Plus haut, toujours plus haut

Plus haut, toujours plus haut
Nathalie Kinnard – Agence Science-Presse

Été 2000. Sylvain Bouchard reçoit un nouveau cœur. Trois ans plus tard, il fait l’ascension du Mont Blanc, dans la vallée de Chamonix, en compagnie de son cardiologue, Michel White, de l’Institut de cardiologie de Montréal! «Pompés» par cet exploit, les deux hommes remettent cela en 2004, en escaladant le Sajama en Bolivie, en compagnie d’autres chercheurs et de Dave Smith, président de l’Association canadienne de transplantation et greffé rénal.

Même s’il ne touchera pas le sommet lors de sa seconde ascension, Sylvain Bouchard réalise un record d’altitude pour un greffé du cœur en se rendant à 6 000 mètres. Son ami Dave Smith bat pour sa part le record d’altitude pour un greffé en gravissant les 6 542 mètres du mont Sajama. Les deux hommes ont réussi leur objectif : confondre les sceptiques et montrer qu’il y a une vie après la greffe. En 2006, ils tentent l’exploit de devenir le premier groupe nord-américain à gravir les 7 034 mètres du mont Gyajikang, au Népal, mais différentes épreuves les empêchent d’atteindre leur but.

Pourquoi avoir repris une telle équipée ? Pour sensibiliser les gens au don d’organe, promouvoir l’exercice en prévention de la maladie du coeur et… étudier l’impact de l’entraînement en altitude sur les cœurs transplantés. «On sait que les populations vivant en haute altitude ont un réseau de vaisseaux sanguins plus dense et qu’ils souffrent moins de maladies cardiovasculaires, signale Michel White lors de sa conférence Deux patients greffés sur le toit du monde lors du 5e Symposium international de Québec sur la prévention et la réadaptation cardiorespiratoire. On attribue ce phénomène à la protéine VEGF qui favorise le développement des vaisseaux sanguins.»

Lors des expéditions, le cardiologue a noté que la protéine était plus abondante en altitude. En se basant sur cette observation ainsi que sur la mesure d’autres paramètres, tels le taux de saturation de l’oxygène dans le sang et le nombre de pulsations cardiaques par minute, le Dr White avance que l’exposition prolongée à l’altitude favorise le déploiement de nouveaux vaisseaux sanguins dans tout l’organisme. Une voie de traitement pour les troubles circulatoires? Pour répondre à cette question, l’équipe de grimpeurs fera une autre petite cordée en 2008, en Argentine. Une aventure à ne pas manquer!

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous  par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

Témoignage sur l’implication bénévole

benevolat-benevole-implication-jeune La récompense – Regard sur des gens de cœur
Documentaire sur l’implication bénévole.
-Découvrir sa communauté, donner un sens à sa vie…
-Briser son isolement et celui d’autrui.
-Découvrir de nouveaux amis.
-Prendre part à la vie sociale et de quartier.
-Une source de contact et d’échange.
-L’acquisition de nouvelles connaissances.
-Une occasion d’expérimenter et mieux se connaître.
S’impliqer c’est trippant et ça mérite d’être vécu. 25$

Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/Video.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.