Embryons: manipulation de leur ADN

Modification de l’ADN

Le Royaume-Uni manipulera les embryons

La nouvelle est tombée comme un coup de couteau le 1er février: le Royaume-Uni autorise certains de ses chercheurs à modifier l’ADN d’embryons. Une 1re en Europe.

Delphine Caubet          Dossiers Santé, Science.

modification adn embryonsEn avril 2015, une partie de la communauté internationale scientifique s’était indignée contre des chercheurs chinois qui avaient modifié les gènes d’embryons. La « bible » de la science, le magazine Nature, avait d’ailleurs refusé de publier le résultat de ces recherches pour des raisons éthiques.

Fausses couches

Les recherches de Kathy Niakan de l’Institut Francis Crick au Royaume-Uni devraient théoriquement débuter en mars prochain.

La scientifique et ses collègues travailleront uniquement sur des embryons étant à leur 1re semaine de développement après fertilisation et doivent être détruits au bout de 2 semaines. Ils espèrent ainsi comprendre l’origine des fausses couches non accidentelles chez certaines femmes. Ce projet pilote porterait sur une trentaine d’embryons.

Urgence éthique

Pour travailler sur l’ADN des embryons, autant les chercheurs chinois qu’anglais utilisent une méthode développée en 2012 appelée Crispr-Cas9. Développée par une Française et une Américaine, cette technique permet de « découper » le gène défectueux directement sur l’ADN et de le remplacer.

Les chercheurs chinois ont utilisé le Crispr-Cas9 sur les embryons atteints d’une rare maladie du sang dont ils ont modifié l’ADN. Ils avaient indiqué avoir eu « de grandes difficultés » durant l’expérience et elle n’avait été concluante que pour une fraction des embryons manipulés.

Depuis le développement leur technique, l’Américaine Jennifer Doudna et la Française Emmanuelle Charpentier ont tiré la sonnette d’alarme en décembre 2015 sur l’utilisation du Crisp-cas9. Elles soulignent « l’urgence de discussions éthiques » et « l’instauration d’une série de garde-fous », comme l’explique Courrier international.

VOS COMMENTAIRES SUR Manipulation d’ADN sur des embryons

Autres textes sur Science

Guide d’intervention de crise auprès de personnes suicidaires

guide-d-intervention-de-crise-personne-suicidaire-suicide-intervention-prevention-suicide-rates-suicideLe guide d’intervention auprès de personnes suicidaires démystifie le suicide. Il permet d’aider les proches à reconnaître les signes avant-coureur du suicide et de déterminer qu’est-ce qui peut être fait pour soutenir la personne en crise.

Une section du guide est réservée aux endeuillés par suicide.

Le livre est disponible au coût de 4,95$.
Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009 FREE
Par Internet: http://www.editionstnt.com/livres.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

VOS COMMENTAIRES SUR Manipulation d’ADN sur des embryons

Publicités

Destruction des neurones par la cocaïne

Consommation de cocaïne

La drogue qui pousse le cerveau à s’autodévorer

L’information est sortie à la fin de mois de janvier : des chercheurs américains de l’université Johns-Hopkins ont découvert que la cocaïne pousse les cellules du cerveau (les neurones) à s’autodévorer. Une nouvelle qui fait froid dans le dos.

Delphine Caubet      Dossiers SantéSciencedrogue

drogue cocaïne cerveauCe phénomène est appelé « l’autophagie hyperactive » et il a été constaté par les chercheurs américains sur des souris qui étaient sous l’effet de forte dose de cocaïne.

Dans le communiqué, le principal chercheur, Prasun Guha, explique que l’autophagie est un processus naturel dans le cerveau: «Il peut être comparé à une femme de ménage débarrassant les poubelles. Mais sous l’effet de la cocaïne, c’est comme si la gouvernante se mettait soudainement à jeter des objets de la maison très importants.»

Comme le rapporte le magazine Sciences et Avenir, Prasun Guha et ses collègues ont constaté que ce phénomène touchait également les souriceaux dans le ventre de la mère qui avait reçu de la cocaïne pendant la grossesse.

Poursuite des recherches

Pour l’instant, ces recherches n’ont été démontrées que sur les souris et les prochaines étapes des scientifiques sont de vérifier ce même phénomène se produit également chez l’homme.

