Qu’est-ce qu’on ne ferait pas pour du miel

(Agence Science-Presse) – Si vous étiez impressionné par ces chimpanzés qui utilisent des brindilles pour attraper des fourmis, vous n’avez rien vu.

En voilà qui semblent utiliser plus d’un outil, et dans un ordre prédéterminé, pour attraper du miel. Les uns pour percer la ruche, les autres pour, comme une cuiller, ramasser le miel.

On n’a pas observé ces chimpanzés en action: mais les mêmes outils ont été retrouvés à proximité de plus d’une ruche, lit-on dans le Journal of Human Evolution.

Une telle séquence d’actions suggère une capacité à planifier, capacité qui va bien au-delà du fait d’attraper des fourmis: cela se compare aux humains des débuts de l’âge de pierre, avance l’anthropologue Christophe Boesch.

PUBLICITÉ

show_image Poésie urbaine. Jours de Nuit. Roberto Mayer. 11,95$

Entre en mon univers, infiniment petit. Que se libère ta galaxie. Entre, là, tu es ton enfer, ton paradis. Ton repère y est enfoui. Entre, il ne manque que toi en ces mots. En ces vers dont j’aime me croire l’auteur.

Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/Livres.html

Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.