Richard Martineau et le tabac au cinéma

Richard Martineau et le tabac au cinéma

Raymond Viger Dossiers Journal de Montréal et Cinémas films et vidéos

Dans sa chronique du 12 décembre dans le Journal de Montréal, Richard Martineau questionne le Commando Oxygène, une association de jeunes parrainée par le Conseil québécois sur le tabac et la santé.

Ce qui irrite Richard Martineau c’est la nouvelle cible du Commando Oxygène: le cinéma et la télé. Ces jeunes veulent sensibiliser les producteurs pour qu’ils soient plus responsable dans l’utilisation de la cigarette au cinéma ou à la télévision.

Richard Martineau lance le débat: Est-ce le rôle du cinéma de faire la promotion de la santé et de la sécurité? Ce n’est pas le rôle et la mission du cinéma. Mais de favoriser des comportements qui peuvent nous rendre malade, ne l’est pas non plus.

Un peu comme sacrer à la télévision ou au cinéma peut permettre de bien mette en scène le message ou l’émotion que l’on veut passer, il en est de même pour la cigarette. Si on veut me présenter une rencontre de personnages mafieux dans un sous-sol, je peux facilement m’imaginer que la place sera pleine de boucane et que tout le monde va fumer. Mais ce n’est pas nécessaire de faire fumer les acteurs au 5 minutes. À part faire la propagande de la cigarette, à quoi pourrait servir une telle propagande?

Quand Richard Martineau amène le débat sur un ton moraliste, désolé, on s’éloigne du sujet. La réalité est que plus nos vedettes fument et plus nos chances de fumer sont grandes. Si j’aime les spectateurs et que je veux leur bien, je vais leur présenter des choses qui vont les faire triper et qui sont bons pour eux.

À moins que le lobby des manufacturiers de cigarette soient près des producteurs et que quelques pots de vin bien placés mettent de la pression pour voir plus souvent la cigarette sur nos écrants? Serait-ce là la vraie raison d’une omniprésence de la cigarette dans le cinéma?

Textes sur la santé.

 Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

quand-un-homme-accouche-roman-cheminementQuand un homme accouche. Roman de cheminement. Le personnage principal accouche de son enfant intérieur qui devient son ami et son thérapeute tout au long du roman. Ce livre est le premier d’une trilogie qui a été reprise dans L’amour en 3 Dimensions. 9,95$

Disponible Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/Livres.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

Le Conseil des Arts du Canada et le Conseil des arts et des lettres du Québec pilent sur une pelure de bananes!

Le Conseil des Arts du Canada et le Conseil des arts et des lettres du Québec pilent sur une pelure de bananes!

Dans L’actualité de janvier dans la section écran radar, un petit article nous parle d’un artiste montréalais, César Saez. Celui-ci veut amasser un million de dollars pour construire une banane géante et la placer à 40 kilomètres au dessus de l’état de George Bush. Cette banane aérospatiale sera visible de jour comme de nuit pendant un mois.

Je n’ai rien à redire sur un artiste qui dit lui-même que « c’est dans l’absurde que se situe l’art ». J’aurait préféré qu’il dise que c’est dans l’absurde que se situe SON art. Il n’est pas nécessaire de mettre dans le même bain que lui tous les autres artistes. Richard Séguin, Paul Piché, Gilles Vigneault et compagnie sont des artistes. Ont-ils eu besoin de verser dans l’absurde? Pas convaincu.

Là où j’ai été plus écorché par cette nouvelle quelque peu insolite, c’est en apprenant que César Saez dit avoir recueilli 100 000$ dont une partie provient de subventions du Conseil des Arts du Canada et du Conseil des arts et des lettres du Québec.

Oups. Qu’un artiste veuille verser dans l’absurde ça le regarde. Mais que le Conseil des Arts du Canada et que le Conseil des arts et des lettres du Québec cautionnent cette absurdité, je décroche. Je suis obligé de me questionner sur les critères de sélection pour l’attribution de subventions dans ces deux institutions.

En tant que société, est-ce qu’on vient de piler sur une pelure de bananes?

Ministère du tourisme et les festivals

Le Festival Orgue et couleurs, l’Église St-Nom-de-Jésus: les Journées de la culture et le hip hop

Nana Mouskouri, ses lunettes et les blondes

Denys Arcand, Denise Robert et Téléfilm Canada

Black Tabou aux Francofolies de Montréal

JK Rowling, Harry Potter et un doctorat honoris causa

La maison Simons, des skates et des vitrines

Patrick Huard, Bon cop, bad cop et le cinéma québécois

L’émission 5 sur 5 de Radio-Canada et le graffiti: grande déception

Anne-Marie Losique frenche presque tout le monde à Tout le monde en parle

La ministre de la Culture et des communications Line Beauchamp et son discours de 10 000$

Richard Martineau et le tabac au cinéma

L’humour et la politique

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous  par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

reflet-de-societe-magazine-drogue-prostitution-suicide-alcool-gang-de-rue-gambling Internet-o-thon pour soutenir le magazine communautaire Reflet de Société édité par le Journal de la Rue. C’est le temps de vous abonner pour montrer votre soutien à votre revue sur l’actualité communautaire et sociale. Toute contribution supplémentaire pour soutenir notre cause est la bienvenue.

