Quand la prière tue

Quand la prière tue

(Agence Science-Presse) – Dossier Science et religion.

Des parents du Wisconsin ont laissé leur fille de 11 ans mourir dans un coma diabétique parce qu’ils croyaient que la prière suffirait à l’aider.

Cela ne se passe pas dans un lointain pays où la culture scientifique serait une vue de l’esprit, mais dans le pays le plus riche du monde, qui présente les plus gros investissements en recherche et qui a produit le plus grand nombre de Prix Nobel.

À quel moment de ce récit, s’il s’était agi de votre fille, vous seriez-vous rué à l’hôpital?
Vendredi 21 mars: selon le journal local, Dale Neumann, le père, remarque que sa fille « était un peu plus fatiguée, mais souligne qu’elle avait avalé un hamburger McDonald sans problèmes ». Le lendemain, veille de Pâques, il note que sa fille « semblait se comporter comme si elle avait la fièvre, tandis que sa respiration semblait un peu laborieuse ».

Sa femme a déclaré à la police que ce samedi-là, « Kara était étendue sur le divan. Ses jambes avaient l’air décharnées et bleu… Nous l’avons mise dans mon lit où je l’ai réchauffée. Je pensais que c’était une attaque spirituelle. Nous sommes restés à ses côtés et nous avons prié. »

Plus tard dans la journée, Kara est allée à la salle de bains et est tombée des toilettes. Le lendemain, dimanche, son père a tenté de la soulever dans son lit mais elle était incapable de rester assise. Elle ne parlait pas et était incapable de boire de l’eau.

Un ami, Randall Wormgoor, a encouragé Dale Naumann à appeler un médecin, mais celui-ci « s’est dit confiant que la prière la guérirait ». C’est quand il s’est d’urgence livré à des manoeuvres de réanimation que cet ami a appelé le 911.

Les Neumann ont été accusés, le 27 avril, de meurtre au second degré, « pour avoir traité leur fille par la prière plutôt que la médecine » —une accusation inédite au Wisconsin, et qui ne semble pas gagnée d’avance selon les observateurs.

Interrogé par les enquêteurs, Dale Neumann a dit que « dans les mêmes circonstances, il n’abandonnerait pas sa foi dans le pouvoir guérisseur de la prière ». Les Neumann ont trois autres enfants. Leur avocat veut invoquer la liberté de religion. Et ils ont déjà récolté des appuis.

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous  par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

Graffiti Hip Hop de la scène de Montréal

operation-graffiti-hip-hop-graffiteur-graff Opération Graffiti. Toute l’histoire de la création du Café-Graffiti. La relation avec les jeunes. Ce qu’ils ont vécu dans le projet. Ce qu’ils ont fait vivre aux intervenants. Toutes les anecdotes d’un projet qui fait encore parler de lui. Une façon intéressante et originale de soutenir le Café-Graffiti dans sa mission d’aide et de soutien aux jeunes. 19,95$.

Disponible Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/Livres.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.