Choc des techniques: l’art en Bolivie et au Québec

Margotella, artiste québécoise

Bolivie: l’art engagé

Margotella, artiste québécoise de 58 ans, a vécu et a étudié les Beaux-arts en Bolivie. Pendant ses 13 années dans le pays sud-américain, l’artiste s’est imprégnée de leur culture et de leur vision de l’art. Alors, l’art bolivien est-il différent du nôtre?

Delphine Caubet     dossiers Environnement, Culture.

Art thérapie, art engagé«Au Québec, on forme des techniciens en art, explique Margotella. Les artistes peuvent ne pas être conscients de leur processus de création.» Cette nuance entre les 2 pays américains est ce qui interpelle le plus la Québécoise.

Art ou thérapie

Elle, comme d’autres, avait un art dit masculin avant la Bolivie. Un art centré sur une technique et rationnel. À son arrivée en pays andin, Margotella étudie en design de mode et elle réalise rapidement que les couleurs sont primordiales dans le pays, «que là-bas, ils n’ont rien et ils sourient toujours.» Les couleurs et le mélange de textures sont indispensables aux créations locales.

À l’époque, la peinture n’est qu’un défouloir pour l’artiste et parallèlement à ses autres projets, Margotella suit sa passion et prend des cours aux Beaux-arts. Le choc est total, en Bolivie la vision de l’art est inversée: les émotions et le message sont primordiaux. Pendant les cours, ses professeurs ne cessent de la remettre en question: qu’est-ce que ça veut dire pour toi? À quoi va servir ton art?

«C’était presque une thérapie», plaisante l’artiste. Elle note qu’en Amérique latine, les gens n’ont aucune difficulté à faire-part de leurs émotions. Alors, elle aussi, ouvre progressivement son cœur dans ses peintures.

En 1999, lorsque Margotella arrive en Bolivie, elle reprend contact avec ses racines autochtones et avec la nature. Et d’après la Québécoise, c’est de cette dernière que les artistes boliviens tirent leur inspiration: «En Bolivie, il y a une force imposante de la nature, un mélange des couleurs. Il y a un tel potentiel expressif et artistique à son contact. La nature a une influence sur l’artiste.»

Racines d’un peuple

Si la nature influence l’art bolivien, les artistes ont pour mission intrinsèque de faire passer un message. «Tous les artistes ont une cause à porter dans le pays», explique Margotella.

Au moment de son arrivée en Bolivie, les élites blanches sont au pouvoir dans le pays le plus autochtone d’Amérique, et les artistes ont à cœur de porter ses racines. Si aujourd’hui les autochtones ont repris les rênes du pays, Margotella note que «les artistes ont peint le futur d’aujourd’hui. Ils peignaient leur culture.»

Dernier constat de Margotella: «Tout le monde a des œuvres d’art typiques chez soi. Et pas du Ikea.» Les artistes boliviens ont à cœur de représenter leur culture et la réalité du peuple. Résultat, le succès transperce les classes sociales.

L’art bolivien est un art d’émotion, engagé pour son peuple, pour faire vivre ensemble leur culture.

L’artiste

Margotella est une artiste québécoise en arts visuels.

Cette artiste atypique aux couleurs rayonnantes possède plusieurs cordes à son arc.

Elle peint autant des toiles, que des mannequins en plastique ou encore du bois. Ses styles sont nombreux!

Vous pouvez les retrouver sur son site: margotella.com.

VOS COMMENTAIRES SUR L’art en Bolivie et au Québec: le choc des techniques

Autres textes sur Environnement

L’amour en 3 dimensions.

l-amour-en-3-dimensions-roman-cheminement-humoristique-croissance-personnelleLa relation à soi, aux autres et à notre environnement

Roman de cheminement humoristique. Pour dédramatiser les évènements qui nous ont bouleversés. Pour mieux comprendre notre relation envers soi, notre entourage et notre environnement. Peut être lu pour le plaisir d’un roman ou dans un objectif de croissance personnelle.

L’histoire est une source d’inspiration pour découvrir, d’une façon attrayante et amusante, une nouvelle relation avec soi-même et son environnement. Bonne lecture et bon voyage au pays de Tom.

Le livre est disponible au coût de 19,95$.

Par téléphone:  (514) 256-9000 , en région:  1-877-256-9009 FREE  Par Internet:
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Autres livres pouvant vous intéresser:

VOS COMMENTAIRES SUR L’art en Bolivie et au Québec: le choc des techniques

La justice réparatrice

ASRSQ: La justice réparatrice

Lisa Melia

DOSSIER JUSTICE

L’association des services de réhabilitation sociale du Québec (ASRSQ) organise le 30 mars un forum sur la justice sociale, qui se tiendra au Centre Saint-Pierre à 9h. Brian McDonough, directeur de l’Office des œuvres et de la pastorale sociale du diocèse de Montréal, prononcera une conférence dans la matinée. Par la suite, Jean-Jacques Goulet, Jo-Anne Wemmers et Sylvain Pitre, tous trois impliqués professionnellement ou personnellement dans le processus de justice sociale, s’exprimeront à leur tour. Un dîner-conférence en compagnie de Monique Lépine, dont le fils a abattu 14 étudiantes avant de retourner l’arme contre lui, précèdera plusieurs ateliers touchant à la justice sociale qui seront offert aux participants. Le thème de l’art-thérapie sera abordé par une victime d’acte criminel, un film sur les rencontres entre les détenus et les victimes sera projeté et deux ateliers pratiques permettront aux participants de s’exprimer.

La justice réparatrice: qu’est-ce que c’est ?

La justice réparatrice est axée vers les victimes d’actes criminels dont le but est d’aider à dédommager et réparer les souffrances causées par le délit. Elle s’articule autour de trois axes : rétablir les liens, réparer les dommages et empêcher la personne de récidiver. Aujourd’hui, ce sont déjà 4 millions de Canadiens qui possèdent un casier judiciaire. Pour l’ASRSQ, « il devient nécessaire de considérer la problématique de la judiciarisation comme un enjeu qui engage l’ensemble du Canada ». Et la justice réparatrice entre dans le processus de guérison.

L’ASRSQ

L’association des services de réhabilitation sociale du Québec est un organisme communautaire qui travaille pour prévenir le crime et aider les personnes ayant des démêlés avec la justice. Elle regroupe 56 organismes qui travaillent à la réinsertion sociale, mais aussi à l’information, dans un rôle de liaison avec les organismes gouvernementaux.

Pour en savoir plus, vous pouvez contacter Jennifer Catwright : 514 521.3733 ou jcartwright@asrsq.ca

VOS COMMENTAIRES SUR LA JUSTICE REPARATRICE

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous  par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

poesie-urbaine-roberto-mayerjours-de-nuit Poésie urbaine. Jours de Nuit. Roberto Mayer. 11,95$

Entre en mon univers, infiniment petit. Que se libère ta galaxie. Entre, là, tu es ton enfer, ton paradis. Ton repère y est enfoui. Entre, il ne manque que toi en ces mots. En ces vers dont j’aime me croire l’auteur.

Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/Livres.html
 
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

Art et jeune: une expérience des plus enrichissantes!

Art et jeune: une expérience des plus enrichissantes!

Élodie Bibeau

Vous avez surement remarqué, du moins peut-être 2 ou 3 personnes…, que je n’écris pas beaucoup de textes depuis mon arrivé au café graffiti. La raison est fort simple, je n’ai pas le temps!

C’est fou ça, au moment précis où je suis passé du journal de la rue (c’est l’endroit où tout ce qui attrait à la comptabilité et production de la revue Reflet de société s’effectue.) pour ensuite descendre au café Graff, l’action et la diversité de tâche sont apparurent dans ma vie!

Quel bonheur de travailler au café Graff! Cela me permet de faire plusieurs rencontres intéressantes avec des personnes qui ont toutes sortes de projets ou demandes différentes. Je parles là de personnes qui s’arrête au café soit par curiosité ou parce qu’ils en ont entendues parlé. Si vous avez la chance de passer, vous comprendriez la curiosité de tous, d’avoir envie d’entrer dans l’univers du café graff car il est très attrayant en tout point.

À première vue on remarque évidemment plus l’aspect visuel, les murs sont peinturés et tapissés de toiles fait par nos artistes, soit à la canette ou au airbrush. Chaque jour il y a des nouveaux visages qui se présentes soit pour venir chercher conseil, chercher de l’information sur les artistes pour d’éventuelles contrats ou vente de toile, avoir de l’aide afin de réaliser leur projet, faire des tournages télévisés sur plusieurs thèmes différents et j’en passe….

J’ai aussi l’opportunité d’avoir une grande liberté pour proposer mes idées et pour des projets futures. C’est- à- dire, j’ai pu instaurer des ateliers d’art thérapie, qui autrefois étaient des cours de Graffiti, qui n’inquiétez vous pas amateurs de Graff, sont maintenant rendues tous les samedis. J’ai créer un atelier de poésie de A à Z qui s’avère à être très populaire jusqu’à présent. Les résultats sont très concluants jusqu’à date et pour cela je suis très fière.

Nous allons, Sébastien (un stagiaire dans le cadre de son cour en ARC à l’UQAM ) et moi organiser des vernissages, lancements de livre et événements rassemblant plusieurs formes d’art, dont la musique, des artistes à la cannette (Graffeur) , des poètes et autres.

J’ai aussi eu l’occasion de faire partie des personnes représentant le café graff et journal de la rue, durant la semaine du salon de livre. Ce fut une expérience enrichissante , très divertissante et aussi assez exigeante! Notre présence consistait en, faire la présentation de l’organisme et expliquer quelle est notre mission. Bien sûr, si vous parcourez notre site vous aurez toutes les informations nécessaires afin de répondre à vos questions, s’il y a lieu. J’ai été enchantée de présenter, donner et vendre des produits (revue Reflet de société, livres, t-shirt, porte clé…etc) qui premièrement abordent des sujets, des valeurs qui me tiennent réellement à cœur et un appui financier pour des causes importantes.

Le magazine permet de dénoncer beaucoup de problématiques sociales et d’injustices souvent tabous. Nous encourageons autant les artistes que les personnes marginalisés (qui s’avère à souvent être un combiné des deux, artiste-marginal) à s’ouvrir, créer et briser leur isolement.

Je suis honoré de travailler pour un organisme qui n’a pas peur d’oser, de dénoncer ce qui est souvent ignoré ou dur à aborder et qui apporte, aide et soutien à plusieurs personnes qui ont chacun leur histoire, par le billet de la revue Reflet de Société , sur le blog de ce cher Monsieur Viger et en me permettant de m’occuper de programme de réinsertion tels que Interagir et Devenir.

Ceci, croyez le ou non, n’est qu’une parenthèse de ce qui se passe au café Graffiti et au Journal de la Rrue et de ce que je vis depuis mon arrivée qui est quand même assez récent… début juillet. Alors pour conclure, j’espère vous revenir pour l’année 2009 avec autant d’enthousiasme, la tête remplie d’ idées et vous invitez à des événements plus divertissants les uns des autres!
Élodie ( Intervenante sociale)

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous  par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

reflet-de-societe-magazine-drogue-prostitution-suicide-alcool-gang-de-rue-gambling Internet-o-thon pour soutenir le magazine communautaire Reflet de Société édité par le Journal de la Rue. C’est le temps de vous abonner pour montrer votre soutien à votre revue sur l’actualité communautaire et sociale. Toute contribution supplémentaire pour soutenir notre cause est la bienvenue.

Par téléphone: (514) 256-9000, ext.: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.refletdesociete.com/Abonnement.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

Mots clés Technorati : ,,,,

Julien Hardy, artiste, peinture à l’huile, acrylique et aquarelle

Julien Hardy, artiste, peinture à l’huile, acrylique et aquarelle

Élodie, stagiaire au Café-Graffiti

Aujourd’hui j’ai envie de vous parler d’un homme qui en vaut le détour! Cet homme s’appelle Julien Hardy. D’abord et avant tout Julien est un artiste peintre qui se perfectionne dans la peinture à l’huile, l’acrylique et l’aquarelle.

1-iso-levo-lsd02

bird-flower02

 

 

 

Il s’intéresse beaucoup à la science, l’électronique et la chimie, nous pouvons le remarquer car cela transparait a travers ses toiles. Il s’intéresse aussi à tout ce qui attrait à la psychologie et se décrit lui-même comme étant mélomane.

ocean-shore02

the-doors-of-perception02

 

 

Julien Hardy a déjà soixante toiles à son actif.Vous pouvez voir un peu le style de notre artiste dans les toiles ci-dessous.Si vous êtes intéressé par une de ses toiles ou vous voulez voir les autres, laissez-moi vos commentaires et je vous donnerai un moyen de rentrer en contact avec Julien ou moi!

D’ici peu Julien aura son espace personnelle sur le blog!
Au plaisir.

Élodie

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous  par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

CD Rap music Hip Hop de la scène de Montréal

cd-rap-music-rappeur-musique-hip-hop-dj-mana-sp-manspino-dynastie-des-morniers CD de musique Ill Legal. Compilation de rappeur et rap music Hip Hop avec Chilly D, DJ Mana, L’intrus, Shades of culture, SP, Patrick Batemen, 01 Étranjj, Ninja P, Virus, Vulguerre, Chance Won, Erratum, Son 2 PT, Manspino, Dynastie des Morniers. 9,95$

Tél: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/Musique-hiphop-rap.html

Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

Mots clés Technorati : ,,,

Initiation à un blogue

Initiation à un blogue

Élodie, nouvelle stagiaire au Journal de la Rue

Premièrement, c’est ma première expérience sur un blogue, autant au niveau technique (comment le créer etc.) qu’au niveau du contenu, me faire confiance et publier un premier texte.

Deuxièmement, c’est ma première semaine (en fait mon premier trois jours) dans l’environnement communautaire du café-graffiti et journal de la rue.

Mon rôle? Rencontrer des personnes qui sont présentement sur le bien-être social et voir avec elles quels sont leurs intérêts, points forts, points faibles, projets et objectifs à atteindre.

Après seulement quatre rencontres, mais aussi avec l’expérience d’avoir côtoyé des personnes de la rue, on constate assez rapidement que la majorité ont un penchant évident pour les arts;que ce soit pour l’écriture, la poésie, la photographie, le dessin, la musique etc. Voilà des moyens intéressants que l’on peut utiliser pour se libérer d’une pression que l’on peut ressentir face à la société en général. C’est là une bonne façon de se faire entendre, de passer un message ou tout simplement afin de se divertir et relaxer pendant un moment pour mieux se retrouver par la suite. Bref “Arts- thérapie” serait le terme adéquat! Voilà les quelques mots qui me viennent en tête pour le moment!

Élodie

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous  par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

Graffiti Hip Hop de la scène de Montréal

operation-graffiti-hip-hop-graffiteur-graff Opération Graffiti. Toute l’histoire de la création du Café-Graffiti. La relation avec les jeunes. Ce qu’ils ont vécu dans le projet. Ce qu’ils ont fait vivre aux intervenants. Toutes les anecdotes d’un projet qui fait encore parler de lui. Une façon intéressante et originale de soutenir le Café-Graffiti dans sa mission d’aide et de soutien aux jeunes. 19,95$.

Disponible Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/Livres.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

Mots clés Technorati : ,,,,,,,,