Gestion de l’eau: alimenter le flot entre scientifiques et politiciens

 

 
 

Marie-Hélène Croisetière, Agence Science-Presse

Gestion de l’eau

Alimenter le flot entre scientifiques et politiciens

On était sensé y parler d’eau. Mais le discours a rapidement glissé sur la communication entre scientifiques et politiciens.  » Le problème, ce n’est pas que les décideurs ignorent les scientifiques; c’est qu’ils ne comprennent pas bien ce que disent les scientifiques « , faisaient valoir deux conférenciers à l’ouverture du colloque du Réseau canadien de l’eau, tenu en novembre à Montréal.

 » Pour avoir un impact sur les décisions politiques, les scientifiques doivent communiquer davantage mais aussi mieux expliquer leurs résultats au public et aux décideurs « , martelait le premier, David Schindler, chercheur à l’Université de l’Alberta.  » Et ils ne doivent pas se contenter de présenter des données mais plutôt des idées… et des solutions ! « , renchérissait Lorne Taylor, qui en sait quelque chose : il a déjà été ministre de l’Environnement de l’Alberta.

Selon David Schindler, la question des pluies acides devrait servir de leçon.  » En 1984, les politiciens ont vu des données scientifiques très claires concernant l’acidification des lacs. Ils ont aussitôt pris des décisions conséquentes.  » Mais quelques années plus tard, les experts ont compris qu’ils s’étaient trompés : les objectifs de diminution d’émissions acidifiantes n’étaient pas suffisants.  » Cette fois-là, ils n’ont pas réussi à faire bouger la classe politique « . Résultat, aujourd’hui, il faudrait réduire de 10 fois les émissions acidifiantes pour sauver les lacs du Québec et de l’Ontario… et c’est encore aux scientifiques d’expliquer aux politiciens pourquoi il faut le faire.

 » On ne veut pas que les scientifiques prennent les décisions, mais que les décideurs prennent en compte la science « , insiste David Shindler. Pour en arriver là, les experts devraient investir plus d’énergie dans la transmission de leurs connaissances. Et s’ils ne sont pas doués pour vulgariser, le mieux est d’engager un médiateur, défend M. Lorne Taylor.

Textes sur l’environnement et commentaires du rédacteur sur l’environnement

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

l-amour-en-3-dimensions-roman-cheminement-humoristique-croissance-personnelle L’amour en 3 dimensions. Roman de cheminement humoristique. Pour dédramatiser les événements qui nous ont bouleversés. Pour mieux comprendre notre relation envers soi, notre entourage et notre environnement. Peut être lu pour le plaisir d’un roman ou dans un objectif de croissance personnelle.

Le livre est disponible au coût de 19,95$.

Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/Livres.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :