Autisme: Vaincre l’isolement grâce à la zoothérapie

Autisme: Vaincre l’isolement grâce à la zoothérapie

Isabelle Burgun

(Agence Science-Presse) – Si adopter un chien à la maison fait la joie des enfants, l’introduction d’un chien accompagnateur auprès d’enfants souffrant de troubles de comportement et d’autisme serait bénéfique à toute la famille.

Et les parents en seraient même les principaux bénéficiaires, suggèrent les premières observations d’une étude québécoise, entreprise en collaboration avec la fondation Mira, dont les résultats sont attendus pour la fin de l’année.

La présence du chien réduirait fortement le stress très présent chez ces parents. «L’animal leur permet de mieux vivre avec leur enfant, en contribuant à réaliser le deuil de l’enfant idéal. Il brise leur isolement et leur permet de socialiser», relève Marcel Trudel, professeur en psychoéducation et chercheur à l’Université de Sherbrooke.

Même si toutes les répercussions ne sont pas encore connues, la présence de ce compagnon à quatre pattes faciliterait les sorties avec l’enfant et la communication entre les membres de la famille. Le chien contribuerait aussi à modifier les comportements problématiques des enfants autistes tels que les troubles alimentaires ou de sommeil.

Vivre avec un chien

Près de 100 familles québécoises, dont les enfants sont âgés de 5 à 10 ans, bénéficient de la présence d’un nouveau compagnon de vie. Depuis deux ans, ils reçoivent aussi la visite de l’équipe de recherche qui analyse les répercussions de cette présence sur la famille.

Ces familles en difficulté reçoivent un compagnon «sur mesure». Les labradors retriever et les bouviers bernois, et les chiots du croisement entre ces deux races, seraient en effet plus à même de prendre leur place auprès de ces enfants.

Tranquilles, sociables et doux, ils possèdent l’avantage de bien réagir à l’imprévu: ils ne vont ni japper ni mordre face aux réactions et mouvements brusques des enfants. Ce qui en fait de bons compagnons pour les enfants à troubles de comportement et les petits autistes qui vont ainsi apprendre à donner des soins à l’animal domestique: le promener, le nourrir, etc.

Autres textes sur Santé mentale

Etienne Gervais au dela de la folie.

Martin Matte, l’humour et les traumatismes crâniens à Tout le monde en parle.

Ma schizophrénie

Les réalités de l’autisme.

Des artistes atteints de déficiences intellectuelles

École Irénée Lussier: Bricoler l’estime de soi

La rage du trop gentil

La dépression des jeunes

PUBLICITÉ

show_imageQuand un homme accouche. Roman de cheminement. Le personnage principal accouche de son enfant intérieur qui devient son ami et son thérapeute tout au long du roman. Ce livre est le premier d’une trilogie qui a été reprise dans L’amour en 3 Dimensions. 9,95$

Disponible Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/Livres.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

7 Réponses

  1. C’était la proposition de thèse de doctorat en anthropologie médicale que j’ai déposée par trois fois ces dernières années à Montréal… qui n’a jamais reçue preneur. Aucun directeur ne se jugeait suffisamment connaisseur pour me suivre. Alors je milite d’une autre manière: http://sandraetlechien.com/.
    La présence d’un chien dans un environnement de soins, ça va encore plus loin…
    Un échange de liens et de commentaires entre nous?
    Sandraetlechien

  2. Bonjour Mme Friedrich et bienvenue sur le blogue de Présentement, à partir de ce votre commentaire, les gens peuvent aller visiter votre site. Et je les encourage à le faire.

    Avec notre concert bénéfice du 28 novembre prochain, mon agenda est infernal jusqu’à cette date. Je me garde une note pour revenir sur votre expérience et en faire un billet mon blogue et celui de l’organisme avec des liens sur votre blogue. Avec la présentation, je vous rajouterais dans ma blogoliste.

    En ce qui concerne les thèses de doctorat, j’étais convaincu qu’il fallait sortir des sentiers battus. Le fait qu’aucun directeur ne se jugeait suffisamment connaisseur aurait dû être la preuve que votre thèse méritait d’être accepté. S’il n’y a pas de connaisseur c’est que la thèse permet d’explorer de nouveaux univers, de repousser les limites de nos connaissances.

    Au plaisir de revenir sur le sujet.

    Raymond Viger
    http://www.refletdesociete.com
    http://www.cafegraffiti.net

  3. Bonjour Raymond,
    Je ne crois pas que l’expérience mérite un billet, toutefois l’apprentissage est intéressant = il ne faut pas sortir des sentiers battus quand on veut présenter une thèse, l’université semble être devenue -l’a-t-elle toujours été?- un bastion de la pensée unique. Et je crois que c’est nos représentations, à nous les anti-conventionnels, qui troublons les choses en se faisant une idée de ce que ‘devrait être l’université qui change les mentalités’.
    Comment donner une appréciation (une note) à un sujet qui n’a jamais été-ou si peu- étudié avant: il n’y a aucun baromètre pour jauger la pertinence des points apportés, et les différentes disciplines en appellent au pouvoir de peser hors de tout doute l’objectivité d’un propos.
    Bref la révolution ne passe pas par l’université, mai 1968 l’a montré. C’est l’édifice du conservatisme. La thérapie assistée par l’animal est un sujet de plus en plus populaire, aussi je vais réessayer de présenter une proposition dans une autre université ? et d’ici là – et autant de frais de scolarité plus tard – le sujet sera d’une telle banalité qu’il trouvera un directeur de thèse….
    Bon concert bénéfice,
    Sandraetlechien

  4. Bonjour Sandra.

    Je demeure tout de même convaincu qu’il y a un intérêt social à sensibliser le public qu’il y a des sujets avant-gardistes qui n’ont pas le  »Stamp of approval » universitaire, qu’ils doivent demeurer ouvert aux nouveautés à venir.

    Au plaisir,

    Raymond.

  5. J’ai rencontré un producteur qui va justement faire un film documentaire sur l’autisme. Je pourrais lui en toucher un mot voir si l’angle que vous proposez pourrait l’intéresser. Qu’en pensez-vous?

    Raymond.

  6. Les grands esprits se rencontrent:) Je donne un coup de main à la tenue d’une conférence sur l’autisme qui devrait avoir lieu le 16 mai prochain et qui abordera entre autres les approches parallèles dont la thérapie assistée par l’animal.
    Sandraetlechien

  7. Je lui donne vos coordonnés.

    Raymond.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :