Fausses représentations de certaines cartes de crédit

Fausses représentations de certaines cartes de crédit
Écrit par Raymond Viger, Vol13-4   Dossier Protection du consommateur

Je suis assommé de voir que des institutions qui font tant de profits n’ont aucun respect pour leur clientèle.

Oui. Encore un texte pour aviser des fausses représentations faites par certaines institutions financières pour nous arracher quelques dollars.

Je suis quelqu’un qui aime utiliser les cartes de crédit, mais qui paie son compte en entier pour éviter de payer les frais d’intérêts. Je reçois mon compte et, dès réception, j’envoie un chèque du montant complet à la date demandée sur le relevé. Ce faisant, je suis sûr de ne pas oublier le compte et je m’assure qu’il sera là à temps.

J’ai toujours fonctionné comme cela depuis près de trente ans et je n’ai jamais eu ni frais d’intérêts, ni problème. Tout récemment, malgré que mon compte soit payé à temps, Master Card MBNA et Master Card Canadian Tire me facturent des frais d’intérêts. J’appelle pour relever l’erreur qu’ils ont faite. On m’explique qu’ils n’ont pas fait d’erreurs. Le compte était dû pour le 22 du mois. J’ai fait parvenir un chèque pour le 22. Le 22 étant un samedi, ils n’ont pu l’encaisser avant le lundi 24. Ils me chargent donc l’intérêt comme si je n’avais jamais payé.

Après m’être obstiné vertement avec les préposés, ils ont fini par me créditer les intérêts. Une mention apparaît encore une fois dans mon dossier. Si cela se reproduisait, je ne pourrais plus faire créditer les intérêts. Même s’ils nous demandent un paiement pour le 22, c’est notre responsabilité de s’assurer que le 22 est une journée où les banques sont ouvertes!

Je trouve cela tout simplement écœurant (excusez-moi l’expression) que des institutions financières s’amusent à chercher des détails comme ceux-là pour nous facturer plus d’intérêts. Dans mon cas, j’ai pu m’en rendre compte parce que je paie le compte au complet. Mais pour celui qui garde un solde, il n’aurait sûrement pas vu la fumisterie.
Ce que je remarque c’est qu’il y a différentes sortes de cartes de crédit Master Card. Je n’ai jamais eu de tels pro-blèmes avec des cartes émises par des banques reconnues et bien implantées. J’en ai eu cependant avec MBNA et Canadian Tire. La gestion de la carte de crédit Master Card varie selon l’émetteur. MBNA et Canadian Tire sont des joueurs qui ont plus faim et qui ont une conscience bien moins propre que les banques conventionnelles. Je remarque aussi que dans les autres problèmes que nous avons relevés avec les cartes de crédit, les problèmes étaient plus fréquents et plus agaçants avec ces deux institutions.

J’espère que Master Card sera gêné d’avoir donné accès à sa carte de crédit à ces deux institutions. Une carte de crédit a déjà un fonctionnement qui n’avantage que très peu le consommateur. Quand elle est gérée par des institutions de dernier ordre, c’est encore pire.

Autres textes Protection du consommateur concernant les cartes de crédit:

Taux promotionnel CIBC VISA et fausses représentations

Quand l’argent des cartes de crédit disparaît de la circulation

Fausses représentations des cartes de crédit

Carte de crédit et taux usuraire

Dépassement de la limite autorisée

Endettement sur carte de crédit

Canadian Tire devient une banque et une carte de crédit

Ressources protection du consommateur

Office de la protection du consommateur du Québec
Montréal: 514-253-6556
Québec: 418-643-1484
Partout au Québec: 1-888-OPC-ALLO (1-888-672-2556)

Option consommateurs
Montréal: 514-598-7288
Numéro sans frais: 1-888-412-1313

Protégez-vous

Rédaction
courrier@protegez-vous.ca
2120, rue Sherbrooke Est, bureau 305
Montréal (Québec) H2K 1C3

Pour un abonnement à Protégez-vous.

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous  par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

couverture  livre jean-simon copie Poésie urbaine. Je me raconte. Jean-Simon Brisebois. Depuis 1997 Jean-Simon s’est découvert un goût pour l’écriture. Après avoir publié une trilogie poétique aux Éditions TNT(Entité en 2008, L’âme de l’ange en 2007 et Renaissance en 2006), plusieurs de ses lecteurs étaient curieux de savoir lesquels de ces textes parlaient le plus de lui. Il revient donc en force avec Je me raconte, un court récit autobiographique. Laissez-vous guider dans le monde particulier de ce jeune auteur!  7$

Disponible par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/Livres.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :