Stéphane Cloutier, le bébé Mathis et les fonds d’aide

Stéphane Cloutier, le bébé Mathis et les fonds d’aide

Mathis est un enfant trisomique. Gravement malade, des activités de financement pour lui venir en aide sont organisées. Voilà qu’on questionne le père, Stéphane Cloutier d’avoir subtilisé l’argent pour des fins personnels.

Comment se fait-il que lors de financement les argents ne soient pas ramassés par une fondation ou un organisme communautaire qui aurait le mandat de s’assurer que les argents vont au bonne place?

Imaginons une autre situation. Un bébé malade, les parents auraient besoin de 50 000$ pour une opération non couverte par la régie de l’assurance maladie. Le couple et le bébé font la une des journées et touchent le coeur des Québécois. Ils reçoivent 75 000$! Que fait-on avec les 25 000$ dépassant les besoins du couple? Que fait-on avec les 75 000$ si le bébé meurt avant que l’on dépense l’argent?

Si un organisme communautaire gère les argents, cet organisme, avec consultation avec les parents, pourrait faire don des surplus à la recherche ou à une autre cause similaire.

Un peu comme une entreprise qui veut aller en bourse doit avoir un prospectus, une demande de fonds pour une cause quelconque devrait avoir une mécanique et des règles pour protéger la générosité des Québécois. De la même façon qu’on demande aux vendeurs itinérants d’avoir un permis et un cautionnement auprès de l’Office de la protection du consommateur.

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous  par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

Guide d’intervention de crise auprès de personnes suicidaires

guide-d-intervention-de-crise-personne-suicidaire-suicide-intervention-prevention-suicide-rates-suicide Le guide d’intervention auprès de personnes suicidaires démystifie le suicide. Il permet d’aider les proches à reconnaître les signes avant-coureur du suicide et de déterminer qu’est-ce qui peut être fait pour soutenir la personne en crise.

Une section du guide est réservée aux endeuillés par suicide.

Le livre est disponible au coût de 4,95$.
Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/Livres.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :