Médecins sans frontières: un organisme d’urgences dans des pays sous-développés

Médecins sans frontières

Un organisme d’urgences dans des pays sous-développés

Valérie Carrier MSF      Dossier International, Économie

Les responsables des ressources humaines de Médecins sans frontières (MSF) pour Montréal ont tenu une rencontre d’information et de recrutement dans leurs locaux, le lundi 23 avril dernier. Ce fut l’occasion pour la vingtaine de personnes présentes d’apprendre à connaître les valeurs et manières d’agir de l’organisme non-gouvernemental.

MSF ne recherche pas que du personnel médical. Bien sûr, c’est là une partie plus qu’importante des ressources demandées, mais MSF a aussi besoin de professionnels de différents domaines tels que la mécanique, l’électricité et les communications. Son mandat se situe au niveau des urgences, qu’elles soient causées par des catastrophes naturelles ou humaines, et il laisse aux autres organismes la responsabilité du développement à long terme. «Si, pour nos plans d’urgence, nous devons construire quelque chose qui va rester, ok, on va le faire, précise Maria-Elena Ordoñez, agente des ressources humaines non médicales sur le terrain pour Montréal. Mais on touche le moins possible au développement durable. Notre mandat, c’est les urgences.»

MSF prend énormément de mesures de sécurité pour ne pas risquer la vie de ses volontaires. Quand il arrive quelque chose de grave à un membre de l’équipe, c’est la mission au complet qui tombe et à cause de cela, beaucoup de gens du pays où MSF agissait meurent, laissés sans soins. C’est pourquoi la prudence est une priorité. Malgré tout, les candidats aux équipes de MSF doivent être conscients du danger tout de même présent. Être volontaire pour Médecins sans frontières, c’est souvent risquer sa vie pour en sauver d’autres; il faut être prêt à ça.

Les personnes qui veulent être de l’aventure, en toute connaissance de cause, doivent avoir deux ans d’expérience professionnelle dans leur domaine. Il est aussi requis qu’ils aient d’abord vécu une mission humanitaire significative dans un pays sous-développé. Puis, ils peuvent poser leur candidature pour une mission de MSF qui durera entre 6 à 9 mois pour les médecins et 9 à 12 mois pour les personnes d’autres professions, une aventure de solidarité humaine hors du commun.

Vos commentaires sur Médecins sans frontières: un organisme d’urgences en recrutement

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous  par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

poesie-urbaine-jean-simon-brisebois-art-de-la-rue Poésie urbaine. L’âme de l’ange. Jean-Simon Brisebois.

À chaque mort, une naissance. À chaque naissance, un combat! Recueil de pensées et de poésies influencé par le béton, la rue et son vécu urbain. De jour et de nuit, la vie continue, se transforme. À travers les ombres et pénombres, elle se colore de différentes nuances de gris.

Disponible par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/Livres.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

Pour votre T-shirt promotionnel avec votre logo: Café-Graffiti: (514) 259-6900

Maison du Pharillon: thérapies dans l’amour fraternel pour jeunes toxicomanes

Maison du Pharillon

Thérapies dans l’amour fraternel pour jeunes toxicomanes

Valérie Carrier       Dossier Toxicomanie

Mercredi soir, je suis allée à la soirée portes ouvertes hebdomadaire de la Maison du Pharillon. Il s’agit en fait d’un lieu de thérapie pour jeunes toxicomanes qui veulent s’en sortir. Je connaissais l’organisme par son fondateur, Christian Beaulieu, un prêtre qui donne des enseignements dynamiques auprès des jeunes et qui a les yeux brillants comme personne! J’avais aussi déjà rencontré quelques jeunes sortis du Pharillon, mais la Maison étant à Montréal et moi habitant très loin, je n’avais encore jamais l’occasion d’y aller. Mercredi soir, j’y ai vécu une soirée très intense.

Soirées du mercredi

Dans ces soirées du mercredi, il y a un partage, qui prend la forme d’un témoignage. En général, c’est un des jeunes qui prend la parole, mais cette semaine, c’était une soirée spéciale, d’après ce qu’on m’a dit. C’est le père de l’un de ces anciens toxicomanes qui a partagé son expérience avec tous. Il a parlé de tous les problèmes que son fils avait pu lui causer, de tout le mal qu’il avait fait, de la souffrance qu’il lui avait fait endurer. Son fils était dans la salle, il écoutait et ajoutait parfois quelque chose. Le père a invité jeunes et parents qui voulaient à partager aussi leur expérience, dans tous les cas semblable à la sienne. La rencontre a ainsi donné lieu a d’incroyables témoignages.

Apprendre à s’en sortir

Pour moi, c’était d’incroyables témoignages. Eux, c’était leur vie. Mais pour qu’ils soient capables d’en parler ainsi, pour que les jeunes soient capables de parler avec sérénité de tout ce qu’ils ont fait de mal, il a fallu qu’ils passent par un grand apprentissage. Et pourtant, certains d’entre eux ne sont pas là depuis très longtemps. Ils apprennent à s’en sortir.

De la discussion de mercredi, il est ressorti que la plus grande aide que les parents ont pu apporter à leurs fils, c’est d’avoir cessé de les aider; c’est alors que ces jeunes ont dû cesser de prendre pour acquis leur nourriture et chercher de l’aide pour changer de vie. Tous étaient d’accord sur ce point.

Résultats

C’était la première fois que j’allais dans une maison de thérapie, la première fois que j’assistais à une rencontre de jeunes en cheminement pour quitter leur dépendance; je ne peux donc pas comparer. Ce qu’on m’a dit de l’approche de cette maison, c’est qu’elle implique un côté spirituel et un côté social, alors que la majorité n’abordent qu’un ou l’autre. Ce que j’en sais, c’est qu’elle est basée sur l’amour fraternel. Et ce que j’en vois, c’est que ça fonctionne: ces gars s’en sortent!

Autres textes sur Toxicomanie

 

autres textes sur alcool  et drogue.

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous  par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

couverture  livre jean-simon copie Poésie urbaine. Je me raconte. Jean-Simon Brisebois. Depuis 1997 Jean-Simon s’est découvert un goût pour l’écriture. Après avoir publié une trilogie poétique aux Éditions TNT(Entité en 2008, L’âme de l’ange en 2007 et Renaissance en 2006), plusieurs de ses lecteurs étaient curieux de savoir lesquels de ces textes parlaient le plus de lui. Il revient donc en force avec Je me raconte, un court récit autobiographique. Laissez-vous guider dans le monde particulier de ce jeune auteur!  7$

Disponible par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/Livres.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

Mots clés Technorati : ,,,,,,,,,,,,,,,,,,,

Débats sur la science aux élections

Débats sur la science aux élections

(Agence Science-Presse – novembre 2008) – Au terme de la campagne électorale américaine, plus de 38 000 personnes avaient signé la pétition Science Debate 2008, qui en appelait à un débat sur la science entre les candidats. Ces signataires ont proposé 3400 questions, et ont été appuyés par 175 associations nationales et universités représentant des dizaines de millions de personnes, en plus de générer des débats passionnés dans la blogosphère, dans des congrès et dans les pages d’opinions des journaux. Au Québec, la pétition Je vote pour la science pourra-t-elle faire aussi bien? (http://jevotepourlascience.blogspot.com)

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous  par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

poesie-urbaine-roberto-mayerjours-de-nuit Poésie urbaine. Jours de Nuit. Roberto Mayer. 11,95$

Entre en mon univers, infiniment petit. Que se libère ta galaxie. Entre, là, tu es ton enfer, ton paradis. Ton repère y est enfoui. Entre, il ne manque que toi en ces mots. En ces vers dont j’aime me croire l’auteur.

Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/Livres.html
 
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

Mots clés Technorati : ,,,,,,,,,,,

Les jeux et jouets scientifiques: pour des vacances aussi festives qu’éducatives!

Les jeux et jouets scientifiques: pour des vacances aussi festives qu’éducatives!

Isabelle Pauzé

(Agence Science-Presse – décembre 2008) – À moins de 10 jours de Noël, voici notre incursion dans l’univers des jeux scientifiques. Histoire de vous permettre de déposer au pied du sapin des surprises enrubannées ludiques et instructives. Car les neurones des jeunes cerveaux ne prennent jamais de vacances!

Jouer… pour mieux comprendre son environnement

 

Populaires, les jeux scientifiques? De l’avis des experts interviewés, il semble effectivement qu’ils ne l’aient jamais été autant qu’aujourd’hui. Et pourquoi donc cet engouement, alors que l’industrie du jeu, comme plusieurs autres, vit actuellement une véritable crise? «Parce que les jeux scientifiques sont de plus en plus nombreux et de mieux en mieux conçus», affirme Véronique Janiak, présidente et fondatrice d’Intelli-Kid, un fabricant montréalais de jeux éducatifs à thématique environnementale. De son côté, Fanny Cherpe, chargée de communication chez Bioviva, une société française qui conçoit des ensembles de divertissement axés sur la biodiversité, explique cet engouement par le fait que, de plus en plus, les parents sont soucieux d’offrir des choix éducatifs à leurs enfants.

Alors, qu’existe-t-il actuellement sur le marché et qui amuse les jeunes tout en leur instillant des connaissances scientifiques? Véronique Janiak, d’Intelli-Kid, parle avec enthousiasme de ses deux jeux-questionnaires, Enviro-Quiz et Enviro-Santé, qui s’adressent aux enfants de neuf ans et plus, et qui proposent chacun de nombreuses questions auxquelles petits et grands doivent répondre correctement afin d’accumuler des points.

«Les questions, toutes documentées scientifiquement, portent, dans Enviro-Quiz, sur les problèmes que connaissent la planète et les espèces menacées», précise Mme Janiak. Le Fonds mondial pour la nature Canada et le Biodôme de Montréal ont été partenaires pour la conception. Quant à Enviro-Santé, dont le contenu a été validé par des spécialistes de Santé Canada, il aborde des thématiques comme les impacts des changements climatiques sur la santé, l’alimentation et l’obésité. 

S’amuser tous azimuts

En plus de ses jeux de société, Intelli-Kid a développé des «kits scientifiques vivants» qui permettent l’expérimentation in vitro. L’ensemble intitulé Sol cristallin et la sensitive donne l’occasion aux botanistes en herbe de découvrir et de faire pousser une sensitive (Mimosa pudica), une plante spectaculaire qui réagit au toucher, à la pluie et à l’obscurité.

L’ensemble Délice des dinosaures permet quant à lui l’occasion aux enfants de mieux connaître cette plante qui existe depuis plusieurs millions d’années et qui a la capacité de se mettre en hibernation dès qu’elle est privée d’eau et de «ressusciter» lorsqu’elle est hydratée.

Quant à l’ensemble Pois sauteurs mexicains, il amène toute la famille à se familiariser avec cette curieuse petite coquille dans laquelle un papillon a pondu ses œufs. L’œuf devient à son tour une petite larve qui se met à faire de petits sauts lorsqu’elle est soumise à la chaleur! Des guides pédagogiques accompagnent tous les coffrets de jeu.

Chez Buki France, deux produits volent la vedette cette année: «Le premier est baptisé Super Chimie 120. Il s’agit d’un coffret d’expériences à réaliser avec des produits courants, comme du lait et du savon, explique Daniel Levy, directeur commercial. Le second est un ensemble qui permet de construire des véhicules qui fonctionnent à l’énergie solaire, mus par un moteur électrique et alimentés par une pile ou un panneau solaire.»

Les enfants : conseillers au développement

Les spécialistes consultés sont unanimes : lorsqu’on crée du contenu qui s’adresse aux enfants, il est impératif de valider sa démarche… auprès d’eux. Ainsi, alors que Buki France trimballe ses concepts chez des groupes-témoins selon l’âge visé par les jeux, madame Janiak d’Intelli-Kid a développé depuis quelques années un partenariat avec la commission scolaire de Montréal afin de tester l’intérêt de ses jeux et la compréhension des contenus.

Même son de cloche chez Bioviva, dont l’équipe met en place plusieurs phases de tests au cours du développement d’un jeu. «Nous veillons à toujours prendre en compte l’avis des enfants, afin d’améliorer notre produit et de le faire correspondre aux attentes de notre jeune public», confirme Fanny Cherpe.

«Je crois beaucoup à la valeur du jeu pour expliquer des concepts qui, présentés de façon théorique, pourraient être plus ardus, conclut Mme Cherpe. Car apprendre en s’amusant est un principe qui intéresse petits et grands!»

D’autres divertissements scientifiques made in Québec

Avec ses jeux regroupés sous les collections FiloSciences, FiloLabo et FiloDécouverte, la compagnie FiloSciences, située à Vaudreuil-Dorion, initie les enfants à la physique, à la chimie, au magnétisme, à la météorologie et aux sciences naturelles.

Les Jouets Boom, de Montréal, créent des jeux horticoles dont Aroma, Drôles de Salades, La Famille Pélouza et Haricourse Extrême, qui amènent les jeunes à découvrir les secrets de la botanique en s’amusant.

L’entreprise Patrix, de Knowlton, détaille plusieurs jeux, dont certains abordent la géographie et les mathématiques.

Les jeux de micromadriers de bois de l’entreprise Matchitecture initient les jeunes aux principes de l’architecture grâce aux prototypes de moyens de transport ou d’édifices célèbres.

Enfin, les populaires volumes Les expériences des Débrouillards, tomes 1 et 2, proposent des heures de plaisir aux apprentis scientifiques qui souhaitent expérimenter en toute sécurité.

Pour trouver illustrations :

http://filosciences.com/index.html

http://www.jouetsboom.com/jeux.php?categorie=1

http://www.jouetsboom.com/jeu.php?code=H8004

http://www.jouetsboom.com/jeu.php?code=H8002

http://www.jouetsboom.com/jeu.php?code=H8001

http://www.jouetsboom.com/jeu.php?code=H8003

http://www.patrix.tv/Fr/

http://matchitecture.com/

http://www.bayardjeunesse.ca/livres/?type=10

 Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

quand-un-homme-accouche-roman-cheminementQuand un homme accouche. Roman de cheminement. Le personnage principal accouche de son enfant intérieur qui devient son ami et son thérapeute tout au long du roman. Ce livre est le premier d’une trilogie qui a été reprise dans L’amour en 3 Dimensions. 9,95$

Disponible Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/Livres.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel

Mots clés Technorati : ,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,