La musique plein la tête

(Agence Science-Presse) – Nous sommes à peu près tous capables de reproduire dans notre tête ou en sifflotant, une musique que nous venons d’entendre —et cette reproduction sera souvent étonnamment proche de l’original. Ce talent nous semble tout naturel, mais il nécessite en réalité un énorme travail de notre cerveau. À quoi ce talent sert-il donc? Son plus proche équivalent, la capacité à parler, a de toute évidence eu une utilité à un moment de l’évolution : le développement du langage a été en effet indispensable au développement de notre intelligence. Mais le développement du «langage» musical, lui, à quoi peut-il servir? C’est la question que pose Oliver Sacks —médecin et chercheur— dans Musicophilia: Tales of Music and the Brain (Knopf éditeur, 2007). C’est également à Sacks qu’on doit un best-seller de la vulgarisation scientifique d’il y a quelques années, L’Homme qui prenait sa femme pour un chapeau.

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous  par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

poesie-urbaine-jean-simon-brisebois-art-de-la-rue Poésie urbaine. L’âme de l’ange. Jean-Simon Brisebois.

À chaque mort, une naissance. À chaque naissance, un combat! Recueil de pensées et de poésies influencé par le béton, la rue et son vécu urbain. De jour et de nuit, la vie continue, se transforme. À travers les ombres et pénombres, elle se colore de différentes nuances de gris.

Disponible par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/Livres.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.