Le temps en prison

Livre de Colin McGregor LOVE in 3D

Présentation en français de LOVE in 3D

 

Chronique d’un prisonnier

La relativité du temps

Maudit par les condamnés, louangé par les banquiers et disséquer par les horlogers. Le temps est une notion qui varie au gré des humeurs ou des circonstances qu’on rencontre durant notre passage sur terre.

Jean-Pierre Bellemare, prison de Cowansville. Dossiers Développement personnel, Prison

centre-jeunesse-prison-dpj-systeme-carceral-prisonnier-penitencierLe temps défile en trottant de ses talons aiguilles sur un plateau minute tout en découpant tel un chirurgien, l’espace de notre vie. Celle que nous tentons de remplir de bonnes heures et mal heures selon nos habilités individuelles à l’amélioration, à l’apprentissage des parcours que nous engageons durant notre excursion terrestre.

On s’inquiète souvent du jour ou nous commenceront à vieillir, pourtant ce jour débute à notre naissance. Il faut pour la plupart, attendre de traverser l’insouciance de nos jeunes années pour qu’on puisse aborder le temps avec la considération qu’il mérite.

Le temps, éternel

sexualite-prison-sexe-prisonnier-pénitencierEn vieillissant, on réalise que rien n’est éternel et surtout que personne n’est irremplaçable, en commençant par soi. Les priorités doivent changer pour en améliorer son appréciation. Devenir le meilleur se transforme en devenir le mieux, car le temps passé à tenter d’éblouir les autres assombrit significativement notre relation avec nous même.

Pour donner un sens à ma vie, j’ai décidé d’observer autour de moi. Ceux que j’ai connus et qui sont partis de reculons avaient tous un point en commun, le regret d’avoir perdu autant de temps à essayer d’en gagner plus ou à impressionner les autres. Ceux que j’ai considérés comme les plus sages, disparaissent sans éclats mais avec une quiétude enviable. Ce qui les distinguait des autres étaient leur relation avec la vie. Ils ont donné à la vie au lieu de tenter de la dévaliser comme moi j’ai fait. Ceux-là sont rares, en presqu’un demi siècle de vie, j’en compte seulement deux. Ils ont frappé si fort mon imagination que je recherche à chaque nouvelle rencontre des traces de leurs passages.

L’illusion du temps

Je perdu beaucoup de mon temps pour atteindre des objectifs illusoires. En croyant augmenter ma valeur par des acquisitions matérielles, j’y ai perdu mes valeurs morales et spirituelles. Le bonheur ne s’acquière pas, contrairement à ce que raconte les publicitaires. Il est semblable à une légère brise qui passe à l’improvise en s’invitant sur nos joues pour y faire pousser un sourire contagieux. Qui monte à nos yeux pour y peinturer douceur, tendresse et bienveillance. Hé oui, le bonheur peut ouvrir des cœurs de rocs pour y planter de jeunes et délicates fleurs. Il est insaisissable, il voyage selon le cours des évènements sans qu’on sache ou et quand il s’arrêtera. Il ne faut pas l’attendre à la gare car il est un état et non un arrêt.

Le temps de notre vie vaut ce qu’il donne aux autres et non ce qu’il prend, et ce indépendamment du résultat escompté. C’est à ma connaissance, la meilleure recette que la voie offre à ceux qu’ils veulent s’empiffrer d’une nourriture qui rassasie. Là ou je donne de mon temps, je reçois la vie en abondance et celle-ci détruit mes envies de compensation par du matérielle de consommation.

VOS COMMENTAIRES SUR Le temps vu par un prisonnier

autres textes de Chroniques d’un prisonnier

Autres textes sur Développement personnel

Autres textes sur Prison

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

Abonnement au magazine Reflet de Société

reflet-de-societe-magazine-drogue-prostitution-suicide-alcool-gang-de-rue-gambling Internet-o-thon pour soutenir le magazine communautaire Reflet de Société édité par le Journal de la Rue. C’est le temps de vous abonner pour montrer votre soutien à votre revue sur l’actualité communautaire et sociale. Toute contribution supplémentaire pour soutenir notre cause est la bienvenue.

Pourquoi s’abonner à Reflet de Société?

  • Le citoyen est au cœur de notre mission
  • Un regard différent, critique et empreint de compassion sur les grands enjeux de société
  • Un espace ouvert aux lecteurs pour prendre la parole, partager leurs expérience et faire progresser les débats
  • Un magazine d’information entièrement indépendant, financé par ses milliers d’abonnés aux quatre coins du Québec
  • Tous les profits générés par la vente de Reflet de Société sont remis à l’organisme Journal de la Rue qui offre des services de réinsertion sociale aux jeunes.

Par téléphone: (514) 256-9000, ext.: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.refletdesociete.com/abonnement.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

VOS COMMENTAIRES SUR Le temps vu par un prisonnier

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :