Le papillon et ses prédateurs

(Agence Science-Presse) – Les ailes des papillons sont peut-être une arme à deux tranchants : on avait coutume de dire que les dessins ressemblant à des yeux faisaient fuir les prédateurs, qui croient avoir en face d’eux une grosse bestiole menaçante. Mais des chercheurs britanniques viennent de constater que dans certains cas, l’effet est inverse : ça attire davantage de prédateurs ! En testant de faux papillons dotés de différents dessins, l’équipe de l’Université Cambridge a constaté que les dessins ressemblant à des yeux ont le désavantage d’attirer l’attention… sur un papillon qui, autrement, aurait été bien camouflé au milieu des feuilles.

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous  par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

poesie-urbaine-roberto-mayerjours-de-nuit Poésie urbaine. Jours de Nuit. Roberto Mayer. 11,95$

Entre en mon univers, infiniment petit. Que se libère ta galaxie. Entre, là, tu es ton enfer, ton paradis. Ton repère y est enfoui. Entre, il ne manque que toi en ces mots. En ces vers dont j’aime me croire l’auteur.

Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/Livres.html
 
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

Mots clés Technorati : ,,,