L’optimisme d’Obama, le réalisme de Stiglitz

L’optimisme d’Obama, le réalisme de Stiglitz

Ariane Aubin         Dossier Économie

Qui aura raison, Obama ou Stiglitz? Un débat public oppose depuis quelques jours le populaire président étatsunien au prix Nobel d’économie Joseph Stiglitz. Au cœur de ces discussions enflammées, la question de l’heure: la reprise économique est-elle bel et bien amorcée, ou ne s’agit-il que d’un soubresaut temporaire du marché précédant de nouvelles tendances baissières?

Le chroniqueur économique Jean Gagnon nous résume sur son blogue la position de Stiglitz, un analyste respecté persuadé que la reprise économique aura ses hauts et ses bas (d’où l’image du “W”) avant que l’on puisse la considérer comme définitive. Reste à voir si la prudence aura raison de l’optimisme de Barak Obama!

VOS COMMENTAIRES SUR L’AVENIR PROCHAIN DE L’ÉCONOMIE MONDIALE

PUBLICITÉ

Concert bénéfice pour le Café-Graffiti

orchestre-symphonique-pop-de-montreal-concert-benefice 50 musiciens de l’Orchestre symphonique pop de Montréal nous présenteront un répertoire de musique de films tels que Spiderman, Mission Impossible, James Bond… Sept danseurs de Breakdance seront présents sur scène avec l’orchestre symphonique. Le 28 novembre à 19:30 heures à l’Église St-Jean-Baptiste.

Pour le prix d’un spectacle, vous soutenez un organisme jeune, intense et dynamique. Pour l’achet de vos billets du Concerto aHÉROSol, par téléphone au (514) 256-9000, sur le site Internet de l’organisme ou encore sur le Réseau Admission.Pour plus d’informations sur le concerto en aHÉROSol de l’Orchestre symphonique pop de Montréal.

Arbres généalogiques pour forêts disparues

Arbres généalogiques pour forêts disparues

Isabelle Burgun

(Agence Science-Presse) – Le travail d’anciens arpenteurs – datant de plus de 200 ans – pourrait participer à la préservation des anciennes forêts québécoises. En effet, des chercheurs québécois compilent depuis deux ans des milliers de pages d’arpentage, les vieilles mesures de délimitation du territoire en cantons et en rangs.

«Si la forêt boréale s’avère bien connue, il reste encore à étudier les vieilles forêts feuillues du Québec. Les archives d’arpentage constituent la meilleure source d’information pour cela», explique Dominique Arseneault, professeur au département de biologie de l’Université du Québec à Rimouski.

Cette ancienne documentation aidera les chercheurs à arpenter les forêts originelles de l’Est-du-Québec et à reconstituer le visage des forêts d’autrefois: espèces d’arbres, distributions, fréquences ou dominances, etc.

Cette connaissance des vieilles forêts pourrait même contribuer à une meilleure préservation de notre patrimoine forestier. Il s’agit en effet d’une donnée utile pour l’adoption d’une approche de gestion écosystémique des forêts souhaitée par la Commission d’étude sur la gestion de la forêt publique québécoise. Le rapport Coulombe qui en découla recommandait d’ailleurs que l’exploitation des forêts soit assujettie à la protection des écosystèmes. «Pour s’inspirer de la dynamique naturelle, il nous faut donc mieux connaître les forêts préindustrielles», insiste le chercheur.

Les écrits des arpenteurs

La numérisation de plus de 35 000 pages d’archives, datant de la période comprise entre 1790 et 1920, a déjà permis de dessiner les cartes des anciennes forêts des Cantons de l’Est, de Chaudière-Appalaches et de la Gaspésie. L’équipe de recherche s’attèlera prochainement aux pages touchant les forêts des Laurentides, de Lanaudière et de l’Outaouais.

Pourtant, il n’est pas simple de déchiffrer ces vieux documents rédigés à la main. «Ce travail prend du temps, car chaque arpenteur possédait des annotations qui lui étaient propres», fait remarquer le chercheur.

