racoleuses-ou-prostituees-2eme-partie/

Racoleuses ou prostituées, 2e partie 

Je suis allé, à ma première soirée au Cambodge, prendre une bière avec un chauffeur de taxi de la place. Il m’a amené dans un endroit qui ressemblait un peu à celui où j’étais allé à Hô Chi Minh-Ville, au Viêt-nam.

Cette fois, les filles sont derrière le bar. Elles s’assoient devant les clients, discutent avec eux, les font boire. Elles sont payées au rendement, soit à ce que le client achète.

Cette fois, pas de matronne. Les filles sont plus indépendantes. Elles voguent d’un client à l’autre, échangent leur place entre elles. Elles sont toutes vêtues d’un t-shirt Tiger, une marque de bière populaire en Asie. La tenue est complétée d’une jupe qui n’est pas mini, de même que des talons hauts.

Encore une fois, il y avait une petite jeunesse sans expérience. Authentique, à la difference des autres serveuses. Mais pour combien de temps…

J’en discutais avec Normand, un cooperant pour Oxfam au Cambodge. Il m’a dit que ces jeunes filles, en y mettant le prix – 20$US – terminent la soirée avec le client. Il m’a également dit que la petite, rencontrée au Viêt-nam dans des circonstances similaires, avait été baptisée avant même de commencer son travail au bar.

Il m’expliquait que ces filles ne se voient pas comme des prostituées. Elles ont trouvé un moyen leur permettant de subvenir tant à leurs besoins qu’à ceux de leur famille. Ici, vu les possibilités d’emploi, c’est une façon de vivre qui vaut mieux – selon elles – que de passer sa journée à vendre n’importe quoi sur le bord de la rue pour 1$ la journée.

D’autant plus, m’explique Normand, que ces filles se cherchent surtout un mari. Un étranger de préférence, qui pourrait assurer leur bien-être et celui de leur famille.

J’ai vu la même chose en Afrique. Ces gens, qui se lèvent tous les jours dans le but de trouver assez de quoi manger et vivoter, voient l’amour comme une façon de se sortir de leur misère. Ici, malheureusement, l’amour est synonyme d’argent.

https://journaldelarue.wordpress.com/2006/11/03/sejourner-avec-le-trafic-sexuel-3/

https://journaldelarue.wordpress.com/2006/11/15/traite-des-femmes-et-prostitution-internationale-en-asie/

https://journaldelarue.wordpress.com/2006/11/13/racoleuses-ou-prostituees/

https://journaldelarue.wordpress.com/2006/11/15/traite-des-femmes-une-mentalite-difficile-a-changer/

https://journaldelarue.wordpress.com/2006/11/25/traite-des-humains-complexe-et-horrible/

https://journaldelarue.wordpress.com/2006/12/01/sarom-le-sourire-dune-exploitee/

https://journaldelarue.wordpress.com/2006/12/01/reponse-a-mme-dion-racoleuses-2eme-partie/

https://journaldelarue.wordpress.com/2006/12/19/sophea-et-la-mentalite-cambodgienne/

https://journaldelarue.wordpress.com/2006/12/19/vouloir-le-bien-causer-le-mal/

Autres textes sur la prostitution et sur la sexualité.

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

l-amour-en-3-dimensions-roman-cheminement-humoristique-croissance-personnelle L’amour en 3 dimensions. Roman de cheminement humoristique. Pour dédramatiser les événements qui nous ont bouleversés. Pour mieux comprendre notre relation envers soi, notre entourage et notre environnement. Peut être lu pour le plaisir d’un roman ou dans un objectif de croissance personnelle.

Le livre est disponible au coût de 19,95$.

Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/Livres.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

Racoleuses ou prostituées, 2e partie

Racoleuses ou prostituées, 2e partie 

Dossier Prostitution et Sexualité.

Je suis allé, à ma première soirée au Cambodge, prendre une bière avec un chauffeur de taxi de la place. Il m’a amené dans un endroit qui ressemblait un peu à celui où j’étais allé à Hô Chi Minh-Ville, au Viêt-nam.

Cette fois, les filles sont derrière le bar. Elles s’assoient devant les clients, discutent avec eux, les font boire. Elles sont payées au rendement, soit à ce que le client achète.

Cette fois, pas de matronne. Les filles sont plus indépendantes. Elles voguent d’un client à l’autre, échangent leur place entre elles. Elles sont toutes vêtues d’un t-shirt Tiger, une marque de bière populaire en Asie. La tenue est complétée d’une jupe qui n’est pas mini, de même que des talons hauts.

Encore une fois, il y avait une petite jeunesse sans expérience. Authentique, à la difference des autres serveuses. Mais pour combien de temps…

J’en discutais avec Normand, un cooperant pour Oxfam au Cambodge. Il m’a dit que ces jeunes filles, en y mettant le prix – 20$US – terminent la soirée avec le client. Il m’a également dit que la petite, rencontrée au Viêt-nam dans des circonstances similaires, avait été baptisée avant même de commencer son travail au bar.

Il m’expliquait que ces filles ne se voient pas comme des prostituées. Elles ont trouvé un moyen leur permettant de subvenir tant à leurs besoins qu’à ceux de leur famille. Ici, vu les possibilités d’emploi, c’est une façon de vivre qui vaut mieux – selon elles – que de passer sa journée à vendre n’importe quoi sur le bord de la rue pour 1$ la journée.

D’autant plus, m’explique Normand, que ces filles se cherchent surtout un mari. Un étranger de préférence, qui pourrait assurer leur bien-être et celui de leur famille.

J’ai vu la même chose en Afrique. Ces gens, qui se lèvent tous les jours dans le but de trouver assez de quoi manger et vivoter, voient l’amour comme une façon de se sortir de leur misère. Ici, malheureusement, l’amour est synonyme d’argent.

Dossier Prostitution et Sexualité.

Avons-nous l’argent nécessaire pour légaliser la prostitution?

Doit-on légaliser la prostitution?

Les effets pervers de la légalisation de la prostitution.

Les clients de la prostitution.

Les filles dans les gangs de rue et la prostitution.

Prostitution de luxe d’une escorte.

Pour ou contre la légalisation de la prostitution?

Jean-François Lisée de L’actualité et la légalisation de la prostitution.

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous  par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

apres-la-pluie-le-beau-temps-recueil-de-textes-a-mediter-croissance-personnelle Après la pluie… Le beau temps. Recueil de textes à méditer. Chaque texte révèle un message, une émotion. Un même texte peut prendre un couleur différente selon notre état d’âme.

Le livre est disponible au coût de 9,95$.

Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/Livres.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel

Traite des humains: complexe et horrible

Traite des humains: complexe et horrible

Dossier Prostitution et Sexualité.

Je commence à peine à découvrir la problématique du trafic des êtres humains. C’est beaucoup plus complexe que je ne m’y attendais. Et ce n’est pas parce que je pensais que c’était simple… C’est tout dire.

Les gens trafiqués n’ont pas de nom. On ne connaît pas leur existence la plupart du temps. Ceux qui ont été trafiqués à des fins sexuelles ne veulent pas rentrer chez eux une fois sortis du réseau. Ils sont ostracisés par leur communauté, qui les rejette. Ceux exploités economiquement à l’extérieur de leur pays n’ont pas les moyens de revenir à la maison. Ils sont maintenus dans des endroits isolés, de sorte que personne ne sache qu’ils existent. Ils n’ont aucun droit. D’autres, des enfants, remplissent les rangs de ces jeunes qui mendient dans les endroits touristiques. On leur enseigne comment soutirer le plus d’argent. Ils apprennent à pleurer, s’habillent en loques… Pour remettre leurs gains à un patron qui n’a rien d’un mendiant.

Petit espoir, les pays de la région commencent à s’impliquer, à travailler ensemble. Mais ils commencent… Beaucoup de retard sur les trafiquants.

Dossier Prostitution et Sexualité.

Avons-nous l’argent nécessaire pour légaliser la prostitution?

Doit-on légaliser la prostitution?

Les effets pervers de la légalisation de la prostitution.

Les clients de la prostitution.

Les filles dans les gangs de rue et la prostitution.

Prostitution de luxe d’une escorte.

Pour ou contre la légalisation de la prostitution?

Jean-François Lisée de L’actualité et la légalisation de la prostitution.

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous  par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

Graffiti Hip Hop de la scène de Montréal

operation-graffiti-hip-hop-graffiteur-graff Opération Graffiti. Toute l’histoire de la création du Café-Graffiti. La relation avec les jeunes. Ce qu’ils ont vécu dans le projet. Ce qu’ils ont fait vivre aux intervenants. Toutes les anecdotes d’un projet qui fait encore parler de lui. Une façon intéressante et originale de soutenir le Café-Graffiti dans sa mission d’aide et de soutien aux jeunes. 19,95$.

Disponible Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/Livres.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

Arrivée au Cambodge

Arrivée au Cambodge

Dossier Prostitution et Sexualité.

Comme l’indique le titre, je viens d’arriver au Cambodge. J’y passerai plus de temps qu’au Viêt-nam. C’est qu’il m’y sera plus facile d’aller sur le terrain, rencontrer des victimes de la traite qu’on réinsere dans la communauté ou voir le travail de prevention fait au sein des collectivités.

Au Viêt-nam, le gouvernement est omniprésent. Il est le plus grand partenaire des ONG qui travaillent dans le trafic des êtres humains. Encore heureux qu’il s’intéresse à cette problématique. Mais il n’aime pas qu’on en discute. Les journalistes ne sont pas indépendants.

Lors de ma premiere rencontre avec le directeur d’Oxfam Quebec, M. Leonard Buckles, j’ai tout de suite été avisé qu’aussitôt que j’ai mis le bout du gros orteil dans les bureaux de l’organisme, le gouvernement était au courant. Ça m’a stressé. Probablement mon manque d’experience en ce domaine. Au Congo, j’ai été dans la brousse ou des militaires m’ont ejecté du bus dans lequel je me trouvais. On m’a menace de me jeter en prison. J’étais entouré de maquisards, l’AK-47 à la main. Au Sierra Leone, c’était des anciens soldats devenus gangsters. Ça ne me dérangeait pas. Peut-être est-ce un milieu dans lequel je me sens plus à l’aise. C’est qu’avec ces gens, je suis en mesure de discuter, de trouver un terrain d’entente. Mais un gouvernement, c’est autre chose. Il n’y a pas à discuter.

Je ne voulais pas non plus causer des problèmes à mes partenaires. C’est pourquoi j’ai décidé de bouger plus rapidement vers le Cambodge.

Détails à suivre!

Autres textes sur la Prostitution asiatique

Asie: Traite des femmes et prostitution internationale

Exploitation sexuelle en Asie

Cambodge: sexualité et prostitution

Asie: prostitution ou mariage?

Soutien aux prostituées asiatiques

Prostitution asiatique: racoleuse ou prostituée? 3 de 3

Prostitution asiatique: racoleuses ou prostituées? 2 de 3

Prostitution asiatique: racoleuses ou prostituées? 1 de 3

Trafic d’êtres humains en Asie 1 de 2

Trafic d’êtres humains en Asie 2 de 2 

Prostitution: le Cambodge se mobilise

Prostitution: un fléau international

Dossier Prostitution et Sexualité.

Avons-nous l’argent nécessaire pour légaliser la prostitution?

Doit-on légaliser la prostitution?

Les effets pervers de la légalisation de la prostitution.

Les clients de la prostitution.

Les filles dans les gangs de rue et la prostitution.

Prostitution de luxe d’une escorte.

Pour ou contre la légalisation de la prostitution?

Jean-François Lisée de L’actualité et la légalisation de la prostitution.

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous  par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

T-Shirt promotionnel disponible avec votre logo

tshirt-cafe-graffiti-t-shirt-personnalise-votre-logo Soutenez le Café-Graffiti, affichez vos couleurs.

Votre T-shirt Café-Graffiti pour seulement 9,95$. Disponible en rouge, noir ou blanc.

Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/T-shirts-promotionnels-et-personnalise.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4

Pour votre T-shirt promotionnel avec votre logo: Café-Graffiti: (514) 259-6900