Paléoartistes demandés

Paléoartistes demandés

(Agence Science-Presse) – Si le paléoanthropologue est celui qui étudie les fossiles humains, que fait un paléoartiste? Il ou elle sculpte ou dessine des Néandertaliens ou des Homo erectus. Et il y a une demande croissante. Il n’y a pas si longtemps pourtant, le nombre de variables inconnues était tel que ces artistes tendaient à représenter leurs sujets «à mi-chemin entre le singe et l’humain», explique Science dans un dossier récent.

Mais depuis 20 ans, l’explosion de fossiles d’hominidés a été telle que les directeurs de musées et de magazines, en plus d’émissions de télé comme National Geographic, exigent beaucoup plus de précisions et de réalisme. Il en résulte même un phénomène inattendu: le travail de ces artistes influence la réflexion des

PUBLICITÉ

l-amour-en-3-dimensions-roman-cheminement-humoristique-croissance-personnelle L’amour en 3 dimensions. Roman de cheminement humoristique. Pour dédramatiser les événements qui nous ont bouleversés. Pour mieux comprendre notre relation envers soi, notre entourage et notre environnement. Peut être lu pour le plaisir d’un roman ou dans un objectif de croissance personnelle.

Le livre est disponible au coût de 19,95$.

Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/Livres.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

anthropologues sur nos ancêtres et leurs comportements. Un autre de ces cas où l’art influence la science…

Le retour de Terminator, prise 2

Le retour de Terminator, prise 2

Isabelle Burgun

(Agence Science-Presse) – Vous souvenez-vous du scandale Monsanto? Si les médias ne parlent plus guère de ces fameuses semences «Terminator» rendues stériles — et dont le brevet a été approuvé par le Canada et les États-Unis en 2005 —, le débat se poursuit en coulisse.

Car la probable commercialisation de ces semences divise encore les citoyens, chercheurs et politiciens. Plusieurs seraient favorables au développement des biotechnologies rendant possible de telles semences, alors que d’autres prôneraient plutôt une élimination pure et simple des OGM dans les champs.

Nombreuses sont les voix qui s’élèvent contre le scénario d’un contrôle de la fertilité des semences interdisant aux agriculteurs de réutiliser une partie des fruits de leur labeur.

La Commission de l’éthique de la science et de la technologie relance à sa manière le débat sur les technologies de restriction de l’utilisation génétique (TRUG) en publiant Regard éthique sur les TRUG, un supplément à son avis Pour une gestion éthique des OGM consacré à ces technologies controversées.

Destiné aux décideurs et au grand public, ce document cerne les enjeux éthiques de ces nouvelles technologies et les vulgarise à travers notamment les contextes scientifique, réglementaire et politique. La publication se penche également sur leurs impacts présagés sur l’environnement et les valeurs en jeu: santé, transparence, liberté de choix, développement durable, etc.

Les TRUG en question

Développées à la fin des années 1990 par l’industrie biotechnologique, ces technologies contrôlent la multiplication non autorisée des plantes génétiquement modifiées et leur dispersion dans l’environnement.

Et garantissent pour ces compagnies qui les développent, un moyen de s’assurer que les semences qu’elles inventent ne feront pas de petits. En les rendant stériles par différentes techniques, elles protègent leurs investissements.

Même si au Canada, la technologie derrière les semences Terminator a été brevetée, la commercialisation n’est pas encore permise. Les autorités canadiennes souhaiteraient procéder à des études d’impact en champ, ce que l’actuel moratoire ne permet toujours pas.

La publication de la Commission de l’éthique de la science et de la technologie recommande pour l’instant de poursuivre l’actuel moratoire en vigueur sur les essais en champ des TRUG évoquant le principe de précaution. Avant de songer à une possible commercialisation, les gouvernements du Québec et du Canada doivent veiller à protéger la santé de la population et de l’environnement.

La Commission rappelle que la transparence et l’avancement des connaissances sur ces technologies sont nécessaires à une levée du moratoire. On peut lire aussi que la liberté de recherche si elle est une valeur fondamentale ne peut être absolue.

C’est pourquoi la Commission enjoint le gouvernement du Québec et celui du Canada à participer activement au financement de la recherche publique sur les TRUG. Une des mises en garde de ce document porte d’ailleurs sur la responsabilité des États.

Terminator, plantes kamikazes et semences zombies

Leurs surnoms donnent froid dans le dos tout comme leurs capacités: «Terminator» ou contrôle irréversible de l’expression génétique des plantes, «plantes kamikazes» ou stérilité activée par un herbicide et parthénocarpie programmée.

Pour en savoir plus

Regard éthique sur les technologies de restriction de l’utilisation génétique – supplément à l’avis Pour une gestion éthique des OGM, par la Commission de l’éthique de la science et de la technologie, 2009

La technologie Terminator sur le site de la Bibliothèque du Parlement canadien

 

PUBLICITÉ

conte-illustre-enfant-jeune-ecrivain-livre-illustrationConte illustré ralliant l’imagination débordante de Patrick Viger, un jeune de 15 ans, l’expérience littéraire de Raymond Viger et les illustrations professionnelles de Victor Panin. Patrick Viger a commencé à écrire en duo avec son père dès l’âge de 8 ans. Cette écriture a commencé par un jeu; une façon d’établir une relation entre un père et son fils. Ce conte illustré a été écrit pour le plaisir et l’amusement. 4,95$

Disponible Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/Livres.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

La NASA fait des tests au Québec

La NASA fait des tests au Québec

Mariève Paradis

(Agence science-Presse) – Qu’ont en commun la forêt boréale du Québec et la forêt tropicale du Costa Rica? La NASA y effectuera des tests pour son nouveau radar, développé par un Québécois!

Scientifique senior au laboratoire de propulsion jet du California Institute of Technology à Pasadena, en Californie, Marc Simard développe depuis plusieurs années un nouveau radar pour la NASA permettant de cartographier les forêts en trois dimensions.

Les applications de ce radar sont nombreuses, mais principalement reliées à la lutte aux changements climatiques. «Les forêts emprisonnent du carbone.

Lorsqu’on les coupe, ce carbone s’envole dans l’atmosphère. Avec ce radar sur le ventre d’un avion, nous pouvons mesurer indirectement le budget de carbone d’une forêt – et donc l’impact des coupes. Le radar étudie sa structure, les espèces d’arbres qui la composent, sa hauteur, le diamètre des arbres et la forme de la canopée et s’attarde aussi aux déplacements du sol au centimètre près», détaille le scientifique québécois.

Radar à écosystèmes

Le premier vol scientifique de ce radar permettra de tester plusieurs écosystèmes: la Sierra en Californie où les Séquoias géants sont maîtres de la forêt, la forêt tropicale du Costa Rica, la forêt tempérée du New Hampshire et du Maine et la forêt boréale du parc des Laurentides. «Nous voulons nous assurer que les modèles de détection radar fonctionnent pour tous les types de canopées», précise M Simard.

Bien que la technologie reste secrète, M. Simard explique que ce radar rallie deux sortes de détection des cibles, le radar et le lidar. Le radar permet de détecter les arbres jusqu’au milieu de la forêt avec des ondes électromagnétiques, un peu comme les ondes de la télévision ou de la radio qui traversent les murs. Le lidar est un laser qui mesure la surface de la canopée selon la lumière réfléchie, comme la lumière qui ne peut traverser les murs, mais qui est réfléchie à la surface d’un obstacle. «Ce sont deux outils complémentaires qui permettent d’avoir une carte complète plutôt qu’une technologie GPS qui se fie à une interpolation entre deux points», mentionne le scientifique.

Un pas pour comprendre la Terre

 

Si cette technologie permet de cartographier une forêt, elle peut également le faire pour la croûte terrestre. Il cartographie un endroit à plusieurs reprises et peut ainsi savoir les déplacements des plaques tectoniques. «Si nous pouvons mieux comprendre les déplacements, peut-être pourrions-nous les prévoir éventuellement». D’ailleurs, la technologie pourra être disponible pour des chercheurs en sciences de la terre comme pour l’étude des volcans, des tremblements de terre ou encore du mouvement des glaciers.

Les tests au Québec en août permettront de calibrer le radar afin de s’assurer de son bon fonctionnement. Bien que cet outil ne soit utilisé que sur des avions pour le moment en raison de son coût et de son utilité, il pourrait bien se retrouver en orbite sur un satellite dans quelques années. Surveillez le ciel de la forêt boréale cet été, la NASA y sera!

 

PUBLICITÉ

CD Rap music Hip Hop de la scène de Montréal

cd-rap-music-rappeur-musique-hip-hop-l-queb CD de musique Soul, R n B., Hip Hop. Rappeur et rap music de Bu The Knowledgist, L’Queb, HD, Marilyn, Ol1KU. 9,95$

Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/Musique-hiphop-rap.html

Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

Homosexualité animale, un modèle pour l’homme?

Homosexualité animale, un modèle pour l’homme?

(Agence Science-Presse) – Le règne animal compte une importante communauté gaie. On connaît au moins 450 espèces d’animaux dont l’accouplement entre mêmes sexes est chose courante. Sur le plan de l’évolution, ce serait même une excellente nouvelle!

C’est du moins l’avis de deux biologistes de l’Université Riverside en Californie, dont l’étonnante révélation paraîtra dans la revue Trends in Ecology and Evolution. Les tenants de la théorie de Darwin avancent qu’une espèce incapable de transmettre ses gènes à chaque occasion possible est nettement désavantagée sur les autres.

Or, les femelles albatros Leysan d’Hawaï surpassent en nombre les mâles. Les paires de femelles forment le 1/3 de tous les couples de l’île. Les mâles qui s’accouplent avec l’une des deux «lesbiennes» se partagent les responsabilités parentales à trois. Pour les petits, ce modèle nouveau-genre représente une plus grande stabilité, avancent les chercheurs.

PUBLICITÉ

poesie-urbaine-jean-simon-brisebois-art-de-la-rue Poésie urbaine. L’âme de l’ange. Jean-Simon Brisebois.

À chaque mort, une naissance. À chaque naissance, un combat! Recueil de pensées et de poésies influencé par le béton, la rue et son vécu urbain. De jour et de nuit, la vie continue, se transforme. À travers les ombres et pénombres, elle se colore de différentes nuances de gris.

Disponible par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/Livres.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

Tueurs en série et requins: même stratégie

Tueurs en série et requins: même stratégie

(Agence Science-Presse) – Le grand requin blanc attaque ses proies dans un périmètre bien déterminé.

C’est la première fois que les chercheurs arrivent à bien comprendre leur modèle de chasse. Pour y parvenir, les spécialistes ont utilisé le profilage géographique, un modèle mathématique conçu par la police pour traquer les tueurs en série.

Cette technique particulièrement efficace recense le lieu du crime pour déterminer avec précision un point central, habituellement la maison ou le lieu de travail du tueur.

Pour la recherche, cette percée scientifique s’appliquera aussi à d’autres espèces dont le modus operandi était jusqu’ici difficile à étudier, estiment les chercheurs.

(Source: Journal of Zoology)

PUBLICITÉ

poesie-urbaine-jean-simon-brisebois-art-de-la-rue Poésie urbaine. Renaissance. Depuis 1997, Jean-Simon Brisebois s’est découvert une passion pour écriture. Il s’implique activement dans divers projets communautaires dans Hochelega-Maisonneuve.
Renaissance est un recueil de pensées et de poèmes parlant autant de son amour de la vie que d’espoir. 4,95$

Disponible par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/Livres.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

Le rire de l’orang-outan

Le rire de l’orang-outan

(Agence Science-Presse) – Le rire est le propre de l’Homme… mais pas juste de lui (et d’elle).

Il remonterait à 10, peut-être même 16 millions d’années, disent des biologistes britanniques dans la revue Current Biology.

Ils ont eu la difficile tâche d’enregistrer les rires de jeunes humains, chimpanzés et orangs-outans… quand on les chatouille!

PUBLICITÉ

cover_avril-mai08 Internet-o-thon pour soutenir le magazine communautaire Reflet de Société édité par le Journal de la Rue. C’est le temps de vous abonner pour montrer votre soutien à votre revue sur l’actualité communautaire et sociale. Toute contribution supplémentaire pour soutenir notre cause est la bienvenue.

Par téléphone: (514) 256-9000, ext.: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.refletdesociete.com/Abonnement.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

L’algue qui n’aimait pas les ultrasons

L’algue qui n’aimait pas les ultrasons

(Agence Science-Presse) – Les explosions d’algues rouges se multiplient à travers le monde, ces dernières années. En plus d’être le symptôme d’une zone marine en train de mourir, elles relâchent — au contraire des algues bleues — des toxines potentiellement mortelles.

Il n’existe pas de moyen pour s’en débarrasser, à part attendre qu’elles disparaissent d’elles-mêmes. Or, voici qu’on propose une arme aussi banale que… les ultrasons.

Le biologiste britannique Michiel Postema affirme avoir obtenu un succès plus élevé que ses prédécesseurs, peut-être tout simplement parce que l’on connaît désormais un peu mieux le fonctionnement de ces algues: il semble que l’ultrason affecte les cellules qui permettent à l’algue de flotter; elles coulent donc, et sans la lumière du soleil, elles meurent.

Si elle fonctionne, ce serait une méthode d’autant plus intéressante qu’elle permettrait de cibler les algues, et seulement elles.

PUBLICITÉ

T-Shirt promotionnel disponible avec votre logo

tshirt_cafe_graffiti Soutenez le Café-Graffiti, affichez vos couleurs.

Votre T-shirt Café-Graffiti pour seulement 9,95$. Disponible en rouge, noir ou blanc.

Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/T-shirts-promotionnels-et-personnalise.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

Pour votre T-shirt promotionnel avec votre logo: Café-Graffiti: (514) 259-6900