La continuité du Forum de la Jeunesse

Par Gabriel Alexandre Gosselin     Dossier Forum de la Jeunesse France-Québec 2010

Photos par Joseph Elfassi

Groupe FlukeÇa fait plus d’une semaine que le Forum de la Jeunesse 2010 de Tonnerre a pris fin. Les artistes et l’équipe de communication que nous formions ont quitté la petite ville. Que reste-t-il à Tonnerre désormais?Plus que ce qu’ils avaient avant le Forum. Les jeunes Tonnerrois savent aujourd’hui qu’il est possible de créer des rassemblements de grande envergure dans leur ville, et de faire le tout dans un esprit jeunesse.

Une continuité pour la jeunesse

En arrivant à Tonnerre, on nous a vite mis au courant du contexte du Forum de la Jeunesse: les chances de travail sont rares, les jeunes trouvent peu d’opportunités d’emploi dans la région. Ils désertent ou ils errent.

Les 8 breakers québécois et le  Fluke étaient donc là pour motiver, activer, montrer de nouvelles avenues à ces jeunes Tonnerrois. Cette portion de leur mission a été accomplie avec brio, parce que les artistes se sont donnés corps et âme pour les jeunes, mais aussi et surtout parce que les jeunes sont embarqués dans le jeu avec entrain et écoute.Plus important encore: la ville voulait une continuité aux festivités du Forum. Elle souhaitait que la jeunesse en tire des conclusions, qu’elle les applique. Je suis resté quelques jours après la fin du Forum. Pendant cette période, certains jeunes m’approchaient pour me faire remarquer à quel point la ville est ennuyante quand il ne s’y passe rien. Pendant un moment, je me suis demandé si nous n’étions pas venu pour rien, justement…  Jeunesse au Forum (36 sur 43)Mais par le Forum de la Jeunesse, ils ont dû saisir que c’était maintenant à eux de créer de l’action dans Tonnerre, parce que les choses ont bougé depuis. Un groupe de jeunes ayant suivi les atelier de break-dance se sont trouver une salle d’entraînement et veulent parfaire leurs connaissances acquises pendant le Forum. Quelques pas de danses de plus pour ce groupe d’adolescents, un pas en avant pour la jeunesse de leur région. Bravo! 

 Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous  par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

reflet-de-societe-magazine-drogue-prostitution-suicide-alcool-gang-de-rue-gambling Internet-o-thon pour soutenir le magazine communautaire Reflet de Société édité par le Journal de la Rue. C’est le temps de vous abonner pour montrer votre soutien à votre revue sur l’actualité communautaire et sociale. Toute contribution supplémentaire pour soutenir notre cause est la bienvenue.

Par téléphone: (514) 256-9000, ext.: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.refletdesociete.com/Abonnement.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.