Par téléphone: (514) 256-9000, ext.: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.refletdesociete.com/Abonnement.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

Publicité contre le tabac en Suisse et au Québec

Publicité contre le tabac en Suisse et au Québec

Dossier Loto-Québec

Dans notre organisme, pour nous aider à nous améliorer, nous donnons régulièrement des mandats à des consultants externes. Avec le recul, leur vision de notre organisme nous aide à nous remettre en question.

L’une de ces consultantes avaient lu notre éditorial questionnant Éduc-Alcool et la Fondation Mise sur toi. Deux regroupements, le premier par les fabricants d’alcool et la deuxième par Loto-Québec. Une forme d’obligation sociale de dire que d’un côté nous gérons des substances nocives pour la société, mais que de l’autre, nous en faisons la prévention.

Cette consultante nous mentionnait qu’en Suisse, il y avait des campagnes de prévention du tabagisme qui fonctionnaient très bien. Ces publicités étaient payées directement par les fabricants de cigarettes mais qu’ils n’avaient aucun droit de regard sur les campagnes. Une intégrité à respecter entre ma volonté de vendre plus et de vouloir en faire la prévention. Une intégrité entre un conflit d’intérêt qui apparaît évident pour les Suisses.

Est-ce que cette indépendance et cette intégrité entre les fournisseurs de service et le rôle de prévention est aussi respecté au Québec? Le débat est lancé.

Dossier Loto-Québec

Merci à Loto-Québec de nous avoir ruiné

À Loto-Québec de qui se moque-t-on?

Loto-Québec, une longue tradition de mensonges

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

Guide d’intervention de crise auprès de personnes suicidaires

guide-d-intervention-de-crise-personne-suicidaire-suicide-intervention-prevention-suicide-rates-suicide Le guide d’intervention auprès de personnes suicidaires démystifie le suicide. Il permet d’aider les proches à reconnaître les signes avant-coureur du suicide et de déterminer qu’est-ce qui peut être fait pour soutenir la personne en crise.

Une section du guide est réservée aux endeuillés par suicide.

Le livre est disponible au coût de 4,95$.
Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/Livres.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

Postes Canada continue de soutenir les magazines

Postes Canada continue de soutenir les magazines  

Dossier Francophonie

Bonne nouvelle, l’Association de la Presse Francophone vient de nous confirmer que Patrimoine Canada va continuer à soutenir les frais d’envois des magazines canadiens. La subvention qui paye une partie des frais d’envois postaux des magazines va se continuer encore pour 2 années, soit 2006 et 2007.

Bonne nouvelle pour l’industrie du magazine canadien. Même si nous sommes un organisme communautaire, nous faisons partie de cet univers avec notre magazine d’information et de sensibilisation Reflet de Société.

Pour ceux qui me lisent régulièrement, vous vous souviendrez que mardi le 12 décembre dernier dans mon blogue, j’ai décrié les cadeaux que Postes Canada offraient à ses clients en leur offrant d’assister gratuitement au Grand Prix de ski acrobatique Postes Canada sous la tente de Postes Canada. La Société d’état, en plus d’être le commanditaire en titre de cet événement, parainne aussi l’Équipe de ski acrobatique Postes Canada! Pendant que Postes Canada investit dans le ski acrobatique, la Société d’État se désistait d’une aide aux frais postaux des magazines.

Est-ce que le fait d’apprendre que le gouvernement canadien demande à Postes Canada de maintenir son aide pendant 2 autres années me donne des remords d’avoir dénoncé le ski acrobatique? Pas du tout. Parce que le soutien aux athlètes est important, parce que le soutien aux artistes l’est tout autant, ce n’est pas le rôle de la Société des Postes de soutenir athlètes et artistes à partir de commandites qui lui donnent de la visibilité. C’est la responsabilité d’un ministère d’avoir une vision long terme dans l’intervention gouvernementale dans le sport et la culture. Pas à un commanditaire. L’argent disponible pour ces événements ne doit pas passer, ni par Postes Canada, Loto-Québec ou la Société des Alcools du Québec, mais par le ministère concerné.

Je suis content que Postes Canada continue de soutenir les magazines canadiens qui utilisent ses services. Je suis en total désaccord avec les cadeaux de Noel qui sont donnés aux bons clients. Je les refuse avec les mêmes convictions que j’avais au début de la semaine.

Autres textes sur la Francophonie

Éducation francophone dans l’Ouest du Canada

Éducation francophone en milieu anglophone. École Gabrielle Roy.

Éducation francophone en milieu anglophone. Écoles Rose-des-vents et Jules-Vernes.

Société francophone de Maillardville, bastion de la francophonie en Colombie-Britannique

La qualité du français dans la blogosphère

Meeting francophone. Le français est-il une maladie en voie d’extinction?

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

l-amour-en-3-dimensions-roman-cheminement-humoristique-croissance-personnelle L’amour en 3 dimensions. Roman de cheminement humoristique. Pour dédramatiser les événements qui nous ont bouleversés. Pour mieux comprendre notre relation envers soi, notre entourage et notre environnement. Peut être lu pour le plaisir d’un roman ou dans un objectif de croissance personnelle.

Le livre est disponible au coût de 19,95$.

Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/Livres.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.