Si tel était le cas, les chercheurs de l’Université Johns-Hopkins ont bon espoir de bloquer ce « cannibalisme neuronien » grâce à une substance chimique appelée le CGP3446B. Ce produit serait en phase II d’un essai clinique pour traiter entre autres la maladie de Parkinson.

Des recherches qui font froid dans le dos à suivre dans les années à venir.

VOS COMMENTAIRES SUR Cocaïne: destruction des neurones

Autres textes sur Science

Liberté… Un sourire intérieur

livre liberté poésie recueil sourire intérieurUn livre de poésie de 128 pages. Liberté politique, liberté journalistique, liberté émotionnelle… Toutes les couleurs de la liberté, individuelle et collective.

Une belle suite pour mon premier livre de poésie, Après la pluie… Le beau temps. Parce qu’après la crise… on peut trouver la liberté… sa liberté.

Liberté… Un sourire intérieur. Une façon de souligner les 5 000 exemplaires vendus du premier livre Après la pluie… Le beau temps.

Même prix que le premier livre publié en 1992 avec le même nombre de pages et écrit avec le même amour: 9,95$.

croissance personnelle développement personnel cheminement guide recueilAprès la pluie… Le beau temps. Recueil de textes à méditer. Chaque texte révèle un message, une émotion. Un même texte peut prendre un couleur différente selon notre état d’âme.

Au coût de 9,95$ chacun de ces livres sont disponibles par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009 FREE

Par Internet. Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Autres livres pouvant vous intéresser:

VOS COMMENTAIRES SUR Cocaïne: destruction des neurones

L’Afrique dit non à l’homéopathie

L’Afrique dit non à l’homéopathie

Pascal Lapointe

(Agence Science-Presse) – Saviez-vous qu’il existe des gens qui font la promotion de l’homéopathie en Afrique en prétendant que cela peut guérir… le sida, la tuberculose et la malaria? Il a fallu en arriver là pour que l’Organisation mondiale de la santé (OMS) publie un avis sur cette médecine douteuse.

Dans une lettre adressée à l’OMS le 1er juin, un groupe de jeunes chercheurs et médecins britanniques et africains avait tout d’abord appelé l’organisme international à prendre fermement position, expliquant notamment que «les médecins travaillant dans les régions éloignées et auprès des plus démunis de la planète devaient déjà suffisamment lutter pour recevoir l’aide médicale requise», sans que la promotion de l’homéopathie ne vienne mettre encore plus de vies à risque.

Ce groupe, le Voice of Young Science Network, énumérait dans cette lettre des cas de «cliniques homéopathiques» qui, dans plusieurs pays d’Afrique, assurent qu’elles peuvent guérir le sida, la tuberculose, la malaria, l’influenza et la diarrhée infantile.

Par la voix de cinq experts, l’OMS a publié un avis ferme le 21 août: «nos normes fondées sur la preuve» évacuent l’homéopathie, résume le directeur de l’initiative antituberculose; quant à la division sida de l’OMS, elle «investit des ressources humaines et financières considérables pour assurer un accès à des informations médicales solides et cliniquement prouvées», poursuit le Dr Teguest Guerma; «un grand merci pour [avoir amassé] cette stupéfiante documentation et pour avoir attiré l’attention sur cette question», ajoute le Dr Sergio Spinaci, du programme de lutte contre la malaria.

Les homéopathes sont fâchés

Par la voix de sa directrice, la Société britannique des homéopathes s’estime injustement attaquée. «Ce n’est qu’une autre pauvre tentative pour discréditer l’homéopathie.» Paula Ross est pourtant d’accord pour dire que l’homéopathie ne devrait pas être promue comme traitement contre la tuberculose, la malaria et le sida, mais affirme que des «preuves solides» l’associent à la guérison de la diarrhée infantile. Quelles preuves? Impossible de savoir.

Un congrès «Homéopathie pour les pays en voie de développement» réunissait des représentants de l’industrie homéopathique et des praticiens le 6 juin dernier aux Pays-Bas. L’une de ses vedettes est un nommé Jeremy Sherr qui, en 2008, a affirmé avoir tenu en Tanzanie des essais cliniques pour tenter de guérir le sida par l’homéopathie. Ce qui, si la chose se révélait vraie, irait à l’encontre de toute éthique médicale, et de toute éthique tout court.

Plutôt que de dépenser temps et énergie pour amener en Afrique la trithérapie qui manque cruellement à ces malades, Jeremy Sherr dépense temps et énergie pour y amener de la farine et de l’eau — c’est-à-dire les gélules homéopathiques. On comprend que les jeunes chercheurs et médecins qui tentent d’améliorer le sort de ces populations soient indignés.

PUBLICITÉ

Graffiti Hip Hop de la scène de Montréal

operation-graffiti-hip-hop-graffiteur-graff Opération Graffiti. Toute l’histoire de la création du Café-Graffiti. La relation avec les jeunes. Ce qu’ils ont vécu dans le projet. Ce qu’ils ont fait vivre aux intervenants. Toutes les anecdotes d’un projet qui fait encore parler de lui. Une façon intéressante et originale de soutenir le Café-Graffiti dans sa mission d’aide et de soutien aux jeunes. 19,95$.

Disponible Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/Livres.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

Sperme in vitro

Sperme in vitro

(Agence Science-Presse) – A-t-on franchi le cap du sperme fabriqué en laboratoire? C’est ce qu’affirme avoir réussi une équipe de l’Université de Newcastle, en Grande-Bretagne.

Les autres chercheurs sont encore sceptiques, mais ce travail, décrit dans la revue Stem Cells and Development, démontre que ce n’est plus qu’une question de temps: les auteurs affirment avoir utilisé des cellules souches d’embryons mâles et les avoir stimulées avec différentes substances, jusqu’à ce qu’elles se transforment en cellules souches germinales, puis en cellules souches de futurs spermatozoïdes.

Le scepticisme de leurs collègues ne porte pas sur la technique utilisée — tout cela semble plausible —, mais sur la «normalité»: ces spermatozoïdes «nouveaux» peuvent de toute évidence nager, mais peuvent-ils produire des embryons sains? Les expériences sur des souris, jusqu’ici, ne sont pas encourageantes.

PUBLICITÉ

T-Shirt promotionnel disponible avec votre logo

tshirt-cafe-graffiti-t-shirt-personnalise-votre-logo Soutenez le Café-Graffiti, affichez vos couleurs.

Votre T-shirt Café-Graffiti pour seulement 9,95$. Disponible en rouge, noir ou blanc.

Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/T-shirts-promotionnels-et-personnalise.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

Pour votre T-shirt promotionnel avec votre logo: Café-Graffiti: (514) 259-6900

Roborat, le robot à moustaches

Roborat, le robot à moustaches

(Agence Science-Presse) – La plupart des robots voient grâce à une caméra à la place des yeux. Mais tant qu’à imiter la nature, pourquoi ne pas s’inspirer des moustaches?

Une équipe britannique a donc conçu un robot de la taille d’un (très) gros rat, qui s’oriente grâce à ses moustaches, où chaque «poil» est en fait un senseur.

Alors que les moustaches d’un vrai rat vibrent 20 fois par seconde, celles-ci ne vibrent «que» six fois. Mais le principe est le même: elles effleurent ce qui les entoure et construisent ainsi une «image» de leur environnement.

PUBLICITÉ

apres-la-pluie-le-beau-temps-recueil-de-textes-a-mediter-croissance-personnelle Après la pluie… Le beau temps. Recueil de textes à méditer. Chaque texte révèle un message, une émotion. Un même texte peut prendre un couleur différente selon notre état d’âme.

Le livre est disponible au coût de 9,95$.

Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/Livres.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

Paléoartistes demandés

Paléoartistes demandés

(Agence Science-Presse) – Si le paléoanthropologue est celui qui étudie les fossiles humains, que fait un paléoartiste? Il ou elle sculpte ou dessine des Néandertaliens ou des Homo erectus. Et il y a une demande croissante. Il n’y a pas si longtemps pourtant, le nombre de variables inconnues était tel que ces artistes tendaient à représenter leurs sujets «à mi-chemin entre le singe et l’humain», explique Science dans un dossier récent.

