Verdict – Le départ de Robin

Robin Drevet          Dossier Journalisme et médias.

Après 4 mois passés dans les locaux du journal Reflet de Société, il est venu le temps pour moi de faire mes bagages et de migrer vers d’autres horizons.

Je me suis senti donc l’envie de donner mes impressions sur ce que j’ai vécu ici et les faire partager aux prochains stagiaires de ce journal.

C’est avec un peu d’appréhension que j’y suis arrivé, ne sachant pas trop dans quoi je m’embarquais alors car, bien que les sujets m’intéressaient, je ne savais pas si la voie du journalisme serait le meilleur moyen de parvenir à mes fins.

Car oui, je ne suis pas venu ici pour faire du journalisme, aussi étrange que cela puisse paraître. J’étais en premier lieu intéressé par les domaines ciblés, et je me demandais si la presse écrite pouvait réellement être utile à la cause que défend Reflet de Société

Qu’est je donc retenu de cette expérience ?

Tout d’abord le partage est nécessaire pour faire avancer toutes ses causes, et dans le terme de partage, j’entend le fait d’offrir à des personnes curieuses le droit de comprendre et de savoir comment notre monde tourne, de montrer avec un regard le plus neutre possible ce qui se passe réellement juste à côté de chez nous mais qu’on ne voit pas ou qu’on ne veut pas voir.

Ensuite, j’ai compris que le journalisme est seulement un moyen et non une fin en soi, c’est-à-dire que les personnes qui y voient seulement un métier, une manière de vivre, un emploi, n’ont pas compris la fonction du journaliste. Nous sommes seulement des intermédiaires de vulgarisation, des plumes qui enregistrent et recrachent. Certains me diront que c’est rabaisser le journaliste à une machine sans pensée mais cela serait pourtant le meilleur de tous car donner de l’information exclu tout jugement personnel. Le journaliste ne doit jamais se mettre en arbitre, ni en juge, juste en greffier.

Mais pour nuancer mes propos ci-dessus, il ne faut pas oublier que nous restons des êtres humais doués de raisons et surtout de sentiments, et qu’il ne nous est pas toujours possible de se détacher de nos sujets à traiter, mais c’est peut être aussi toute la force d’un article, d’être convaincu de son opinion tout en montrant que l’on est capable de laisser les autres opinions s’exprimer.

Tout ce que je viens de dire, je l’ai appris dans ce journal, et c’est à mon humble avis, une des meilleurs façons de rentrer dans la vie active.

Je souhaite que tous les futurs stagiaires qui passeront dans ces locaux y trouvent ce qu’ils sont venus y chercher ou, comme moi, partent à l’aveuglette et en ressortent changés.

Merci de m’avoir laissé ma chance.

Vos commentaires sur le départ de Robin

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous  par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

reflet-de-societe-magazine-drogue-prostitution-suicide-alcool-gang-de-rue-gambling Internet-o-thon pour soutenir le magazine communautaire Reflet de Société édité par le Journal de la Rue. C’est le temps de vous abonner pour montrer votre soutien à votre revue sur l’actualité communautaire et sociale. Toute contribution supplémentaire pour soutenir notre cause est la bienvenue.

Par téléphone: (514) 256-9000, ext.: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.refletdesociete.com/Abonnement.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

Mots clés Technorati : ,,,