Condamné dès la naissance

Condamné dès la naissance
Écrit par Genevieve Grenier-Denis, Vol 14-2

«Mes tatouages, mes vols, c’est pas moi. Ç’a été une façon de me faire reconnaître, de prendre une place. Mais pas la bonne.»

C’est ainsi que Pierre, 60 ans, voit sa jeunesse mouvementée. Si aujourd’hui il dégage une impression de paix, il a commencé sa vie dans des conditions pénibles. Cet homme doux et sensible a accepté de se raconter en toute simplicité.

Dès son plus jeune âge, la tension règne au foyer familial. Ses deux parents souffrent de sérieux troubles de santé mentale, mais ne sont pas diagnostiqués. Les enfants n’ont pas le droit de parole et ne peuvent rien faire, au risque de se faire frapper.

Son père est colérique, régulièrement hors de lui. Sa mère est excessive dans tout, surtout l’hygiène, prenant par exemple les vêtements propres dans les tiroirs pour les relaver systématiquement.

Lorsqu’il a huit ans, sa mère lui montre fièrement la page couverture du journal: son oncle vient d’être condamné à dix ans de prison pour un hold-up. Pierre vient de se trouver un modèle. S’il se met à voler, il pourra aller en prison rencontrer son héros. Un héros aux yeux d’un enfant qui n’a jamais connu de tendresse ou de valorisation.

À dix ans, en colère contre son frère de huit ans, Pierre lui lance «Si seulement tu peux mourir!” Le lendemain matin, en sortant de la maison, le petit est mortellement happé par une voiture. Pierre est convaincu que c’est lui qui l’a tué. Accablé de culpabilité, il s’enlève le droit d’être heureux.

Adolescent, Pierre est condamné à un an de prison pour vol. Sa mère, fière comme un paon, le visite avec son oncle qui venait d’en sortir. Son héros l’invite à le voir lorsqu’il sortira de prison. Pour la première fois, Pierre se sent valorisé.

À sa sortie de prison, il va voir son oncle. Ce dernier, voulant lui faire plaisir, lui dit «Va dans la pièce d’à côté coucher avec ta tante. C’est gratuit pour toi.» Du coup, Pierre sent son monde s’écrouler. Il est révolté, choqué, dégoûté. Son modèle est passé de «héros» à «zéro». Pierre se sent minable d’idéaliser un «zéro», qui oblige sa femme à se prostituer.

L’année de sa majorité, Pierre retourne en prison. Il manifeste plusieurs symptômes de problèmes psychiatriques. Un jour, dans un délire, il profère une menace de mort à l’égard de son oncle. On l’envoie alors au «trou» plusieurs jours. Enfermé, n’ayant rien à faire, il se met à halluciner. N’en pouvant plus, il décide de s’enlever la vie. Juste avant de le faire, il a subitement une pensée: «Mon Dieu, aidez-moi.» À sa grande surprise, il ressent une sensation de bien-être. Il décide qu’il va essayer de comprendre les humains, bons, mauvais, heureux ou malades, comme Dieu a essayé de le comprendre.

La journée où le gardien vient ouvrir la porte du trou, Pierre lui tend la main. Le gardien, surpris, mais sentant visiblement la transformation, lui met doucement la main sur l’épaule. Imaginez la portée de ce geste pour quelqu’un qui n’a jamais eu de douceur ou de contact physique de sa vie!

Peu après sa sortie du trou, il entend à la radio une mélodie. Il est retourné, ému. Il demande à un confrère «c’est quoi la toune». C’était Tristesse, de Chopin. Un monde vient de s’ouvrir à lui: celui des arts, pour lequel il développe aussitôt un intérêt qui ne le quittera jamais.

Son confrère, un artiste érudit, sera son mentor. Il l’initiera à la peinture, la musique, la lecture. Pierre n’a qu’une quatrième année. Il lit avec peine et n’a aucune confiance en lui. Pour la première fois, quelqu’un l’encourage. Il le convainc qu’il est capable de faire des progrès. Que la lecture et la culture sont à sa portée, peu importe sa scolarité.

Pour la première fois, Pierre découvre ce qu’il aime vraiment. Mais, dans son milieu de durs et de rockers, ceux qui s’intéressent à la peinture et la musique classique passent pour des «moumounes». Il se sent encore anormal. Durant des années, il cultive sa nouvelle passion en cachette, même de ses conjointes.

Vers 30 ans, une nouvelle vie commence. Il a le coup de foudre pour celle qui deviendra sa femme. C’est la première fois qu’il rencontre quelqu’un d’honnête et stable. Ils ont élevé deux enfants. Pierre est aujourd’hui trois fois grand-père. Il prend soin de dire à ses petits-enfants qu’il est fier d’eux. Il les accompagne et les encourage dans leurs activités.

Si, enfant, on l’avait laissé s’exprimer en famille, sans crainte des conséquences; si, à la mort de son petit frère, il avait pu confier son drame intérieur à un adulte; si, enfant ou adolescent, quelqu’un l’avait encouragé et stimulé comme son confrère de prison, il aurait pu s’inspirer de modèles positifs. Il ne dit pas cela pour s’apitoyer sur son sort ou ressasser des regrets. Ce n’est qu’un constat. À un jeune qui vit des difficultés, il voudrait dire: «Parle-moi, je t’écoute».

«Le soir venu, nous sommes payés à la somme d’amour que l’on a donné.» Saint-Jean-de-la-Croix. «Voilà sur quoi je tente de baser ma vie», conclut Pierre avec douceur. •

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous  par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

CD Rap music Hip Hop de la scène de Montréal

cd-rap-music-rappeur-musique-hip-hop-dj-mana-sp-manspino-dynastie-des-morniers CD de musique Ill Legal. Compilation de rappeur et rap music Hip Hop avec Chilly D, DJ Mana, L’intrus, Shades of culture, SP, Patrick Batemen, 01 Étranjj, Ninja P, Virus, Vulguerre, Chance Won, Erratum, Son 2 PT, Manspino, Dynastie des Morniers. 9,95$

Tél: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/Musique-hiphop-rap.html

Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :