Dis-moi ce que tu manges…

Dis-moi ce que tu manges…

(Agence Science-Presse) – C’est la cuisson qui a fait de nous des humains. Autour de cette hypothèse provocante, l’auteur Richard Wrangham rassemble, dans son livre Catching Fire, plusieurs ingrédients — la maîtrise du feu, les traces de patates cuites, l’évolution de notre mâchoire et de notre système digestif — pour tenter de démontrer que le fait de manger des aliments cuits a été un moment encore plus déterminant de la préhistoire que les anthropologues ne veulent l’admettre.

Le manque de preuves archéologiques solides est dérangeant, commente la revue Science, mais les arguments biologiques sont forts: les biologistes semblent en effet prendre pour acquis que, chez nos lointains ancêtres, le fait de passer à un moment donné à une alimentation composée en bonne partie de viande, a apporté un surcroît de protéines et d’énergie qui a non seulement renforcé nos corps, mais aurait aussi pu faciliter l’accroissement de la taille du cerveau.

PUBLICITÉ

poesie-urbaine-jean-simon-brisebois-art-de-la-rue Poésie urbaine. Renaissance. Depuis 1997, Jean-Simon Brisebois s’est découvert une passion pour écriture. Il s’implique activement dans divers projets communautaires dans Hochelega-Maisonneuve.
Renaissance est un recueil de pensées et de poèmes parlant autant de son amour de la vie que d’espoir. 4,95$

Disponible par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/Livres.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

Une bouteille à la terre

Une bouteille à la terre

(Agence Science-Presse) – Aux 16e et 17e siècles, en Europe, des «bouteilles de sorciers» étaient fréquemment enterrées à proximité des maisons pour éloigner le mauvais sort.

Elles sont plutôt rares aujourd’hui, d’où la joie d’archéologues qui en ont trouvé une près de Londres, et ont pu profiter de toute la technologie du 21e siècle pour analyser le contenu: des rognures d’ongles, de la mousse de nombril (!), des cheveux et de l’urine humaine.

Le rapport, publié dans British Archaeology, ne précise pas si tout cela a été récolté à la pleine lune…

PUBLICITÉ

show_image Après la pluie… Le beau temps. Recueil de textes à méditer. Chaque texte révèle un message, une émotion. Un même texte peut prendre un couleur différente selon notre état d’âme.

Le livre, au coût de 9,95$ est disponible

Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/Livres.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

La légende du Dragon des Caraïbes

La légende du Dragon des Caraïbes

Sylvain Sarrazin

(Agence Science-Presse) – Il était une fois, au XVIIIe siècle, un dragon chargé de délivrer un message. Pourchassé par les Anglais, il échoua, éventré, au large des plages antillaises.

Aujourd’hui, les scientifiques sont formels: sa dépouille vient d’être identifiée. Un dragon dans l’Atlantique? Non, on ne vous mène pas en bateau. En fait, si.

1783. Le Dragon, un navire de guerre de type corvette, met le cap vers le Cap-Haïtien, sous le commandement du chevalier de l’Espine. À son bord, un message secret destiné au gouverneur de la colonie française. Soudain, au large de Saint-Domingue — actuelle République Dominicaine — des canonniers anglais prennent d’assaut le bateau. Pour sauver leur peau (et la missive), le chevalier de l’Espine n’eut d’autre choix que d’abandonner le Dragon et de le faire exploser en mer.

Deux siècles plus tard, les restes d’un bateau non identifié sont détectés dans cette zone. Après des années de recherches, les archéologues sont, eux aussi désormais, porteurs d’un message: cette carcasse est bien celle du Dragon. Écumant les archives historiques, ils purent retracer son histoire étonnante.

Chercheurs déboussolés

 

Pourquoi a-t-on mis autant de temps pour élucider son identification?

Disons que les chercheurs ont un peu perdu le nord. Car le Dragon est en fait une chimère — ce monstre mythologique constitué de parties animales dépareillées. «Nous étions face à un sacré mélange», indique François Gendron, l’un des archéologues ayant pu expertiser des pièces retrouvées à bord. «On y a identifié des canons anglais, des munitions et des boutons d’uniforme français. La coque du bateau était de fabrication nord-américaine. Ça brouillait les pistes!»

Jusqu’au jour où le nom du Dragon émergea dans les publications d’historiens. Et si c’était lui? Après fouilles et expertises, la confirmation est officielle en mars 2009. Son histoire, en partie élucidée, explique cet assortiment inusité: ancien navire-corsaire anglais saisi par les Français, il fut plus tard réparé à Boston après avoir essuyé une violente tempête.

Grâce à des fouilles supplémentaires, «nous pourrons extraire des objets, mais aussi savoir comment, à l’époque, on assemblait des éléments de divers bateaux», explique M. Gendron. Cependant, son extraction complète s’avérerait trop complexe (et coûteuse). L’imposante relique sera donc condamnée à sommeiller sous la mer, recelant une autre énigme: que contenaient ces fameuses dépêches adressées au gouverneur? On attend encore que le Dragon crache son secret sur cette question brûlante.

Pour en savoir plus sur l’histoire du Dragon

 

Aujourd’hui encore, ils pillent les trésorsSi le Capitaine Crochet est mort, il a bien assuré sa succession. Les multiples attaques de pirates récemment recensées au large de la Somalie rappellent que les détrousseurs hantent toujours les océans. Et elles ne sont que la pointe de l’iceberg.   D’après Claude Comtois, professeur de géographie maritime à l’Université de Montréal, plusieurs zones sont à risques : l’Asie du Sud-est, notamment la mer de Java, ainsi que les côtes africaines, à l’est comme à l’ouest.

 

En 2008, l’Organisation maritime internationale dénombrait 293 actes de piraterie dans le monde. Mais il quasi impossible de recenser le nombre de pavillons noirs aujourd’hui à flot.

Y a-t-il encore quelque chose en commun entre les pirates modernes et les pirates médiévaux? La réponse du chercheur : oui et non. Oui, dans la mesure où ce sont des mercenaires qui prennent des otages et demandent des rançons ou pillent le matériel à bord; non, car les technologies et les équipements ont, bien sûr, évolué (armes à feu, lance-roquettes, etc.).

«Ces attaques bouleversent les grandes lignes maritimes régulières. Les bateaux font de grands détours, ou se mettent sous escorte. Cela représente des coûts énormes!», indique M. Comtois. Les États-Unis et la France redoublent d’efforts pour lutter contre ces bandits modernes, qui saignent les coffres commerciaux.

À lire : Pirates des mers d’aujourd’hui, Jean-Michel Barrault, éditions Gallimard.

 

PUBLICITÉ

La réalité sur les jeux de hasard, un outil de discussion pour les jeunes

publicité gamblingDVD Gambling. 20$ + 5$ (taxes et frais de transport)

DVD de sensibilisation rassemblant témoignages et interventions de Biz, de Loco Locass, de l’ancienne croupière Éléonore Mainguy, du joueur devenu paraplégique Did Bélizaire et de plusieurs joueurs compulsifs. Le moyen idéal de s’éveiller aux conséquences de la dépendance au jeu.

Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009.

Par Internet: www.refletdesociete.com

Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc, H1V 1X4

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

A la decouverte des pre Amerindiens

À la découverte des pré-Amérindiens

(Agence Science-Presse) – La requête d’un groupe amérindien de Californie, qui exige que l’Université de San Diego lui remette les restes de trois squelettes vieux de 10 000 ans, a permis d’en apprendre un peu plus sur ces ossements. C’est que pour appuyer l’idée que ces trois individus sont (ou ne sont pas) des ancêtres de la nation Kumeyaay, des scientifiques de plusieurs disciplines ont été mis à contribution.

Résultat: des analyses partielles d’ADN ne révèlent aucun lien entre ces squelettes et les Amérindiens actuels; ces squelettes se nourrissaient manifestement de la pêche, alors que les ancêtres des Kumeyaay occupaient le désert; jadis, les Kumeyaay incinéraient leurs morts, plutôt que de les enterrer; enfin, le langage Kumeyaay est arrivé dans la région il y a seulement 2000 ans. Cela renforce l’idée que des «Paléo-Indiens» —venus de Sibérie— ont d’abord occupé l’Amérique du Nord, avant que les ancêtres des Amérindiens actuels —venus eux aussi par la Sibérie— n’y aient mis pied, il y a environ 12 000 ans.

