Potins scientifiques toute la verite

Potins scientifiques: toute la vérité

(Agence Science-Presse) – Saviez-vous que Galilée n’est jamais allé en prison? Ou que Darwin ne s’est jamais converti sur son lit de mort?

Ces mythes et d’autres, qui imprègnent l’histoire tumultueuse des rapports entre science et religion, sont rassemblés par l’historien américain Ronald L. Numbers dans Galileo Goes to Jail.

Dans certains cas, il lui faut remonter de plusieurs générations pour découvrir la source du mythe (dans le cas de la pseudo-conversion de Darwin, l’origine est un article d’une nommée Lady Hope paru en 1915).

Mais il en faudra plus pour mettre fin aux rapports tumultueux…

PUBLICITÉ

show_imageConte illustré ralliant l’imagination débordante de Patrick Viger, un jeune de 15 ans, l’expérience littéraire de Raymond Viger et les illustrations professionnelles de Victor Panin. Patrick Viger a commencé à écrire en duo avec son père dès l’âge de 8 ans. Cette écriture a commencé par un jeu; une façon d’établir une relation entre un père et son fils. Ce conte illustré a été écrit pour le plaisir et l’amusement. 4,95$

Disponible Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: www.refletdesociete.com
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

Dossier Taz Pas juste un skatepark

Dossier Taz

Pas juste un skatepark

Gabriel-Alexandre Gosselin      DOSSIER Taz Skatepark

Calendrier 2011 du spectacle aHÉROSol

Plus qu’un formidable terrain de jeu pour les adeptes de sports extrêmes, Le TAZ est aussi un organisme à but non lucratif (OBNL) créé en 1996 dont la mission citoyenne se poursuit encore aujourd’hui. Un skatepark peut-il être socialement responsable et engagé?

image Marianne Villandré-Côté faisait de la gymnastique jusqu’à son adolescence. Fatiguée de la compétition, mais toujours avide de sensations fortes, elle se convertit au roller-blade grâce au TAZ. Lors de sa fermeture en 2001, elle y donnait des cours. Elle vient de compléter une technique en éducation spécialisée et s’implique «à 100%», comme elle aime le dire, dans la réouverture du centre. Marianne occupe désormais le poste d’intervenante.

«Nous nous retrouvons avec un nouveau TAZ entre les mains et surtout, nous sommes 8 ans plus tard. Tout est à revoir du côté de l’intervention », explique-t-elle d’entrée de jeu.

Un seul aspect de l’ancien Tazmahal s’est, selon elle, transmis vers sa réplique actuelle située dans le Complexe environnemental de Saint-Michel. «On vise toujours la cohabitation entre les différentes pratiques, ainsi que la cohabitation entre l’esprit jeune du sport extrême et les familles qui viennent dans notre édifice.» Marianne mentionne la différence entre Le TAZ et d’autres skateparks qui donnent des plages horaires fixes selon chaque pratique sportive (skateboard, patins, BMX). Cette façon de faire a ses avantages, comme par exemple d’éviter les confrontations entre athlètes de sports différents, «une guerre qui a toujours existé. Mais c’est justement le genre de défi qu’on recherche au TAZ. On veut créer une communauté plus large, favoriser le respect.»

Ainsi, dans le skatepark, environ six surveillants, techniciens et intervenants sont à l’affût en tout temps. La plupart d’entre eux patrouillent en patins ou en skateboard, une façon de se fondre dans le décor. Leur travail consiste à assurer la sécurité (port d’équipements de protection, circulation) et de gérer les conflits qui peuvent survenir sur les plateformes: les skateboarders et les patineurs qui trouvent que les BMX prennent trop de place et vice versa, les débutants qui ne savent pas circuler dans le skatepark, les plus expérimentés qui prennent trop d’espace et circulent dangereusement se croyant tout permis, des jeunes qui se frustrent parce qu’ils peinent à réussir un truc. «Notre but est de ramener le calme, sans prétendre que l’incident n’a jamais eu lieu. On veut générer la bonne humeur et l’ouverture d’esprit de la part de tout le monde.»

Approcher l’autre

À ce travail général s’ajoute une intervention plus personnalisée. Marianne Vilandré-Côté dit porter une grande attention à cet aspect de son travail. «Je me sens portée vers ceux considérés comme des ‘‘cas à problèmes’’. Dans mes expériences antérieures comme intervenante, j’ai tellement appris d’eux.» Elle souligne le défi de créer un lien de confiance avec certains de ces jeunes. «Ces cas-là ne se règlent pas en claquant des doigts. Ça implique un travail à long terme. Ce que je préconise, c’est de leur donner des objectifs pour les faire revenir. Un jeune peut manquer de motivation à l’école, mais être vraiment branché dans un skatepark. Si venir ici le valorise, tant mieux!»

image À ce chapitre, Marianne se donne un premier mandat: la rédaction d’un guide d’intervention efficace pour tout le personnel du TAZ. «Sur place, on est deux qui ont la formation comme intervenant, mais toute l’équipe est consciente des réalités du milieu, des situations qui peuvent arriver. J’aimerais les aider à aborder chaque individu avec une approche adaptée.»

Une méthode qui roule

Les méthodes d’intervention ne sont pas établies de façon systématique au TAZ. Elles ne l’ont jamais vraiment été  d’ailleurs. Le personnel du centre cherche plutôt à utiliser la force du milieu du sport extrême et l’intérêt qu’il suscite  chez les utilisateurs pour intervenir.

«À l’époque, ma drogue, c’était Le TAZ! L’endroit a vraiment changé ma vie. Il m’a permis de m’épanouir dans le bon sens du terme. Ça aurait été tellement facile de déraper avec les tendances que j’avais», se souvient l’ancienne rebelle devenue intervenante. Même son de cloche chez Stéphane Julien, utilisateur de longue date du TAZ et aujourd’hui patineur professionnel: «Le temps que je passais ici quand j’étais jeune, c’est du temps que je passais à ne pas faire de conneries. Ou du moins, des conneries qui auraient pu me coûter cher!» Ces deux personnes sont la preuve vivante que l’intervention, ce n’est pas tout. Seule la force d’un milieu bien exploitée peut faire la différence.

Reflet de Société, Vol. 18, No. 3, Juin/Juillet 2009, p. 14-15

VOS COMMENTAIRES SUR DOSSIER TAZ: PAS JUSTE UN SKATEPARK.

Calendrier 2011 du spectacle aHÉROSol

PUBLICITÉ

show_image Après la pluie… Le beau temps. Recueil de textes à méditer. Chaque texte révèle un message, une émotion. Un même texte peut prendre un couleur différente selon notre état d’âme.

Le livre, au coût de 9,95$ est disponible

Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: www.refletdesociete.com
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

Calendrier 2011 du spectacle aHÉROSol

La fascination, New Moon, Twilight…

La fascination, New Moon, Twilight…

Raymond Viger            Dossier Cinéma.twilight fascination new moon 3

Avec grande fierté, ma conjointe Danielle revient du libraire avec une série de 4 livres, écrit par Stephenie Meyer, Twilight: Fascination, Tentation, Hésitation et Révélation. Jusque-là, c’est la routine. Danielle est une passionnée de la lecture.

Twilight, la fascination des livres

Danielle dévore rapidement les quatre tomes de la Saga du désir interdit (Twilight). Comme un vampire incapable de résister à l’histoire! Elle a tellement aimé l’histoire de cette famille Cullen, des vampires végérariens, qu’à la fin de sa lecture, elle était prête à relire le premier!

Une histoire d’amour entre le vampire Edward Cullen (Robert Thomas Pattinson) et un être humain Isabella surnommé Bella (Kristen Stewart).

Twilight, la fascination du filmtwilight fascination new moon 2

Danielle voit au club vidéo une vente du DVD du premier film de Twilight, Fascination. Évidemment, elle l’achète. Malheureusement, dans son excitation de regarder ce film, elle ne s’était pas rendu compte qu’elle avait acheté du Blu-ray, non compatible avec notre système. Elle tente de le changer pour un DVD conventionnel. Impossible, il n’y en a pas. Déception fait maintenant partie de cette série dont les 4 titres se terminent avec des rimes.

Quand elle apprend que le premier film, Twilight la fascination passe à la télévision, vous  avez deviné qu’il y avait un grand X rouge dans l’agenda. Il fallait être disponible pour l’écouter. Et elle voulait que je l’écoute avec elle.twilight fascination new moon 1

La première moitié du film, je ne cacherais que je l’ai trouvé plate à en mourir. Ça pris du temps pour placer les personnages et nous décrire l’environnement dans lequel la série va se produire.

La 2e moitié m’a tenu un peu plus en haleine. Pas pour me garocher par terre, encore moins pour faire des X rouge partout dans mon agenda. Lorsque les autres films de la série vont sortir, il me fera plaisir de les écouter avec Danielle, mais cela ne m’empêchera pas de dormir si ça prend du temps avant que cela n’arrive.

Twilight, la fascination de l’Internet

L’engouement de Danielle pour la série Twilight me rappelle que je croise régulièrement dans les classements de WordPress un blogue intitulé Twilight-fascination. Je remarque son icone est la même image que celle que j’ai vu sur le livre. Est-ce relié à cette série?Kristen_Stewart fascination twilight

J’ai visité le site et effectivement, ce blogue est exclusivement dédié à Twilight! Créé  par les fans pour les fans! J’ai été surpris qu’une série comme Twilight réussisse à mobiliser tant de gens et tant d’énergie en si peu de temps. Il y a même une blogoliste Twilight qui nous réfère à une vingtaine de sites partenaires. Après avoir visité le site officiel de Twilight the new moon, même s’ils présentent beaucoup d’informations sur les personnages, je dirais que les sites non officiels sont plus vivants et plus dynamiques que le site officiel.

Je vais passer l’information à Danielle. Elle s’amusera certainement à revoir certains passages qui y sont présentés. Je lui demanderais de revenir commenter le billet et nous donner les appréciations de ce site.

Un petit fantasme que je me dois de vous partager. J’espère que quelques uns des fans de Twilight seront intéressés par une autre histoire d’amour, celle que je vous présente dans la publicité qui suit!

VOS COMMENTAIRES SUR TWILIGHT FASCINATION NEW MOON.

PUBLICITÉ

show_image L’amour en 3 dimensions. Roman de cheminement humoristique. Pour dédramatiser les événements qui nous ont bouleversés. Pour mieux comprendre notre relation envers soi, notre entourage et notre environnement. Peut être lu pour le plaisir d’un roman ou dans un objectif de croissance personnelle.

Le livre, au coût de 19,95$ est disponible.

Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: www.refletdesociete.com
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

Ce qu il faut savoir sur Bigfoot et les licornes

Ce qu’il faut savoir sur Bigfoot et les licornes

(Agence Science-Presse) – Si Chris Lavers a écrit une Histoire naturelle des licornes, ce n’est pas parce qu’il croit à l’existence de cet animal: son livre est plutôt une étude des changements culturels et sociaux à travers lesquels, envers et contre tous, cette légende d’une bête à la longue corne s’est perpétuée, des jungles de l’Afrique jusqu’au cercle polaire.

On peut en dire autant de Bigfoot: son «expert» Joshua Blu Buhs s’est beaucoup plus intéressé à découvrir ce que ce mythe nous apprend à propos de ceux qui le perpétuent (Blancs, classe ouvrière) et de leur mode de vie (conservateurs, attachés à la terre)…

Si vous voulez tout savoir sur la bestiole poilue elle-même, il vous faudra vous tourner vers des livres moins sérieux…

(Chris Lavers, The Natural History of Unicorns, HarperCollins et Joshua Blu Bluhs, Bigfoot: The Life and Times of a Legend, University of Chicago Press)

 

PUBLICITÉ

Battle breakdance hip hop des meilleurs breakers de Montréal

show_image Extreme Supreme Science
Vidéo VHS, compétition de break-dance.

Skywalker, Omegatron, Psycho Red, Silo, Trackmaster, Strike 3, Jayko Superstar, Speedy, Place Pieces (Maximum Efficiency), Tiger, Dj Frank Boulevard, Dj Devious.
Vidéo VHS 25$

Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: cafegraffiti.net
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.