Les mensonges de nos politiciens

Les mensonges de nos politiciens

(Agence Science-Presse) – Tout le monde prend pour acquis que les politiciens mentent. Mais comment parviennent-ils à se faire aussi souvent pardonner? Psychologie élémentaire, répondent les psychologues depuis les années 1980. Nous utilisons tous des «raccourcis» pour donner du sens à ce qui nous entoure, et ces raccourcis sont évidemment orientés par nos croyances préalables: c’est pourquoi un politicien qui est «du bon bord» continue de nous apparaître plus honnête, même lorsque nous avons été exposé à des faits qui démontrent qu’il a menti.

Mentir en toute impunité

C’est d’ailleurs plus profond qu’une simple division entre vérité et mensonge, ont renchéri récemment d’autres psychologues. Nous classons tout ce qui nous entoure, et les gens en particulier, par catégories: cela permet de sauver du temps en attribuant automatiquement, par exemple, à Jean Charest des qualités ou des défauts associés aux libéraux. Par conséquent, pour un partisan libéral, une déclaration de Jean Charest qui n’entrerait pas dans cette catégorie —une prise de position qui irait à l’encontre des positions libérales traditionnelles— serait «mise de côté» et plus vite oubliée, faute d’avoir été rangée dans la bonne boîte. C’est bien pratique pour conserver ses partisans, écrit le politologue américain Nathan Collins qui s’est penché sur ce phénomène; mais ça ouvre toute grande la porte à des campagnes électorales farcies d’arguments trompeurs et de demi-vérités.

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous  par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

conte-illustre-enfant-jeune-ecrivain-livre-illustrationConte illustré ralliant l’imagination débordante de Patrick Viger, un jeune de 15 ans, l’expérience littéraire de Raymond Viger et les illustrations professionnelles de Victor Panin. Patrick Viger a commencé à écrire en duo avec son père dès l’âge de 8 ans. Cette écriture a commencé par un jeu; une façon d’établir une relation entre un père et son fils. Ce conte illustré a été écrit pour le plaisir et l’amusement. 4,95$

Disponible Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/Livres.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

Une Réponse

  1. […] Quand les politiciens nous content des menteries journaldelarue.wordpress.com/2009/03/25/les-mensonges-de-nos… par raymondviger il y a quelques secondes […]

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :