Pour ou contre la légalisation de la prostitution

Pour ou contre la légalisation de la prostitution?

Dossier Prostitution et Sexualité                    Par Raymond Viger

Légaliser la prostitution?

Qui est le mieux placé pour influencer ce choix de société qui nous concerne tous? Certains nous dirons que les prostituées sont à même de pouvoir nous dire ce qui est bon pour elles. J’ai été travailleur de rue auprès de prostituées pendant de nombreuses années. J’ai accompagné un certain nombre de femmes qui se prostituaient. J’ai eu l’occasion de les revoir 10 ans plus tard. Même si certaines m’avaient dit avoir fait un choix conscient et éclairé, dix ans plus tard, lorsqu’elles avaient sorti du milieu, leur réponse avait changé. Ces femmes ont eu à faire face à d’atroces souffrances à de aux multiples formes de violences.

Prostitution et politique

Il y a quelques années, le Bloc Québécois a mis sur pied un comité de réflexion concernant la prostitution. Après quelques consultations, trois députés du Bloc Québécois ont déposé un projet de loi visant à légaliser la prostitution.

Le Conseil permanent de la jeunesse, après avoir consulté 19 jeunes prostitués de Montréal et de Québec propose maintenant de décriminaliser les personnes se prostituant et leurs clients. Est-ce que 19 jeunes sont représentatifs de l’ensemble du milieu? Leur opinion sera-t-elle la même le jour où ils ne pratiqueront plus la prostitution?

Quelques groupes communautaires tentent de faire légaliser la prostitution. Je ne vous cacherai pas qu’au début des années 90, j’ai moi-même été en faveur de légaliser la prostitution. Aujourd’hui, je suis cependant ébranlé par de nouvelles informations que nous ne pouvons pas négliger. Des pays tels que les Pays-Bas, l’Allemagne et l’Australie ont légalisé la prostitution depuis maintenant 10 ans. Nous pouvons analyser les résultats de leur expérience avant de nous positionner.

La prostitution: le plus vieux métier du monde?

Un argument en faveur de la légalisation est de penser que la prostitution a toujours existé et qu’elle existera toujours. Pourquoi alors ne pas légaliser? Quand je pense à la femme et aux métiers qu’elle a exercé dans nos sociétés, ce n’est pas comme une prostituée que je la vois. La femme a premièrement été une mère, celle qui veillait à la vie en communauté pendant que les hommes allaient à la recherche de nourriture. Être parent, citoyen de sa communauté. Et cela implique d’être sage-femme, artisane, infirmière, cuisinière… Toutes sortes de métiers qui consistent à prendre soin de l’autre et de sa communauté.

Expérience de la légalisation de la prostitution

Les dix années d’expérimentation, démontrent qu’en légalisant la prostitution, les conditions de vie des femmes se sont détériorées, le trafic des femmes et des enfants a augmenté, la prostitution de rue a triplé. Pire, on voulait légaliser la prostitution pour enlever ce gagne-pain aux groupes criminalisés. Erreur. Ces groupes se sont rapidement organisés et contrôlent les bordels légaux! Si demain matin, la prostitution est légalisée à Montréal, qui a la capacité de s’organiser rapidement, de se trouver des prête-noms et d’avoir l’argent nécessaire pour nous construire de superbes bordels de luxe? Les groupes criminalisés, évidemment.

La prostitution, un choix?

Ceux qui favorisent la légalisation de la prostitution disent que les femmes se prostituent par choix. Dans les faits, n’est-ce pas plutôt par manque de choix? La très grande majorité des personnes qui se prostituent ont été sexuellement agressées et très souvent en bas âge. Est-ce que cela doit être considéré dans notre réflexion?

Combien de personnes se prostituent, forcées directement ou indirectement? Et il y a celles qui n’ont rien connu d’autres, souvent perdues dans une dépendance aux drogues, tentant de fuir leurs souffrances. Est-ce qu’elle se prostitue pour consommer ou consomme-t-elle pour pouvoir se prostituer? Un cercle vicieux qui nous montre qu’il s’agit d’un flagrant manque de choix.

Il est vrai que pour un petit nombre d’entres elles, la prostitution est un choix, un mode de vie qu’elles ont accepté. Une prostitution de luxe où la prostituée garde le contrôle de son corps et est capable de mettre ses limites face aux clients. Mais ce n’est qu’une faible minorité. Peut-on accepter de légaliser la prostitution, sachant que la très grande majorité va en subir les tourments?

Dans ce numéro nous ouvrons le débat avec une nouvelle chronique sur la prostitution. Nous continuerons d’analyser différentes facettes pour vous aider à faire votre propre réflexion. Nous attendons vos opinions, vos questions et vos commentaires sur ce sujet qui nous touche tous, d’une façon directe ou indirecte. N’hésitez pas à nous laisser vos commentaires.

Dossier Prostitution et Sexualité.

Avons-nous l’argent nécessaire pour légaliser la prostitution?

Doit-on légaliser la prostitution?

Les effets pervers de la légalisation de la prostitution.

Les clients de la prostitution.

Les filles dans les gangs de rue et la prostitution.

Prostitution de luxe d’une escorte.

Pour ou contre la légalisation de la prostitution?

Jean-François Lisée de L’actualité et la légalisation de la prostitution.

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous  par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

conte-illustre-enfant-jeune-ecrivain-livre-illustrationConte illustré ralliant l’imagination débordante de Patrick Viger, un jeune de 15 ans, l’expérience littéraire de Raymond Viger et les illustrations professionnelles de Victor Panin. Patrick Viger a commencé à écrire en duo avec son père dès l’âge de 8 ans. Cette écriture a commencé par un jeu; une façon d’établir une relation entre un père et son fils. Ce conte illustré a été écrit pour le plaisir et l’amusement. 4,95$

Disponible Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/Livres.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

136 Réponses

  1. Vous me faites réaliser que le Luxembourg et la France sont tout près effectivement.

    Est-ce que le débat mené au Luxembourg peut réussir à influence le débat et les règlementations de la France?

  2. oui je pense

  3. Vous amenez un point intéressant dans le travail que nous devons faire: « apprendre aux garçons qu’il n’est pas acceptable d’acheter le corps des femmes ».

    Comment voyez-vous que cet objectif pourrait être atteint?

  4. c’est sur qu’en disant aux jeune garçons qu’il n’est pas acceptable d acheter le corp des femme, peut permettre une publicité ou une découverte pour eux. Donc je pense que c’est une question d éducation et de respect a la base. Ce n’est la phrase en elle.

    Et de nos jours, la pub TV, en regardant de plus prés, il y a bcp de pub de matériels avec le corp de la femme. les média jouent un role important sur le charme, la séduction dc qui est aussi en cause de la prostitution.

  5. il y n a pas les garcons, aussi les femmes! les jeunes filles!

    moi j’ai étais trés mal suivi, a partir de mes 17 ans lorque je me suis trouver ds un foyer suite a des violence.

    Et les patrons de cabarets sans généraliser, laisse leur salarié dans les mains de la clientels. c’est sur qu’avec l’alcool, les filles qui travaille ds les cabarets sont différente. dc elles sont trés vite influencer.

  6. moi j’ai eu la bonne recettes pour tomber ds le piège.

  7. Comment combattre l’effet de la publicité et des médias. D’un côté, ils ont une grande influence sur l’éducation, de l’autre, ce sont des entreprises privées qui en cherchent qu’à vendre leurs produits et augmenter les cotes d’écoute.

  8. oui certe

  9. c’est un passe temp pour vous d’écrire ?

  10. je suis en train d’écrire un livre, comme une autobiographie. et quelques scénario pour produire un apercu d’un court métrage sur la prostiution.

    Les titre est  » les sans titres »

    -Une rencontre chic
    -Une balade en vélo
    -Comment on devient une pute de lux
    -les séparés
    -l’ange ….

    J’écrit tout les jours, un paragraphe, une ligne, ou des pages par jours

    je vais tout publié quand je serais reconstruite totalement.

  11. votre métier c ‘est quoi au juste ?

  12. Je fais beaucoup de choses en même temps.

    Je suis journaliste et rédacteur en chef pour le magazine d’information et de sensibilisation Reflet de Société.

    Je suis blogueur (ce qui est presqu’une occupation à temps plein).

    Je suis intervenant auprès de jeunes marginalisés et intervenant de crise auprès de personnes suicidaires.

    Je suis écrivain. Je m’étais fait une promesse de publier un livre par année, mais l’ensemble de toutes mes fonctions m’empêchent de respecter ma promesse. Depuis 1992, je n’ai publié que 6 livres. J’ai un livre qui est pour ainsi dire terminé depuis plusieurs années et je n’ai pas réussi à trouver le temps de lancer l’édition.

    Je suis ausi conférencier et animateur d’ateliers.

