Les plages du Pacifique au Costa Rica

Les plages du Pacifique au Costa Rica

(Agence Science-Presse) Nous sommes maintenant sur la cote ouest du Costa Rica. Ici, sur les plages du Pacifique, la réalité des Ticos est toute différente. Ici, c´est la grosse argent qui mène le bateau. Des gros complexes touristiques un peu partout, tenus entre autres par des Costa Ricains, mais aussi par des Américains, des Anglais, des Canadiens, etc. Ceux-ci viennent se griller la couenne ou investir, comme cette Québécoise que nous avons rencontré et qui nous a fait visiter Playa Hermosa. Ouch, je ne croyais pas qu´un pays pouvait vivre des extrêmes aussi… extrêmes.

Après avoir vu la pauvreté d´un bidonville de San José, cette abondance pour des étrangers me dégoûte un peu. Il faut comprendre que le tourisme est la première économie du pays, le Costa Rica dépend beaucoup de ça. Mais pour vous donner un exemple, ici, un village a du bloquer in extremis un projet d´aqueduc qui allait drainer toute leur eau potable pour approvisionner des hôtels sur deux plages qui ne servent pratiquement qu´à des touristes. Je crois qu´ils se sont dits: il y a des limites à avoir le tourisme comme première source de revenu national!

Sinon, le groupe se porte bien. Il ne nous reste qu´une semaine et demie, nous commençons à comprendre que le départ risque d´arriver très vite, mais notre plan est tracé et j´ai grande confiance que toutes et… moi trouverons ce qui nous manque pour finaliser notre voyage au Costa Rica.

À bientôt,
Gabriel.

P.S. De toutes les rencontres que nous avons faites depuis que nous sommes ici, que ce soit avec des Ticos ou des voyageurs de partout ailleurs dans le monde, une chose me surprend beaucoup. Je vous dirais qu´environ 60%, si ce n´est 70% de ces personnes que nous croisons sur notre chemin, ignorent totalement l´existence d´une nation francophone en Amérique du Nord. Ouf, il y a encore du chemin à faire pour le Québec!

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous  par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

reflet-de-societe-magazine-drogue-prostitution-suicide-alcool-gang-de-rue-gambling Internet-o-thon pour soutenir le magazine communautaire Reflet de Société édité par le Journal de la Rue. C’est le temps de vous abonner pour montrer votre soutien à votre revue sur l’actualité communautaire et sociale. Toute contribution supplémentaire pour soutenir notre cause est la bienvenue.

Par téléphone: (514) 256-9000, ext.: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.refletdesociete.com/Abonnement.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

Mots clés Technorati : ,,,,,

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :