La Maison Simons et l’anorexie

La Maison Simons et l’anorexie

Dossier Anorexie, Publicité

Les nouvelles d’hier nous présentent le nouveau catalogue de la Maison Simons. Les mannequins sont tendances, anorexiques, maigres et ne reflètent pas le message social que nous aurions aimé entendre et que nous nous attendions d’une entreprise telle que la Maison Simon’s. Que s’est-il passé pour que nous assistions à un tel spectacle?

Au départ, je ne cacherais pas que notre organisme, le Café-Graffiti, travaille avec la Maison Simons depuis maintenant 3 ans. Nous réalisons les décors pour les vitrines de la rentrée scolaire. Drôle de coincidence, ce sont nos décors qui se retrouvent présentement dans les magasins de la Maison Simons.

Ma première réaction en écoutant les nouvelles: «C’est impossible, ce n’est pas dans la philosophie de la Maison Simons de présenter de telles choses. Il s’est passé quelque chose soit avec une firme de communication, soit avec un nouvel employé qui n’a pas compris la philosophie de la Maison Simons.»

Parce qu’il arrive que de nouveaux employés pensent pouvoir révolutionner les idées qui ont mis des générations à s’implanter: Parce que tout le monde le fait. Parce que la publicité doit choquer. Parce que la publicité doit déranger. Parce qu’il faut suivre les tendances… Il nous faut allier la fougue et les nouvelles idées avec la sagesse des bâtisseurs et fondateurs.

Je comprends très bien ce choc des cultures avec les jeunes qui commencent et qui croient détenir la vérité. Notre organisme est un lieu de stage et de premier emploi pour plusieurs finissants de l’université. Et c’est toujours à recommencer. Leur expliquer que leur «nouvelle» idée n’est pas si nouvelle que ça. Que leur « nouvelle » idée ne respecte pas la mission d’entreprise que nous tentons de faire valoir. Que pour respecter nos principes et nos valeurs nous préférons travailler sur long terme que sur le court terme. Et surtout, dans notre cas, qu’il faut faire du mieux que l’on peut avec ce que l’on a.

Pour en revenir à la Maison Simons, je n’ai jamais rencontré Peter ou Richard Simons. Mais une chose est certaine, c’est au contact des employés d’une entreprise que l’on peut apprendre à connaître la philosophie de celle-ci. Ceux-ci ont toujours été très méticuleux et sensible pour véhiculer de saines valeurs familiales et sociales. Avec les contacts que nous avons eus depuis 3 ans avec l’équipe de la Maison Simon’s, je suis convaincu que tout le monde est atterré et attristé par les événements. Je suis convaincu que jamais, la Maison Simon’s n’a voulu véhiculer des valeurs anti-sociales.

La Maison Simons est une entreprise qui a une longue histoire de bon père de famille, un citoyen corporatif proche des valeurs familiales et sociales. Je suis convaincu que nous n’avons même pas à exiger de correctifs ou exercer une pression quelconque pour qu’il y ait rectificatif. Il va y avoir un travail qui va se faire à l’interne pour que ce genre d’événement ne se reproduise pas.

Pour ceux qui liraient ce billet et qui pourraient être porté à croire que je verse dans la complaisance, je suis renommé pour être un critique social vitriolique qui n’a pas sa langue dans sa poche. J’ai été mis sur plusieurs liste noire de gens que j’ai dénoncé pour de mauvaises pratiques sociales et communautaires.

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous  par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

Spectacle Hip Hop Breakdance, Graffiti, DJ et rap

orgue-classique-hip-hop-breakdance-graffiti-dj-rappeurs Le Choc des Cultures – Le Hip-Hop rencontre le classique
Spectacle original mettant en vedette: organistes classiques, break-dancers, rappers, DJ et graffiteurs.
L’église Saint-Nom-de-Jésus expose une centaine de toiles peints par des artistes. Plus de cinquante artistes complices présentent « Le Choc des Cultures ». 25$

Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/Video.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

Mots clés Technorati : ,,,,,

11 Réponses

  1. Bonne philosophie, je m’abonne au flux rss pour suivre vos nouveaux articles.
    David rédacteur pour http://www.conseil-sante.org/

  2. Je vous remercie pour votre commentaire et pour votre abonnement au flux rss.

  3. Qu’on tire à boulets rouges sur les entreprises qui, volontairement, cherche à provoquer et qu’on ne fasse pas de mélodrame avec une entreprise qui a fait ses preuves de bonne volonté.

  4. EUMMH. scusez moi , j’suis ado alors jécris mal.
    bon, de 1 , la maison simons est une entreprise oui, familliale et bla bla blaaa mais elle représente la mode et la mode, est aux leggins & aux fuseaux et aux belles jambes droites.
    Si ta aps les jamabes droite, ben ta ka pas ahceter de foutu leggings. CE sont des looks suggérés, ovus verrez jamais personne habillé comme ça sans la rue merde ! Je suis dans le domaine de la mode, j’y étudie et puis je travaille pour la maison simons depuis bientot 3 ans,, et je vous assure, les gens du domaine savent faire la différence entre ce qui est de la mode bien présentée et ce qui est voire, innacceptable.
    Les mannequin ont toujorus été mince, très minces voire anorexiques.
    Tout le monde est au courant. Ca toujorus été. Pas seulemetn pour Simons, partout.
    Aller criez a Christian Dior que ses mannequin sont malades, vous savez quoi ?
    Il va rire de vous.
    Les gens sont trop bornés par .
    on dit qu’on ne montre que des belles filles belles bronzées, grandes MAIS C QUE DLA FOUTAISE. On le sais, on l’a compriit ! On voit bien que ces filles osnt arrangées, photoshopée et tout le tra la laaa, on a des tête voyon.
    C une image présentée, une facon de montrer les vêtement.
    Laisser faire les files du magazine un moment là, pi venez don voir le stock en magasin.
    Vous aller trouvé de tout. Autant pour les grosses que pour les minces. pareil pour le gars.
    Vieux/vieille ou jeunes. YA DE TOUT.
    Et puis, si , sur toute la quantité de monde que je peux croiser dans un journée de travail essaie NIMPORTE QUEL morceau du catalogue twik, j’vous JUUREEE que sa va faire a plus que la moitié des dames.
    Rien a voir avec l’anorexie. EN touka
    Y n’a qui chiale pour pas grand chose.. OUVREZ VOS YEUUXX, C LA VIIEEE, sa toujours été comme ça.
    Mais vous savez quoi ?
    Simons tient a son image.
    pours cette raison, toutes les affiches ont étét enlevées, les catalogues, détruits.
    Elle a gagné cette pauvre dame. Et ouiii.
    L’imagge, l’imaggeee… l’IMAGGEEe.

  5. Salut Maaa

    Tu n’as pas à t’excuser pour ton écriture. Sur l’Internet, c’est comme du direct à la télé. On y a va comme ça sort. Les paroles que nous disons sont plus importantes que le comment on le dit.

    Comme tu dis, l’image est importante pour la Maison Simons. L’objectif est d’avoir l’image qui correspond à leur valeur et à leur principe.

    Beaucoup d’entreprises ont été critiqué pour les images qu’ils véhiculent. Mais peu sont prêt à détruire leur catalogue et à enlever leurs affiches.

    J’en profite pour remercier les gens qui ont pris le temps d’appeler la Maison Simons pour mentionner qu’ils n’étaient pas d’accord avec les images proposées. C’est important, comme citoyen de prendre sa place et de s’exprimer.

    Est-ce que ça méritait de faire les nouvelles? Pas convaincu. Parce que la première étape est d’en parler avec les personnes concernées. Si tout se place à ce niveau, pas nécessaire d’aller plus loin. Les médias peuvent servir à faire de la pression quand les gens ne veulent pas bouger. Mais était-ce vraiment le cas ici?

  6. La maigreur dans les pubs (catalogues, magazines de mode), y compris celles de la maison Simons, est loin d’être nouveau….. Mais c’est la toute première fois qu’un de leurs catalogues fait la manchette des grands médias. D’ailleurs les vêtements qu’on y trouve, même dans les plus grandes tailles, sont minuscules…. Je ne trouve plus rien qui me va, même si je porte toujours des vêtements que j’y ai acheté aux années 1970 et 1980… N’oubliez pas que les vêtements de ce magasin sont fabriqués dans des pays où le salaire est beaucoup moins élevé qu’ici (et où les femmes sont beaucoup plus petites aussi), on utilise moins de tissu et on économise de cette façon tout en vendant ces mêmes vêtements à de forts prix ioi. En tout cas ça fait longtemps que je n’achète plus chez Simon’s. N’oubliez pas que leur but principal c’est de faire du fric et, sur ce point-là, ils réussissent très bien.

    Ils font croire, non seulement aux adolescentes de poids normal, mais aussi aux femmes de tous les âges, qu’elles sont trop grosses et « nourrissent » ainsi le fléau

  7. La maigreur dans les pubs (catalogues, magazines de mode), y compris celles de la maison Simons, est loin d’être nouveau….. Mais c’est la toute première fois qu’un de leurs catalogues fait la manchette des grands médias. D’ailleurs les vêtements qu’on y trouve, même dans les plus grandes tailles, sont minuscules…. Je ne trouve plus rien qui me va, même si je porte toujours des vêtements que j’y ai acheté aux années 1970 et 1980… N’oubliez pas que les vêtements de ce magasin sont fabriqués dans des pays où le salaire est beaucoup moins élevé qu’ici (et où les femmes sont beaucoup plus petites aussi), on utilise moins de tissu et on économise de cette façon tout en vendant ces mêmes vêtements à de forts prix ioi. En tout cas ça fait longtemps que je n’achète plus chez Simon’s. N’oubliez pas que leur but principal c’est de faire du fric et, sur ce point-là, ils réussissent très bien.

    Ils font croire, non seulement aux adolescentes de poids normal, mais aussi aux femmes de tous les âges, qu’elles sont trop grosses et « nourrissent » ainsi le fléau anorexique.

  8. Oups, désolée pour le « hoquet ».

  9. Ce qui serait intéressant de faire comme recherche ce sont l’évolution antérieure des catalogues de la Maison Simons. Comment la mode était-elle présentée dans les catalogues de la Maison Simons?

  10. Bon peut-être que l’industrie de la mode ne va jamais changer, mais cela n’empêche que les publicités et les médias ont une forte possetion de l’image corporelle. On retrouve de plus en plus d’anorexiques jeunes. J’en connais une de 8 ans !!! Moi-même étant une « ancienne » anorexique, je me bat chaque jour contre cette obsession de la minceur. Entre l’obésité et la maigreur, sachez qu’il existe un équilibre !!! Par contre, c’est bien que Simons aient enlevé leur publicité. J’espère qu’ils vont les remplacer par des mannequins NORMALES ET SANS RETOUCHE SUR PHOTOSHOP.

  11. Bonjour Julie.

    L’ensemble de l’industrie est de plus en plus sensible aux problèmes d’anorexie. Les citoyens hésitent moins pour dénoncer et critiquer les publicités qui ne conviennent pas.

    C’est vrai que les publicités et les médias ont besoin d’être suivi de proche.

    Je vous encourage dans ce que vous vivez et j’espère que tout se passera pour le mieux pour vous.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :