Ça clique à Fermont

Réservez votre calendrier 2014

Ça clique à Fermont
Écrit par Éric Cyr, Trait d’union du Nord, Vol14-3

Une belle activité pour les jeunes

Et si cet appareil pouvait inciter des jeunes à se découvrir une nouvelle passion pour la photographie? Sa curiosité a été piquée au vif. «J’ai d’abord regardé la qualité de l’appareil, puis je me suis dit que ce serait une belle activité pour les jeunes», confie Monsieur Poirier. Voilà, l’idée était lancée.

fermont

Tout a commencé sur un terrain de camping

Le photographe Donald Poirier, membre actif du Club de photo Caniapiscau, est en vacances à Gallix, sur la Côte-Nord. Une fois de plus, sa passion pour la photo l’a rattrapé. Son fils l’appelle pour lui parler d’un cadeau promotionnel dans des boîtes de céréales. Ce présent, un appareil photo en plastique, a tôt fait de stimuler l’imaginaire de cet artiste rêveur. Il n’en fallait pas plus pour donner un nouveau souffle créateur à l’homme, la tête pourtant déjà pleine de projets.

De retour à Fermont, il demande à ses collègues de travail s’ils peuvent lui conserver ces cadeaux dans les boîtes de céréales afin de les utiliser pour une activité scolaire. Après avoir récolté quelques appareils de cette façon, il approche l’enseignante Sylvie Faucher pour lui exposer le projet. Cette dernière est emballée par l’idée et trouve que cette démarche est originale tout en demeurant pédagogique. Elle approche alors les parents afin de leur demander de se procurer une boîte de céréales et, par le fait même, l’appareil photo convoité.

Sortie sur le terrain

Les élèves étaient fin prêts pour mettre en pratique l’enseignement de Donald Poirier. Selon le photographe, le défi était de réaliser les photos avant le coucher du soleil, celui-ci se cache rapidement au 53e parallèle.

Les expéditeurs, enthousiastes, ont choisi un site paysager à proximité de l’école, dans le secteur de la piste athlétique, où les photographes amateurs ont pu s’en donner à cœur joie en laissant place à leur imagination dans des poses les plus farfelues et originales.

Lors de l’entrevue, Donald Poirier a appelé Nathalie Bujold et André Girard, des partenaires dans l’aventure, afin de s’enquérir de la qualité des photos avant de trancher: «Au début, il faisait soleil, les photos allaient êtres réussies, mais le soleil s’est couché rapidement, comme prévu, ce qui a changé l’exposition du film et diminué la qualité de l’image.»

Aucunement déçu des résultats, ce dernier dit que «c’est une bonne leçon d’apprentissage, une première notion au phénomène de l’exposition de la pellicule et il y a tout de même plusieurs photos qui sont bien sorties».

Un vernissage artistique regroupant ces oeuvres est prévu. Il deviendra un projet pédagogique annuel. L’exposition «Une image vaut mille mots» sera accessible au grand public de la région.

Une première tentative pour le photographe

C’était la première fois que j’allais sur le terrain avec des étudiants, confie M. Poirier. «Les jeunes avaient tendance à jouer et à se placer à des endroits impossibles, monter dans des arbres et faire des pirouettes pour prendre des photos. J’avais peur des accidents. Heureusement, tout s’est bien passé.»

Il est heureux d’avoir pu partager ses connaissances. «J’ai bien aimé monter ce projet. Maintenant, je rencontre ces jeunes et ils me saluent. Plusieurs ont même demandé un appareil photo numérique à leurs parents pour Noël et s’intéressent à la photographie.»

Un DVD sur les Aurores Boréales

Donald Poirier vient tout juste de lancer un DVD intitulé Diaporama Aurores Boréales. Cette création regroupe une série incroyable de photos d’aurores boréales prises dans la région de Fermont de 1995 à 2005 et il est en vente au bureau de tourisme local ou directement en communiquant avec l’artiste au (418) 287-3145.

https://journaldelarue.wordpress.com/2006/12/18/tous-les-sentiers-menent-a-fermont/

https://journaldelarue.wordpress.com/2006/12/15/viser-les-plus-hauts-sommets/

https://journaldelarue.wordpress.com/2006/12/15/les-jeunes-et-les-grand-debats-sociaux/

https://journaldelarue.wordpress.com/2006/11/05/le-cafe-graffiti-a-lassaut-de-fermont/

https://journaldelarue.wordpress.com/2006/11/02/naissance-dune-cooperative-jeunesse/

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous  par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

poesie-urbaine-jean-simon-brisebois-art-de-la-rue Poésie urbaine. L’âme de l’ange. Jean-Simon Brisebois.

À chaque mort, une naissance. À chaque naissance, un combat! Recueil de pensées et de poésies influencé par le béton, la rue et son vécu urbain. De jour et de nuit, la vie continue, se transforme. À travers les ombres et pénombres, elle se colore de différentes nuances de gris.

Disponible par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/Livres.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

4 Réponses

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :