Colloque des professeurs de science

L’AMOUR DÉCODÉ

Isabelle Burgun    Agence Science-Presse

L’amour améliore le système immunitaire, prévient les crises cardiaques et ceux qui en bénéficient vivent vieux. Et le sexe? Une étude italienne démontre que cela permettrait de maintenir son poids optimal!

« On y dépense de 125 à 300 calories contre seulement 6 à 12 calories lorsqu’on embrasse son partenaire », rapporte Ariel Fenster de l’Université McGill. « Pour perdre du poids, il vaut mieux aller jusqu’au bout » sanctionne celui qui est aussi l’un des trois mousquetaires de l’Organisation pour la science et la société (OSS).

Amour, sujet en or pour une conférence. Sans surprise, « La chimie de l’amour » lors du récent congrès de l’Association pour l’enseignement de la science et de la technologie au Québec (APSQ) affichait complet. Le public, essentiellement féminin, a été rapidement conquis par les explications et l’humour du conférencier. De la vie amoureuse —et malheureuse— de Marie Curie à celle des truies, en passant par les émanations de phéromones de la coquerelle américaine, la présentation d’Ariel Fenster amusait autant qu’elle enseignait.

Les études se sont longuement penchées sur les animaux pour déterminer les dessous de l’attraction, plus particulièrement ses molécules secrétées : androstenol, periplanone, p-hydroxymethylbenzoalte… La première, secrétée par les porcs pour attirer les femelles, présente une odeur musquée semblable à celle qui est libérée par la truffe. « Les truies, recherchant un petit ami, vont devenir de formidables découvreuses de truffes, pour notre plus grand plaisir », explique le conférencier. « Présente également dans la sueur de l’homme, il faut être très prudent lorsqu’on pratique le jogging à proximité d’une porcherie ».

Si la chimie de l’attraction et celle de l’amour paraissent facilement décodables par les scientifiques, celle de l’attachement s’avère plus compliquée. En observant le développement du lien entre la maman et son nourrisson, ils ont remarqué la libération d’un composé chimique appelé polypeptide —l’ocytocine — lors de l’allaitement.

Les taux de dopamine et la quantité de récepteurs de vasopressine sont également liés à l’attachement. Jusqu’à présent, les expériences des chercheurs pour rendre monogame une souris génétiquement modifiée ont échoué. « Elle était plus affectueuse mais encore moins monogame que ses semblables » rapporte même Ariel Fenster.

L’amour reste donc un domaine où perdurent les mystères. Ainsi, qu’on songe à la vie amoureuse du poisson clown, rendu célèbre par le film Némo: ce poisson très monogame modifie son comportement s’il perd son partenaire. En fait, il change de sexe !

Sami Obaid et Yvon Lapointe, les coprésidents d’honneur de ce 41e congrès des professeurs de science, formaient un duo disparate: âgé de 64 ans, le chargé de cours en didactique des sciences à l’UQAM et ancien enseignant en sciences au secondaire Yvon Lapointe, est le récipiendaire de nombreux prix et bourses d’excellence (Prix Raymond-Gervais 2004, Prix du Premier ministre du Canada, etc. Son cadet, Sami Obaid, étudiant en science au Collège André-Grasset, a seulement 18 ans. Récipiendaire de plusieurs prix (Expo-sciences, Défi Biotech 2005, etc.), ce jeune chercheur dans la lutte contre le Parkinson a été choisi Personnalité de la semaine par le quotidien La Presse (16 octobre 2005). Autre doublé du côté du prix Raymond-Gervais. L’APSQ a décerné, pour la première fois en 29 ans, deux prix destinés à rendre hommage à un pédagogue pour sa remarquable contribution à l’enseignement des sciences au Québec. Le premier revient à Than Khan Trân, enseignant à la retraite, dans la catégorie préscolaire, primaire et secondaire. Le second souligne le travail de Jocelyne Pagé, professeure au Collège F-X Garneau de Québec.

Association pour l’enseignement de la science et de la technologie au Québec
Organisation pour la science et la société (OSS)

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous  par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

Spectacle Hip Hop Breakdance, Graffiti, DJ et rap

orgue-classique-hip-hop-breakdance-graffiti-dj-rappeurs Le Choc des Cultures – Le Hip-Hop rencontre le classique
Spectacle original mettant en vedette: organistes classiques, break-dancers, rappers, DJ et graffiteurs.
L’église Saint-Nom-de-Jésus expose une centaine de toiles peints par des artistes. Plus de cinquante artistes complices présentent “Le Choc des Cultures”. 25$

Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/Video.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.