliste dans son équipe. Une offre de laquelle je n’ai pu me détourner. Depuis maintenant une semaine et demie, j’ai regagné les bureaux du Café-Graffiti, et je n’ai pas l’impression que ça va chômer par ici.

 

Bon, je suis certain qu’à ce point-ci de mon texte, une question vous vient en tête et vous hante sans répit : «Pourquoi écrit-il encore à titre de stagiaire, alors qu’il est maintenant un journaliste officiel de Reflet de Société?» Et bien, pour répondre à vos grandes interrogations le plus pertinemment possible, je vous dirais que de un, je considère que j’ai encore beaucoup à apprendre sur le monde du journalisme, donc que le titre de stagiaire est un chapeau qui me va encore comme un gant. Puis de deux, je dois vous avouer qu’après mon expérience du printemps passé, je me suis attaché par la force des choses à ce blogue, Reflet des stagiaires, que Mally-Tamara et moi avions créé pour les bienfaits de notre stage.

 

Je tenterai d’alimenter ce blogue du meilleur de moi-même en partageant avec vous des tranches de ma nouvelle vie de journaliste, des remarques sur l’actualité ou encore des petits clins d’œil à gauche et à droite.

 

C’est donc sur cette introduction que je vous invite à revenir me lire aussi souvent qu’il vous plaira de le faire, et de laisser vos commentaires, si lieu de commenter il y a.

 

À très bientôt,

Gabriel.

 

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous  par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

couverture  livre jean-simon copie Poésie urbaine. Je me raconte. Jean-Simon Brisebois. Depuis 1997 Jean-Simon s’est découvert un goût pour l’écriture. Après avoir publié une trilogie poétique aux Éditions TNT(Entité en 2008, L’âme de l’ange en 2007 et Renaissance en 2006), plusieurs de ses lecteurs étaient curieux de savoir lesquels de ces textes parlaient le plus de lui. Il revient donc en force avec Je me raconte, un court récit autobiographique. Laissez-vous guider dans le monde particulier de ce jeune auteur!  7$

Disponible par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/Livres.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

Les stagiaires de Reflet de Société

Les stagiaires de Reflet de Société

Gabriel-Alexandre Gosselin et Mally-Tamara Morin-Doré, des étudiants d’ATM, l’école de journalisme du Cegep de Jonquière, viennent de terminer leurs stages à Reflet de Société.

Morgan Lapeyre de l’Université Mc Gill et Claire Gaillard de l’Université de Montréal débutent leurs stages. Vous pouvez lire leurs anecdotes et aventures sur le blogue: http://refletdesstagiaires.wordpress.com/

Bienvenue aux nouvelles stagiaires et bonne lecture de leurs péripéties.

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous  par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

conte-illustre-enfant-jeune-ecrivain-livre-illustrationConte illustré ralliant l’imagination débordante de Patrick Viger, un jeune de 15 ans, l’expérience littéraire de Raymond Viger et les illustrations professionnelles de Victor Panin. Patrick Viger a commencé à écrire en duo avec son père dès l’âge de 8 ans. Cette écriture a commencé par un jeu; une façon d’établir une relation entre un père et son fils. Ce conte illustré a été écrit pour le plaisir et l’amusement. 4,95$

Disponible Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/Livres.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

Prendre son mal en patience

Prendre son mal en patience 

Levée en retard ce matin, je me rends au Café Graffiti pour commencer ma journée. Durant la matinée, je décide de laisser un peu de répit à mes sources. Donc je fais quelques recherches, retranscrit des notes et parle un peu de mes sujets avec Dominic.

En après-midi par contre, j’attaque. Au premier téléphone j’appelle trop tôt, la personne en question dîne encore, pour l’instant tout est sous contrôle. Puis j’appelle à Drummondville, pour parler de bénévolat chez les jeunes, malheureusement la dame à qui je veux parler est déjà en entrevue, je laisse donc un message. Puis, je reçois un e-mail qui m’annonce que la rencontre que je voulais avoir avec un médecin serait le 2 mai. Mon stage fini le 4, donc ce sera un peu juste.
Je ne sais pas si je vais réussir à avancer d’ici la fin de la journée. J’espère que oui, mais je n’en suis pas certaine, puisque qu’en finissant d’écrire mon blogue, je suis tombée sur deux répondeurs. En fait, je dois attendre. Je crois que la patience est une excellente qualité pour un journaliste, qualité que je vais devoir développer.

Mally-Tamara Morin Doré

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous  par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

conte-illustre-enfant-jeune-ecrivain-livre-illustrationConte illustré ralliant l’imagination débordante de Patrick Viger, un jeune de 15 ans, l’expérience littéraire de Raymond Viger et les illustrations professionnelles de Victor Panin. Patrick Viger a commencé à écrire en duo avec son père dès l’âge de 8 ans. Cette écriture a commencé par un jeu; une façon d’établir une relation entre un père et son fils. Ce conte illustré a été écrit pour le plaisir et l’amusement. 4,95$

Disponible Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/Livres.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

L’esprit d’équipe

L’esprit d’équipe

Une troisième semaine prend son envol aujourd’hui pour les stagiaires à Reflet de Société. Une autre semaine, tous les trois (Dominic, Mally et moi) toujours fidèles au poste dans notre petit bureau sans fenêtre, et pas encore à s’entre-étriper, heureusement. On peut juger que ça va bien.

Nos sujets avancent. Ils faut qu’on se tienne mutuellement au courant, puisque sur plusieurs dossiers, c’est un travail d’équipe qui doit se faire. Une bonne partie des démarches sont faites individuellement : on ne cherche pas nos informations sur le même ordinateur, et malgré ce que vous pouvez bien croire de votre côté de l’écran, lors des entrevues au téléphone, nous ne sommes pas tous les trois en train d’essayer de parler et d’écouter au même combiné, en même temps… Bien que l’image soit inspirante, c ‘est pas vraiment comme ça qu ‘on travaille!

J’ai l’impression par contre qu’on arrive à un point où l’échange va être important. Nos sujets commencent fortement à se développer, on va devoir prendre certaines décisions sur tout ça. C’est à ce moment là qu’on va découvrir la réelle solidité de notre esprit d’équipe. Mais ne prenez pas peur, demain matin, on commence déjà l’entraînement avec une entrevue où tous les trois, nous serons présents. Et je sens qu’on va bien s’amuser!

Gabriel Alexandre Gosselin

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous  par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

apres-la-pluie-le-beau-temps-recueil-de-textes-a-mediter-croissance-personnelle Après la pluie… Le beau temps. Recueil de textes à méditer. Chaque texte révèle un message, une émotion. Un même texte peut prendre un couleur différente selon notre état d’âme.

Le livre est disponible au coût de 9,95$.

Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/Livres.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

Par où commencer ? ? ?

Par où commencer??? 

Tout se déroule bien, plein de choses à assimiler et à découvrir. Le plus difficile c’est de savoir par où commencer. La recherche, la préparation de questions et les entrevues, comment bien se préparer ? Dominic nous guide mais, on est laissés à nous-mêmes, pour prendre de l’expérience et apprendre.

Disons que le travail est bien différent que sur les bancs d’école. C’est beaucoup plus concret et plaisant. Je suis contente de pouvoir participer a toutes les étapes de la production des articles. Nous ne sommes pas seulement la pour faire de l’observation, au contraire on participe à tout.

Pour l’instant, nous sommes seulement au début de la deuxième semaine de stage et j’ai encore beaucoup à apprendre. Ça avance vite et une multitude d’aventure nous attends.

Mally-Tamara Morin Doré

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous  par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

Gambling et Jeu compulsif

La réalité sur les jeux de hasard, un outil de discussion pour les jeunes

gambling-jeu-compulsif-gambler-joueur-pathologique-poker-casinoDVD Gambling. 20$ + 5$ (taxes et frais de transport)

DVD de sensibilisation rassemblant témoignages et interventions de Biz, de Loco Locass, de l’ancienne croupière Éléonore Mainguy, du joueur devenu paraplégique Did Bélizaire et de plusieurs joueurs compulsifs. Le moyen idéal de s’éveiller aux conséquences de la dépendance au jeu.

Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009.

Par Internet: http://www.editionstnt.com/Video.html

Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc, H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

L’introduction

Bonjour à tous,

Je me présente : Gabriel Alexandre Gosselin, 20 ans, stagiaire au magazine Reflet de Société pour les cinq prochaines semaines. Ce stage conclut ma formation en journalisme du cégep de Jonquière, d’où je reviens d’un beau trois ans d’étude. Mais détrompez-vous, je ne suis pas du Saguenay, mais plutôt d’un petit village agricole du nom de Saint-Damase, situé en Montérégie, tout près de Saint-Hyacinthe.

En choisissant Reflet de Société pour l’étape ultime de ma formation, je voulais expérimenter une façon de pratiquer le journalisme qui ne ressemble pas à ce qui est habituellement fait. À ce propos, je ne pense pas que je vais être déçu. Évidemment, il y a une adaptation à cette façon de faire qui s’impose, et qui n’est pas aussi évidente qu’elle en a l’air. Mais elle viendra.

Après quatre jours passés ici, je peux vous assurer que nos tâches ne se limiteront pas à servir du café et à avoir comme lieu de travail principal la  photocopieuse. Déjà beaucoup de projets sont sur la table : tenue d’un blogue, recherche d’information, entrevues, écriture d’articles, et peut-être même une participation à un documentaire télé. De quoi activer la machine du journaliste en herbe!

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

quand-un-homme-accouche-roman-cheminementQuand un homme accouche. Roman de cheminement. Le personnage principal accouche de son enfant intérieur qui devient son ami et son thérapeute tout au long du roman. Ce livre est le premier d’une trilogie qui a été reprise dans L’amour en 3 Dimensions. 9,95$

Disponible Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/Livres.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 33 autres abonnés