Ces pages témoignent de toute une épopée à travers un territoire vierge large de plus de 30 000 km2. Afin de tracer les limites des cantons et des rangs, l’équipe d’arpentage devait franchir de grandes distances à pieds à travers la forêt, mais aussi faire de nombreux canotages.

Le travail de délimitation du territoire public comprenait aussi le déboisement des contours des parcelles marquées par des poteaux à ériger. «Tracer le pourtour d’un canton pouvait prendre deux ou trois étés.»

Les arpenteurs consignaient alors des renseignements localisés de manière précise sur les ressources naturelles disponibles. Cette couverture systématique permet aujourd’hui de redessiner les cartes des vieilles forêts. Et de rêver les arpenter à nouveau!

PUBLICITÉ

reflet-de-societe-magazine-drogue-prostitution-suicide-alcool-gang-de-rue-gambling Internet-o-thon pour soutenir le magazine communautaire Reflet de Société édité par le Journal de la Rue. C’est le temps de vous abonner pour montrer votre soutien à votre revue sur l’actualité communautaire et sociale. Toute contribution supplémentaire pour soutenir notre cause est la bienvenue.

Par téléphone: (514) 256-9000, ext.: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.refletdesociete.com/Abonnement.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

So you think you can dance Canada et le rêve de Kim Gingras

So you think you can dance Canada et le rêve de Kim Gingras

Raymond Viger                       Dossier Art et Culture

marlene-roy-kim-gingras-marie-eve-gingras Il y a 15 jours, je vous ai présenté Kim Gingras, une des finalistes de l’émission So you think you can dance Canada.

Je vous avais parlé d’un reportage que j’ai réalisé en 2003 avec Marlène Roy et ses deux filles, Marie-Ève et Kim Gingras. Kim Gingras avait alors 18 ans et sa soeur Marie-Ève 12 ans.

J’en ai profité pour ressortir l’article et les photos qui l’accompagnaient. La famille était déjà passionnée par la danse et avait participé à plusieurs compétitions internationales.

Je vous présente une citation de Kim Gingras en 2003.

Peu importe la pression, il faut persévérer, être motivé, poursuivre son rêve.  Personne ne peut t’en empêcher. J’y crois tellement que j’ai sur moi un tatouage qui signifie « RÊVE » en chinois. C’est un travail d’équipe, le soutien de la famille est important.

Et comme par hasard, j’ai la photo du tatouage de Kim Gingras qui représenttatou kim gingras tatouagee la  réalisation de son rêve avec sa participation à So you think you can dance Canada.

Vous pouvez encourager Kim Gingras en votant lors de l’émission So you think you can dance Canada. C’est gratuit. L’émission est présentée le mardi soir de 20:00 à 22:00 heures sur le canal CTV. Les lignes téléphoniques sont ouvertes durant les 2 heures qui suivent l’émission. Le numéro de téléphone à composer pour encourager Kim Gingras sera donné pendant l’émission.

Mardi le 6 octobre, le téléphone a signalé pour soutenir Kim Gingras est le 1-877-977-4605. C’est gratuit. N’hésitez pas à appeler. Vous pouvez appeler plusieurs fois. Tous les votes comptent.

Bonne chance à Kim Gingras pour l’émission So you think you can dance Canada.

VOS COMMENTAIRES SUR LE TATOU DE KIM GINGRAS ET SO YOU THINK YOU CAN DANCE CANADA.

PUBLICITÉ

reflet-de-societe-magazine-drogue-prostitution-suicide-alcool-gang-de-rue-gambling Internet-o-thon pour soutenir le magazine communautaire Reflet de Société édité par le Journal de la Rue. C’est le temps de vous abonner pour montrer votre soutien à votre revue sur l’actualité communautaire et sociale. Toute contribution supplémentaire pour soutenir notre cause est la bienvenue.

Par téléphone: (514) 256-9000, ext.: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.refletdesociete.com/Abonnement.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.