Mais depuis 20 ans, l’explosion de fossiles d’hominidés a été telle que les directeurs de musées et de magazines, en plus d’émissions de télé comme National Geographic, exigent beaucoup plus de précisions et de réalisme. Il en résulte même un phénomène inattendu: le travail de ces artistes influence la réflexion des

PUBLICITÉ

l-amour-en-3-dimensions-roman-cheminement-humoristique-croissance-personnelle L’amour en 3 dimensions. Roman de cheminement humoristique. Pour dédramatiser les événements qui nous ont bouleversés. Pour mieux comprendre notre relation envers soi, notre entourage et notre environnement. Peut être lu pour le plaisir d’un roman ou dans un objectif de croissance personnelle.

Le livre est disponible au coût de 19,95$.

Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/Livres.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

anthropologues sur nos ancêtres et leurs comportements. Un autre de ces cas où l’art influence la science…

Le côté sombre des feux d’artifice

Le côté sombre des feux d’artifice

Marine Corniou                 Dossier Environnement

(Agence Science-Presse)

 

Si les feux d’artifice marquent le début des festivités estivales au Québec, ils sont aussi synonymes de pollution… et de risques pour la santé! Un «revers de la médaille» souvent ignoré par le public, mais qui commence à ternir l’image des spectacles pyrotechniques.

Une étude, publiée cette année dans le journal Environmental Science & Technology, révèle qu’après l’éclatement de feux d’artifice, on retrouve de 24 à 1068 fois plus de perchlorate dans les eaux environnantes, selon le nombre et la qualité des fusées utilisées. Or, l’inhalation de perchlorate – un dérivé du chlore, qui apporte l’oxygène nécessaire à la combustion des fusées — ou la consommation d’eau contaminée peut entraîner des troubles de la thyroïde. Et ce n’est pas tout: les colorants utilisés dans les fusées contiennent des métaux lourds qui peuvent contaminer l’environnement tandis que les fumées qui s’en dégagent peuvent causer des troubles respiratoires…

À quand des feux écolos?

Forts de ce constat, de nombreux chercheurs travaillent désormais à la fabrication de fusées moins polluantes. C’est le cas de David Chavez, du Los Alamos National Laboratory de New Mexico, qui vient de développer des fusées sans perchlorate et contenant un combustible moins dommageable. «En explosant, ces fusées produisent aussi moins de fumée susceptible de ternir les couleurs, et nécessitent donc moins d’agents colorants», explique le chercheur, dont les produits sont déjà utilisés dans des spectacles intérieurs.

Du côté de l’International des feux Loto-Québec, l’aspect environnemental commence aussi à être pris en compte. «C’est la première année que nous décernerons une mention spéciale pour l’introduction de technologies vertes et du respect de l’environnement», explique Martin Roy, porte-parole de la Ronde. «Notre directeur technique a le droit de retirer des produits qu’il jugerait trop fumigènes, par exemple. Mais les firmes en compétition utilisent en général les produits les mieux conçus, qui sont aussi les moins polluants», ajoute-t-il.

Et pour la première année, le programme de l’événement porte aussi une mention indiquant que «le panache de fumée peut incommoder certaines personnes sensibles». Espérons que nous pourrons bientôt applaudir des fusées rouges, bleues ou dorées, qui auront toutes le label «vert»!

PUBLICITÉ

reflet-de-societe-magazine-drogue-prostitution-suicide-alcool-gang-de-rue-gambling Internet-o-thon pour soutenir le magazine communautaire Reflet de Société édité par le Journal de la Rue. C’est le temps de vous abonner pour montrer votre soutien à votre revue sur l’actualité communautaire et sociale. Toute contribution supplémentaire pour soutenir notre cause est la bienvenue.

Par téléphone: (514) 256-9000, ext.: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.refletdesociete.com/Abonnement.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

feux d’artifices, pollution feux d’artifice, feux polluants, pyrotechnie pollution, pyrotechniques, pyrotechnique, pyrotechnicien, pyrotechnicienne, pyrotechniciens, Environmental Science & Technology, perchlorate, contamination des eaux, pollution des eaux, fusées feux d’artifice, inhalation de perchlorate, thyroïde, problèmes thyroïde, métaux lourds, environnement contaminé, troubles respiratoires, causes de problèmes respiratoires, David Chavez, Los Alamos National laboratory, New Mexico, Nouveau-Mexique, fusées sans perchlorate, International des feux Loto-Québec, technologies vertes, respect de l’environnement, écologie, mesures environnementales, réduction de la pollution, Martin Roy, La Ronde, concours de feux d’artifices