Le Conseil de Presse blâme le Journal de Montréal

Le Conseil de Presse blâme le Journal de Montréal

Raymond Viger Dossier Journal de Montréal

Le Journal de Montréal avait fait un titre exagéré et sensationnaliste en août dernier. Suite à une étude de la chercheure Patricia Erickson à Toronto, la personne qui a fait la une du Journal de Montréal du 15 août avait exagéré et mal interprété l’information en titrant que  »Un élève sur 5 a un couteau ou une arme à feu ».

En reprenant le reportage de leur journaliste, je fais une plainte au Conseil de presse. J’aurais aimé que la défense soit faite par des journalistes pour débattre de cette pratique. La réponse est cependant venue des avocats de Québécor. Avec des termes déconnecté de la réalité journalistique et très généraux, ils ont tenté de dire que le travail avait été fait selon les règles de l’art.

Pour répondre à ces arguments nébuleux, j’ai même appelé la chercheure cité par le Journal de Montréal et reçue une lettre de sa part mentionnant que le titre de la une ne correspondait en rien à la recherche qu’elle avait réalisée.

Le Conseil de presse a tranché et donné un blâme au Journal de Montréal pour son titrage exagéré et sensationnaliste.

Le Conseil de Presse blâme le 24 heures

24 heures, Radio-Canada et le Conseil de Presse

Textes sur les médias

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous  par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

poesie-urbaine-roberto-mayerjours-de-nuit Poésie urbaine. Jours de Nuit. Roberto Mayer. 11,95$

Entre en mon univers, infiniment petit. Que se libère ta galaxie. Entre, là, tu es ton enfer, ton paradis. Ton repère y est enfoui. Entre, il ne manque que toi en ces mots. En ces vers dont j’aime me croire l’auteur.

Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/Livres.html
 
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

Le rire plus contagieux que les larmes

Le rire plus contagieux que les larmes

(Agence Science-Presse) – Riez et le monde entier rira avec vous. Il semble que le rire soit bel et bien contagieux, selon une étude neurologique réalisée par des chercheurs du Collège universitaire de Londres, en Angleterre. Ceux-ci ont découvert que les ricanements stimulent la même région du cortex cérébral que celle qui est responsable du mouvement facial. La réaction du cerveau au son du rire stimulerait les muscles faciaux à sourire et à rire. Pour étudier ce phénomène, les neurologues ont fait entendre des rires et des ricanements à des volontaires puis des sons désagréables comme des lamentations et des hurlements. Pendant l’écoute des sons, les scientifiques surveillaient attentivement le cerveau des volontaires par imagerie de résonance magnétique. Tous les sons déclenchaient une réponse dans le cortex prémoteur du cerveau des participants, la même région qui active les muscles faciaux. Mais la réaction aux sons plaisants et drôles était deux fois plus importante que celle suscitée par l’écoute des sons désagréables. Puisque le rire a un plus grand impact dans le cerveau que les pleurs, les chercheurs concluent qu’il est donc plus contagieux. Plus contagieux que les baîllements? Pas sûr. C’est le sujet de la prochaine étude de la même équipe de recherche.

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

quand-un-homme-accouche-roman-cheminementQuand un homme accouche. Roman de cheminement. Le personnage principal accouche de son enfant intérieur qui devient son ami et son thérapeute tout au long du roman. Ce livre est le premier d’une trilogie qui a été reprise dans L’amour en 3 Dimensions. 9,95$

Disponible Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/Livres.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.