Art et jeune: une expérience des plus enrichissantes!

Art et jeune: une expérience des plus enrichissantes!

Élodie Bibeau

Vous avez surement remarqué, du moins peut-être 2 ou 3 personnes…, que je n’écris pas beaucoup de textes depuis mon arrivé au café graffiti. La raison est fort simple, je n’ai pas le temps!

C’est fou ça, au moment précis où je suis passé du journal de la rue (c’est l’endroit où tout ce qui attrait à la comptabilité et production de la revue Reflet de société s’effectue.) pour ensuite descendre au café Graff, l’action et la diversité de tâche sont apparurent dans ma vie!

Quel bonheur de travailler au café Graff! Cela me permet de faire plusieurs rencontres intéressantes avec des personnes qui ont toutes sortes de projets ou demandes différentes. Je parles là de personnes qui s’arrête au café soit par curiosité ou parce qu’ils en ont entendues parlé. Si vous avez la chance de passer, vous comprendriez la curiosité de tous, d’avoir envie d’entrer dans l’univers du café graff car il est très attrayant en tout point.

À première vue on remarque évidemment plus l’aspect visuel, les murs sont peinturés et tapissés de toiles fait par nos artistes, soit à la canette ou au airbrush. Chaque jour il y a des nouveaux visages qui se présentes soit pour venir chercher conseil, chercher de l’information sur les artistes pour d’éventuelles contrats ou vente de toile, avoir de l’aide afin de réaliser leur projet, faire des tournages télévisés sur plusieurs thèmes différents et j’en passe….

J’ai aussi l’opportunité d’avoir une grande liberté pour proposer mes idées et pour des projets futures. C’est- à- dire, j’ai pu instaurer des ateliers d’art thérapie, qui autrefois étaient des cours de Graffiti, qui n’inquiétez vous pas amateurs de Graff, sont maintenant rendues tous les samedis. J’ai créer un atelier de poésie de A à Z qui s’avère à être très populaire jusqu’à présent. Les résultats sont très concluants jusqu’à date et pour cela je suis très fière.

Nous allons, Sébastien (un stagiaire dans le cadre de son cour en ARC à l’UQAM ) et moi organiser des vernissages, lancements de livre et événements rassemblant plusieurs formes d’art, dont la musique, des artistes à la cannette (Graffeur) , des poètes et autres.

J’ai aussi eu l’occasion de faire partie des personnes représentant le café graff et journal de la rue, durant la semaine du salon de livre. Ce fut une expérience enrichissante , très divertissante et aussi assez exigeante! Notre présence consistait en, faire la présentation de l’organisme et expliquer quelle est notre mission. Bien sûr, si vous parcourez notre site vous aurez toutes les informations nécessaires afin de répondre à vos questions, s’il y a lieu. J’ai été enchantée de présenter, donner et vendre des produits (revue Reflet de société, livres, t-shirt, porte clé…etc) qui premièrement abordent des sujets, des valeurs qui me tiennent réellement à cœur et un appui financier pour des causes importantes.

Le magazine permet de dénoncer beaucoup de problématiques sociales et d’injustices souvent tabous. Nous encourageons autant les artistes que les personnes marginalisés (qui s’avère à souvent être un combiné des deux, artiste-marginal) à s’ouvrir, créer et briser leur isolement.

Je suis honoré de travailler pour un organisme qui n’a pas peur d’oser, de dénoncer ce qui est souvent ignoré ou dur à aborder et qui apporte, aide et soutien à plusieurs personnes qui ont chacun leur histoire, par le billet de la revue Reflet de Société , sur le blog de ce cher Monsieur Viger et en me permettant de m’occuper de programme de réinsertion tels que Interagir et Devenir.

Ceci, croyez le ou non, n’est qu’une parenthèse de ce qui se passe au café Graffiti et au Journal de la Rrue et de ce que je vis depuis mon arrivée qui est quand même assez récent… début juillet. Alors pour conclure, j’espère vous revenir pour l’année 2009 avec autant d’enthousiasme, la tête remplie d’ idées et vous invitez à des événements plus divertissants les uns des autres!
Élodie ( Intervenante sociale)

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous  par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

reflet-de-societe-magazine-drogue-prostitution-suicide-alcool-gang-de-rue-gambling Internet-o-thon pour soutenir le magazine communautaire Reflet de Société édité par le Journal de la Rue. C’est le temps de vous abonner pour montrer votre soutien à votre revue sur l’actualité communautaire et sociale. Toute contribution supplémentaire pour soutenir notre cause est la bienvenue.

Par téléphone: (514) 256-9000, ext.: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.refletdesociete.com/Abonnement.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

Mots clés Technorati : ,,,,

Une Réponse

  1. […] Art et jeune : une expérience des plus enrichissantes journaldelarue.wordpress.com/2008/12/19/art-et-jeune-une-exp… par raymondviger il y a quelques secondes […]

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :