Internet: impact sur les journalistes et les organismes communautaires

Internet: impact sur les journalistes et les organismes communautaires

Raymond Viger     DOSSIER REFLÉT DE SOCIÉTÉ ET Internet

Dates prochaines Formation Web

raymond Le Web a été initialement utilisé par des citoyens qui voulaient faire du journalisme. Aujourd’hui, une armada de journalistes se prépare à envahir Internet. Les blogues, au départ un passe-temps, deviennent pour certains des emplois.

Notre façon de vivre se transforme. Avec l’augmentation du prix du papier et la baisse des revenus publicitaires et des abonnés, plusieurs entreprises de presse cherchent à définir leur nouveau plan d’affaires Internet pour conserver leur marché et en conquérir de nouveaux. On ne pense plus marketing, on pense Webmarketing.

Les entreprises de presse veulent envahir le Web avec le contenu de leurs journalistes. Les journalistes veulent protéger leurs droits d’auteur. Le Journal de Montréal clame un lock-out? C’est par la bouche des canons du Web que réagissent les journalistes en lançant leur webzine, Rue Frontenac.

Pour les nouvelles internationales ou encore les archives des meilleurs documentaires, l’Internet devient de plus en plus crédible pour de plus en plus de citoyens. Pour les autres, il y a l’horoscope, les travaux scolaires, la météo ou les dernières recettes. On ne voit pas la fin des possibilités du Web. Internet va-t-il prendre toute la place?

Impacts sur les organismes communautaires

Des jeunes de la rue et des sans domicile fixe ont une adresse sur le Web. On peut maintenant les rejoindre plus facilement grâce au courriel ou apprendre à les connaître sur My Space. Certains ont même leur site Internet!

Les gens sont déprimés et suicidaires? Ils se retrouvent sur Internet. Ils y cherchent des moyens pour se suicider. Ils y trouveront peut-être des solutions à leur détresse, un lieu pour partager leur souffrance, une communauté. Nous n’en sommes plus à attendre leur appel: nous les rencontrons là où ils se trouvent, sur Internet.

Pour un organisme communautaire comme le nôtre qui s’aventure sur Internet, le terrain d’intervention s’élargit. La personne en crise vient peut-être du quartier, mais peut-être aussi de l’autre bout du monde. Doit-on s’empêcher d’aider un être humain qui souffre parce qu’il n’est pas Québécois?

Lorsque j’interviens dans un quartier, je prends des ententes de partenariat avec le CLSC du coin, la police de quartier, un hôpital et quelques organismes communautaires du secteur. Combien de protocoles devrons-nous maintenant préparer et planifier pour servir et soulager tout ce nouveau monde qu’Internet nous amène?

Comment devrons-nous négocier avec les bailleurs de fonds qui sont prêts à investir pour une intervention locale, mais qui ne voudraient pas soutenir une intervention internationale?

Internet offre des opportunités d’affaires et de nouveaux revenus pour l’entreprise privée. L’objectif de plusieurs compagnies est de croître au-delà des frontières pour grossir leur marché et diminuer leurs coûts.

Pour le communautaire, ça demande plus d’intervention, donc plus de moyens pour y parvenir. En résumé, des dépenses supplémentaires et encore plus d’argent à trouver.

Internet: nouveau terrain d’intervention

Reflet de Société a débuté son travail d’intervention sur Internet. Annuellement, c’est plus de 150 000 internautes suicidaires qui lisent un de nos textes sur le suicide. Parmi eux, plus de 10 000 vont être référés aux ressources pertinentes. C’est aussi plus de 3 000 témoignages de détresse que ces internautes nous laissent chaque année. Et ce n’est qu’un début.

Des églises et des partis politiques ont investi pour s’acheter un espace sur des sites comme Second Life. Jusqu’où les organismes communautaires devront-ils investir l’Internet?

Verrons-nous une nouvelle génération de travailleurs de rue du Web? Qui va financer ces interventions qui ne sont plus définies par un secteur géographique mais plutôt par une détresse commune? Un organisme communautaire qui a fait ses preuves devrait pouvoir étendre son aide partout où le besoin se fait sentir. Comme une entreprise peut vendre ses produits là où il y a une demande.

Notre monde se transforme, pas seulement notre économie. Internet en est le meilleur exemple.

Reflet de Société, Vol. 17, No 3, Avril/Mai 2009, p. 3

Dates prochaines Formation Web

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous  par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

poesie-urbaine-jean-simon-brisebois-art-de-la-rue Poésie urbaine. L’âme de l’ange. Jean-Simon Brisebois.

À chaque mort, une naissance. À chaque naissance, un combat! Recueil de pensées et de poésies influencé par le béton, la rue et son vécu urbain. De jour et de nuit, la vie continue, se transforme. À travers les ombres et pénombres, elle se colore de différentes nuances de gris.

Disponible par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/Livres.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

Mots clés Technorati : ,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,

Publicités

Science et croyances

Science et croyances

Odile Clerc

(Agence Science-Presse) – Depuis des millénaires, vampires, loups-garous, buveurs de sang, morts-vivants hantent nos esprits. Au Moyen-Âge, on y croyait dur comme fer, car les mythes et légendes se fondent sur certaines histoires vraies qui font encore frémir…. Légende, mythe, folie? La science a aujourd’hui son idée sur la question.

Pâleur mortelle

La porphyrie est une maladie congénitale du sang diagnostiquée seulement au 19e siècle. Selon les cas, les symptômes varient: maux de ventre insoutenables, pâleur cadavérique, troubles psychiatriques, craquement et saignement de la peau, coloration rouge des urines, des yeux et de la dentition, gonflement de la lèvre supérieure laissant apparaître des dents déformées… La panoplie du parfait petit vampire!

Loup-garou ou lycanthrope?

Autant un vampire est facile à reconnaître, autant le loup-garou est indétectable ! Sauf lors d’une nuit de pleine lune! Si vous croisez votre voisin assoiffé de sang, galopant à quatre pattes et hurlant à la lune, il y a de fortes chances que ce soit un loup-garou! Appelez aussitôt le 911. Aujourd’hui, la lycanthropie est une maladie bien diagnostiquée en psychiatrie. Vieille comme le monde, elle était déjà connue au 7e siècle. Le patient atteint de cette maladie croit vraiment qu’il se transforme en loup. Pour autant, c’est une personne très bien adaptée à sa vie quotidienne…

Un p’tit cou de rouge, bon sang !

Il n’y a pas que les vampires qui s’adonnent à la dégustation de sang frais humain. En 1992, le psychologue américain Richard Noll a identifié cette maladie fétichiste sous le nom de Syndrome de Renfield en référence au personnage du roman «Dracula» de Bram Stoker qui s’abreuvait de sang d’animaux vivants… Certains, comme Gilles de Rais au 14e siècle ou la comtesse Erzsébet Bathory au 15e ont fait bien pire, ils buvaient, voire se prélassaient, dans le sang de leurs victimes. Et glou et glou et glou…

Cadavres exquis

À quoi reconnaît-on un vrai vampire? Son cadavre ne se décompose pas. Un vrai mort-vivant ! Bien que très rare, ce phénomène de non-putréfaction existe bel et bien. Dans certaines conditions – absence d’oxygène en pleine terre, méthane dans le corps, etc.- le cadavre reste frais comme une rose!

Malgré tous les traitements de la science moderne, vampires, loups-garous et morts-vivants sont indestructibles. Ils reviennent chaque année dans la nuit du 31 octobre pour troquer des frissons contre des bonbons. Méfiez-vous, la nuit approche…

 

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous  par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

Spectacle Hip Hop Breakdance, Graffiti, DJ et rap

orgue-classique-hip-hop-breakdance-graffiti-dj-rappeurs Le Choc des Cultures – Le Hip-Hop rencontre le classique
Spectacle original mettant en vedette: organistes classiques, break-dancers, rappers, DJ et graffiteurs.
L’église Saint-Nom-de-Jésus expose une centaine de toiles peints par des artistes. Plus de cinquante artistes complices présentent « Le Choc des Cultures ». 25$

Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/Video.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

Mots clés Technorati : ,,,,,,,,,,,,,,,,,,,

Second Life, le Vatican et le Pape

Second Life, le Vatican et le Pape

L’Agence Science-Presse nous apprend que les Jésuites Italiens, avec l’autorisation du Vatican sont prêts à s’investir dans Second Life pour évangéliser les joueurs Internet. Il est même question qu’il y ait la création d’un Vatican dans Second Life!

L’église catholique ne serait pas la première à être présente dans Second Life. Il existe déjà l’île juive ou l’on peut se convertir sur place! Il y a aussi une mosquée virtuelle, réplique de la grande mosquée de Cordoue en Espagne. On y retrouve aussi un Temple Beit Israel.

Après avoir les publicités de Coca-Cola, Kraft, Nissan, American apperel et autres entreprises d’envergure, Second Life est maitenant devenu une terre de mission pour les jésuites et le Vatican.

https://journaldelarue.wordpress.com/2007/11/22/le-virus-de-second-life/

https://journaldelarue.wordpress.com/2007/03/07/les-scribes-de-second-life/

https://journaldelarue.wordpress.com/2007/12/06/cosmologue-electronique/

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous  par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

couverture  livre jean-simon copie Poésie urbaine. Je me raconte. Jean-Simon Brisebois. Depuis 1997 Jean-Simon s’est découvert un goût pour l’écriture. Après avoir publié une trilogie poétique aux Éditions TNT(Entité en 2008, L’âme de l’ange en 2007 et Renaissance en 2006), plusieurs de ses lecteurs étaient curieux de savoir lesquels de ces textes parlaient le plus de lui. Il revient donc en force avec Je me raconte, un court récit autobiographique. Laissez-vous guider dans le monde particulier de ce jeune auteur!  7$

Disponible par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/Livres.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

Cosmologue électronique

Cosmologue électronique

(Agence Science-Presse) – Voici un astrophysicien qui est passé de la recherche des plus grands mystères de l’Univers… à l’écriture de codes informatiques pour l’univers virtuel Second Life. Robert Knop fait partie de ceux qui, en 1998, ont découvert que l’expansion de l’Univers est vraisemblablement en train d’accélérer, ce qui allait à l’encontre du sens commun et impliquera éventuellement une réécriture des ouvrages d’astronomie. Mais la découverte ne lui a pas apporté la gloire et la fortune, du moins pas en astrophysique. En dépit de l’obtention, en 2007, du prix Grüber, l’un des prix les plus prestigieux en astronomie, l’homme vient de décider d’aller travailler pour Linden Lab, la firme californienne derrière le populaire univers Second Life.

https://journaldelarue.wordpress.com/2007/11/22/le-virus-de-second-life/

https://journaldelarue.wordpress.com/2007/03/07/les-scribes-de-second-life/

http://raymondviger.wordpress.com/2007/12/27/second-life-le-vatican-et-le-pape/

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous  par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

couverture  livre jean-simon copie Poésie urbaine. Je me raconte. Jean-Simon Brisebois. Depuis 1997 Jean-Simon s’est découvert un goût pour l’écriture. Après avoir publié une trilogie poétique aux Éditions TNT(Entité en 2008, L’âme de l’ange en 2007 et Renaissance en 2006), plusieurs de ses lecteurs étaient curieux de savoir lesquels de ces textes parlaient le plus de lui. Il revient donc en force avec Je me raconte, un court récit autobiographique. Laissez-vous guider dans le monde particulier de ce jeune auteur!  7$

Disponible par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/Livres.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

Le virus de Second Life

Le virus de Second Life

(Agence Science-Presse) – Non, « la peste de Second Life» n’est pas le nom d’un nouveau cas de cyber-dépendance, mais une véritable épidémie qui pourrait gagner le très populaire monde virtuel appelé Second Life. Du moins, une épidémie provoquée : des scientifiques envisagent en effet, le plus sérieusement du monde, de créer des personnages virtuels (des « avatars », dans le langage des joueurs) qui, porteurs d’un virus, seraient introduits dans cet univers. Dans l’édition de mars de la tout aussi sérieuse revue Epidemiology, ils affirment que cela pourrait être une nouvelle façon d’étudier la façon dont progressent les épidémies (les vraies!).

https://journaldelarue.wordpress.com/2007/03/07/les-scribes-de-second-life/

https://journaldelarue.wordpress.com/2007/12/06/cosmologue-electronique/

http://raymondviger.wordpress.com/2007/12/27/second-life-le-vatican-et-le-pape/

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

l-amour-en-3-dimensions-roman-cheminement-humoristique-croissance-personnelle L’amour en 3 dimensions. Roman de cheminement humoristique. Pour dédramatiser les événements qui nous ont bouleversés. Pour mieux comprendre notre relation envers soi, notre entourage et notre environnement. Peut être lu pour le plaisir d’un roman ou dans un objectif de croissance personnelle.

Le livre est disponible au coût de 19,95$.

Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/Livres.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

Les scribes de Second Life

Les scribes de Second Life
(Agence Science-Presse) – Second Life, c’est un monde virtuel, où des centaines de milliers de jeunes et de moins jeunes ont créé ces dernières années des villes, des villages, des maisons, une géographie, des échanges économiques, une culture et ainsi de suite. Flairant la bonne affaire, l’agence de presse internationale Reuters a ouvert un « bureau » le 18 octobre dans cet univers. Les journalistes (faudra-t-il les appeler envoyés spéciaux?) enverront textes, photos et vidéos sur une page web spécialement créée à cette fin. Il faut savoir que depuis longtemps, la majorité des revenus de Reuters ne provient plus des médias abonnés, mais du secteur des affaires, qui paie pour obtenir des services spécialisés. Mais qui paiera pour obtenir des nouvelles d’un monde virtuel?

https://journaldelarue.wordpress.com/2007/11/22/le-virus-de-second-life/

 
 

 

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous  par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

poesie-urbaine-jean-simon-brisebois-art-de-la-rue Poésie urbaine. L’âme de l’ange. Jean-Simon Brisebois.

À chaque mort, une naissance. À chaque naissance, un combat! Recueil de pensées et de poésies influencé par le béton, la rue et son vécu urbain. De jour et de nuit, la vie continue, se transforme. À travers les ombres et pénombres, elle se colore de différentes nuances de gris.

Disponible par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/Livres.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.