PUBLICITÉ

Graffiti Hip Hop de la scène de Montréal

show_image Opération Graffiti. Toute l’histoire de la création du Café-Graffiti. La relation avec les jeunes. Ce qu’ils ont vécu dans le projet. Ce qu’ils ont fait vivre aux intervenants. Toutes les anecdotes d’un projet qui fait encore parler de lui. Une façon intéressante et originale de soutenir le Café-Graffiti dans sa mission d’aide et de soutien aux jeunes. 19,95$.

Disponible Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: www.refletdesociete.com
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

Un nouveau mode de conservation

Un nouveau mode de conservation

(Agence Science-Presse) – On a retrouvé les plus vieux cheveux humains, âgés de 200 000 ans… dans des crottes fossilisées d’animaux.

Cela ne veut toutefois pas dire que ces humains ont été tués par ces hyènes: ils pourraient avoir été dévorés par ces animaux une fois morts, puisque les hyènes ne dédaignent pas la viande froide.

N’empêche que ce sort funeste a été une chance pour les paléontologues sud-africains, parce que c’est ce qui a permis à ces cheveux de «survivre», presque intacts, jusqu’à aujourd’hui.

PUBLICITÉ

Graffiti Hip Hop de la scène de Montréal

show_image Opération Graffiti. Toute l’histoire de la création du Café-Graffiti. La relation avec les jeunes. Ce qu’ils ont vécu dans le projet. Ce qu’ils ont fait vivre aux intervenants. Toutes les anecdotes d’un projet qui fait encore parler de lui. Une façon intéressante et originale de soutenir le Café-Graffiti dans sa mission d’aide et de soutien aux jeunes. 19,95$.

Disponible Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: www.refletdesociete.com
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

Pollution romaine

Dossier Environnement

Pollution romaine

(Agence Science-Presse) – Les Romains n’ont jamais mis pied en Islande.

Et pourtant, ils y ont laissé des traces: des particules de plomb provenant de mines exploitées en Angleterre il y a 2000 ans ont parcouru 1800 kilomètres pour venir se figer dans des sédiments islandais que des géologues analysent aujourd’hui.

C’est la plus ancienne trace de «pollution» connue, et ça en dit long sur les traces que laissent nos industries passablement plus «performantes»…

(source: Science of the Total Environment)

 

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

l-amour-en-3-dimensions-roman-cheminement-humoristique-croissance-personnelle L’amour en 3 dimensions. Roman de cheminement humoristique. Pour dédramatiser les événements qui nous ont bouleversés. Pour mieux comprendre notre relation envers soi, notre entourage et notre environnement. Peut être lu pour le plaisir d’un roman ou dans un objectif de croissance personnelle.

Le livre est disponible au coût de 19,95$.

Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/Livres.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

Mots clés Technorati : ,,,,,,,,,,

Inde berceau de la soie

Inde, berceau de la soie?

(Agence Science-Presse) – Si vous pensiez que la soie était une invention chinoise, eh bien non. Des découvertes archéologiques récentes suggèrent que la technique aurait pu être maîtrisée indépendamment en Inde et en Chine, il y a plus de 4000 ans.

Des ornements découverts dans deux sites de la vallée de l’Indus, dont Harappa, centre commercial de l’époque, semblent en effet contenir de l’authentique soie «créée» par des vers à soie originaires de la région.

Les plus anciennes traces d’ornements chinois en soie sont également vieux de plus de 4000 ans et à l’extérieur de la Chine, jusqu’ici, on n’avait jamais découvert de tels ornements qui soient âgés de plus de 3500 ans (source: Archaeometry).

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous  par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

CD Rap music Hip Hop de la scène de Montréal

cd-rap-music-rappeur-musique-hip-hop-dj-mana-sp-manspino-dynastie-des-morniers CD de musique Ill Legal. Compilation de rappeur et rap music Hip Hop avec Chilly D, DJ Mana, L’intrus, Shades of culture, SP, Patrick Batemen, 01 Étranjj, Ninja P, Virus, Vulguerre, Chance Won, Erratum, Son 2 PT, Manspino, Dynastie des Morniers. 9,95$

Tél: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/Musique-hiphop-rap.html

Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

Mots clés Technorati : ,,,,,,,,,,