Iron-man, Tony Stark et James Bond à la Nasa

(Agence Science-Presse) – Il n’en a pas l’air comme ça, mais l’homme de fer est plus vraisemblable qu’on ne pourrait le croire. Après tout, c’est la technologie qui le fait avancer, plutôt qu’une piqûre d’araignée, et cette technologie, incroyable mais vrai, elle s’appuie sur des bases solides.

Le magazine britannique The New Scientist est d’ailleurs fier de dire que plusieurs types de technologies d’avant-garde mentionnées dans le film ont déjà fait l’objet d’articles — à croire que les scénaristes d’Iron Man sont de fervents lecteurs du New Scientist! Par exemple :
– La carapace de métal. Le héros du film, Tony Stark, est un brillant scientifique qui, pour s’évader d’Afghanistan, se fabrique une armure qui le protège des pieds à la tête. Une telle armure n’existe pas, mais elle est bel et bien sur les planches à dessin. À tout le moins, les jambes d’un tel « exosquelette », capables éventuellement de multiplier la force de ceux qui les portent, ont déjà été expérimentées au MIT. Une compagnie japonaise prévoit vendre de telles « jambes » d’ici la fin de l’année.
– Une machine volante individuelle. Bien sûr, le héros ne se contente pas de se cacher dans son armure : il vole! Eh bien, il y a près d’une décennie, un ingénieur américain, financé en partie par l’armée et par la NASA, expérimentait le SOLO Trek, genre d’hélicoptère individuel. Avec ses deux grandes hélices, il était loin de l’esthétisme de l’armure d’Iron Man. Mais il faut bien commencer quelque part… Et il aurait parcouru jusqu’à 200 km sans s’écraser, ce qui n’est pas mal du tout. D’autres passionnés continuent d’expérimenter des « ceintures-fusées » à la James Bond.
– Mini-robots. Dans le film, Tony Stark se fait aider par un robot. Trop intelligent pour être vrai, mais des versions plus réalistes existent déjà : AUR, construit l’an dernier au MIT, est un « robot-lampe de bureau » qui calcule la direction de votre regard et déplace son cou afin de pointer l’éclairage là où vous en avez besoin. Par ailleurs, Tony Stark ne se contente pas de se faire aider : il développe des liens émotifs avec son robot — après tout, on est dans un film. Mais des psychologues et des experts en intelligence artificielle se sont bel et bien penchés sur cette question, beaucoup plus sérieuse qu’elle en a l’air.
Tout ceci étant dit, la portion scientifique du film qui plaira le plus aux scientifiques est sans doute Tony Stark lui-même : pour une fois, on n’a pas droit au stéréotype du timide nerd à lunettes, mais à un individu sûr de lui, charismatique… et qui plaît aux femmes!

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous  par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

Témoignage sur l’implication bénévole

benevolat-benevole-implication-jeune La récompense – Regard sur des gens de cœur
Documentaire sur l’implication bénévole.
-Découvrir sa communauté, donner un sens à sa vie…
-Briser son isolement et celui d’autrui.
-Découvrir de nouveaux amis.
-Prendre part à la vie sociale et de quartier.
-Une source de contact et d’échange.
-L’acquisition de nouvelles connaissances.
-Une occasion d’expérimenter et mieux se connaître.
S’impliqer c’est trippant et ça mérite d’être vécu. 25$

Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/Video.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

Mots clés Technorati : ,,,,,,,,,,,,