Les coups de cœur de Fred Pellerin

Les coups de cœur de Fred Pellerin,

Chronique de livre

Guillaume Brodeur

Artisan consacré de la parlure colorée, le conteur Fred Pellerin conserve tout de même un faible pour l’imprimé. Bien emmitouflé dans son repère de Saint-Élie-de-Caxton, village natal où il campe ses histoires fantasmagoriques, Fred chausse ses lunettes cerclées et nous invite à découvrir des chefs-d’œuvre littéraires à l’imaginaire débridé.

Inscrit à contrecœur en administration à l’Université du Québec à Trois-Rivières, le jeune Fred Pellerin profite de la première journée d’intégration pour faire faux bond aux colonnes de chiffres. Il opte plutôt pour la littérature, par pur hasard jure-t-il. «Un trip neuronal» qui lui ouvrira tout un monde, le sien.

Fred dévore ainsi Les Fridolinades de Gratien Gélinas, L’avalée des avalés, de Réjean Ducharme et il part en quête des autres monstres sacrés de la culture québécoise. «Quand je tombe sous le charme d’un auteur comme Ducharme, je me précipite pour lire tout ce qu’il a écrit. À travers l’œuvre d’un écrivain, tu découvres tout un pan de l’Histoire.»

Omniprésente poésie

 «Y m’a fait swinguer fort!» Le con-teur ne tarit pas non plus d’éloges pour Jacques Ferron et L’Amélan-chier. «Tout ce qu’il touche est poétisé.» Si Fred s’entiche autant des auteurs québécois, c’est qu’ils inscri-vent souvent leurs œuvres dans un environnement familier. «Quand Ferron, un gars de mon coin [la Mauricie], parle du rang du Bout-du-Monde à Saint-Paulin, ça vient me chercher. Je le connais ce rang-là. Avoir le même point d’appui que l’auteur, ça permet ensuite d’aller plus haut, plus loin… Ça m’a influen-cé à chercher une poésie dans le réel qui m’entoure.» Ardent défenseur de la ruralité et de la culture populaire qui y prend racine, le conteur prêche sans complexe pour sa paroisse.

Ouvrages exotiques

Mais, pas question de se pencher seulement sur son nombril national. Fred est carrément obnubilé par le très inspiré et inspirant auteur italien Alessandro Baricco (Soie, Châteaux de la colère). «Tout mon prochain spectacle est construit à partir de dix petites lignes d’un de ses romans. J’ai pris ce petit bout comme une graine que je fais pousser dans mon jardin.» Avec la bénédiction de Baricco bien entendu. «Le fruit sera différent», assure Fred. Saveur saint-élienne garantie!

Prisonnier du tombeau du Christ qui trône au sommet du calvaire de son village, Fred s’entourerait des plus grands. Prévert, pour la richesse de sa poésie. «Il écrit à trois étages!» Romain Gary, alias Émile Ajar, pour la tendresse de La Promesse de l’aube. «Tant de maux et de douleurs…. C’est lourd, mais pas à travers le regard de l’enfant.» L’esprit de Fred s’emballe: Éric-Emmanuel Schmitt pour L’Évangile selon Pilate et Oscar et la dame en rose, Daniel Pennac et la saga de la famille Malaussène… «Mais là, y commence à manquer de place!»

Hibernation hyperactive

La scénarisation du film Babine qui relatera les tribulations du fou du village, l’écriture de son nouveau spectacle L’arracheuse de temps et le récent passage d’une cigogne ne laissent que peu de temps à Fred pour lire. Quoiqu’il ne peut résister au plaisir de plonger dans Un si léger cauchemar, de Roger-Pol Droit. «Ça tire dans tous les sens! C’est complètement éclaté, mais je commence à voir les fils qui se croisent. S’il réussit à faire un nœud avec ces fils-là, y va m’avoir!»

«J’aime me faire berner, me faire déjouer. Soit sur l’histoire, soit sur le délire langagier.» Dans ses écrits, Fred tricote lui aussi avec les mots. «Je m’amuse à faire grincer la lan-gue, à prendre la recette d’un vieux mot pour en patenter un nouveau.» Faire du neuf avec du vieux, voilà notre vrai défi collectif.

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous  par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

poesie-urbaine-jean-simon-brisebois-art-de-la-rue Poésie urbaine. Renaissance. Depuis 1997, Jean-Simon Brisebois s’est découvert une passion pour écriture. Il s’implique activement dans divers projets communautaires dans Hochelega-Maisonneuve.
Renaissance est un recueil de pensées et de poèmes parlant autant de son amour de la vie que d’espoir. 4,95$

Disponible par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/Livres.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

Baseball: la physique observe les chandelles

Baseball: la physique observe les chandelles

(Agence Science-Presse) – Les amateurs de baseball sont prompts à blâmer un joueur qui ne parvient pas à attraper une chandelle, c’est-à-dire une balle qui s’est envolée presque verticalement et retombe tout aussi verticalement: rien de plus facile à attraper en apparence, n’est-ce pas? Eh bien non, mais il a fallu deux physiciens pour calculer le pourquoi du comment. Terry Bahill, de l’Université de l’Arizona à Tucson et Alan Nathan, de l’Université de l’Illinois, ont conçu un modèle informatique tenant compte, entre autres, de la force du batteur et de la résistance de l’air. Il en ressort qu’au contraire de la trajectoire classique d’une balle de baseball —une parabole— la balle qui  » part en chandelle  » est entourée par un  » écran d’air  » en rotation qui fait s’incurver sa trajectoire de manière irrégulière. Résultat, le joueur qui l’attend sagement en-dessous peut effectivement avoir du mal à prévoir si elle va s’incurver vers la gauche, la droite, l’avant ou l’arrière —et recevoir le lendemain une volée de critiques de la part des gérants d’estrades.

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous  par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

T-Shirt promotionnel disponible avec votre logo

tshirt-cafe-graffiti-t-shirt-personnalise-votre-logo Soutenez le Café-Graffiti, affichez vos couleurs.

Votre T-shirt Café-Graffiti pour seulement 9,95$. Disponible en rouge, noir ou blanc.

Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/T-shirts-promotionnels-et-personnalise.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4

Pour votre T-shirt promotionnel avec votre logo: Café-Graffiti: (514) 259-6900

La boussole, la Société de développement économique et le Collège Éducacentre

La boussole, la Société de développement économique et le Collège Éducacentre

Raymond Viger    Dossier Francophonie, Vancouver

Vancouver, chapitre 23

La journée de mercredi débute avec Érik Desbois de l’organisme La Boussole. La Boussole offre une multitude de services en français pour les femmes monoparentales, personnes toxicomanes, itinérantes, jeunes ou adultes…

Érik nous a présenté l’historique de l’intervention dans le Downtown Eastside, le quartier chaud près du port et de la création de son organisme. J’ai trouvé intéressant d’apprendre que leur organisme, tout comme le nôtre, a été fondé au début des années 1990, par deux travailleurs de rue. De leur côté, les travailleurs de rue se sont épuisés et ont quitté. Du nôtre, André Durand est décédé. Seul moi suis encore en poste après 16 années de service. Bref instant de nostalgie sur nos racines.

La rencontre fût très intéressante. Possiblement que l’expérience terrain d’Érik fait partie de l’attrait de cette rencontre. Érik nous invite à nous guider dans une visite dans le Downtown Eastside. On regarde nos agendas et nous nous entendons pour samedi matin. Un rendez-vous que nous ne pouvons pas manquer.

Ensuite nous nous dirigeons vers la Société de développement économique (SDE) pour y rencontrer son directeur général, Donald Cyr. Nous arrivons à l’avance et décidons de dîner au restaurant juste à côté de son bureau. Sans le savoir, Donald Cyr mangeait à la table voisine. Après le dîner, ce fût assez curieux de le retrouver à son bureau.

M. Cyr nous présente des volets d’intervention économique de la SDE. Attirer les entrepreneurs francophones en Colombie-Britannique et les soutenir dans leur intégration, leur plan d’affaire. Faire connaître le tourisme francophone. Je pouvais comprendre facilement le lien avec la recherche d’entrepreneurs qui veulent investir en Colombie-Britannique et leur soutien.

Mais pour le tourisme francophone, c’était moins clair pour moi. Après tout, les chutes Niagara sont un lieu touristique: est-ce francophone ou anglophone? M. Cyr m’explique qu’effectivement les attractions n’ont pas de langues, mais que les restaurants, les auberges et les autres services d’accueils, eux, en ont. Merci pour l’explication.

J’ai appris que la SDE sont venu donner des ateliers aux entrepreneurs au Québec pour les aider à soumissionner, entre autre, pour les Jeux Olympiques. La réalité est que les Jeux Olympiques vont amener beaucoup de travail et que les entreprises de Colombie-Britannique ne pourront pas fournir. Exemple des travaux de traduction. Il y a des traducteurs en Colombie-Britannique, mais jamais assez pour faire toutes les traductions qu’il y aura à faire. Une opportunité d’affaire pour les entreprises québécoises.

Pour les Jeux Olympiques, la SDE a préparé des vidéos touristiques pour les médias internationaux. Ceux-ci se sont montré très intéressé de les utiliser. De la matière première pour la télévision déjà toute préparé.

J’ai bien aimé la vision nationale de la SDE et le partenariat qu’ils ont établi avec les autres provinces, dont le Québec. Un échange de touristes. On vend le Québec en Colombie-Britannique et vice-versa.

M. Cyr nous réfère ensuite au Collège Éducacentre. Nous avons pu y rencontrer Mme Nicole Lemire. Ce Collège donne des formations continues et un service de placement. Ils sont en contact avec les entreprises, permettant de bien connaître les besoins criant en main-d’oeuvre.

Éducacentre doit fournir ses services en français pour l’ensemble du territoire. C’est ce qui explique que certaines formations se donnent par l’Internet. Un collège virtuel par plus loin que votre clavier d’ordinateur. Certaines formations sont crédités pour le passage à l’université.

Un soutien est aussi apporté pour faire les CV, donner des cours d’anglais pour les futurs employés qui doivent être bilingue pour trouver de l’emploi. Une ressource importante à connaître pour les francophones qui arrivent en Colombie-Britannique et qui se cherchent un emploi.

Histoire complète sur le voyage à Vancouver.

Autres textes sur la Francophonie

Éducation francophone dans l’Ouest du Canada

Éducation francophone en milieu anglophone. École Gabrielle Roy.

Éducation francophone en milieu anglophone. Écoles Rose-des-vents et Jules-Vernes.

Société francophone de Maillardville, bastion de la francophonie en Colombie-Britannique

La qualité du français dans la blogosphère

Meeting francophone. Le français est-il une maladie en voie d’extinction?

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

l-amour-en-3-dimensions-roman-cheminement-humoristique-croissance-personnelle L’amour en 3 dimensions. Roman de cheminement humoristique. Pour dédramatiser les événements qui nous ont bouleversés. Pour mieux comprendre notre relation envers soi, notre entourage et notre environnement. Peut être lu pour le plaisir d’un roman ou dans un objectif de croissance personnelle.

Le livre est disponible au coût de 19,95$.

Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/Livres.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

Mots clés Technorati : ,,,,,,,,,,