Accommodements raisonnables anti-pollution

Accommodements raisonnables anti-pollution
André Fauteux – Agence Science-Presse, Accommodements raisonnables

Tim McGurrin est un patron en or. «Dès qu’il m’a embauchée, il a fait remplacer le tapis de mon bureau par de la céramique et il s’est assuré que mes collègues comprennent que je requière un environnement sans parfum», explique Barbara Leimsner. Rédactrice de discours au siège social de Postes Canada, à Ottawa, Mme Leimsner est atteinte d’hypersensibilité environnementale depuis dix ans, à la suite d’une surexposition à des produits chimiques lors de rénovations effectuées simultanément à la maison et au bureau.

L’hypersensibilité est un «groupe d’états pathologiques chroniques complexe et souvent mal compris» qui vient d’être reconnu par une politique adoptée par la Commission canadienne des droits de la personne (CCDP). «Les personnes hypersensibles ont des réactions indésirables à des agents environnementaux courants dans le cadre bâti, ce qui comprend les champs électromagnétiques et les produits chimiques qui se trouvent dans les matériaux de construction, le mobilier, les produits de nettoyage et de reprographie, les parfums et les pesticides», explique un rapport sur l’aspect juridique des hypersensibilités publié par la Commission.

Madame Leimsner éprouve notamment une fatigue extrême, des maux de tête, des bourdonnements dans les oreilles et autres problèmes neurologiques lorsqu’elle est exposée à certains polluants.

La goutte qui fait déborder le vase
En 2003, 12,6 % des Américains disaient être hypersensibles et 1,8 % avoir perdu leur emploi à cause de cette condition. Les résultats de ce sondage sont parus dans Environmental Health Perspectives, une prestigieuse revue médicale publiée par le ministère fédéral américain de la santé.

Au Canada, peu d’employeurs savent qu’ils ont l’obligation légale d’accommoder les hypersensibles. «Cet état pathologique constitue une déficience et ceux qui en souffrent ont le droit d’être protégés en vertu de la Loi canadienne sur les droits de la personne, qui interdit toute forme de discrimination fondée sur une déficience», affirme la Commission canadienne des droits de la personne. «Comme pour les autres types de déficience, les personnes hypersensibles à l’environnement ont droit à des mesures d’adaptation en vertu de la loi.»

Certains médecins croient encore que l’hypersensibilité est d’origine psychosomatique. «Il n’y a pas de preuve objective que c’est le cas, bien que cela fasse l’affaire de certains employeurs et assureurs», explique le Dr Lynn Marshall, codirectrice du comité de santé environnementale du collège ontarien des médecins de famille. Il est significatif que la Commission des droits de la personne reconnaisse que la prépondérance de la preuve est telle que cette condition doit être reconnue par une politique nationale.

Des changements bénéfiques
Le médecin de Mme Leimsner, le Dr Ross Mickelson, avait recommandé qu’elle bénéficie d’un bureau fermé doté d’un purificateur d’air et situé loin de sources de pollution tels les photocopieurs. Le personnel d’entretien de son immeuble utilise désormais une foule de produits sans odeur, allant du nettoyant à plancher au savon à main, en passant par la peinture et le tapis. «Désormais, je peux me concentrer sur mon travail et non ma santé», dit Mme Leimsner.

Son patron, le directeur des communications de la Société canadienne des postes, souligne que les mentalités ont évolué. «Tout le monde reconnaît la valeur d’avoir des employés protégés contre la pollution. J’ai moi-même une petite fille allergique et plusieurs de nos employés ont des allergies graves. Ça n’a pas été facile d’accommoder Barbara, mais si ce n’était pas impossible. Il était important qu’elle se sente partie de notre équipe.»

Encadré

L’hypersensibilité n’est pas une allergie comme telle. Si l’auteur français Marcel Proust se plaignait déjà d’intolérances aux parfums au début du siècle dernier, la maladie ne fut décrite que dans les années 1940 par l’allergologue Theron G. Randolph. Le père de ce qui deviendrait l’Académie américaine de médecine environnementale constatait que certains de ses patients ne répondaient pas aux traitements classiques. À force de les questionner, il découvrit que leurs intolérances avaient été déclenchées par une ou des surexpositions à des produits chimiques. Et que leur corps surchargé ne pouvait se désintoxiquer à moins de cesser toute exposition aux polluants.

Pour en savoir plus

Politique de la CCDP: www.chrc-ccdp.ca/legislation_policies/policies-fr.asp

Matériaux de construction pour les logements des personnes hypersensibles: www.schl.ca
Association pour la santé environnementale, les hypersensibilités et les allergies du Québec: www.aeha-quebec.ca

Dossier Accommodements raisonnables.

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

Autres textes sur les accommodements raisonnables

Le traitement journalistique des accommodements raisonnables

Les vitres teintées du YMCA et les accommodements raisonnables

Commission Bouchard-Taylor sur les accommodements raisonnables

Voter à visage découvert

Karine Goma, le CLSC et les accommodements raisonnables à Tout le monde en parle

Les accommodements raisonnables

Les accommodements raisonnables, un policier et une chanson

Hérouxville, André Drouin, Jacques Proulx et les accommodements raisonnables

PUBLICITÉ

l-amour-en-3-dimensions-roman-cheminement-humoristique-croissance-personnelle L’amour en 3 dimensions. Roman de cheminement humoristique. Pour dédramatiser les événements qui nous ont bouleversés. Pour mieux comprendre notre relation envers soi, notre entourage et notre environnement. Peut être lu pour le plaisir d’un roman ou dans un objectif de croissance personnelle.

Le livre est disponible au coût de 19,95$.

Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/Livres.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :