Guantanamo paradis terrestre

Guantanamo, paradis terrestre?

Matthieu Burgard

(Agence Science-Presse) – Lorsque Miss Univers 2009 décrivait Guantanamo, après sa visite le mois dernier, comme un endroit «charmant», elle voulait certainement faire référence à la grande biodiversité dont regorge sa baie… L’accès restreint et surveillé imposé par la Marine américaine depuis des années a en effet permis de protéger le patrimoine naturel de ces lieux. C’est aujourd’hui une véritable réserve naturelle même si le secteur n’en a pas le statut!

Ces 11 660 hectares de terre à la pointe Sud-Ouest de Cuba offrent un décor de rêve dominé par un climat tropical sec où les cactus sont rois. D’après une étude menée en 1998 par l’organisation américaine pour la conservation de la nature, on trouve dans ce paysage aride 193 espèces de plantes dont 51 endémiques à l’île et quatre à cette zone.`

Des merveilles à protéger

La base militaire tente de protéger ces richesses grâce à un service spécialement dédié. Et ce n’est pas vain, car à Cuba, les contraintes économiques sont telles que les lois de protection de la faune existantes sont difficilement appliquées. Les habitants les plus pauvres sont parfois amenés à manger des espèces protégées. Ces animaux trouvent alors refuge dans la zone contrôlée par l’armée américaine. C’est le cas de l’iguane des Caïmans, classé vulnérable sur la liste rouge de l’Union internationale pour la conservation de la nature (IUCN). Selon cette organisation, 6 à 8% des iguanes des Caïmans lézarderaient dans les enceintes de la base, représentant moins de 0.001% du territoire.

Même stratégie pour les boas de Cuba qui veulent échapper au menu des insulaires. À l’abri des fourchettes, ces serpents atteignent une taille inusitée de trois mètres et plus. De quoi gober quelques hutias, des rongeurs qui, à cet endroit, pullulent alors que certains de leurs cousins ont été presque complètement exterminés par la chasse ailleurs dans les Caraïbes. L’équipe chargée de la protection de l’environnement sur la base militaire doit même en contrôler la population en accord avec le gouvernement cubain.

Zone maritime sous sourveillance

La surveillance de la faune se poursuit également au large, car la baie de Guantanamo est aussi un écosystème marin exceptionnellement bien conservé. «Les coraux ressemblent à ce qu’ils avaient l’air, il y a cinquante ans», a déclaré le biologiste Craigs Downs au National Geographics, qui y consacrait récemment un article sur ce sujet.

La protection de la zone devrait ce poursuivre encore longtemps: alors qu’en janvier dernier Barak Obama décrétait la fermeture du centre de détention, la base militaire jouit d’un bail éternel. Les détenus s’en vont, les animaux eux restent.

PUBLICITÉ

show_image L’amour en 3 dimensions. Roman de cheminement humoristique. Pour dédramatiser les événements qui nous ont bouleversés. Pour mieux comprendre notre relation envers soi, notre entourage et notre environnement. Peut être lu pour le plaisir d’un roman ou dans un objectif de croissance personnelle.

Le livre, au coût de 19,95$ est disponible.

Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: www.refletdesociete.com
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

Temoignage Les soubresauts de ma vie

Témoignage

Les soubresauts de ma vie

Patricia Turcotte         DOSSIERS Suicide, Santé mentale

Au début des années 1980, je menais une vie de rêve. Courtier d’assurance-vie, j’étais mariée et l’heureuse mère d’un magnifique garçon. Nous habitions un splendide condo dans ma ville natale. Ma vie idyllique a toutefois pris une tournure dramatique quand un accident d’automobile m’a laissée avec des douleurs chroniques pour le reste de mes jours.

Les séquelles de mon accident m’ont obligé à déclarer faillite. Je me suis effondrée. Moi, le pilier financier de la famille, je ne savais plus quel sens donner à ma vie. Avec gêne, j’ai dû joindre les rangs des assistés sociaux et des personnes invalides.

Excédée par ce qui m’arrivait, j’ai senti le besoin d’aller à l’hôpital psychiatrique. J’ai mentionné à un médecin mon intention de tuer mon époux et mon garçon. Les personnes que j’affectionne le plus au monde! Ma place se trouvait réellement en milieu psychiatrique.

En sortant de l’hôpital, j’ai quitté le nid familial afin de réapprendre à vivre à mon rythme. Ce fut douloureux de l’annoncer aux miens. Le remords de les laisser me rongeait le coeur. Ils comprenaient l’importance pour moi de quitter le foyer.

Suicide de mon frère

J’ai commencé à penser à mon frère Serge, qui s’est suicidé à l’âge de 22 ans. À cette époque, je n’avais que 15 ans. En rêve, j’ai vu Serge se tenant debout devant son cadavre dans une mare de sang. Il semblait désemparé et isolé. Ce rêve m’a déroutée et incitée à demander de l’aide.

J’ai confié au médecin mes pensées suicidaires. Sur sa recommandation, je me suis rendue à l’hôpital. Peu de temps après ma sortie, je suis allée déjeuner avec mes deux amours. Ces moments chaleureux ont toujours représenté pour moi un grand réconfort et ils me permettent de poursuivre ma thérapie. En nous séparant, j’ai regardé mon garçon. Il m’a dit au revoir, accompagné d’un triste sourire. Le souvenir de Serge a alors émergé avec une force exceptionnelle. Ma fragilité émotive et psychologique ajoutée à une douleur chronique «qui rend fou», m’a poussée à tirer ma révérence.

À mon retour, je me suis préparée pour une très longue nuit. Mon cercueil temporaire fut la baignoire à côté du lavabo où j’avalai de multiples «remèdes» pour en finir avec la souffrance. Le souvenir de ce tragique instant restera toujours dans ma mémoire.

Puis, dans un semi-coma aux soins intensifs, j’ai entrevu ma famille à mon chevet. J’ai entendu à deux reprises une douce et apaisante voix intérieure. Je me suis dit: «Merci mon Dieu, tu me laisses une deuxième chance.»

Ma tentative

Les conséquences de mon geste furent catastrophiques. La situation a de plus évoqué chez mes proches le suicide de Serge. Certains se sont éloignés de moi à tout jamais. Ils m’ont fait leurs adieux dans la chambre d’hôpital. Un de mes frères a attendu quelques années pour me quitter. «Tu n’es qu’une schizophrène! » m’a-t-il crié devant une dizaine de personnes de la famille, qui sont toutes parties avec lui.

Mon ex-conjoint et mon fils sont demeurés mes vrais amis, au-delà de leurs peines. Le père de mon enfant, qui m’avait retrouvée dans la baignoire, ne m’a jamais fait de reproches.

Quelques années plus tard, j’ai eu la possibilité d’établir de nouveaux liens d’amitié avec mon fils. Jamais il ne m’a fait de reproches, même si j’ai pu constater sa peine et sa déception.

Redécouverte

Dès mon réveil du semi-coma, la joie de vivre m’est revenue malgré les épreuves traversées: mes douleurs, la peine causée à mes proches et ma perte d’autonomie.

Ma tentative de suicide a eu un tel impact positif sur ma personne que je pourrais écrire des millions de pages pour raconter mon bonheur de vivre depuis ce jour où la vie m’a donné une seconde chance. À mon avis, il faut demander de l’aide dès que l’on commence à ressentir ce découragement et frapper à toutes les portes, jusqu’à ce que des gens capables d’aider nous répondent.

autres textes sur le suicide:

Autres textes sur Santé mentale

Etienne Gervais au dela de la folie.

Martin Matte, l’humour et les traumatismes crâniens à Tout le monde en parle.

Ma schizophrénie

Les réalités de l’autisme.

Des artistes atteints de déficiences intellectuelles

École Irénée Lussier: Bricoler l’estime de soi

La rage du trop gentil

La dépression des jeunes

PUBLICITÉ

T-Shirt promotionnel disponible avec votre logo

tshirt_cafe_graffiti Soutenez le Café-Graffiti, affichez vos couleurs.

Votre T-shirt Café-Graffiti pour seulement 9,95$. Disponible en rouge, noir ou blanc.

Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: cafegraffiti.net
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

Pour votre T-shirt promotionnel avec votre logo: Café-Graffiti: (514) 259-6900

 

Maisons de paille a toute epreuve

Dossier Environnement

Maisons de paille à toute épreuve

(Agence Science-Presse) – Dans l’histoire des Trois petits cochons, la maison de paille était la première à tomber, victime simplement du souffle du méchant loup.

Mais face à un tremblement de terre, elle se révèle étonnamment solide: des tests menés notamment en Oregon et en Californie —terre par excellence des séismes— ouvrent la porte à la construction de maisons peu coûteuses —et moins meurtrières— dans des pays comme le Cachemire, où 75 000 personnes sont mortes en octobre 2005 des suites d’un violent séisme.

L’ingénieure civil californienne Darcey Donovan a fondé dans cette perspective l’organisation des maisons de paille et édifices appropriés du Pakistan, dans l’espoir de sauver des vies lors de la prochaine catastrophe… et de promouvoir une technologie on ne peut plus verte!

 

PUBLICITÉ

Guide d’intervention de crise auprès de personnes suicidaires

show_image Le guide d’intervention auprès de personnes suicidaires démystifie le suicide. Il permet d’aider les proches à reconnaître les signes avant-coureur du suicide et de déterminer qu’est-ce qui peut être fait pour soutenir la personne en crise.

Une section du guide est réservée aux endeuillés par suicide.

Le livre, au coût de 4,95$, est disponible :
Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: www.refletdesociete.com
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.