    Je suis aussi directeur général de l’organisme Le Journal de la Rue qui chapeaute autant le magazine Reflet de Société que le milieu de vie des jeunes Café-Graffiti.

    Pour les jeunes que j’accompagne, je deviens leur gérant, les amenant dans un cheminement où ils deviennent des artistes.

  13. Pour la question si l’écriture est un passe-temps, je dirais que l’écriture a été une forme d’auto-thérapie, un besoin de m’exprimer et de communiquer.

    Mes styles littéraires sont des plus variés, du blog au journalisme, du roman en passant par la poésie…

    Dans les différentes carrières que j’ai eu, l’écriture a toujours été présente. Et elle le sera toujours.

  14. ok

  15. J’espère que je ne vous ai pas assomé avec ma réponse. Ce n’était pas mon intention.

  16. non chacun son truc

  17. je pense qu’on n’a plus rien a ce dire, en tout cas c’étais sympas de dialoguer.

  18. C’est vrai que je suis demeuré sans voix depuis quelques jours. Effectivement, le dialogue a été très intéressant. Je vous remercie pour votre témoignage que vous nous avez présenté.

    Tenez-nous au courant du développement de votre livre. Si vous avez d’autres idées à nous partager en cours d’écriture, n’hésitez pas à revenir nous visiter. Vous serez toujours la bienvenue.

    De mon côté, je vais prendre le temps de bien relire toutes les informations que vous nous avez livré. En cours de route, si j’ai des questions je vous ferais signe.

    Merci encore de votre implication et de votre présence. Prenez bien soin de vous.

    Raymond.

  19. J’aimerais réaliser un projet sérieux sur le sujet de la prostitution. Un film accompagner d’un grand livre. Le livre noir de la prostitution.

    Avec l’aide de plusieurs personnes, afin de sensibililer le public.

    Crée des images soft et hard de la réalité. de faire des enquètes sur des personnes intérésser.
    J’aimerais rassembler plusieurs personnes pour faire ceci.

    Qu’es ce que vous en penser ?

  20. Avec des personnes comme M Steven Soderbergh, M Hubert Dubois, Jean Francois Dawy qui sont réalisateur et qui ont déjà crée des films sur la prostitution.

  21. Ce projet me semble très intéressant.

    Il est souvent préférable de choisir soit de faire un livre qui pourrait devenir un documentaire ou encore un documentaire qui devient éventuellement un livre.

    Les 2 projets demandes beaucoup d’énergie. Je crois qu’il est plus facile d’en prioriser un avant d’attaquer le 2e.

  22. oui, un énorme documentaire. Pour commencer livre noir de la prostitution serai une bonne base pour un documentaire.

    Il faut que je trouve des personnes qui pourrais y participer.

  23. Je pourrais avoir un intérêt et travailler pour faire publier le livre au Québec. Vous pourriez représenter pour la France.

  24. non pad au québec en particulier, je voulais dire vraiment monté un projet mondiale sur la prostitution.

    Cela concerne out le public dans le monde, traduction en toutes langue.

    De faire vraiment le livre noir de la prostiution.
    DE FAIRE LE LIVRE NOIR DE LA PROSTITUTION

    Cela prendera énormément de temp, avec plusieur personnes.
    Je voudrais réunir plusieurs personnes voir 300 personnes pour participer a se projets. des associasions, des particuliers, des écruvains, des clients, des prostituées, des proxénètes, des partons de cabarets, des patrons de club échangiste, toues les personnes basé sur la sexualités en professionel.

  25. De prendre la question sous un angle mondial est un projet énorme. Je me demande si ça ne devrait pas être une série de livres regroupant une zone. Exemple, un pour l’Europe, un autre pour l’Asie, les pays de l’Est… Juste de couvrir une aussi grande zone est déjà un grand mandat.

  26. […] Prostitution de rue sur les clients de la prostitution; conséquences de légaliser la prostitution sur les effets de la légalisation de la prostitution; Légalisation de la prostitution sur les clients de la prostitution de rue. […]

  27. au dessus !!!! c’est écrit

  28. Les clients

    Pourquoi les clients sont droguer par la prostitution ?

    – plaisir de dominer et de maîtriser la « relation » en payant pour une durée minutée

    – assouvissement de fantasmes qu’ils ne peuvent (ou n’osent) satisfaire ailleurs

    – se payer un petit plaisir de temps en temps, qu’ils considèrent comme aussi anodin que de se payer une bièrecompenser diverses frustrations, qu’ils vivent seuls ou en couples

    – vivre des désirs homosexuels (avec des travestis) sans se l’avouer et sans que ça se sache

    – se faire des petites montées d’adrénaline en fréquentant des milieux interlopes

    – s’envoyer en l’air sans avoir l’air de vraiment tromper son mari ou sa femme

    – pour certaines personnes (pauvres, laides et grosses), ce peut être le seul moyen d’avoir des rapports sexuels

    – se dépuceler pour dire de l’avoir fait ?

    – avoir une minimum de contact et de chaleur humaine (c’est paradoxal pour des prestations faites trop souvent à la chaîne) dans un monde déshumanisé

    Les prostitutions

    Il y a beaucoup de sortes de prostituées et beaucoup de façons d’exercer le « métier ». Le comble de l’horreur est atteint quand la contrainte (directement ou par le biais des menaces sur les familles) et l’esclavage sont la règle. Des mineur(e)s se retrouvent aussi dans la prostitution, sous la contrainte de l’esclavage ou de la misère. Comme dans d’autres secteurs, il est encore plus moche de s’attaquer à des personnes faibles.

    Certains voudraient autoriser, voire légaliser (comme aux Pays-Bas) la prostitution volontaire des adultes et combattre la prostitution contrainte. D’autres considèrent que la prostitution, même volontaire, est toujours une contrainte dégradante, liée à des viols dans l’enfance ou la misère. Ce qui est sûr, c’est que dans la grosse majorité des cas, la prostitution est liée à des contraintes plus ou moins violentes, de manière épisodique ou en permanence. Les personnes qui ne sont pas battues ni menacées sont plus rares.

    Souvent, la prostitution est un choix consécutif à des exclusions et violences sociales, on reste « prisonnier » d’un statut déjà dégradé et méprisé.
    Il y a aussi le cas particulier des transsexuel(le)s qui n’ont souvent pas d’autres possibilités pour survivre étant donné l’intolérance générale.

    Prostitution

    Le client est un maillon essentiel dans la création des réseaux de prostitutions. Comment peut-on encore considérer de nos jours « l’amour » comme une marchandise.

    Il serait peut être un peu temps finalement, qu’on mette la tête des clients dans la boue ! Qu’on les culpabilise car ce sont eux les coupables avec les patrons de cabarets. Ils créent la demande. Directement ou indirectement, il créent les trafics d’êtres humains, de jeunes filles.

  29. Comment peut-on rejoindre les clients pour les sensibiliser, les éduquer. Comment fait-on la prévention pour éviter de perpétuer cette demande des clients?

    NB Dans le message précédent, quand vous avez répondu « C’est écrit au dessus », vous avez répondu à un message automatique. Ce message apparaît lorsqu’un lien vers un autre site est fait.

  30. je peut pas répondre toutes les questions, je n’ai pas envie de répondre sachant que je ne connais pas vraiment la réponse.

  31. Félicitations de pouvoir mettre vos limites et d’être honnête dans vos réponses.

  32. avez vous vu le site que je suis en train de créé concernant la prostitution ?

  33. Oui, je l’ai vu avec le lien que tu as laissé sur mon blogue sur le billet suivant: http://raymondviger.wordpress.com/2008/02/16/pour-ou-contre-la-legalisation-de-la-prostitution/

    Je n’avais pas vu toutes les pages cependant. Vu que sur la première page il y avait un formulaire, je n’avais pas vu qu’il y avait d’autres pages dans le menu à droite.

    Les illustrations sont magnifiques. Est-ce toi qui les a faites?

    Je donne le lien pour que les Internautes puissent s’y rendre: http://www.everyoneweb.fr/prostitution/

    N’oubliez pas de naviguer à travers les différentes pages.

  34. Oui, c’est moi qui a dessiner les dessins sauf les deux dernière en noir et blanc.

  35. Ils sont très beaux. Si tu es intéressé je pourrais regarder la possibilité de les publier dans notre magazine, Reflet de Société. Je pense à la 2e illustration de la fille qui pleure et la 3e avec le fond rouge. Qu’en dis-tu?

  36. oui, avec palisir ! je pourrais avoir un exemplaire du magasine avec mes dessins ?

  37. Certainement.

    J’aurais besoin d’avoir accès aux dessins en version haute qualité pour l’impression. Nous utilisons du 300 DPI.

  38. je t envoi la copie des dessins sur l’adresse hotmail MSN ?

  39. tu as reçu mon mail ?

  40. OK, tout est entré. La qualité est correcte pour être publié aussi.

    Reflet de Société est un magazine. Notre prochain numéro est pour le mois de septembre. Je te tiens au courant de la suite.

