L’échangisme, le voyeurisme et les orgies

L’échangisme, le voyeurisme et les orgies

Raymond Viger Dossier Journal de Montréal

Le Journal de Montréal du 14 et du 15 août nous livre deux articles sur la réalité des clubs d’échangisme depuis leur légalisation en décembre dernier.

J’ai été étonné d’apprendre que la définition de l’échangisme qui se pratique semble être très différente de ce que je m’imaginais. Pour moi, l’échangisme rimait avec échange de partenaire sexuel avec un autre couple. Le tout pouvait se passer chacun dans sa chambre. La réalité décrite y ait toute autre. Une scène centrale (plutôt des lits) où plusieurs couples livrent leurs ébats amoureux devant des voyeurs. Être échangiste, toujours selon ma définition, ne veut pas dire être automatiquement exhibitionniste.

Vos commentaires sont les bienvenus pour m’aider à mieux comprendre ces réalités.

Hypersexualisation: le Québec abandonne-t-il ses enfants?

Le sexe banalisé

Publicités sexistes au Collège Notre-Dame

Les jeunes nous parlent de sexe

L’hypersexualisation, pas juste une mode

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous  par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

reflet-de-societe-magazine-drogue-prostitution-suicide-alcool-gang-de-rue-gambling Internet-o-thon pour soutenir le magazine communautaire Reflet de Société édité par le Journal de la Rue. C’est le temps de vous abonner pour montrer votre soutien à votre revue sur l’actualité communautaire et sociale. Toute contribution supplémentaire pour soutenir notre cause est la bienvenue.

Par téléphone: (514) 256-9000, ext.: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.refletdesociete.com/Abonnement.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

Une Réponse

  1. Il y a en fait plusieurs réalités différentes au sujet de l’échangisme. Ma conjointe et moi-même avons décidé de pratiquer l’échangisme il y a un peu moins d’un an maintenant.

    Pour nous, le mot échangisme n’avait pas la même signification il y a un an que celle que nous lui donnons aujourd’hui. Nous avons découvert en fait, en traçant notre propre route, que l’échangisme comporte en fait une série de strates, ou sous-groupes qui ont chacun leur propre réalité, selon ce que vous y recherchez. Aussi, à la lecture de livres sur le sujet, on s’apperçoit qu’il y a des échangistes dit « physiques », où le rapport sexuel tient une place prédominante, et d’autre du type « cérébral », où l’aspect social est beaucoup plus important. Sans dénigrer un type ou l’autre, nous nous sommes naturellement dirigé vers les « cérébraux », car le contact interpersonnel qui débute toute relation, même chez les échangistes, est ce qui est le plus important pour nous. Nous aimons aprendre à connaître ceux avec qui nous allons éventuellement « baiser ». Et si le contact sexuel n’arrive jamais, nous retirons tout de même de la satisfaction à avoir flirter, discuter, et même à avoir développer une certaine forme d’amitié à l’occasion.

    Il y a donc des clubs pour chacune des différentes catégories d’échangistes, et c’est très bien comme ça. Celui que nous fréquentons ne plairait probablement à ceux qui sont plus du type physique, car il n’y a aucun attouchement de permis, ni aucun nudité. Des caresses sur la piste de danse est probablement ce qu’on y retrouve de « pire ».

    Nous avons découvert dans cette communauté, des gens très biens, articulés et gentils. La nature des échangistes est sociable et la plupart des couples rencontrés sont très amoureux l’un de l’autre, ont un certain vécu et font preuve de grande maturité, d’écoute et la conversation est un point fort qu’ils ont tous en commun. Bref, nous avons constaté que nous étions très loin du stéréotype des couples en détresse dont la femme sert de monnaie d’échange pour des hommes prédateurs.

    Il y en a donc pour tous les goûts. Selon le style d’échangisme que vous voulez pratiquer, vous trouverez les gens et les endroits qui vous conviennent. Le plus important est de bien défénir ce que l’échangisme représente pour vous, de fixer vos limites ensembles et d’être totalement transparent avec votre conjoint dans vos démarches.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :