Le microcrédit à la rescousse de Haiti

Les médias nous font part que pour aider les petits commerces à créer de l’emploi et les familles défavorisées dans différentes régions du monde, des organismes d’aide internationale ont créé un concept de microcrédit. En leur donnant accès à un peu de crédit, cela permet à des gens de créer leur emploi.

C’est bien. J’ai hâte maintenant que l’on puisse implanter un tel système au Québec. Quand les banques exigent des prêts qui dépassent les besoins des  jeunes. Quand les jeunes ont de la difficulté à avoir accès à un compte de banque. Avec le refus des banques de gérer des comptes qui sont moins rentables, il n’est pas surprenant de voir que nous poussons nos jeunes vers les pawn shop, le prêt usuraire et le monde illicite.

Si ça fonctionne pour Haiti d’offrir un microcrédit, pourquoi ça ne fonctionnerait pas pour nos jeunes du Québec? Jusqu’où devons-nous les marginaliser et les exclure pour qu’on leur offre des services adaptés à leur besoin?

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous  par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

poesie-urbaine-jean-simon-brisebois-art-de-la-rue Poésie urbaine. L’âme de l’ange. Jean-Simon Brisebois.

À chaque mort, une naissance. À chaque naissance, un combat! Recueil de pensées et de poésies influencé par le béton, la rue et son vécu urbain. De jour et de nuit, la vie continue, se transforme. À travers les ombres et pénombres, elle se colore de différentes nuances de gris.

Disponible par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/Livres.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.