20 ans plus tard : le Québec à un tournant

Par Frédéric Lacroix-Couture

Dossier Francophonie

Demain à Montréal, aura lieu un colloque organisé par les Intellectuels pour la souveraineté (IPSO), en collaboration avec le Bloc Québécois, sur les 20 ans de l’échec des négociations du Lac Meech. Cet accord visait notamment à ce que le Québec signe la Constitution canadienne.

Quel est l’avenir du Québec dans le Canada? Voilà la question sur laquelle les participants débâteront à l’hôtel Hilton au cours de la journée de samedi. Si le futur est à l’image du passé et du présent, on peut déjà entrevoir que la place de la Belle province au sein du Canada se fera encore de plus en plus petite.Parce que depuis le référendum de 1995, le pays de Gilles Vigneault a perdu beaucoup de poids au sein de la fédération canadienne et rien n’a été fait pour le réintégrer dans le giron constitutionnel. Oui certes, le Parlement canadien a reconnu, en novembre 2006, que le Québec forme une nation, mais rien de plus. Qu’une reconnaissance. Le gouvernement conservateur n’a pas accordé plus de pouvoir ou certains droits au peuple québécois. Ce n’était qu’en d’autres mots un feu d’artifice pour séduire l’électorat du Québec.

Et aujourd’hui avec la réforme du nombre de députés à la Chambre des communes qui ajoutera des sièges à quatre provinces dont l’Ontario et l’Alberta, le Québec verra son poids politique diminuer. Les partis politiques fédéraux n’auront plus à se soucier de gagner des votes chez les Québécois pour espérer former un gouvernement majoritaire. Les valeurs, les idéologies et les intérêts de la seule société francophone en Amérique du Nord seront aussi moins pris en considération par les parlementaires canadiens.

La place du français à Vancouver et la non-obligation des futurs juges de la Cour suprême de connaître la langue de Molière sont deux exemples récents qui démontrent à quel point le Canada ne voit plus l’importance de respecter l’autre peuple fondateur.

Un Québec fort dans un Canada fort? Il s’agit sûrement d’un rêve aujourd’hui. Les deux ne semblent plus s’accorder. Le Québec est maintenant arrivé à un autre tournant de son histoire constitutionnelle. Rester ou partir?

Pour ceux et celles qu’ils veulent pousser leur réflexion sur l’avenir du Québec dans le Canada, je vous invite à lire la série de textes, écrits par des intellectuels, que Le Devoir a publié et publiera au cours des prochains jours.

Autres articles qui peut vous intéresser:

Réfléchir sur l’avenir du QuébecSortir de notre noirceur politique

Autres textes sur la Francophonie

 Éducation francophone dans l’Ouest du Canada

Éducation francophone en milieu anglophone. École Gabrielle Roy.

Éducation francophone en milieu anglophone. Écoles Rose-des-vents et Jules-Vernes.

Société francophone de Maillardville, bastion de la francophonie en Colombie-Britannique

La qualité du français dans la blogosphère

Meeting francophone. Le français est-il une maladie en voie d’extinction?

Publicités

Paléoartistes demandés

Paléoartistes demandés

(Agence Science-Presse) – Si le paléoanthropologue est celui qui étudie les fossiles humains, que fait un paléoartiste? Il ou elle sculpte ou dessine des Néandertaliens ou des Homo erectus. Et il y a une demande croissante. Il n’y a pas si longtemps pourtant, le nombre de variables inconnues était tel que ces artistes tendaient à représenter leurs sujets «à mi-chemin entre le singe et l’humain», explique Science dans un dossier récent.

Mais depuis 20 ans, l’explosion de fossiles d’hominidés a été telle que les directeurs de musées et de magazines, en plus d’émissions de télé comme National Geographic, exigent beaucoup plus de précisions et de réalisme. Il en résulte même un phénomène inattendu: le travail de ces artistes influence la réflexion des

PUBLICITÉ

l-amour-en-3-dimensions-roman-cheminement-humoristique-croissance-personnelle L’amour en 3 dimensions. Roman de cheminement humoristique. Pour dédramatiser les événements qui nous ont bouleversés. Pour mieux comprendre notre relation envers soi, notre entourage et notre environnement. Peut être lu pour le plaisir d’un roman ou dans un objectif de croissance personnelle.

Le livre est disponible au coût de 19,95$.

Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/Livres.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

anthropologues sur nos ancêtres et leurs comportements. Un autre de ces cas où l’art influence la science…

On a marché sur la lune

On a marché sur la lune

Isabelle Burgun

(Agence Science-Presse) – Il y a 40 ans, aller sur la Lune représentait la plus grande aventure humaine: parvenir à poser le pied sur un autre monde. Mais dans ce contexte de guerre froide, un tout autre défi se pointait: être le premier pays à alunir. Avec pour résultat, une course spatiale effrénée entre les deux grandes puissances de l’époque, les États-Unis et l’URSS.

Pour souligner le 40e anniversaire de cette formidable conquête, les éditions Gründ publient un livre-coffret rassemblant de nombreux documents d’époque (le rapport de mission d’Apollo 11, des mémos, des articles de journaux, etc.). En 65 pages, et grâce aux 150 photographies et à la vingtaine de fac-similés, il est possible de suivre cet événement dans tous ces détails. Une carte annotée nous permet même de suivre du doigt l’alunissage d’Apollo 11.

Sous la plume de l’ancien vice-directeur des communications de la World Space Foundation, cet événement prend une dimension d’épopée. Tout en restant accessible parce que ponctué d’une foule de petits détails parfois triviaux – la composition des petits-déjeuners des astronautes, l’affaire des timbres, etc.

L’héritage d’Apollo

Même si cet événement constitue le cœur du livre, l’ouvrage ne s’arrête pas là. Il détaille les missions d’Apollo 12, l’échec de celle d’Apollo 13, la mission scientifique d’Apollo 15 et la clôture de ce programme spatial avec Apollo 17. Tous ces détails nous permettent de nous pencher sur l’héritage d’Apollo: le premier ordinateur compact, la technologie de purification des eaux, l’imagerie par résonnance magnétique (IRM) très utilisée encore en recherche et dans le domaine médical.

Alors que Mars est devenu la destination de ce début de 21e siècle, on peut s’interroger sur l’avenir de l’homme sur la Lune. L’ouvrage se referme d’ailleurs sur cette question, plus que jamais d’actualité: quelle sera la prochaine étape?

Destination Lune: La plus grande aventure humaine de Rod Pyle aux éditions Gründ. Prix suggéré: 69.95$

PUBLICITÉ

l-amour-en-3-dimensions-roman-cheminement-humoristique-croissance-personnelle L’amour en 3 dimensions. Roman de cheminement humoristique. Pour dédramatiser les événements qui nous ont bouleversés. Pour mieux comprendre notre relation envers soi, notre entourage et notre environnement. Peut être lu pour le plaisir d’un roman ou dans un objectif de croissance personnelle.

Le livre est disponible au coût de 19,95$.

Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/Livres.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

Une bouteille à la terre

Une bouteille à la terre

(Agence Science-Presse) – Aux 16e et 17e siècles, en Europe, des «bouteilles de sorciers» étaient fréquemment enterrées à proximité des maisons pour éloigner le mauvais sort.

Elles sont plutôt rares aujourd’hui, d’où la joie d’archéologues qui en ont trouvé une près de Londres, et ont pu profiter de toute la technologie du 21e siècle pour analyser le contenu: des rognures d’ongles, de la mousse de nombril (!), des cheveux et de l’urine humaine.

Le rapport, publié dans British Archaeology, ne précise pas si tout cela a été récolté à la pleine lune…

PUBLICITÉ

show_image Après la pluie… Le beau temps. Recueil de textes à méditer. Chaque texte révèle un message, une émotion. Un même texte peut prendre un couleur différente selon notre état d’âme.

Le livre, au coût de 9,95$ est disponible

Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/Livres.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

Le mythe des Romanov déboulonné

Le mythe des Romanov déboulonné

Kathleen Couillard

(Agence Science-Presse)Dans la nuit du 16 au 17 juillet 1918, le dernier Tsar de Russie, Nicolas II, son épouse Alexandra, leurs quatre filles et leur fils sont exécutés sauvagement par les bolchéviques. Ces derniers ont ensuite fait disparaître les corps. Mais depuis plus d’un siècle, la controverse règne… Et si certains des enfants avaient survécu au massacre? En Europe, plusieurs imposteurs diront être les survivants de la famille royale, mais c’est dans la revue Proceedings of the National Academy of Sciences que la saga a pris fin en mars dernier.

Quand l’ADN réécrit l’histoire

Une équipe de chercheurs russes, canadiens et américains a enfin identifié les derniers corps manquants de la famille du Tsar Nicolas II. L’aventure débute en 1991. On retrouve dans une fosse de la région de l’Oural plusieurs squelettes. Des tests d’ADN suggèrent qu’il pourrait s’agir du Tsar, de son épouse femme et de trois de leurs filles. Toutefois, le prince Alexis et une de ses sœurs manquent à l’appel.

Il faudra attendre 2007 pour qu’on retrouve, dans une deuxième fosse, 44 fragments d’os abîmés par le feu et l’acide sulfurique. Un examen préliminaire conclut que ce sont les restes d’un garçon âgé de 10 à 14 ans et d’une jeune femme âgée de 18 à 23 ans. Il pourrait donc s’agir des deux héritiers manquants.

Les chercheurs procèdent à la comparaison génétique des corps retrouvés dans les deux fosses. Ils établissent alors que les ossements appartiennent effectivement aux sept membres d’une même famille. Mais s’agit-il bien de la famille impériale?

Si c’est le cas, l’ADN des enfants présentera certaines séquences génétiques identiques à celles des deux branches de leur famille: celle de la reine Victoria, leur arrière-grand-mère maternelle et celle des Romanov, la dynastie de leur père. En comparant l’ADN des enfants à celui de descendants vivants de ces deux lignées, les chercheurs obtiennent une concordance parfaite. Les corps appartiennent bel et bien à la descendance du Tsar de Russie.

Mars 2009 : publication de ces résultats historiques dans la revue PNAS. Ce qui s’est passé dans la terrible nuit de juillet 1918 est maintenant indiscutable: aucun membre de la famille du Tsar Nicolas II n’a échappé au massacre qui mit fin à la dynastie des Romanov.

 

PUBLICITÉ

CD Rap music Hip Hop de la scène de Montréal

show_imageCA6F0NF7 CD de musique Soul, R n B., Hip Hop. Rappeur et rap music de Bu The Knowledgist, L’Queb, HD, Marilyn, Ol1KU. 9,95$

Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/Musique-hiphop-rap.html

Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

La légende du Dragon des Caraïbes

La légende du Dragon des Caraïbes

Sylvain Sarrazin

(Agence Science-Presse) – Il était une fois, au XVIIIe siècle, un dragon chargé de délivrer un message. Pourchassé par les Anglais, il échoua, éventré, au large des plages antillaises.

Aujourd’hui, les scientifiques sont formels: sa dépouille vient d’être identifiée. Un dragon dans l’Atlantique? Non, on ne vous mène pas en bateau. En fait, si.

1783. Le Dragon, un navire de guerre de type corvette, met le cap vers le Cap-Haïtien, sous le commandement du chevalier de l’Espine. À son bord, un message secret destiné au gouverneur de la colonie française. Soudain, au large de Saint-Domingue — actuelle République Dominicaine — des canonniers anglais prennent d’assaut le bateau. Pour sauver leur peau (et la missive), le chevalier de l’Espine n’eut d’autre choix que d’abandonner le Dragon et de le faire exploser en mer.

Deux siècles plus tard, les restes d’un bateau non identifié sont détectés dans cette zone. Après des années de recherches, les archéologues sont, eux aussi désormais, porteurs d’un message: cette carcasse est bien celle du Dragon. Écumant les archives historiques, ils purent retracer son histoire étonnante.

Chercheurs déboussolés

 

Pourquoi a-t-on mis autant de temps pour élucider son identification?

Disons que les chercheurs ont un peu perdu le nord. Car le Dragon est en fait une chimère — ce monstre mythologique constitué de parties animales dépareillées. «Nous étions face à un sacré mélange», indique François Gendron, l’un des archéologues ayant pu expertiser des pièces retrouvées à bord. «On y a identifié des canons anglais, des munitions et des boutons d’uniforme français. La coque du bateau était de fabrication nord-américaine. Ça brouillait les pistes!»

Jusqu’au jour où le nom du Dragon émergea dans les publications d’historiens. Et si c’était lui? Après fouilles et expertises, la confirmation est officielle en mars 2009. Son histoire, en partie élucidée, explique cet assortiment inusité: ancien navire-corsaire anglais saisi par les Français, il fut plus tard réparé à Boston après avoir essuyé une violente tempête.

Grâce à des fouilles supplémentaires, «nous pourrons extraire des objets, mais aussi savoir comment, à l’époque, on assemblait des éléments de divers bateaux», explique M. Gendron. Cependant, son extraction complète s’avérerait trop complexe (et coûteuse). L’imposante relique sera donc condamnée à sommeiller sous la mer, recelant une autre énigme: que contenaient ces fameuses dépêches adressées au gouverneur? On attend encore que le Dragon crache son secret sur cette question brûlante.

Pour en savoir plus sur l’histoire du Dragon

 

Aujourd’hui encore, ils pillent les trésorsSi le Capitaine Crochet est mort, il a bien assuré sa succession. Les multiples attaques de pirates récemment recensées au large de la Somalie rappellent que les détrousseurs hantent toujours les océans. Et elles ne sont que la pointe de l’iceberg.   D’après Claude Comtois, professeur de géographie maritime à l’Université de Montréal, plusieurs zones sont à risques : l’Asie du Sud-est, notamment la mer de Java, ainsi que les côtes africaines, à l’est comme à l’ouest.

 

En 2008, l’Organisation maritime internationale dénombrait 293 actes de piraterie dans le monde. Mais il quasi impossible de recenser le nombre de pavillons noirs aujourd’hui à flot.

Y a-t-il encore quelque chose en commun entre les pirates modernes et les pirates médiévaux? La réponse du chercheur : oui et non. Oui, dans la mesure où ce sont des mercenaires qui prennent des otages et demandent des rançons ou pillent le matériel à bord; non, car les technologies et les équipements ont, bien sûr, évolué (armes à feu, lance-roquettes, etc.).

«Ces attaques bouleversent les grandes lignes maritimes régulières. Les bateaux font de grands détours, ou se mettent sous escorte. Cela représente des coûts énormes!», indique M. Comtois. Les États-Unis et la France redoublent d’efforts pour lutter contre ces bandits modernes, qui saignent les coffres commerciaux.

À lire : Pirates des mers d’aujourd’hui, Jean-Michel Barrault, éditions Gallimard.

 

PUBLICITÉ

La réalité sur les jeux de hasard, un outil de discussion pour les jeunes

publicité gamblingDVD Gambling. 20$ + 5$ (taxes et frais de transport)

DVD de sensibilisation rassemblant témoignages et interventions de Biz, de Loco Locass, de l’ancienne croupière Éléonore Mainguy, du joueur devenu paraplégique Did Bélizaire et de plusieurs joueurs compulsifs. Le moyen idéal de s’éveiller aux conséquences de la dépendance au jeu.

Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009.

Par Internet: www.refletdesociete.com

Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc, H1V 1X4

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

Droits des animaux, un concept récent

Droits des animaux, un concept récent

(Agence Science-Presse) – Si vous êtes de ceux à qui la corrida semble barbare, qu’auriez-vous dit de vivre à l’époque où des savants disséquaient des mammifères sans les anesthésier, et où Saint-Augustin ou Saint-Thomas-d’Aquin pouvaient écrire qu’il n’existait aucune limite à l’usage qu’on pouvait faire des animaux ou au nombre qu’on pouvait tuer.

Ce n’est qu’au 18e siècle qu’émergent les premiers mouvements de protection des animaux, écrit Henry Holt dans For the Love of Animals, et cela se passa en Grande-Bretagne, où fut également votée la première loi en ce sens, en 1822, pour interdire le «mauvais traitement des bovins». La loi fut élargie en 1835 aux taureaux, aux chiens «et même aux chats».

PUBLICITÉ

show_image Après la pluie… Le beau temps. Recueil de textes à méditer. Chaque texte révèle un message, une émotion. Un même texte peut prendre un couleur différente selon notre état d’âme.

Le livre, au coût de 9,95$ est disponible

Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: www.refletdesociete.com
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.