Avortement: pour ou contre

Avortement: pour ou contre

Isabelle Bérubé, Bic, Rimouski.  Dossiers Avortement, Sexualité.

J’ai été obligée de faire ce choix déchirant, à 17 ans. J’ai avorté après être tombée enceinte alors que je prenais la pilule. Bizarrement, je suis toujours contre cette solution, même après l’avoir vécue.

Mon excuse était des plus banales: je ne voulais tout simplement pas que mes parents l’apprennent. Pourtant, en leur en parlant plus tard, j’ai compris qu’ils ne m’auraient pas jugée. Certaines personnes ont de meilleures raisons que la mienne, et ne doivent pas non-plus être jugées pour ce qu’elles décident de faire. La douleur liée à un avortement est beaucoup plus morale que physique. C’est une décision qui fait mal, très mal.

Les raisons d’avorter sont nombreuses, mais ne sont pas toutes défendables. Certaines femmes utilisent l’avortement comme moyen de contraception, et c’est une des raisons qui poussent beaucoup de gens à être contre cette pratique. Par contre, que dire des femmes qui ont été violées ou des jeunes filles qui tombent enceinte sans avoir aucune ressource? Les gens qui sont pour l’avortement vous dirons que c’est pour ces femmes et ces jeunes filles qu’ils sont en faveur de cette solution.

Si aucune femme n’avait recours à l’avortement, les centres d’adoption déborderaient de poupons qui devraient attendre longtemps avant de trouver une famille. Combien de bébés seraient abandonnés dans des ruelles, comme ça s’est déjà vu? Même avec la contraception et les ressources à notre disposition, il y aura toujours des femmes qui seront confrontées à un choix difficile, mais ça reste un choix. Une des plus belles choses que nous recevons en cadeau de la vie est le libre-arbitre. Le droit de choisir.

La grande question que l’on peut se poser est la suivante: le petit être qui grandit dans le ventre d’une femme a t-il lui aussi le choix? Il n’a pas encore la faculté de parler ou de s’exprimer, mais s’il le pouvait, que choisirait-il? Bien qu’il ne soit pas encore né, il a aussi reçu ce cadeau qu’est le libre-arbitre, seulement on le fait disparaître avant même qu’il ait pu choisir. Certains auraient peut-être une vie un peu plus difficile, mais je crois que la plupart de ces bébés, devenus grands, remercieraient le ciel d’avoir pu goûter à la vie.

VOS COMMENTAIRES SUR POUR OU CONTRE L’AVORTEMENT.

autres textes sur l’avortement:

Ressources sur Internet:

Canadian for choice

Fédération du Québec pour le planning des naissances

Coalition pour le droit à l’avortement au Canada

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous  par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

Guide d’intervention de crise auprès de personnes suicidaires

guide-d-intervention-de-crise-personne-suicidaire-suicide-intervention-prevention-suicide-rates-suicideLe guide d’intervention auprès de personnes suicidaires démystifie le suicide. Il permet d’aider les proches à reconnaître les signes avant-coureur du suicide et de déterminer qu’est-ce qui peut être fait pour soutenir la personne en crise.

Une section du guide est réservée aux endeuillés par suicide.

Le livre est disponible au coût de 4,95$. Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009. Par Internet.

Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Maintenant disponible en anglais: Quebec Suicide Prevention Handbook.

Autres livres pouvant vous intéresser:

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

.

VOS COMMENTAIRES SUR POUR OU CONTRE L’AVORTEMENT.

Publicités

27 Réponses

  1. « Si aucune femme n’avait recours à l’avortement, les centres d’adoption déborderaient de poupons qui devraient attendre longtemps avant de trouver une famille. Combien de bébés seraient abandonnés dans des ruelles, comme ça s’est déjà vu? »

    Dans les pays dits développés, c’est plutôt l’inverse : des dizaines de milliers de couplent veulent adopter (notamment à cause de l’augmentation terrible de la stérilité tant masculine que féminine), mais ces couples ne peuvent pas car on avorte bien plus que l’on adopte…

  2. Un débat effectivement intéressant à suivre.

  3. […] de laisser un commentaire journaldelarue sur Avortement: pour ou contr…Avortement: pour ou … sur Contraception, avortement, pil…Guy A. Lepage reçoi… […]

  4. À Isabelle Bérubé de Rimouski, sujet: AVORTEMENT: POUR OU CONTRE ?

    Ton témoignage est si émouvant, Isabelle. Quel courage tu as de nous confier cette douloureuse expérience. Par contre, sois assuré que de la partager par l’écriture, te permettra de guérir cette profonde blessure, et va te permettre de te pardonner, lentement mais sûrement.

    Tout comme toi, j’avais toujours été contre l’avortement, à 100%, même si je suis âgée aujourd’hui de 53 ans. Sauf que, il y a quelques années, j’ai débuté un grand ménage de ma vie, de mes choix, de mes « pour et contre » etc.

    Je viens tout juste de composer un texte sur ce délicat sujet de l’avortement. Grâce à toi Isabelle, j’arriverai à le publier bientôt, possiblement sur ce blogue, afin que tu puisses le lire, d’accord. Il va dans le sens de ton récit si touchant. Isabelle, tu vas aider tellement de jeunes filles et de femmes, grâce à ton témoignage, parce que ce n’est pas seulement un texte, c’est un épisode de ta vie; c’est encore plus profond.

    Au revoir de,

    Patricia Turcotte
    Saint Georges de Beauce ( Québec )

  5. Nous avons bien hâte de lire votre texte Mme Turcotte.

  6. pour l’avortement =p

  7. Merci 00000 pour votre vote. Vous avez le droit de commenter un peu pour aider la réflexion.

  8. Le débat sur l’avortement se divise en deux parties dans un coin les féministes, les gauchistes et les pro-choix qui eux voient en l’avortement un signe de liberté de la femme et un droit fondamental tandis que de l’autre cotée les marginaux religieux, les drettiste et les pro-vie. Selon moi c’est deux clans sont dans le champ et ne font que tourner en rond tel un chien qui cours après sa queue.

    Ces débats et positions sont stériles et ne mènent absolument à rien, regardons la problématique d’un autre œil pour pouvoir satisfaire les deux partis et surtout donner un choix juste et équitable à la femme enceinte, qui est dans un dilemme. Un des obstacles primaires à la naissance d’un enfant sont les causes monétaires et la pauvreté des femmes qui se font enfanté et la peur de celle-ci de ne pas pouvoir assuré la subsistance de son enfant à naitre ainsi que l’absentéisme et l’irresponsabilité légendaire de certain père! Ce qui en résulte à plus ou moins 35 000 avortements annuellement au Québec! Ceci est une véritable hécatombe qui n’a pas raison d’être!

    Nous devrions offrir des options à ces femmes qui sont prises dans cette délicate position. Une de mes idées, que je crois, serait intéressante et qui devrait satisfaire tout le monde surtout qui ressouderait plusieurs problèmes à la fois. je m’explique : souvent des couples non fertiles se doivent d’utiliser les services d’adoptions internationaux et cela peut être long , pénible, complexe et surtout excessivement dispendieux.. Moi, ce que j’offrirais aux femmes enceintes qui veulent avorter c’est un service compensatoire d’adoption local jumelé à une offre d’argent.

    Les couples infertiles pourraient dès lors faire une demande d’adoption locale et prendre en charge un bébé québécois. Donc, au lieu de dilapider l’argent dans des services internationaux et une bureaucratie qui n’en fini plus ces couples pourraient donner une somme compensatrice à la femme qui enfanterait donc ça ferait un avortement de moins au Québec et un aide financière non négligeable pour celle-ci!

    Les couples pourraient même prendre contact avec la mère de l’enfant à venir au monde et pourraient l’aider dans son cheminement donc finalement cette femme agirait comme un semi-mère porteuse!

    Différentes options pourraient se présenter en signant l’entente! Si le couple est d’accords l’enfant pourrait avoir les informations sur sa mère biologique sur demande (Si celle-ci le désir bien entendu).
    Donc cette idée est à l’état fœtal dans ma tête pourrait se développer j’aimerais entendre vos idées a ce sujet et des idées complémentaires!

    Voici les problèmes qui se régleraient avec cette idée : les droites et les gauches seraient en accord! Nous freinerions l’engouement pour l’avortement, des bébés québécois auraient le droit à la naissance et à la vie! Des familles se constitueraient, des femmes sortiraient de la pauvreté, des couples infertiles pourraient bénéficier d’un enfant made in Québec :p , nous mettrions un stop à la décroissance démographie si souvent décriée dans les médias, nous pourrions avoir un contrôle beaucoup plus serré sur l’immigration, nous pourrions avoir une 10e de millier de nouveau québécois annuellement.
    Ceci n’est qu’un début de gestation d’idées et celle-ci se formeront et se raffineront avec le temps!

    Une idée est comme un diamant brut que nous devons extraire, travailler et polir pour en créer un bijou!

  9. Merci Jeff pour la proposition.

    Je me questionne cependant sur le signal qui serait envoyé. Est-ce qu’une fille déciderait de tomber enceinte pour collecter l’argent? Est-ce qu’un copain ou même un parent pourrait mettre de la pression sur la fille de tomber enceinte pour vendre le bébé après?

  10. Nous pourrions sauver 300 ou 400 bébés annuellement cela serait au moins une bonne nouvelle!

    Accéléré le processus d’adoption local pour les couples stériles serait aussi aller dans le bon sens. Car, pour ceux-ci l’attente peut être jusqu’à 10 ans avant de pouvoir adopter un enfant !! C’est incroyable et surtout inacceptable! nous facilitons l’avortement mais de l’autre coté nous rendons quasiment impossible l’adoption d’un bébé québécois!

    Donc, faciliter la communication entre ces deux mondes pourrait être intéressant et à étudier. Je ne dis pas que c’est une solution idéal mais surement moins pire que le choix unique de l’avortement! Je crois qu’un montant dans les 30 0000$ qui serait verser aux femmes qui décide de mener sa grossesse a terme et qui voudrait le laisser à un couple infertile serait un compensation intéressante :)

    Dans alternative nous pourrions y incorporer des options et des ententes dans le contrat . Tel que si le couple et la mère le désir l’enfant pourrait reprendre contact avec sa mère biologique plus facilement tout dépendant du désir des gens qui sont impliqué dans cette histoire! Il y a plusieurs chemin possible d’explorer avant de tasser cette alternative du revers de la main!

  11. Et que répondre à la pression sociale qu’une fille pourrait subir pour tomber enceinte et d’avoir à vendre son enfant? Des chums prostituent leurs blondes pour beaucoup moins que ça. J’ai vu des couples avoir un enfant juste pour collecter 1000$ d’une promotion gouvernemental. J’imagine que 30 000$ va faire beaucoup de pression.

  12. Bébé à vendre, c’est comme si je disais bébé à tuer dans le cas des femmes qui décide d’avorter..

    Je parles d’un choix, un option ou une alternative à offrir à la femme qui est enceinte.
    Au pire 3-4000$ pour en pas trop tenter le diable :)

    L’avortement devrait être la solution de dernier recours et non la première option lors d’une grossesse accidentel ou non désiré!

  13. Je crois que la polarisation pro-vie/pro-choix n’.a plus raison d’être, ce sont des débats stériles et obsolètes..

    C’est le fondement même de mon concept annihiler ce débat qui a trop fait de victime et qui tien plus du dialogue de sourd que de la recherche d’une véritable solution.

  14. Tout débat qui confronte 2 idées extrêmes n’est pas un débat. Un bon débat nécessite une ouverture des deux parties pour trouver des solutions qui se situent dans aucun de ces extrêmes.

    Si une femme est accidentellement enceinte et ne veut pas garder son enfant, je n’ai pas de problèmes à ce qu’il y ait adoption locale. Mais si l’attrait de l’argent pousse une femme à être enceinte pour pouvoir vendre son enfant, j’ai un problème. On ne diminue pas les grossesses non désirées. On les augmentent.

    Et si on parlait de donner son enfant à l’adoption sans aucune compensation financière?

  15. Vous voyez, de mon coté ca ne me dérange pas qu’il y ai de l’argent en jeu. car l’argent en bout des liste EST l’incitatif afin que les femmes enceinte n’avortent pas . il y a de bons et mauvais coté c’est certain. Mais, comme tout chose il y aurait des ajustements et des vérifications .

    Premièrement, on se doit de simplifier le plus rapidement possible l’accès a l’adoption local.

  16. Je suis d’accord qu’il faut faciliter l’adoption local. Si au lieu de l’argent, on offrait des services supplémentaires aux filles enceintes? Cela pourrait peut-être éviter les abus.

  17. Depuis très longtemps, je me demandais comment se fait-il qu’au Québec, on ne songe pas à mettre au point sérieusement et humainement, des maisons d’adoption, comme première alternative avant l’avortement qui devrait réellement être un dernier recours.

    Quant à la question financière genre les Mères porteuses etc. je débute des réflexions plutôt que de rejeter l’idée que je n’aime pas beaucoup. Histoire de ne pas retourner à mes vieux parterns conservateurs !

    Patricia Turcotte

  18. Bonjour Mme Turcotte.

    Avec des maisons d’adoption, la société adopte les enfants et peut les rendre disponibles à l’adoption locale. Le tout pourrait se financer avec les montants que les parents pourraient payer pour les adopter. Moindre que les coûts internationaux et plus rapides.

  19. […] prononcer, POUR ou CONTRE ? Ayant promit à Isabelle Bérubé de Rimouski qui a témoignée sur l’avortement, sur le site: http://www.refletsdesociété.com de Raymond Viger; alors je […]

  20. Tel que promis, Patricia Turcotte a fait son commentaire sur le débat sur l’avortement. Celui-ci a été publié: http://raymondviger.wordpress.com/2009/05/17/rflexions-personnelles-sur-lavortement/

  21. […] de laisser un commentaire raymondviger sur Avortement: pour ou contr…RÉFLEXIONS PE… sur Avortement: pour ou contr…raymondviger sur Avortement: […]

  22. je suis contre mes je comprend les raisons,qui peut normalement donner le choix de lavortement .comme le viol

  23. Si vous n’êtes pas contre à 100% l’avortement, comment fait-on pour déterminer ce qui serait acceptable et ce qui ne l’est pas?

  24. Pour suivre mes réflexions personnelles, je crois que le corps de la femme devrait toujours lui appartenir à 100%.

    Bien souvent, ceux qui se disent à 100% pour le droit de l’embryon et du fœtus, sont souvent pour à 100% la peine de mort. Cela n’a pas de sens !

    Dans les temps anciens, la religion obligeait la médecine à choisir en cas de situations urgentes, pour la vie du bébé à naître, mais la vie de la femme qui accouchait passait en dernier rang. Quel scandale !

    On ne doit quand même pas revenir à ces temps anciens.

    Je redis de nouveau que le corps de la femme lui appartient totalement, comme celui de l’homme appartient totalement à l’homme.

    Cette dernière réflexions est encore bien personnelle, non préparée et non censurée. Mais pour là, c’est ma façon de penser que je n’impose à personne.

    Patricia Turcotte
    Saint Georges QUÉBEC

  25. Merci Mme Turcotte pour votre commentaire et le respect dans lequel vous nous le présentez.

  26. moi je suis contre l’avortement ses comme tuer un être vivants sans lui donner la vie….pourquoi faire cela…on na décider d’élever un enfant et on se fait avorter ensuite…

  27. Merci Drouueew pour votre commentaire. Au plaisir de vous lire dans nos différents débats.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :