Les femmes sont de plus en plus belles, les hommes, euh…

Les femmes sont de plus en plus belles, les hommes, euh…

(Agence Science-Presse) – Que cela nous plaise ou non, la sélection naturelle est toujours à l’oeuvre, même dans nos sociétés «modernes». C’est pourquoi de génération en génération, les femmes sont… de plus en plus belles. C’est du moins ce qu’affirme une étude de l’Université d’Helsinki, à partir de données sur 10 000 personnes suivies dès l’école secondaire, et pendant quatre décennies.

On a demandé à des «cobayes» d’identifier, à partir des livres de fin d’études de l’époque, les jeunes femmes les plus attirantes. Il en ressort que les «gagnantes» étaient celles qui, dans les 40 années suivantes, avaient eu en moyenne 16% plus d’enfants. Mais quand on a répété l’exercice avec les jeunes hommes, pas de différence: qu’ils soient «beaux» ou pas, autant d’enfants!

Par ailleurs, dans un livre intitulé Why Beautiful People Have More Daughters, deux psychologues avaient établi en 2007 que les couples les plus beaux semblent bizarrement engendrer davantage de filles. D’où une amélioration du pool génétique de génération en génération, mais au profit des filles seulement…

PUBLICITÉ

T-Shirt promotionnel disponible avec votre logo

tshirt-cafe-graffiti-t-shirt-personnalise-votre-logo Soutenez le Café-Graffiti, affichez vos couleurs.

Votre T-shirt Café-Graffiti pour seulement 9,95$. Disponible en rouge, noir ou blanc.

Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/T-shirts-promotionnels-et-personnalise.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

Pour votre T-shirt promotionnel avec votre logo: Café-Graffiti: (514) 259-6900

Paléoartistes demandés

Paléoartistes demandés

(Agence Science-Presse) – Si le paléoanthropologue est celui qui étudie les fossiles humains, que fait un paléoartiste? Il ou elle sculpte ou dessine des Néandertaliens ou des Homo erectus. Et il y a une demande croissante. Il n’y a pas si longtemps pourtant, le nombre de variables inconnues était tel que ces artistes tendaient à représenter leurs sujets «à mi-chemin entre le singe et l’humain», explique Science dans un dossier récent.

Mais depuis 20 ans, l’explosion de fossiles d’hominidés a été telle que les directeurs de musées et de magazines, en plus d’émissions de télé comme National Geographic, exigent beaucoup plus de précisions et de réalisme. Il en résulte même un phénomène inattendu: le travail de ces artistes influence la réflexion des

PUBLICITÉ

l-amour-en-3-dimensions-roman-cheminement-humoristique-croissance-personnelle L’amour en 3 dimensions. Roman de cheminement humoristique. Pour dédramatiser les événements qui nous ont bouleversés. Pour mieux comprendre notre relation envers soi, notre entourage et notre environnement. Peut être lu pour le plaisir d’un roman ou dans un objectif de croissance personnelle.

Le livre est disponible au coût de 19,95$.

Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/Livres.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

anthropologues sur nos ancêtres et leurs comportements. Un autre de ces cas où l’art influence la science…

Dis-moi ce que tu manges…

Dis-moi ce que tu manges…

(Agence Science-Presse) – C’est la cuisson qui a fait de nous des humains. Autour de cette hypothèse provocante, l’auteur Richard Wrangham rassemble, dans son livre Catching Fire, plusieurs ingrédients — la maîtrise du feu, les traces de patates cuites, l’évolution de notre mâchoire et de notre système digestif — pour tenter de démontrer que le fait de manger des aliments cuits a été un moment encore plus déterminant de la préhistoire que les anthropologues ne veulent l’admettre.

Le manque de preuves archéologiques solides est dérangeant, commente la revue Science, mais les arguments biologiques sont forts: les biologistes semblent en effet prendre pour acquis que, chez nos lointains ancêtres, le fait de passer à un moment donné à une alimentation composée en bonne partie de viande, a apporté un surcroît de protéines et d’énergie qui a non seulement renforcé nos corps, mais aurait aussi pu faciliter l’accroissement de la taille du cerveau.

PUBLICITÉ

poesie-urbaine-jean-simon-brisebois-art-de-la-rue Poésie urbaine. Renaissance. Depuis 1997, Jean-Simon Brisebois s’est découvert une passion pour écriture. Il s’implique activement dans divers projets communautaires dans Hochelega-Maisonneuve.
Renaissance est un recueil de pensées et de poèmes parlant autant de son amour de la vie que d’espoir. 4,95$

Disponible par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/Livres.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

Le rire de l’orang-outan

Le rire de l’orang-outan

(Agence Science-Presse) – Le rire est le propre de l’Homme… mais pas juste de lui (et d’elle).

Il remonterait à 10, peut-être même 16 millions d’années, disent des biologistes britanniques dans la revue Current Biology.

Ils ont eu la difficile tâche d’enregistrer les rires de jeunes humains, chimpanzés et orangs-outans… quand on les chatouille!

PUBLICITÉ

cover_avril-mai08 Internet-o-thon pour soutenir le magazine communautaire Reflet de Société édité par le Journal de la Rue. C’est le temps de vous abonner pour montrer votre soutien à votre revue sur l’actualité communautaire et sociale. Toute contribution supplémentaire pour soutenir notre cause est la bienvenue.

Par téléphone: (514) 256-9000, ext.: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.refletdesociete.com/Abonnement.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

Qu’est-ce qu’on ne ferait pas pour du miel

Qu’est-ce qu’on ne ferait pas pour du miel

(Agence Science-Presse) – Si vous étiez impressionné par ces chimpanzés qui utilisent des brindilles pour attraper des fourmis, vous n’avez rien vu.

En voilà qui semblent utiliser plus d’un outil, et dans un ordre prédéterminé, pour attraper du miel. Les uns pour percer la ruche, les autres pour, comme une cuiller, ramasser le miel.

On n’a pas observé ces chimpanzés en action: mais les mêmes outils ont été retrouvés à proximité de plus d’une ruche, lit-on dans le Journal of Human Evolution.

Une telle séquence d’actions suggère une capacité à planifier, capacité qui va bien au-delà du fait d’attraper des fourmis: cela se compare aux humains des débuts de l’âge de pierre, avance l’anthropologue Christophe Boesch.

PUBLICITÉ

show_image Poésie urbaine. Jours de Nuit. Roberto Mayer. 11,95$

Entre en mon univers, infiniment petit. Que se libère ta galaxie. Entre, là, tu es ton enfer, ton paradis. Ton repère y est enfoui. Entre, il ne manque que toi en ces mots. En ces vers dont j’aime me croire l’auteur.

Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/Livres.html

Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

L’homme rose d’Amazonie

L’homme rose d’Amazonie

(Agence Science-Presse) – La croyance populaire veut que, dans les sociétés dites «primitives», le meilleur guerrier soit celui qui attire toutes les femmes. Eh bien au terme d’une étude qui plaira aux fluets, l’anthropologue Stephen Beckerman affirme le contraire.

Chez les Waorani, une tribu «brutale» d’Amérique du Sud — aux limites de l’Amazonie et de la Cordillière des Andes — les hommes les plus agressifs ont le même nombre de femmes et d’enfants que les autres.

Et leurs enfants ont même moins de chances de survivre au-delà de l’âge de 15 ans — les enfants des plus féroces guerriers sont plus souvent victimes du cycle chronique de vengeance interfamilles propre à cette société.

 

PUBLICITÉ

Guide d’intervention de crise auprès de personnes suicidaires

show_image Le guide d’intervention auprès de personnes suicidaires démystifie le suicide. Il permet d’aider les proches à reconnaître les signes avant-coureur du suicide et de déterminer qu’est-ce qui peut être fait pour soutenir la personne en crise.

Une section du guide est réservée aux endeuillés par suicide.

Le livre, au coût de 4,95$, est disponible :
Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/Livres.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

Tango thérapie

Tango thérapie

Isabelle Burgun

(Agence Science-Presse) – Le tango, l’une des danses les plus sensuelles au monde, serait aussi un instrument de choix pour régler des problèmes de santé physique ou mentale. «Quand on danse le tango, on oublie ses problèmes. Et danser peut même aider à les résoudre», croit le médecin Frederico Trossero.

Le psychologue argentin a ainsi mis en place des ateliers de tangothérapie en Argentine. C’est là qu’il accueille des personnes avec des problèmes de dépendance et de santé mentale tels phobies, schizophrénie et attaques de panique, mais également des couples et des adolescents.

Activité physique, lien social, maîtrise de soi, sentiment de compétence. «Le tango peut nous apprendre beaucoup sur nous-mêmes et sur notre rapport à l’autre. C’est l’une des belles métaphores des rapports humains», relève France Joyal, organisatrice du colloque international «Tango, culture et santé» qui se tenait récemment à l’Université de Trois-Rivières et auteure du livre Tango, corps à corps culturel.

C’est pourquoi cet illustre pas de deux intéresse aujourd’hui de nombreux chercheurs à travers le monde. Sociologues, psychologues, anthropologues ou encore experts en géomatique — qui sont souvent aussi des danseurs de tango — y étudient la maîtrise de l’espace, l’esthétisme, le sens de l’équilibre, la communication ou encore les rapports de couples de manière tangible.

Danser pour guérir

Une personne timide aura tendance à éviter l’enlacement. L’obsessif, plus rigide, contrôlera ses mouvements. Celle atteinte de troubles obsessifs compulsifs voudra éviter de toucher le partenaire. «À l’aide d’exercices, nous leur apprenons — très lentement — à se familiariser au contact de l’autre et à habiter leur corps», explique Federico Trossero.

Cette classe de tango un peu spéciale comprend de la danse, mais également une thérapie de groupe. Cette coulisse permettra l’interprétation de ce qui se passe en classe grâce aux commentaires et aux prises de parole placés sous la gouverne d’un intervenant qualifié.

L’objectif principal vise le mieux-être des personnes avec elles-mêmes et les autres. «C’est le bercement du bébé. Un contact qui stimule la production d’un neurotransmetteur — ocytocine — à la fois calmant et favorisant l’attachement», explique le psychologue argentin. Il détaille d’ailleurs son expérience dans un livre, Tango terapia (Coquena Edicion, 2006).

Cette thérapie douce fait des émules: des ateliers d’initiation à la tangothérapie se donnent aujourd’hui à Paris et ailleurs. Une association internationale de tangothérapie a même été lancée en 2008. Le succès réside, comme les bonnes recettes, dans l’essence même de cette danse sociale empreinte de liberté et de tendresse.

Car faire quelques pas de danse étroitement enlacés procurerait beaucoup de bien au corps comme à l’âme. «C’est un gros câlin entre deux personnes qui marchent. Le tango combine de nombreux bienfaits sans que les gens s’en rendent compte», souligne même le psychologue François Terreault.

Sans compter que faire de l’activité physique régulière raffermit les muscles, améliore l’équilibre et s’avère bénéfique pour la santé mentale. Plein de bonnes raisons de commencer l’apprentissage du tango…

Pour en savoir plus

Colloque international « Tango, culture et santé » de l’Université de Trois-Rivières les 28 au 29 mai dernier 

Portail québécois du tango

Site du médecin Frederico Trossero

PUBLICITÉ

show_imageConte illustré ralliant l’imagination débordante de Patrick Viger, un jeune de 15 ans, l’expérience littéraire de Raymond Viger et les illustrations professionnelles de Victor Panin. Patrick Viger a commencé à écrire en duo avec son père dès l’âge de 8 ans. Cette écriture a commencé par un jeu; une façon d’établir une relation entre un père et son fils. Ce conte illustré a été écrit pour le plaisir et l’amusement. 4,95$

Disponible Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/Livres.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

Génétique de la salive

Génétique de la salive

(Agence Science-Presse) – Il y a tout un univers qui grouille dans votre bouche.

Une équipe a donc voulu savoir si les gènes de ces bactéries pouvaient raconter l’histoire de notre évolution, au même titre que nos propres gènes.

Cette équipe hybride —des anthropologues et des généticiens— arrive à une conclusion mitigée: aucune tendance géographique ne se dégage de leurs échantillons —10 personnes dans chacune des 12 villes étudiées à travers le monde.

Prix de consolation: ils ont découvert 39 espèces de bactéries jamais identifiées jusqu’ici dans la bouche

(Source: Genome Research).

PUBLICITÉ

show_image L’amour en 3 dimensions. Roman de cheminement humoristique. Pour dédramatiser les événements qui nous ont bouleversés. Pour mieux comprendre notre relation envers soi, notre entourage et notre environnement. Peut être lu pour le plaisir d’un roman ou dans un objectif de croissance personnelle.

Le livre, au coût de 19,95$ est disponible.

Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: www.refletdesociete.com
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

Occupation double avant Jésus-Christ

Occupation double avant Jésus-Christ

(Agence Science-Presse) – Certaines femmes se font reprocher de choisir un partenaire sur des bases futiles?

L’anthropologue Steven Mithen est convaincu de pouvoir faire remonter ce trait à la préhistoire. Et son argument, c’est… la forme des outils de pierre.

En 1999, il écrivait que la symétrie parfaite des outils qu’on appelle bifaces, ne serait pas rationnelle: la symétrie n’en ferait pas de meilleurs outils. Par contre, il pourrait s’agir d’un outil de séduction: la femme serait charmée par les plus beaux outils.

Très romantique, mais un peu faible, objecte aujourd’hui la paléoanthropologue April Nowell, de l’Université de Victoria, en Colombie-Britannique. n outil symétrique tient mieux en main. Et qui a dit que les femmes de l’époque devaient nécessairement être superficielles?

En voilà une qui n’a pas écouté Occupation double

 
Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous  par article que vous lisez et que vous avez apprécié.Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

reflet-de-societe-magazine-drogue-prostitution-suicide-alcool-gang-de-rue-gambling Internet-o-thon pour soutenir le magazine communautaire Reflet de Société édité par le Journal de la Rue. C’est le temps de vous abonner pour montrer votre soutien à votre revue sur l’actualité communautaire et sociale. Toute contribution supplémentaire pour soutenir notre cause est la bienvenue.

Par téléphone: (514) 256-9000, ext.: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.refletdesociete.com/Abonnement.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

Mots clés Technorati : ,,,,,,,,,,,,,