  41. ok, c’est cool, de pouvoir publié mes dessins !

  42. C’est toujours plaisant de voir nos textes, nos dessins et autre créativité trouver leur place et avoir de la visibilité.

  43. oui, merci pour la proposition

  44. C’est un plaisir de vous soutenir et de participer à votre démarche.

  45. Bonjour,

    Septembre arrive… La publication de mes dessins seront publié ?

  46. Le magazine Reflet de Société est en fin de parcours pour aller à l’imprimeur. Il peut toujours y avoir des changements de dernière miinute, mais s’il n’y a pas de changements, effectivement l’un de vos dessins sera publié dans le numéro de septembre.

  47. ok, dc se n’est pa

  48. Excuse-moi, je ne comprends pas le sens de la dernière phrase.

  49. je disais avant que ce n’est pas grave si mes dessins ne seront pas imprimer.

    Super! j’ai envoyé mon adresse sur l’adresse hotmail pour recevoir le magasine.

    Merci, c’est cool

  50. Je suis content que nous ayons pu publier un de tes dessins. J’ai hâte que tu reçoives le magazine. Tu m’en donneras des nouvelles.

  51. Oui, je vous donnerais des bonnes nouvelles. Concernant la prostitutions ds les cabarets.

    j’en n’ai d’autre des dessins.

  52. J’apprécie toujours de vous lire. Pour les autres dessins, vous pouvez me les envoyer, je verrais si je peux les publier.

    Au plaisir.

  53. J’ai bien reçu les magasines, merci !
    Je trouve cela trés bien, de parler de différentes situation de la vie de nos jours.

    J’ai l’impression que plus les jours passe plus les gens vivent des histoires de plus en plus horrible.

    Nos socièter deviennent moche sur certaine point, a mon avis a la base, ces probleme sont dù aux différence de tout en générale.

    Mais je ne voi pas d’article sur la prostitution !!!!!!!!
    c’est domage.

  54. Nous avons eu deux articles sur la prostitution dans le numéro précédent. D’un numéro à l’autre, les thèmes différent et alternent.

  55. How i may contact admin this site? I have a question.
    iijiivei

  56. Vous pouvez contacter l’administrateur du site à l’adresse suivante: raymondviger@journaldelarue.ca

  57. Bonjour,Bonsoir,

    Actuellement je suis en train de faire le point sur mon passé, c’est à dire je suis en train d’écrire mon histoire, comment je suis devenue prostitué à 18 ans …

    Et j’aimerais savoir comment je pourrais publier mon histoire ? aussi, comment il me serais possible avoir une aide de mise en forme de mon texte… vous qui es écrivain.

    Dans l’attente de vous lire.

    Merci

  58. Bonjour Prostitution.

    Cela faisait un bout qu’on avait pas eu de vos nouvelles.

    Si vous avez un éditeur, c’est lui qui va s’occuper de faire corriger le manuscrit ainsi que de faire la mise en page.

    Est-ce que le document est sur document Word ou s’il est écrit à la main?

  59. Oui, sa faisait un bon bout de temp …

    J’ai commencer à écrire sur word

  60. J’ai commencer à écrire sur word

  61. À partir du moment que le manuscrit est soit dactylographié ou sur Word, vous pouvez dès lors le présenter à un éditeur.

    À cette étape-ci, vous n’avez pas à faire l’infographie. Il y a d’autres étapes avant, notamment la correction du manuscrit qui peut nécessiter quelques réécritures. L’infographie est la dernière étape avant de l’envoyer à l’imprimerie.

  62. ok,vous pouvais m aider a la coorection. je peut vous envoyé le manuscrit pour une correction. c’est une histoire courte de 2 pages

  63. Même la correction se fait avec l’éditeur. Parce que l’éditeur peut demander une réécriture.

    Puisqu’il n’y a que 2 pages, vous pouvez me l’envoyer et je pourrais regarder pour les corrections ou des propositions sur le texte.

    Mon courriel; raymondviger@hotmail.com

  64. c’est gentil, merci

  65. […] Prostitution de rue sur les clients de la prostitution; conséquences de légaliser la prostitution sur les effets de la légalisation de la prostitution; Légalisation de la prostitution sur les clients de la prostitution de rue. […]

  66. […] Prostitution de rue sur les clients de la prostitution; conséquences de légaliser la prostitution sur les effets de la légalisation de la prostitution; Légalisation de la prostitution sur les clients de la prostitution de rue. […]

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :