Une religieuse contre le sexisme dans l’Église

Le sexisme de l’Église dénoncé

Une femme prêtre

Il y a de ces gens qui se battent pour que les choses changent. Sœur Mariette Milot est de ceux-là. Sa cause? Nul autre que le sexisme dont fait preuve l’Église catholique

Sébastien Lacroix Dossier Religion et spiritualité

soeur-mariette-milot-pretre-femme-eglise-catholiqueDepuis son tout jeune âge, elle caresse le désir de devenir prêtre. «Ça fait plus de 65 ans que j’ai reçu cet appel. Vers 8 ou 9 ans, je commençais déjà à me poser des questions. Je ne comprenais pas pourquoi il n’y avait que les gars qui pouvaient servir la messe. Plus tard, je ne voyais pas pourquoi mon frère avait pu devenir prêtre, mais pas moi.»

Maintenant âgée de 77 ans, elle a plus ou moins perdu espoir devant le conservatisme du pape Benoît XVI et du cardinal Ouellet. «Je ne sais pas s’il me reste assez de temps à vivre pour pouvoir être ordonnée, ni même si je vais voir ça de mon vivant.»

L’avenir de l’Église

Sœur Milot mène plusieurs combats à petite échelle. Elle donne une conférence dans le cadre d’un forum sur l’avenir de l’Église dont les propositions seront remises à l’évêque de son diocèse.

Elle appuie ses dires sur ce qu’elle a observé lors de ses nombreuses missions au Brésil, où elle a côtoyé les «sans terres», des gens parmi les plus pauvres au monde. «Là-bas, les femmes font tout dans l’Église. Elles ne sont pas ordonnées, mais c’est tout comme. J’y ai vu des femmes, souvent analphabètes, animer leur communauté de base avec ingéniosité. Elles partageaient le ministère avec leurs confrères masculins, sur un même pied d’égalité.»

Mariette Milot, ne veut pas être ordonnée par défaut. «Comme le disait récemment un journaliste qui m’interviewait: «Patience ma sœur, il n’y aura bientôt plus de prêtres hommes, vous aurez votre tour.» Une gifle ne m’aurait pas fait plus mal…

À défaut d’hommes, on ira vous chercher, les filles. Aussi bien dire: Vous pourrez vous accommoder des petits restes aux petits chiens!

D’immenses changements doivent s’opérer dans l’ensemble des structures de l’Église. Il faut en arriver à laisser à chaque membre – femme et homme – la juste place pour y jouer son rôle, pour y exercer sa mission selon ses appels.

Comment pouvons-nous, encore aujourd’hui, concevoir que des femmes, possédant les critères d’admission au même titre que les hommes, ne puissent avoir accès aux ministères ordonnés du simple fait qu’elles sont femmes? Il est même interdit d’en parler.

La lutte pour l’ordination des femmes

Chaque mois, nous sommes une dizaine de religieuses qui se réunissent. Nous discutons des moyens à prendre pour faire valoir l’appel que nous avons reçu.

Nous essayons aussi de voir ce que nous pourrions faire de différent. J’aimerais aller chercher les exclus de notre société, les petits, les pauvres, les opprimés. Nous serions surpris de rencontrer, dans la marge, des leaders, des gens capables de penser, d’agir, qui sont bien ancrés dans la réalité du quotidien.

Sœur Milot a été interrogée dans le livre Appelés aux ministères ordonnés, qui présente quinze femmes ayant reçu l’appel du sacerdoce. L’ouvrage, écrit par Pauline Jacob, est le résultat d’une recherche de doctorat. « Il apporte un éclairage solide sur cette dure réalité.»

Elle a même fait l’objet du documentaire «Je vous salue Mariette», produit par le centre d’artistes Vidéo Femmes. Celui-ci traite de sa vie, de ses nombreuses implications et de sa souffrance de ne pas avoir été ordonnée. Il jette aussi un regard critique sur l’Église que plusieurs voudraient voir davantage communautaire et démocratique.

Une grande partie de mon temps a été consacrée au film ces deux dernières années. Pour une trentaine de minutes, il y a eu environ 10 à 12 heures d’enregistrement. Ça représente plusieurs journées de tournage réparties dans le temps.

Ça en a valu la peine. Il y a eu des projections à l’ONF, au Ciné-Campus et à la salle Anaïs-Rousseau. Il y en a d’autres à venir. Chaque fois, c’est suivi par des échanges avec le public. Il y a environ 1000 personnes qui l’ont vu. Ç’a ouvert des discussions animées.

La traite humaine: Femmes déchirées

Sœur Mariette Milot se préoccupe également du sort réservé aux femmes victimes de la traite humaine. «Je ne crois pas que l’on pourra arrêter cela un jour. C’est un phénomène qui est répandu partout dans le monde. C’est un commerce très lucratif. Il rapporterait douze milliards de dollars chaque année. Nous pouvons freiner ce phénomène que plusieurs appellent de l’esclavage moderne. Nous devons dénoncer ce que font les trafiquants et sensibiliser les gens pour qu’ils soient vigilants.»

À l’initiative de sœur Milot, le Comité de Traite Humaine Interne et Internationale (CATHII) a produit une vidéo de sensibilisation. Celle-ci présente la pièce Femmes déchirées qui parle de l’enfer vécu par les femmes trafiquées et de la manière dont elles se font piéger.

VOS COMMENTAIRES SUR LE SEXISME DE L’ÉGLISE

Autres textes sur Religion et spiritualité

Nouvelles réalités dans les églises

Rap et spiritualité rencontre avec Madhi, Khyro et Monk.e

Féminisme musulman: le Coran au féminin

Écoles musulmanes à Montréal

Le prisonnier et la religion

Laicite au Quebec

Voile islamique debat sur le port des signes religieux

La vie à contre-Coran de Djemila Benhabib

Après la pluie… Le beau temps

apres-la-pluie-le-beau-temps-recueil-de-textes-a-mediter-croissance-personnelleRecueil de textes à méditer. Chaque texte révèle un message, une émotion. Un même texte peut prendre un couleur différente selon notre état d’âme.

Le livre est disponible au coût de 9,95$.

Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009 Par Internet: http://www.editionstnt.com/livres.htmlPar la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Autres livres pouvant vous intéresser:

VOS COMMENTAIRES SUR LE SEXISME DE L’ÉGLISE

Conséquences de la chirurgie esthétique

Une paire de seins lui coûte la vie

Se refaire les seins

Elle voulait avoir de nouveaux seins. Refait. La chirurgie plastique coûte cher. Pour elle, beaucoup plus cher qu’elle ne l’avait planifiée.

Raymond Viger Dossiers Hypersexualisation

pierre tombale décès mort graveyard cimetièreVanessa est le nom fictif de cette jeune femme. Depuis longtemps, Vanessa rêvait de se faire refaire les seins.

La chirurgie plastique coûte cher. Très cher. Vanessa décide de partir dans l’ouest du pays pour danser. Faire un coup d’argent rapide et revenir pour faire cette opération. Elle avait planifié qu’en un mois elle pourrait avoir tout l’argent nécessaire pour se payer cette chirurgie plastique dont elle rêve.

Après quelques semaines, Vanessa est retrouvée morte sous un balcon. On ne sait pas ce qui s’est passé. On ne comprends pas pourquoi elle n’a pas eu la protection qu’on lui avait promis. Son argent avait disparu.

Nous nous sommes cotisé pour rapatrier le corps pour pouvoir enterrer Vanessa à Montréal. Parce que ramener un corps par avion coûte très cher. Presque 10 fois le prix d’un billet d’avion conventionnel.

Danielle et moi avons été au salon pour offrir nos sympathies à sa famille et à ses proches. Il y avait beaucoup de monde. Le salon était plein à craquer. Tant de monde qui aimait Vanessa… telle qu’elle était. C’est tellement dommage que Vanessa ne se soit pas aimé et accepté telle qu’elle était. Si Vanessa avait pu s’aimer autant que toutes ces personnes réunies au salon.

Ce ne sont pas toutes les jeunes femmes qui mourront comme Vanessa p0ur payer sa chirurgie esthétique ou encore comme Micheline Charest de Cinar morte sur la table d’opération. Mais que vont-elles subir pour satisfaire cette soif de transformation?

Adieu Vanessa. Nous garderons une pensée pour toi.

VOS COMMENTAIRES SUR CONSÉQUENCES DE LA CHIRURGIE ESTHÉTIQUE

Autres textes sur Hypersexualisation

Abonnement au magazine Reflet de Société

magazine revue journal édition journalisme presse écrite communautaireInternet-o-thon pour soutenir le magazine communautaire Reflet de Société édité par le Journal de la Rue. C’est le temps de vous abonner pour montrer votre soutien à votre revue sur l’actualité communautaire et sociale. Toute contribution supplémentaire pour soutenir notre cause est la bienvenue.

Pourquoi s’abonner à Reflet de Société?

  • Le citoyen est au cœur de notre mission
  • Un regard différent, critique et empreint de compassion sur les grands enjeux de société
  • Un espace ouvert aux lecteurs pour prendre la parole, partager leurs expérience et faire progresser les débats
  • Un magazine d’information entièrement indépendant, financé par ses milliers d’abonnés aux quatre coins du Québec
  • Tous les profits générés par la vente de Reflet de Société sont remis à l’organisme Journal de la Rue qui offre des services de réinsertion sociale aux jeunes.

Par téléphone: (514) 256-9000, ext.: 1-877-256-9009 Par Internet: http://www.refletdesociete.com/abonnement.html Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel

.

VOS COMMENTAIRES SUR CONSÉQUENCES DE LA CHIRURGIE ESTHÉTIQUE

Mots clés, commentaires et référencement

Les commentaires pour un référencement optimal

Controverse sur la valeur des commentaires

Ici je vais tomber dans la controverse. Non pas que j’aime le faire pour le plaisir, mais je n’ai pas de problème à le faire si cela peut aider les gens à mieux faire leur travail.

Raymond Viger  Dossier référencement.

Certains consultants en référencement vous disent de ne pas tenir compte de ce qui se trouve dans les commentaires parce que les moteurs de recherche n’en tiennent pas compte. Personnellement, je crois le contraire. À vous de faire vos recherches et de vous positionner sur votre quête de vérité.

Prenons l’exemple d’un billet qui se retrouve référencé sur un moteur de recherche. Sous le titre de votre billet apparaît une courte description de celui-ci, suivi de votre URL. Apparaît ensuite un hyperlien sur le mot Cache ou Cached. En cliquant sur ce lien le moteur de recherche vous montre ce qu’il a tenu en compte pour vous évaluer en surlignant en différentes couleurs les mots comptés.

En ayant un billet qui a plus de 5 000 commentaires, j’ai pu observer que le moteur de recherche surlignait les termes retrouvés dans les derniers commentaires ainsi que ceux inscrits dans les différents outils installés dans les colonnes latérales de mon blogue. Que le mot clé se retrouve dans une catégorie, dans les derniers commentaires, dans la description d’un blogueur de ma blogoliste ou dans les titres des derniers billets, ils étaient tous pris en considération pour le moteur de recherche.

En regardant dans les commentaires, on se rend compte que les mots recherchés sont aussi surlignés. Cependant, après un certain temps, les mots ne le sont plus. Cela m’amène à poser deux hypothèses importantes.

  • Les moteurs de recherches tiennent compte de ce qui est écrit dans les commentaires, les articles récents, en hyperlien, en gras, en italique…
  • Il y a une limite à la longueur d’un texte que le moteur de recherche tient compte.

Avec le test que j’ai fait sur mon billet, les moteurs de recherche arrêteraient de compter autour de 6 550 mots soit 38 000 caractères (espaces compris). Cela confirme aussi que de présenter des fonctionnalités telles que les derniers commentaires et les articles les plus récents sont, non seulement utiles pour la navigation des internautes, mais aussi avantageux pour le référencement.

Cela m’amène à vous présenter un concept pour la gestion des commentaires. Lorsque vous laissez des commentaires, évitez d’utiliser des abréviations sur vos mots clés si vous voulez que le moteur de recherche en tienne compte. Exemple, dans des blogues politiques, les gens inscrivent QS pour signifier Québec Solidaire. Leur référencement sur Québec Solidaire serait beaucoup plus fort s’ils l’écrivaient toujours au long.

Quand on fait une recherche, les gens vont inscrire Québec Solidaire au complet. Pas juste les initiales. Si vous voulez que le moteur de recherche référencie votre blogue pour Québec Solidaire, alors écrivez le nom au complet et pas seulement son initiale.

De plus, vous pouvez attirer l’attention des gens qui ont enregistré des alertes Google. Dans ces alertes, qu’est-ce que les gens vont vouloir suivre? Québec Solidaire ou QS?

VOS COMMENTAIRES SUR MOTS CLÉS, COMMENTAIRES ET RÉFÉRENCEMENT

Autres textes sur les techniques de référencement

Date prochaine formation sur l’écriture web.

Comment assurer d’être bien référencé pour votre blog ? Comment fidéliser les internautes ? Comment augmenter son trafic ? Comment interagir avec un Troll qui commente votre blog ?

Maintenant disponible, le livre Référencer son blogue, un mot à la fois

guide-referencer-blog-referencement-naturel-livre Maintenant disponible, le livre Référencer son blogue, un mot à la fois. Un livre sur l’art d’écrire un blogue et d’être bien référencé.

Écrire pour un blogue est différent que pour un magazine ou un journal. Comment maîtriser une technique simple et efficace pour que votre billet soit bien référencé par les moteurs de recherche tout en étant pertinent et cohérent pour les internautes? Les techniques d’écriture qu’il faut maîtriser sont expliquées dans ce guide.

Le guide est accessible à tous et facile d’utilisation. Il est une bonne référence autant pour la personne qui veut débuter un blogue que celle qui travaille pour un média et qui veut augmenter son trafic et son rendement.

Pour commander le livre, par Internet aux Éditions TNT, par téléphone au (514) 256-9000 au coût de 9,95$ ou encore pour les dates des prochaines formations: raymondviger@hotmail.com.

.

VOS COMMENTAIRES SUR MOTS CLÉS, COMMENTAIRES ET RÉFÉRENCEMENT

aHÉROSol 2013, une grande réussite

Bistro le Ste Cath, restaurant socialement engagé dans Hochelaga-Maisonneuve

 

Merci à tous!

Spectacle breakdance, danses urbaines et Hiphop

Le spectacle aHÉROSol 2013 vient tout juste de se terminer. Déjà les idées se bousculent pour aHÉROSol 2014.

Raymond Viger Dossiers Break-dance, Hip-hop

breakdance danses urbaines danse hiphop bboy bgirl spectacleUn spectacle qui a créé quelques surprises. La première prestation solo de Kiaran McAuliffe-Ameur. Malgré une mère b-girl, Kiaran fait du ballet classique!

Dès le début, la troupe acrobatique Gym Masters est venu électriser les spectateurs.

Pour ceux qui n’ont pas pu y être ou pour revoir ces instants magiques de danse, réservez dès maintenant le DVD du spectacle 2013 qui sera bientôt disponible (20$ + 5$ taxes et frais de transport). Le DVD incluera des photos mémorables des instants les plus forts du spectacle.

Breakdance VS danses urbaines

Le breakdance n’est qu’un des différents styles de danses urbaines. Le vidéo du spectacle aHÉROSol 2012 vous fait découvrir ces variations.

Une image vaut mille mots. Pourquoi tenter de vous définir les différents styles de danses urbaines quand on peut vous les montrer. Avec le vidéo du spectacle breakdance, danses urbaines et Hiphop 2012 vous verrez, vous comprendrez et vous deviendrez un nouveau fan de ces danses intenses et attrayantes (20$ + 5$ taxes et frais de transport).

En commandant les 2 vidéos, nous payons les taxes et les frais de transport: (514) 256-9000 cafegraffiti@cafegraffiti.net

Quelques commentaires des spectateurs:

troupe acrobatique gym mastersJulie Roy Merci a Raymond Viger de ta générosité , merci beaucoup nous avons passé une belle soirée pour la fête de 18 ans a ma cousine ! Merci et le spectacle est super!! :)

Jean-François Léger J’aimerais dire à tous les artistes du spectacle de ce soir, combien j’ai passé un bon moment. L’ énergie que vous m’avez transmise, les millions d’images qui ont défilées à une vitesse folle, j’ai besoin d’un moment pour tout digérer, repenser, relire. Merci pour ce cadeau que je reçois comme une offrande. Vous êtes à la hauteur des bien des shows professionnels que j’ai vu, à la véritable hauteur du mot « performance ». BRAVO et longue vie à Urban Élément et Café Graffiti.

Manon Boutet bravo as vous tous ne lacher surtout pas vous etes de vraie artistes vous etes les meilleurs dune admiratrice.
Genevieve St-ArnaudBravo à vous tous pour le merveilleux spectacle d’hier soir! Mon mari, mes enfants et moi avons tout simplement adoré et vous avez transmis une passion à ma plus jeune!! :)  merci milles fois et que dire de plus sur votre talent que….. Woooooooooowwwww!!!!!!!

Manon Boutet bon travail vous etes les meilleurs.

Nicole Sophie-Viau J’espère que vous êtes vraiment fier des jeunes et de la performance qu’ils ont donné.

Merci à tous les artistes

breakdance spectacle break show breakdancing event bboying bboyLe maître de cérémonie: Xav 1er.

La directrice de production: Cindy GoldyLocks McAuliffe et les danseurs du Urban Element.

La troupe acrobatique Gym Masters sous la direction de Carlos Rocheleau, Saskia Gemme, Carl Joncas, Victoria Larivière, Laurence Beaudoin, Joey Lacourse, Frédéric Rousseau.

Omegatron et ses B-Boys

Mean Girlz, Chorégraphe : Ricky Saint-Jusna

Troupe UrBANDITS Chorégraphe : Jaleesa Coligny, avec Alexandre Pilon, Basilio Ayansen-Rabanal, Ian Bauer-Lemesre, Kiaràn McAuliffe-Ameur, Litzy Viviana Urizar, Samuel Lord, Zachary Cloutier.

Troupe RUNWAY, Chorégraphe : Andy Michel. Alice Muraru, Ann Julie Huberdeau, Charlotte Giroux, Denica Videva, Elizabeth Pham, Maria Chtchoupak, Melissa Iwaz, Stacey Giannopoulos.

Act Like A Lady, Think Like A Man. Chorégraphe : Axelle ‘Ebony’ Munezero.

Troupe RUCKUS. Chorégraphe : Jean-Benoît Labrècque.

Troupe REBELZ. Chorégraphe : Nindy Banks. Fally Kaseka, Fanny Bergeron, Fanny Renier, Krystina Dejean, Mélanie Riendeau, Pablo Rodriguez.

Troupe KaïJü. Chorégraphe : Ford Fwd McKeown. Basilio ‘Bad Baz’ Ayansen, Kiaràn ‘KiKi’ McAuliffe-Ameur, Samuel ‘Sam’ Lord, Valentia ‘V’ Levac, Zachary ‘Zack’ Cloutier

Troupe KRYPTIC CHAOS. Alexis Adarna-Veluz, Anthony Palomeque, Danika Huberdeau, Karina Silipo-Randazzo, Marie-Sandra Samba-Ndoki, Shakeem McGibbon, Suzanne Kraciuk

Forêt Noire & Invités. Chorégraphe : Martine Bruneau [Forêt Noire]

GLMNT. Élizabeth Parente-Roy, Leiah Thomas, Naïka Merolan, Séléna Defays

Troupe ELIXIR. Chorégraphe : Axelle ‘Ebony’ Munezero [Forêt Noire]. Arthur Kamara Toshiro, Brenda Ramirez, Christopher Chang, Drew Hypp, Jason LaVallée-Buchanan, John Kelly Bastien, Steevens Cadet

Troupe WARYNC. Chorégraphe : Ricky Saint-Jusna [24K]. Abiola Salami, Akeliah Thomas, Anne Tran, Gabrielle Normandin, Lorenita Tomala, Sarah Estiverne, Vanessa Simbizi.

Au plaisir de vous revoir pour la 6e édition d’aHÉROSol!

VOS COMMENTAIRES SUR SPECTACLE BREAKDANCE, DANSES URBAINES ET HIPHOP

Soutenez le Café-Graffiti, affichez vos couleurs!

tshirt-cafe-graffiti-t-shirt-personnalise-votre-logoVotre T-shirt Café-Graffiti pour seulement 9,95$. Disponible en bleu, rouge, noir, rose, vert ou blanc. Ou encore votre Sweat-shirt disponible en gris, noir, rouge ou rose pour 29,95$.

Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009 Par Internet.

Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4

Pour votre T-shirt promotionnel avec votre logo: Café-Graffiti: (514) 259-6900

.

VOS COMMENTAIRES SUR SPECTACLE BREAKDANCE, DANSES URBAINES ET HIPHOP

Hébergement sécuritaire pour femmes dans Hochelaga-Maisonneuve

Hochelaga-Maisonneuve

La Maison Sainte-Catherine

Après une attente d’un peu plus d’un an, le Carrefour d’Alimentation et de Partage (C.A.P.) Saint-Barnabé a ainsi pu procéder à l’inauguration de la Maison Sainte-Catherine après neuf mois de travaux et des investissements importants. Cette nouvelle résidence de logements communautaires s’adresse aux femmes dans le besoin d’Hochelaga-Maisonneuve.

Anders Turgeon Dossier Communautaire

Lundi le 25 février dernier a eu lieu l’inauguration officielle de la Maison Sainte-Catherine — une nouvelle résidence de chambres destinées aux femmes seules dans le besoin et/ou à risque d’itinérance — au C.A.P. Saint-Barnabé à l’occasion d’une conférence de presse. Cette dernière réunissait l’ensemble des acteurs des milieux politique et communautaire ayant participé à ce projet :

  • Jeannelle Bouffard, directrice générale du C.A.P. Saint-Barnabé;
  • la sénatrice conservatrice Suzanne Fortin-Duplessis au nom de Diane Finley, ministre des Ressources humaines et du Développement des compétences et ministre responsable de la Société canadienne d’hypothèques et de logement (SCHL);
  • Carole Poirier, députée provincial d’Hochelaga-Maisonneuve, au nom de Sylvain  Gaudreault, ministre des Affaires municipales, des Régions et de l’Occupation du territoire (PQ);
  • Marjolaine Boutin-Sweet, députée fédérale d’Hochelaga (NPD);
  • Réal Ménard, maire de l’arrondissement Mercier-Hochelaga-Maisonneuve;
  • Benoît Dorais, responsable de l’habitation et du logement social au Comité exécutif de la Ville de Montréal;
  • Édith Cyr, directrice générale de Bâtir son quartier.

Bâtir le projet

Le projet de la Maison Sainte-Catherine est apparu suite à l’ouverture d’une résidence pour hommes itinérants ou à risque d’itinérance sur la rue Viau par le C.A.P. Saint-Barnabé. L’organisme voulait élargir son service d’hébergement aux femmes dans le besoin du quartier Hochelaga-Maisonneuve.

« La mise en vente du bâtiment abritant une maison de chambres privées et le centre d’éducation des femmes La Marie Debout, constituait une opportunité unique d’y créer des logements supervisés tout en permettant aux futures résidentes de bénéficier de la proximité des services par La Marie Debout », a indiqué Mme Cyr.

Le C.A.P. Saint-Barnabé a acquis le bâtiment, situé au 3997-4001, rue Sainte-Catherine Est, en juin 2011. Le Fonds d’Acquisition de Montréal (FAM) mis sur pieds par Bâtir son quartier, a pu permettre cette acquisition. Mais l’état lamentable du bâtiment et la présence d’amiante dans sa structure ont conduit à une rénovation majeure représentant plus de 90 % de son bâti. Les travaux se sont échelonnés sur une période de 9 mois, entre décembre 2011 et septembre 2012.

Des ressources financières et humaines considérables

La rénovation du 3997-4001, rue Sainte-Catherine Est, a nécessité des investissements de l’ordre de 1,9 M$. Outre Bâtir son quartier, ces investissements proviennent d’agences et de programmes de subvention de la Ville de Montréal, de l’arrondissement Mercier- Hochelaga-Maisonneuve ainsi que des gouvernements provincial et fédéral.

Parmi ces agences et programmes de subvention, nous retrouvons notamment :

  • l’Entente concernant l’investissement dans le logement abordable 2011-2014 et la Stratégie des partenariats de lutte contre l’itinérance (SPLI) du gouvernement fédéral;
  • AccèsLogis de la Société d’habitation du Québec (SHQ);
  • Rénovation Québec de la SHQ;
  • Revitalisation urbaine intégrée (RUI) de la Ville de Montréal;
  • le Conseil pour le développement local et communautaire de Hochelaga-Maisonneuve (CDLCHM).

« Il y a de ces petits projets qui commandent que l’on remue ciel et terre pour les réaliser. Je soupçonne que la Maison Sainte-Catherine soit l’un de ces petits projets qui a exigé de ses promoteurs des efforts démesurés si l’on ne considère que la taille du projet », a souligné Benoît Dorais. À l’instar du responsable de l’habitation et du logement social au Comité exécutif de la Ville de Montréal, l’ensemble des acteurs du milieu politique ont reconnu la somme d’efforts et de travail qu’ont dû déployer les gens des organismes C.A.P. Saint-Barnabé et Bâtir son quartier pour mener le projet à terme.

Lutte à l’itinérance et revitalisation du sud-ouest d’Hochelaga-Maisonneuve

Aujourd’hui, grâce à la somme de travail et d’argent injectés dans le projet, les deux organismes ont ouvert la Maison Sainte-Catherine. Celle-ci comporte 14 chambres réparties sur deux étages, chacune possédant sa cuisinette et son cabinet de toilette. Deux salles de bain sont disponibles par étage. Par ailleurs, avant même son inauguration officielle, six des chambres de la Maison Sainte-Catherine étaient déjà occupées.

Les femmes obtenant une chambre à la Maison Sainte-Catherine ont l’opportunité de travailler à leur réinsertion sociale. Elles peuvent compter sur le soutien du C.A.P. Saint-Barnabé et du centre d’éducation des femmes La Marie Debout – logeant au rez-de-chaussée de la bâtisse abritant la résidence de chambres – pour ce faire.

L’inauguration de la Maison Sainte-Catherine s’inscrit dans le cadre d’actions visant à revitaliser le sud-ouest du quartier Hochelaga-Maisonneuve. « En juin 2011, à l’initiative de l’arrondissement, un comité local de revitalisation 25 membres issus des milieux économique, communautaire, syndical, municipal et de la santé, en plus d’élu(e)s locaux, [a été] créé, afin de jeter les bases d’un projet de revitalisation [du sud-ouest d’Hochelaga-Maisonneuve] et d’initier un plan d’action », indique le CDLCHM.

Une histoire à suivre, mais en attendant, longue vie à la Maison Sainte-Catherine!

VOS COMMENTAIRES SUR HÉBERGEMENT SÉCURITAIRE POUR FEMMES DANS HOCHELAGA-MAISONNEUVE

Autres textes sur Communautaire

Abonnement au magazine Reflet de Société

magazine revue journal édition journalisme presse écrite communautaireInternet-o-thon pour soutenir le magazine communautaire Reflet de Société édité par le Journal de la Rue. C’est le temps de vous abonner pour montrer votre soutien à votre revue sur l’actualité communautaire et sociale. Toute contribution supplémentaire pour soutenir notre cause est la bienvenue.

Pourquoi s’abonner à Reflet de Société?

  • Le citoyen est au cœur de notre mission
  • Un regard différent, critique et empreint de compassion sur les grands enjeux de société
  • Un espace ouvert aux lecteurs pour prendre la parole, partager leurs expérience et faire progresser les débats
  • Un magazine d’information entièrement indépendant, financé par ses milliers d’abonnés aux quatre coins du Québec
  • Tous les profits générés par la vente de Reflet de Société sont remis à l’organisme Journal de la Rue qui offre des services de réinsertion sociale aux jeunes.

Par téléphone: (514) 256-9000, ext.: 1-877-256-9009 Par Internet: http://www.refletdesociete.com/abonnement.html Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

.

VOS COMMENTAIRES SUR HÉBERGEMENT SÉCURITAIRE POUR FEMMES DANS HOCHELAGA-MAISONNEUVE

Portraits inuits de Mance Lanctôt

Maison de la culture de Longueuil

Exposition et vernissage

L’exposition « Rencontre_Nunavik » de l’artiste-peintre Mance Lanctôt se tient à la Maison de la culture de Longueuil, dans l’ancien édifice de l’hôtel de ville, rue Saint-Charles, jusqu’au 7 avril. Les nombreux tableaux de bonne taille sont accrochés dans trois salles claires du rez-de-chaussée.

Normand Charest – chronique Valeurs de société – Dossier Culture, Autochtones

Toumance lanctot peinture inuit maison de la culture grand nordtes les œuvres sont peintes à l’acrylique sur toile de lin. Dans une des salles en particulier, la toile écrue est laissée telle quelle, derrière les personnages. Les matériaux bruts conviennent parfaitement au sujet.

La toile écrue nous fait penser au tissu des tentes et des anciens équipements. L’ajout de poudres minérales – de graphite, d’acier, de cuivre, d’aluminium, de mica – dans les tableaux renvoie à la présence des minéraux convoités dans le Grand Nord.

Les traits des visages aux ombres bien marquées et les larges touches du pinceau ajoutent au côté brut du paysage et à la lumière intense des lieux. Cela correspond bien aussi aux personnages.

Dans plusieurs portraits, les gens ont le regard légèrement détourné. Ils ne nous regardent pas directement. Les Inuits partagent-ils, avec certains Amérindiens, la politesse de ne pas regarder directement dans les yeux ? Ou éprouvent-ils une certaine gêne à servir de modèles ?

Une bonne surprise, parmi une série de portraits inuits de même taille : l’autoportrait de l’artiste qui nous regarde bien directement dans les yeux, comme si elle était maison culture longueuil exposition vernissage toiles peinture mance lanctôtprésente pour nous accueillir et qu’elle observait nos réactions, l’attention que l’on porte à ses œuvres.

En conclusion, une exposition généreuse, satisfaisante – ce n’est pas toujours le cas, dans les galeries et les musées –, trois salles pleines, dans un style très cohérent. Quoique, de manière personnelle, je préfère la série de portraits de même format sur fond écru, les plus expressifs, me semble-t-il.

Maison de la culture : 300, rue Saint-Charles Ouest, Longueuil. Mance Lanctôt

VOS COMMENTAIRES SUR PORTRAITS INUITS MANCE LANCTÔT.

Autres textes sur Culture

L’amour en 3 dimensions.

l-amour-en-3-dimensions-roman-cheminement-humoristique-croissance-personnelleLa relation à soi, aux autres et à notre environnement

Roman de cheminement humoristique. Pour dédramatiser les évènements qui nous ont bouleversés. Pour mieux comprendre notre relation envers soi, notre entourage et notre environnement. Peut être lu pour le plaisir d’un roman ou dans un objectif de croissance personnelle.

L’histoire est une source d’inspiration pour découvrir, d’une façon attrayante et amusante, une nouvelle relation avec soi-même et son environnement. Bonne lecture et bon voyage au pays de Tom.

Le livre est disponible au coût de 19,95$.

Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009 Par Internet. Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Autres livres pouvant vous intéresser:

VOS COMMENTAIRES SUR PORTRAITS INUITS MANCE LANCTÔT.

Alcool au volant et consommation modérée

Peut-on avoir une consommation modérée et conduire son véhicule automobile?

Éduc’alcool et alcoolémie

Les campagnes publicitaires d’Éduc’alcool ne cessent de nous répéter: maximum de 3 consommations par jour pour les hommes et 2 pour les femmes. Maximum de 15 consommations par semaine pour les hommes et 10 pour les femmes. Et on ne boit pas tous les jours. Cependant… ce qu’on ne dit pas…

Raymond Viger Dossiers Alcool

Éduc'alcool consommation modérée éducalcool alcool alcoolémieSaviez-vous que la consommation modérée qui est prônée par Éduc’alcool ne vous permet pas nécessairement de conduire votre automobile? Parce qu’une consommation modérée, telle que définie par Éduc’alcool, pour certaines personnes, atteint un niveau d’alcoolémie supérieure à 0,80, soit la limite maximum permise pour conduire son véhicule!

Pour en faire la démonstration, la formule pour calculer le taux d’alcoolémie est la suivante:

T= V x P x 0,8/K x M

Beaucoup de lettres que nous tenterons de définir pour mieux comprendre:

  • T = Taux d’alcoolémie.
  • V = Volume de boisson  ingéré en millilitres (ml).
  • P = degré d’alcool de la boisson.
  • K = coefficient de diffusion de l’alcool, soit 0,7 pour les hommes et 0,6 pour les femmes.
  • M = masse du sujet en kilogrammes.

Nous voyons ici que la masse de la personne qui consomme influence le résultat. C’est pourquoi certaines personnes dépassent la limite permise, même lors d’une consommation modérée prônée par Éduc’alcool.

La définition d’une consommation selon Éduc’alcool équivaut à:

  • Une bière (340 ml) à 5%
  • Un verre de vin (140 ml) à 12%
  • Un verre de vin fortifié (85 ml) à 20%
  • Un spiritueux (45 ml) à 40%.

Donc, si on suit les recommandations d’Éduc’alcool, quand un homme de 160 livres ou moins prends 3 consommation rapidement, il dépasse la limite  permise pour conduire son automobile tout en respectant les normes de la consommation modérée. Et s’il conduit malgré tout son véhicule et qu’il frappe un piéton, il sera considéré comme un chauffard alcoolique et criminellement responsable! Et cela s’appliquera pour une femme de 125 livres et moins.

Vous me direz que ce n’est pas tous les hommes qui boivent rapidement 3 bières et 2 bières pour les femmes. Considérons maintenant que les gens étirent leur consommation sur une heure. Sachant que l’élimination de l’alcool se fait à un taux de .15 gramme à l’heure, cela veut dont dire que pour une consommation modérée, pris à un rythme d’une à l’heure, un homme de 116 livres et moins ne pourrait pas conduire son véhicule et une femme de 105 livres et moins non plus.

Réaction d’Éduc’alcool et d’Hubert Sacy

Avec ces quelques chiffres en main, j’ai voulu connaître la position d’Éduc’alcool sur cette réalité: Est-il important d’aviser le public du fait que pour certains, une consommation modérée peut amener à dépasser la limite autorisée pour la conduite automobile?

Voici donc la réponse reçu de M. Hubert Sacy, le directeur d’Éduc’alcool:

Bonsoir M. Viger

Merci de me tenir informé de ce que vous allez publier.

Notre campagne concerne les limites de consommations à faible risque telles qu’elles ont été élaborées par les experts en la matière. Nous convenons que certains pourraient peut-être trouver qu’elles sont élevées, mais nous faisons de l’information objective et nous n’obligeons personne à suivre les directives. Les gens prendront les décisions qu’ils veulent mais ils le feront au moins en toute connaissance de cause.

Par ailleurs, rien, absolument rien dans cette campagne, pas la moindre image, pas le moindre mot, pas la moindre allusion, pas le moindre sous-entendu, pas la moindre référence ne fait le moindre lien avec la conduite automobile.

Aussi, nous ne pensons pas que les gens pourraient en déduire qu’il est question de conduite automobile.

Bien cordialement,

Hubert Sacy Directeur général Éduc’alcool

J’ai insisté en redemandant: Ne pensez-vous pas qu’il serait important de mentionner cette nuance pour éviter que le public croit, à tort, qu’une consommation modérée leur permettre de conduire une automobile en toute légalité?

Bonjour

Non, nous ne croyons pas que ce soit nécessaire car nos recherches montrent que ça ne l’est pas.

Si notre prochain sondage fait ressortir cette nécessité alors nous réévaluerons la situation.

Cordialement

Hubert Sacy Directeur général Éduc’alcool

VOS COMMENTAIRES SUR EDUC’ALCOOL ET ALCOOLÉMIE

Autres textes sur Alcool et drogue 

Abonnement au magazine Reflet de Société

magazine revue journal édition journalisme presse écrite communautaireInternet-o-thon pour soutenir le magazine communautaire Reflet de Société édité par le Journal de la Rue. C’est le temps de vous abonner pour montrer votre soutien à votre revue sur l’actualité communautaire et sociale. Toute contribution supplémentaire pour soutenir notre cause est la bienvenue.

Pourquoi s’abonner à Reflet de Société?

  • Le citoyen est au cœur de notre mission
  • Un regard différent, critique et empreint de compassion sur les grands enjeux de société
  • Un espace ouvert aux lecteurs pour prendre la parole, partager leurs expérience et faire progresser les débats
  • Un magazine d’information entièrement indépendant, financé par ses milliers d’abonnés aux quatre coins du Québec
  • Tous les profits générés par la vente de Reflet de Société sont remis à l’organisme Journal de la Rue qui offre des services de réinsertion sociale aux jeunes.

Par téléphone: (514) 256-9000, ext.: 1-877-256-9009 Par Internet: http://www.refletdesociete.com/abonnement.html Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel

VOS COMMENTAIRES SUR EDUC’ALCOOL ET ALCOOLÉMIE

Coach et mentor à La Voix

Jean-Pierre Ferland, Claude Duboix et La Voix

Chacun des coachs de l’émission La Voix a un mentor pour l’aider dans son travail et ses prises de décision. Le duo composé de Jean-Pierre Ferland et Claude Dubois aura su me créer quelques émotions.

Raymond Viger  Dossier Télévision, Culture

Je suis convaincu que la majorité des Québécois ont des souvenirs de bien coller avec des artistes tels que Jean-Pierre Ferland et Claude Dubois. Envahit par cet instant de nostalgie, je vous en partage quelques brides.

claude dubois chanteurClaude Dubois

Mon premier contact avec Claude Dubois a été en 1974. L’année où j’ai débuté comme journaliste. Je couvrais les sections Arts et spectacles ainsi que les sports collégiaux. Pendant que Claude Dubois grattait une guitare sèche au Café étudiant du Collège de l’Assomption, Gilles Valiquette occupait la salle de spectacle le Carillon. En écoutant ce jeune musicien qui avait déjà beaucoup de métier, je n’ai pu m’empêcher de penser qu’il irait loin!

En 1979, c’est en écoutant et sifflant les chansons de Claude Dubois que je voyageais Montréal-Toronto en Lada. J’avais des cours à l’Université de York à Toronto pendant que ma mère terminait son combat contre le cancer. Je passais autant de temps à voyager qu’à étudier!

En 1981, je suis pilote d’avion. Claude Dubois veut s’acheter un terrain. Pour faire ses recherches il veut louer un avion. Mon collègue de travail m’a supplié de lui laisser ce vol. Ce que j’ai fait. Après tout, j’avais déjà eu la chance de faire la rencontre de Claude Dubois.

Jean-Pierre Ferland

jean-pierre ferland la voixDès l’âge de 6 ans jusqu’à mes 17 ans, je me retrouve dans des camps de vacances. En 1963, pour mon premier camp d’été, c’est le Petit Roi de Jean-Pierre Ferland qui ne cesse de jouer à la radio.

En 1978, ma mère m’a demandé de l’accompagner pour une émission de télévision. Elle passait une entrevue avec Jean-Pierre Ferland pour expliquer le concept des visites des fermes du Québec. Nous avions une table juste devant la scène. Quand Jean-Pierre Ferland a chanté une chanson, j’ai eu l’impression qu’il l’a chantait spécialement pour ma mère. Une des dernières activités de ma mère avant son décès d’un cancer.

J’ai tenté de me remémorer quelle chanson Jean-Pierre Ferland avait chanté devant ma mère. Incapable d’y parvenir. J’ai l’impression que ce que nous vivions se situait au-delà des mots.

Finalement, fin 2006, pour notre chronique de livres, notre journaliste Guillaume Brodeur avait un rendez-vous avec Jean-Pierre Ferland. Le rendez-vous a été annulé à cause de l’AVC de Jean-Pierre Ferland. Nous avons ensuite abandonné la chronique de livre et il n’y a pas eu de suite.

Lors de l’émission La Voix, lorsque j’ai su que le mentor de Jean-Pierre Ferland était Claude Dubois, le duo m’a transporté dans un autre monde, dans une autre vie. Comme si ma vie défilait devant moi, valsant d’une émotion à l’autre.

Merci messieurs pour votre présence.

Les photos de Claude Dubois et de Jean-Pierre Ferland proviennent de leur page Facebook.

VOS COMMENTAIRES SUR JEAN-PIERRE FERLAND, CLAUDE DUBOIS ET LA VOIX.

Autres textes sur Culture

L’amour en 3 dimensions.

l-amour-en-3-dimensions-roman-cheminement-humoristique-croissance-personnelleLa relation à soi, aux autres et à notre environnement

Roman de cheminement humoristique. Pour dédramatiser les évènements qui nous ont bouleversés. Pour mieux comprendre notre relation envers soi, notre entourage et notre environnement. Peut être lu pour le plaisir d’un roman ou dans un objectif de croissance personnelle.

L’histoire est une source d’inspiration pour découvrir, d’une façon attrayante et amusante, une nouvelle relation avec soi-même et son environnement. Bonne lecture et bon voyage au pays de Tom.

Le livre est disponible au coût de 19,95$.

Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009 Par Internet par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Autres livres pouvant vous intéresser:

.

VOS COMMENTAIRES SUR JEAN-PIERRE FERLAND, CLAUDE DUBOIS ET LA VOIX.

Éviter Flash et Photoshop

Pour un meilleur référencement:

Un auteur écrit pour répondre à son besoin de s’exprimer. Il est aussi nourri par le besoin d’être lu. Dans la blogosphère, pour être lu, il faut se faire connaître des autres blogueurs, tenter de les fidéliser avec des textes attrayants et pertinents.

Raymond Viger  Dossier référencement.

Un point important est de pouvoir intéresser les moteurs de recherche à l’existence de notre blogue. Plusieurs techniques existent. Cependant, malgré tous les trucs que l’on peut inventer, si notre blogue ne respecte pas certaines règles de base, nous aurons à travailler très fort pour compenser les faiblesses de notre blogue. Prenez le temps de respecter les bases de référencement, cela permettra à votre blogue de gagner tranquillement une visibilité et une crédibilité.

Flash et Photoshop

Les moteurs de recherche ne peuvent pas décoder les mots clés qui sont placés en Flash ou à partir de Photoshop. Le texte y est traité comme une image. Même si cela peut permettre de faire des mises en pages intéressantes, cela ne permet cependant pas d’obtenir un référencement optimal. Cette information demeure à être vérifié. Un jour arrivera peut-être où les moteurs de recherche pourront les décoder facilement.

Faire ses recherches

Faites des recherches en utilisant les premiers mots clés qui vous viennent en tête. Regarder ce que le moteur de recherche ont placé dans les premières positions et ce qu’ils ont utilisé comme présentation. Ce n’est pas une question de copier ce que les autres ont fait, mais de vous laisser inspirer pour augmenter votre palette de mots clés. À vous de savoir quand et où les utiliser.

Dans les recherches que vous faites, vous remarquerez que maintenant votre ordinateur vous propose des mots et des expressions avant même que vous ayez terminé de taper celui que vous aviez en tête. Cette nouvelle façon de faire des moteurs de recherche influence le comportement des internautes. Certains vont cliquer directement sur ce qui peut représenter sa recherche. Cette liste de proposition peut être à considérer comme mots clés pour votre billet.

Les propositions de Google

Autre facteur qui influence les recherches des internautes. Régulièrement, les moteurs de recherche proposent à la fin de la page des expressions contenant le mot clé et vous permettant de vous diriger directement vers ces recherches. Ces expressions risquent de gagner un certain trafic qu’il ne faut pas négliger.

Autres textes sur les techniques de référencement

Date prochaine formation sur l’écriture web.

COMMENTAIRES SUR RÉFÉRENCEMENT FLASH ET PHOTOSHOP

Comment assurer d’être bien référencé pour votre blog ? Comment fidéliser les internautes ? Comment augmenter son trafic ? Comment interagir avec un Troll qui commente votre blog ?

Maintenant disponible, le livre Référencer son blogue, un mot à la fois

guide-referencer-blog-referencement-naturel-livre Maintenant disponible, le livre Référencer son blogue, un mot à la fois. Un livre sur l’art d’écrire un blogue et d’être bien référencé.

Écrire pour un blogue est différent que pour un magazine ou un journal. Comment maîtriser une technique simple et efficace pour que votre billet soit bien référencé par les moteurs de recherche tout en étant pertinent et cohérent pour les internautes? Les techniques d’écriture qu’il faut maîtriser sont expliquées dans ce guide.

Le guide est accessible à tous et facile d’utilisation. Il est une bonne référence autant pour la personne qui veut débuter un blogue que celle qui travaille pour un média et qui veut augmenter son trafic et son rendement.

Pour commander le livre, par Internet aux Éditions TNT, par téléphone au (514) 256-9000 au coût de 9,95$ ou encore pour les dates des prochaines formations: raymondviger@hotmail.com.

.

VOS COMMENTAIRES SUR RÉFÉRENCEMENT FLASH ET PHOTOSHOP