Féminisme: d’hier à aujourd’hui

Le féminisme des années 70 à aujourd’hui

Dialogue intergénérationnel entre quatre féministes

Après une période glorieuse au Québec dans les années 70, le mot « féministe » a ensuite été plongé dans une longue période de noirceur, dont il a commence à ré-émerger… Se dire féministe semble de plus en plus « cool » grâce notamment à une nouvelle génération de femmes engagées.

Caroline Lévesque, Caroline Morin, Centre des Femmes Uqam

Dossier Femme, Famille

Dans le cadre des activités entourant la Journée internationale des femmes, le Centre des femmes de l’UQÀM propose cette rencontre souhaitant réunir ces deux époques, avec des féministes de différentes générations afin de réfléchir, dans un premier temps, aux valeurs qui ont été transmises, ou non, à travers les décennies et discuter des enjeux qui touchent les femmes en ce moment et qui seront des défis pour les années à venir.

Comment devient-on féministe? Pourquoi être féministe en 2011? Qu’est-ce que ça signifie? Comment les plus jeunes ont été conscientisées? Est-ce que les plus âgées ont le souci de passer le flambeau aux nouvelles générations? Comment s’inscrit le discours féministe dans la société québécoise contemporaine? Quelles ont été les préoccupations des féministes des années 70? Ces questions-là sont-elles résolues? Quel constat font-elles du chemin parcouru? Quels sont les préoccupations des jeunes féministes aujourd’hui? Ont-elles conscience de l’héritage légué? Quel est celui qu’elles aimeraient laisser aux futures féministes?

Les panelistes

MARIE-ANDRÉE BERTRAND

Professeure émérite à l’Université de Montréal, est docteure en criminologie de l’Université de Californie, Berkeley; elle a fait carrière à l’Université de Montréal. Elle a aussi enseigné aux universités de Berkeley; de Hambourg, d’Alberta et à la Antigua Universidad de Onatai au Pays basque espagnol, sur les rapports entre femmes et droit pénal.

POL PELLETIER

Femme de théâtre engagée, fondatrice du Théâtre expérimental des femmes, la place des femmes dans le monde est au cœur de son œuvre. Elle a créé, en 1999, Cérémonie d’adieu, un spectacle hommage aux victimes de la tuerie de Polytechnique.

BARBARA LEGAULT

Militante féministe radicale engagée dans la lutte contre le patriarcat, le capitalisme, le colonialisme et tous les systèmes d’oppression. Présentement consultante en organisation communautaire, elle a occupé de 2002 à 2009 le poste de Responsable de la mobilisation et de la Marche mondiale des femmes (MMF) à la Fédération des femmes du Québec (FFQ). En outre de ses implications militantes, elle coordonne depuis 2009 le Secrétariat pancanadien du Mouvement RebELLEs.

LÉA CLERMONT DION

Photographe et reporter féministe, depuis l’adolescence, elle a organisé de nombreux événements de réflexion sur l’égalité des sexes auxquels elle a participé à titre de conférencière. Elle a siégé de 2006 à 2008 sur le Conseil du Statut de la femme du Québec. Elle est reconnue comme l’une des initiatrices de la Charte de l’image corporelle saine et diversifiée. Elle compte publier dans la prochaine annéee un ouvrage sur les femmes victimes des bombardements de l’OTAN au Kosovo en 1999.

ANIMATRICE : Caroline Morin

Recherchiste et chroniqueuse à Radio-Canada, elle tient une chronique féministe à l’émission La Tête ailleurs. Elle a l’habitude de l’animation des tables rondes, notamment dans le cadre du Festival Metropolis bleu auquel elle participe depuis plusieurs années. Elle prépare en ce moment un livre d’entretiens avec Pol Pelletier qui traitera entre autres de l’engagement féministe de cette dernière.

Vendredi 4 mars 19:00 à 21:30 heures

Salle des Boiseries, UQAM Judith-Jasmin 405, rue Sainte-Catherine Est La Salle des boiseries est logée au local J-2805 sous le clocher de la rue Saint-Denis. On y accède depuis la Grande Place du pavillon Judith-Jasmin.

VOS COMMENTAIRES SUR Deux générations de féministes

Autres textes sur Femme

Femme au pénitencier: gardienne de prison

Mère monoparentale

Patrick Jean et «La Domination masculine»

Magazine du Québec: La Gazette des femmes

Voile islamique debat sur le port des signes religieux

Racisme, sexisme et violence dans la pornographie et dans la societe

La vie à contre-Coran de Djemila Benhabib

Lotus Webzine, pour les femmes victimes de violences sexuelles

La CLES et l’exploitation sexuelle

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

reflet-de-societe-magazine-drogue-prostitution-suicide-alcool-gang-de-rue-gambling Internet-o-thon pour soutenir le magazine communautaire Reflet de Société édité par le Journal de la Rue. C’est le temps de vous abonner pour montrer votre soutien à votre revue sur l’actualité communautaire et sociale. Toute contribution supplémentaire pour soutenir notre cause est la bienvenue.

Par téléphone: (514) 256-9000, ext.: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.refletdesociete.com/abonnement.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

.

VOS COMMENTAIRES SUR Deux générations de féministes

L’Assemblée et le Rap.

L’Assemblée, un duo de rappeurs

Rythm and poetry dans Hochelaga

Hochelaga est un quartier où la culture du rap est en mouvement. Rempli de talents et de potentiels, le quartier est le témoin de réalisations artistiques pleines de richesses. Pauvreté et problèmes sociaux n’empêchent pas la communauté de vivre et bouger. La culture se fait bien vivante. La culture du rap est un bon exemple. Hochelaga est un quartier qui réunit plusieurs artistes de cette discipline.

Hélène Gauthier   Dossier Hip Hop, Rap, Culture

l-assemblee-rap-hip-hop-montreal-art-culture L’Assemblée est un duo de rappeurs de plus en plus connu. Ils sont originaires du quartier et après plus de 10 ans de travail constant, ils continuent de progresser sur la scène musicale québécoise et sont des pionniers en ce qui concerne le Rap québécois.

Maxime Proulx (Cupidon), qui a toujours habité Hochelaga, témoigne de son expérience. Il a un réseau local qui réuni plusieurs rappeurs tels Zapata 5 Alive, O.T.T., Dell-g, Sans pression et Le Chum qui fait du «beat» en collaboration avec les rappeurs. Ces artistes en ont beaucoup à dire. Pour Cupidon, ce qui est important n’est pas de parler de «bitchs» et de drogue. Il parle de sincérité. «Quand tu dis d’quoi, tu l’fais» et de l’importance de tenir ses promesses. Il constate l’ampleur des problématiques de la prostitution et de la toxicomanie dans le quartier. Ces problèmes le touchent. Il réagit en écrivant ce qu’il pense, ce qu’il ressent. Ce qui l’intéresse dans l’écriture c’est d’avoir du sens. Ses textes parlent des sentiments réels. Il se sent supporté par la maison des jeunes L’escale avec qui il a travaillé pour monter des prestations.  Maintenant âgé de 18 ans, il a déjà des spectacles à son actif avec un auditoire de plus de 2500 personnes.

Plus jeune, son but dans la vie était d’avoir une grosse voiture et d’aller à New York avec sa blonde. Maintenant, tout a changé. Il veut en arriver à penser avant d’agir, à prendre son temps pour bien faire les choses. Pour le moment, il se concentre sur l’objectif de terminer son secondaire cinq.

Certains rappeurs reviennent dans le quartier après quelques années d’exil. Emportés par la vague actuelle, ils se remettent à écrire avec passion et talent. Étienne Léger (L’escroc), 25 ans, est un de ceux-la. Dans ses textes il parle de ce qui nous maintient dans nos racines, de ce qui nous tient en santé mentale et physique. Voici un extrait :

Je parle d’écrire, de la bonne façon, laissant passer le temps, laissant passer plus de quatre saisons, mais toujours écrire, régulièrement comme rire, personnellement j’aime rire, apprécie les sourires, les clowns et les jokers sont illuminés, comme une auréole qui brille…

Hochelaga regorge de talent si proche et bien en vie. Il ne reste qu’à ouvrir l’œil et les oreilles pour apprécier et découvrir des rythmes et une poésie locale de grande qualité.

VOS COMMENTAIRES SUR Le Rap du groupe l’Assemblée

Autres textes sur le Rap:

Rapper Hip hop et homosexualité

Rap et criminalité

Rap et spiritualité rencontre avec Madhi, Khyro et Monk.e

2Pac reconnu par le Vatican

Rap et gangster rap ne chantent plus la même rime

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

Guide d’intervention de crise auprès de personnes suicidaires

guide-d-intervention-de-crise-personne-suicidaire-suicide-intervention-prevention-suicide-rates-suicide Le guide d’intervention auprès de personnes suicidaires démystifie le suicide. Il permet d’aider les proches à reconnaître les signes avant-coureur du suicide et de déterminer qu’est-ce qui peut être fait pour soutenir la personne en crise.

Une section du guide est réservée aux endeuillés par suicide.

Le livre est disponible au coût de 4,95$.
Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/livres.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

.

VOS COMMENTAIRES SUR Le Rap du groupe l’Assemblée

Politique: Avortement et Stephen Harper

Retour à l’ère de Morgentaler ?

Depuis 1988, la loi permet aux femmes de se faire avorter. Mais depuis que le gouvernement Harper est au pouvoir, le débat sur l’avortement revient sur la table, avec le dépôt du projet de loi C-484 qui reconnaît l’existence juridique du fœtus.

Alexandre Lévesque   Dossier Avortement, Famille, Égalité hommes-femmes, Sexualité, Stephen Harper

avortement-foetus-droit-d-avorter-loi-choix-pro-vie-pro-choix Les médias de masse cherchent maintenant à diriger l’opinion publique en faveur du mouvement pro-vie qui consiste à un retour à la criminalisation de l’avortement que propose le regroupement des pro-choix. Toutefois, que peut-on dire, en terme de droit, de l’égalité des sexes, si les femmes ne peuvent pas s’approprier leur corps?

Inégalités hommes-femmes

Ce qui émane du discours politique, c’est que les inégalités entre les hommes et les femmes tendent à s’accroître. Au Québec, l’égalité des sexes est une valeur bien ancrée dans nos mœurs. Comment peut-on remettre en question le droit à l’avortement? Cette question va au-delà des femmes violées se retrouvant enceintes.

Interdire l’avortement, c’est s’approprier le corps des femmes. On ne leur permet plus de décider par elles-mêmes. Soumises à l’État, dans lequel les hommes détiennent majoritairement le pouvoir politique et économique, elles sont dépossédées de la décision qui doit leur appartenir d’avoir un enfant ou non. Dans un tel contexte, les hommes sont complètement évacués de la responsabilité des enfants.

Contraception, avortement et éducation sexuelle

Il faut sensibiliser les jeunes aux moyens de contraception. Des cours d’éducation sexuelle doivent être implantés pour inciter l’utilisation du condom lors des relations sexuelles, ce qui évite les mauvaises surprises et les infections transmises sexuellement (ITS).

La discussion à propos de la violence conjugale doit se faire également pour informer et sensibiliser les jeunes à l’existence des violences physiques et psychologiques qui pourraient forcer les femmes à avoir des relations sexuelles sans qu’elles aient donné leur consentement et, ensuite, elles se sentent obligées d’avorter.

C’est au sein des couches les plus défavorisées de la société que le recours à l’avortement est essentiel pour les femmes. Bien souvent, l’accès à l’information et aux moyens financiers sont limités. Il conduit à une situation familiale plutôt instable menant parfois à la monoparentalité. Ce sont les femmes qui doivent assumer la responsabilité d’éduquer et de prendre soin, à elles seules, des enfants. Les femmes sont moins avantagées que les hommes sur le marché du travail puisqu’elles occupent des emplois précaires, atypiques, à des positions subordonnées aux hommes. Quant à l’équité salariale, selon Renée Larochelle de l’Université Laval;

Dans l’ensemble du marché du travail, l’écart entre le revenu moyen des hommes et des femmes est de 26 % en défaveur des femmes.

Dans l’éventualité où la loi sur l’avortement adoptée en 1988 serait abrogée, le raisonnement ne consiste pas à faire de l’avortement un substitut à la contraception mais plutôt d’éviter que des femmes risquent leur vie ou détériorent leur santé pour se faire avorter dans des cliniques clandestines.

Si l’on désire vivre dans une société qui se veut égalitaire et démocratique, il faut s’en donner les moyens. En ce sens, permettre aux femmes de s’émanciper, en leur accordant les mêmes droits et conditions que les hommes, est prioritaire.

Jusqu’où ira cette attitude de droite? Va-t-on remettre en question le droit de vote des femmes maintenant? De quel droit pouvons-nous appliquer des lois au profit des hommes et au détriment des femmes ?

VOS COMMENTAIRES SUR Stephen Harper et l’avortement

autres textes sur l’avortement:

Ressources sur Internet concernant l’avortement:

Canadian for choice

Fédération du Québec pour le planning des naissances

Coalition pour le droit à l’avortement au Canada

Autres textes sur Stephen Harper

Est-ce que notre système politique met en danger la démocratie?

Lutte à la drogue: les Conservateurs contre la science

Les gais peuvent-ils prendre le pouvoir?

Le poids du Québec dans le Canada

Vie sociale et politique

Stephen Harper et l’avortement

Stephen Harper et le social, 2 mondes étrangers

Résultats élections fédérales 2011

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

T-Shirt promotionnel disponible avec votre logo

tshirt-cafe-graffiti-t-shirt-personnalise-votre-logo Soutenez le Café-Graffiti, affichez vos couleurs.

Votre T-shirt Café-Graffiti pour seulement 9,95$. Disponible en bleu, rouge, noir ou blanc. Ou encore votre Sweat-shirt disponible en gris pour seulement 19,95$.

Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/t-shirts.html

Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4

Pour votre T-shirt promotionnel avec votre logo: Café-Graffiti: (514) 259-6900

.

.

VOS COMMENTAIRES SUR Stephen Harper et l’avortement

Blogue des Voix du Panda au Québec

Journalisme citoyen et médias sociaux

Les Voix du Panda font leurs entrées

Vous avez sûrement remarqué ce nouvel icône qui a apparu dans les colonnes de ce blogue. En cliquant dessus, vous atterrirez directement sur le blogue des Voix du Panda en France.

Raymond Viger Dossiers Média, Internet, Communautaire, Francophonie

les voix du panda média citoyen journalisme france Qui se cache derrière cette image du Panda ?

Le grand manitou des Voix du Panda, c’est Patrick Juan. Journaliste, auteur, enseignant, conférencier… mais surtout, un citoyen impliqué et passionné pour la Justice et l’Équité.

Patrick Juan a écrit un livre tiré à 170 000 exemplaires. Par l’entremise de l’Unesco, de médecins sans frontières, pharmaciens sans frontières, de la Croix Rouge, il a versé tous les revenus de la vente de ce livre pour acheter des Pandas. Trois containers rempli de petits pandas en peluche pour offrir aux orphelins à travers le monde. Un panda qui est devenu le confident des jeunes démunis de la planète.

Lors de ses nombreux voyages à travers le monde, partout où Patrick Juan passait, on le surnommait le Panda. C’est avec cet héritage que Patrick Juan a créé un magazine et un site Internet, les Voix du Panda.

Une collaboration France-Québec

patrick-juan-les-voix-du-panda Patrick Juan et moi avons eu plusieurs échanges, à la recherche de solutions pour une société toujours plus juste et équitable. Avec l’avènement de l’Internet, les frontières de l’intervention sociale n’a plus de limites. C’est pourquoi vous voyez maintenant cet échange se concrétiser. Un partenariat entre la France et le Québec.

En plus de voir cette réciprocité sur nos sites Internet, à compter du numéro de février, dans notre magazine Reflet de Société, Patrick Juan aura désormais sa chronique. Les Voix du Panda prennent maintenant un envol vers le Québec.

Les internautes qui lisent, commentent ou publient sur notre blogue, sont invités à le faire aussi sur les Voix du Panda. Une simple inscription vous permettra de le faire. Ainsi vos textes et vos commentaires, en plus d’être archivés sur notre blogue, pourront l’être aussi sur ce blogue français.

Pour rejoindre le site des Voix du Panda, vous cliquez sur l’une des photos ou encore sur le lien que je laisse ici sur Patrick Juan.

VOS COMMENTAIRES SUR Les Voix du Panda au Québec

Autres textes sur Média, et Communautaire

Internet, journalistes et organismes communautaires

Des enfants animateurs radios

Radio enfant à Radio Centre-Ville

Journalisme ou cannibalisme?

Des Français au Québec, stage en journalisme

Vente de Branchez-vous à Rogers Media

On tue la une, V télé; un délire dénudé de sens

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

reflet-de-societe-magazine-drogue-prostitution-suicide-alcool-gang-de-rue-gambling Internet-o-thon pour soutenir le magazine communautaire Reflet de Société édité par le Journal de la Rue. C’est le temps de vous abonner pour montrer votre soutien à votre revue sur l’actualité communautaire et sociale. Toute contribution supplémentaire pour soutenir notre cause est la bienvenue.

Par téléphone: (514) 256-9000, ext.: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.refletdesociete.com/abonnement.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

.
VOS COMMENTAIRES SUR Les Voix du Panda au Québec

Déversement de pétrole et impacts psychologiques

BP, déversement de pétrole dans le golfe du Mexique

L’impact humain de la fuite de pétrole

Les pêcheurs américains sont confrontés à la pire catastrophe écologique de leur histoire. La détresse psychologique menace de devenir le premier symptôme du déversement de pétrole sur une communauté déjà frappée par l’ouragan Katrina.

Amélie Lévesque   Dossier Environnementdeversement-petrole-bp-fuite-petrole-golfe-mexique-louisiane

La Nouvelle-Orléans porte encore les marques de l’ouragan Katrina qui l’a frappée il y a cinq ans. Si le quartier touristique n’a pas perdu son aplomb, le visiteur n’a qu’à traverser quelques rues pour découvrir des maisons abandonnées à leurs décombres, des immeubles à moitié démolis, aux portes et fenêtres barricadées.

Depuis le 20 avril, la marée noire gracieuseté BP condamne des chefs de famille au chômage et augmente le niveau de pauvreté déjà élevé des États du Sud. Les risques physiques d’un contact avec le pétrole brut sont réels, mais les conséquences psychologiques pourraient s’avérer plus dévastatrices.

Chercheurs inquiets

Gina Solomon dirige une étude pour documenter les impacts du déversement de pétrole sur la santé des pêcheurs relégués au nettoyage du sinistre. Médecin et chercheure spécialisée en médecine environnementale, le Dr Solomon a identifié les principaux dangers. La population peut être incommodée par les vapeurs nocives des produits chimiques présents dans le pétrole et les dispersants. Des médecins ont été consultés pour maux de tête, étourdissements, nausées et vomissements, douleurs à la poitrine et problèmes respiratoires. Le contact direct avec les balles de goudron ou l’eau contaminée peut avoir un effet sur la peau.

Pour limiter les dégâts, le Dr Solomon a élaboré une liste de mesures préventives comme le port de vêtements protecteurs et de masques chirurgicaux.

À plus long terme, la consommation de fruits de mer pourrait causer le cancer.  Après la réouverture des pêcheries, l’ingestion de produits toxiques par les poissons et les crustacés contaminés inquiète. La population est mal informée car les données rendues publiques par les agences américaines sont incomplètes. Le pétrole contient des substances chimiques qui affectent les hormones. Des problèmes de reproduction peuvent survenir, comme la diminution de la taille des organes sexuels, la baisse de production du sperme ou l’infertilité.

Impact émotif du déversement de pétrole

En plus des symptômes physiques, les professionnels de la santé craignent surtout les répercussions sur le moral. Selon Linda McCauley, de l’Université Emory d’Atlanta et spécialiste en santé environnementale, la marée noire représente un grave danger pour la santé mentale. «Nous prévoyons observer l’augmentation de la dépression, de l’anxiété, de la violence familiale et de l’abus d’alcool et de drogues. Bref, tout ce qui arrive quand une famille est soumise à un stress intense», explique-t-elle. Le Dr McCauley participera à une étude financée à 10 millions de dollars par BP afin d’exposer les risques à plus long terme sur la population du littoral.

Elle doute de la capacité des institutions à prendre en charge les résidants des cinq États touchés. Non seulement les ressources sont-elles limitées, mais la culture de la communauté de pêcheurs est particulière. «Ce sont des gens indépendants, qui même en temps normal ne viennent pas chercher les soins de santé nécessaires. Des travailleurs autonomes qui gèrent de petites entreprises et qui n’ont pas d’assurance», précise la spécialiste de la santé.

La tension que subit cette communauté s’ajoute à la récession et au passage de Katrina il y a cinq ans. «Leur stress est cumulatif, et les symptômes encore plus nombreux, explique le Dr McCauley. Les comportements autodestructeurs seront de plus en plus fréquents», craint-elle.

Triste palmarès pour la Louisiane

La Louisiane est le deuxième État le plus pauvre des États-Unis et compte le plus haut taux d’enfants vivant sous le seuil de la pauvreté: 38% des enfants vivent dans des foyers à faible revenu (16 000$ pour une famille de trois et 19 000$ pour quatre), contre la moyenne nationale de 17%. C’est dire que dans l’État cajun, environ 2 enfants sur 5 sont dans le besoin.

Les plus jeunes subissent aussi la catastrophe. C’est pourquoi le St-Bernard’s Project a mis sur pied des activités pour les occuper. Les enfants de pêcheurs passent leurs vacances sur les bateaux ou à jouer dans l’eau. L’été dernier, il fallait trouver une solution pour  sortir les rejetons de la maison et laisser leurs parents gérer leurs soucis.

Reconstruction humaine

L’organisme communautaire St-Bernard’s Project est né après la dévastation causée par Katrina. Les 23 000 bénévoles de l’organisme ont reconstruit plus de 300 habitations détruites par les inondations suivant l’ouragan. «La vie des gens qui retournaient dans leur maison était bouleversée. Nous avons réalisé que non seulement nous reconstruisions des maisons, mais qu’il fallait aussi le faire avec des vies», relate Joycelyn Heintz, coordonnatrice du projet.

Situé dans la paroisse de St-Bernard en Louisiane, l’organisme offre des services de santé mentale aux victimes de la marée noire et aux survivants de Katrina. L’équipe d’intervenants a choisi de cibler les femmes des pêcheurs. Joycelyn Heintz a organisé des tables de discussion avec elles. Durant les échanges, elle les invite à exprimer leurs besoins. Elle profite de l’occasion pour leur apprendre quelques techniques de gestion du stress. «Elles ne réalisaient même pas qu’elles étaient en thérapie», relate-t-elle en souriant.

Les intervenants ont également rencontré une association de pêcheurs. Les principaux intéressés étaient mal à l’aise avec l’idée de recevoir des services. Ils ont changé d’opinion lorsqu’on leur a parlé des effets du stress sur leur santé physique. Du concret. Les pêcheurs se sont quand même entendus pour dire que leurs femmes allaient venir chercher ces services. Certainement pas eux!

Plus de 300 personnes fréquentent la clinique. Chaque semaine, l’équipe rencontre 80 à 90 patients. Les services offerts sont variés: thérapie individuelle et de groupe, suivi post-traumatique. Les personnes intéressées peuvent aussi y suivre des ateliers de gestion du stress: techniques de respiration, de relaxation ou d’imagerie mentale.

De cette façon, les intervenants espèrent que les gens qu’ils rencontrent pourront à leur tour détecter les signaux de détresse chez leurs proches et les aider.

C’est la seule clinique dans les environs où il est possible de rencontrer gratuitement un psychiatre, un psychologue ou un travailleur social. Ailleurs, on doit débourser en moyenne 250$ pour une consultation, à moins d’avoir accès à un régime d’assurance.

Les services offerts au St-Bernard’s project sont vitaux pour les habitants de la Louisiane et des États voisins. On travaille à briser le tabou de la santé mentale et à acheminer l’aide à ceux qui en ont besoin.

Les Québécois à la rescousse des Américains

Plusieurs organisations recueillent des dons pour soutenir la population américaine dans cette crise, dont la Gulf Aid Acadiana parrainée par Zachary Richard. En compagnie d’une vingtaine d’artistes québécois, il a enregistré deux chansons, disponibles sur iTunes. Les profits amassés vont en totalité aux pêcheurs du golfe du Mexique.

NDLR: Pour les gens de la Louisiane et de leur secteur, de nouveaux événements viennent augmenter la tension déjà accumulée. Une pluie d’oiseaux morts s’est abattus sur l’Arkansas. Maintenant c’est la Louisiane qui est touchée par cette pluie d’oiseaux morts. Devant des citoyens qui se questionnent sur la dangerosité de cette pluie d’oiseaux morts, des gens habillés de vêtements protecteurs et de masques à gaz viennent cueillir ces oiseaux morts. Rien pour rassurer une population qui a déjà subit son lot de séismes.

Illustrations Mabi.

VOS COMMENTAIRES SUR Conséquences psychologiques de la fuite de pétrole

Autres textes dossier Environnement

Une forêt contre le tsunami

Les roses de la St-Valentin empoisonnées

Guy Laliberté, touriste de l’espace et la fondation One drop

Les folies écologiques d’un architecte

Quand l’exotisme nous tue

Des éoliennes fabriqués en Europe

Ford, GM et Toyota démantèlent le métro de Los Angeles!

L’environnement et les trucs de grand-mère

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

Graffiti Hip Hop de la scène de Montréal

operation-graffiti-hip-hop-graffiteur-graff Opération Graffiti. Toute l’histoire de la création du Café-Graffiti. La relation avec les jeunes. Ce qu’ils ont vécu dans le projet. Ce qu’ils ont fait vivre aux intervenants. Toutes les anecdotes d’un projet qui fait encore parler de lui. Une façon intéressante et originale de soutenir le Café-Graffiti dans sa mission d’aide et de soutien aux jeunes. 19,95$.

Disponible Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/livres.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

.

.
.
 

VOS COMMENTAIRES SUR Conséquences psychologiques de la fuite de pétrole

Témoignage: l’itinérance et la toxicomanie

Rencontre avec l’itinérance

Samir est un jeune polytoxicomane qui a connu l’itinérance. J’ai fait sa rencontre dans un atelier de poésie au centre de jour Spectre de rue.  Samir est probablement un des participants qui s’implique le plus dans les ateliers. Pour ma part, je suis sensible à cette triste réalité qui aurait pu me toucher.

Jean-Simon Brisebois, auteur de poésie urbaine. Dossier Itinérance

JS: Depuis combien d’années vis-tu l’itinérance?
Samir: Depuis 5 ans et demi.

JS: Qu’est-ce qui t’a amené à devenir itinérant?
Samir: Le goût de l’aventure, de voir ce que c’est vivre de l’itinérance.

JS: Qu’est-ce qui t’as amené à y rester?
Samir: La drogue, elle m’a amené à m’évader, elle m’amène un certain plaisir qui me donne de l’euphorie, ce qui me pousse à consommer de plus en plus pour oublier ma misère et mon itinérance.

JS: D’où provient cette misère?
Samir: Ma misère part de mon enfance blessée. Elle me donne de la difficulté pour trouver un travail, un logis. Mais en moi,  il y a un grand espoir de m’en sortir.

JS: Quels sont les moyens que tu prends pour t’en sortir?
Samir: Au départ, pour me venir en aide, j’ai fait appel à des intervenants du Centre Dollar-Cormier qui m’aident à comprendre ce qui m’amène à consommer. De plus, je fréquente les ressources du centre de jour de Spectre de rue qui me permettent de me reposer. Ils me confrontent sur mes problèmes de drogues (crack et pot) pour m’aider à m’en sortir.

JS: Quel est le message que tu veux faire passer aux jeunes grâce à ce témoignage?
Samir: Ils ne doivent pas se laisser influencer par les gens qui voudraient les amener pour une raison à consommer des drogues. Ils doivent dire non aux drogues. Il faut suivre le bon chemin de la vie, parce que vivre de l’itinérance n’est pas rose.

VOS COMMENTAIRES SUR Itinérance et toxicomanie

Autres textes sur Jean-Simon Brisebois

Lettres écarlates de Jean-Simon Brisebois

Autobiographie de Jean-Simon Brisebois aux Éditions TNT

Lancement du 3e livre de poésie urbaine de Jean-Simon Brisebois

Jean-Simon Brisebois, l’âme de l’ange

Jean-Simon Brisebois, Renaissance et les Éditions TNT

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

CD Rap music Hip Hop de la scène de Montréal

cd-rap-music-rappeur-musique-hip-hop-l-queb CD de musique Soul, R n B., Hip Hop. Rappeur et rap music de Bu The Knowledgist, L’Queb, HD, Marilyn, Ol1KU. 9,95$

Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/musique-hiphop-rap.html

Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

.

.

VOS COMMENTAIRES SUR Itinérance et toxicomanie

Entrevue avec Jean-Simon Brisebois

Télévision Frontenac

Rencontre avec Jean-Simon Brisebois

1ere partie

2e partie

 

VOS COMMENTAIRES SUR Rencontre avec Jean-Simon Brisebois

Autres textes sur Jean-Simon Brisebois

Lettres écarlates de Jean-Simon Brisebois

Autobiographie de Jean-Simon Brisebois aux Éditions TNT

Lancement du 3e livre de poésie urbaine de Jean-Simon Brisebois

Jean-Simon Brisebois, l’âme de l’ange

Jean-Simon Brisebois, Renaissance et les Éditions TNT

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

Guide d’intervention de crise auprès de personnes suicidaires

guide-d-intervention-de-crise-personne-suicidaire-suicide-intervention-prevention-suicide-rates-suicide Le guide d’intervention auprès de personnes suicidaires démystifie le suicide. Il permet d’aider les proches à reconnaître les signes avant-coureur du suicide et de déterminer qu’est-ce qui peut être fait pour soutenir la personne en crise.

Une section du guide est réservée aux endeuillés par suicide.

Le livre est disponible au coût de 4,95$.
Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/livres.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

.

VOS COMMENTAIRES SUR Rencontre avec Jean-Simon Brisebois