Séduction et flirt

Sexualité après 20 ans de prison

Mon Dieu, s’il y a un domaine où j’aurai bien aimé exceller au jour de ma libération, c’est bien celui-là.

Jean-Pierre Bellemare     Dossier PrisonSexualité

 

prison-prisonniers-systeme-carceral-penitencier-sexe-sexualite-flirt-seductionPlusieurs années renfermées entre quatre murs avec une meute de loups affamés nous rendent semblables à eux. Sans même m’en rendre compte, j’ai des canines de loup très aiguisées qui sont sorties à travers mes gencives. Pas étonnant de voir les jolies créatures (temps d’une paix) courir dans le sens opposé d’où je viens. Dur, dur, dur pour l’égo (maudit que vous pensez mal). J’ai dû ajuster mon tir et j’avoue que ma précision reste encore si floue que je n’arrive pas à faire mouche la majorité du temps (je sais, un peu macho sur les bords). J’ai espoir que j’arriverai un jour à décortiquer le langage corporel et même verbal des femmes, et ce, avant ma mort.

Sexualité en prison

prison-prisonniers-systeme-carceral-penitencier-sexe-sexualite-flirt-seductionSi je suis arrivé à maitriser relativement bien les relations interdites au pénitencier, c’est tout le contraire qui s’est produit lorsque tout m’est devenu permis. On dirait que le fait que les caméras ont cessé de me surveiller… ma libido est devenu un peu moins grandiose. Qui sait? J’ai 46 ans et le nombre de distractions qui est décuplé lorsqu’on est libre dilue ces envies charnelles sur lesquelles j’avais tant fantasmé.

Donc, me revoilà désabusé, la chose qui paraissait aussi facile s’avère d’une complexité désarmante, déroutante. Un gigantesque sourire peut seulement vouloir dire qu’on nous trouve pas mal «tarlais» (idiot) ou distrayant, mais de là à poser une main sur le même matelas… il y a toute une literie qui nous sépare.

J’ai beau regarder les autres pour saisir la technique, cela ne me renseigne pas plus. Il me manque trop souvent de temps et de proximité pour bien évaluer leur approche. Qui sait? Les demoiselles détectent possiblement trop aisément ma volonté d’une relation sexuelle sans engagement? Je ressens parfois que seul le sexe pourrait me permettre d’évacuer ce trop-plein de tendresse qui sommeille en moi. Je dois faire fausse route, mon envie d’aimer dépasse ma capacité de raisonner ce qui me transforme en sorte de «bibitte» nuisible. Cette attente aussi longue me rend d’une impatiente presque animale.

Domination sexuelle

prison-prisonniers-systeme-carceral-penitencier-sexe-sexualite-flirt-seductionDans mon lugubre passé, il manque cruellement d’exemples sains à suivre pour atteindre une relation sereine et surtout apaisante. Au pénitencier, les couples, si on peut les décrire ainsi, basent leurs relations sur la domination totale (domination ou exploitation pure et simple). Parfois, un énorme endettement transformera un jeune en gonzesse pour un trafiquant de drogue. Voilà à quoi ressemblent mes références, incarcéré à 19 ans et libéré à 46 ans. Non pas parce que j’étais le plus dangereux, mais parce qu’une aussi longue période de séquestration occasionne de sérieuses séquelles. Personne ne sort de là indemne, moi le premier. Incapable de combler mes aspirations, je me suis laissé tenter par les sites pornos et, par la suite, par les agences de rencontre sur le net.

flirter prison prisonnier système carcéral pénitencierSi l’exploration s’est avérée excitante au tout début, on réalise rapidement que le côté magique n’existe plus. Le plaisir de découvrir, d’apprivoiser est devenu secondaire… L’attente qui alimentait l’excitation n’est plus. C’est maintenant de l’instantané uniquement. Ce qui me fait réaliser que j’ai toujours été un grand naïf hyperromantique et que cela n’a plus sa place. Comme les machos Camaro ou les hommes roses, la culture s’est tellement transformée que je ne sais vraiment plus où donner de la tête. En sommes-nous tous rendus là où personne ne voulait aller… une société jetable: briquets, appareils photo, crayons, téléphones et maintenant même les relations affectives!

Je n’aime vraiment pas ça. Je ne me sens plus à ma place la plupart du temps. La peur d’indisposer en vient à me faire sentir de trop. Les femmes, de plus en plus autonomes économiquement, développent ce que nous les hommes avions avant elles: une insouciance, une prétention et une nonchalance qui frôlent parfois le mépris dans les échanges. Est-ce qu’on pourrait appeler cela une période d’acculturation, un moment de réajustement où tout le monde ne sait plus sur quel pied danser?

VOS COMMENTAIRES SUR Flirt et séduction

autres textes de Chroniques d’un prisonnier

Abonnement au magazine Reflet de Société

magazine revue journal édition journalisme presse écrite communautaireInternet-o-thon pour soutenir le magazine communautaire Reflet de Société édité par le Journal de la Rue. C’est le temps de vous abonner pour montrer votre soutien à votre revue sur l’actualité communautaire et sociale. Toute contribution supplémentaire pour soutenir notre cause est la bienvenue.

Pourquoi s’abonner à Reflet de Société?

  • Le citoyen est au cœur de notre mission
  • Un regard différent, critique et empreint de compassion sur les grands enjeux de société
  • Un espace ouvert aux lecteurs pour prendre la parole, partager leurs expérience et faire progresser les débats
  • Un magazine d’information entièrement indépendant, financé par ses milliers d’abonnés aux quatre coins du Québec
  • Tous les profits générés par la vente de Reflet de Société sont remis à l’organisme Journal de la Rue qui offre des services de réinsertion sociale aux jeunes.

Par téléphone: (514) 256-9000, ext.: 1-877-256-9009 Par Internet:http://www.refletdesociete.com/abonnement.html Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

VOS COMMENTAIRES SUR Flirt et séduction

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :