Les Pacifique

Les Pacifique

(Agence Science-Presse) – La plus impressionnante colonisation de l’histoire humaine est celle des îles du Pacifique. Les historiens et les linguistes ne s’entendent pas sur l’ordre dans lequel ont eu lieu tous ces déplacements d’une île à l’autre, mais des généticiens tentent de les mettre d’accord en analysant le génome… d’une bactérie. Il s’agit de la H. pylori, qui colonise, elle, notre estomac. On l’aura compris, il y a différentes souches de cette bactérie, qui permettent aux généticiens de pencher vers l’hypothèse voulant que le gros de la migration ait commencé à Taïwan, il y a 5 à 6000 ans.

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous  par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

poesie-urbaine-jean-simon-brisebois-art-de-la-rue Poésie urbaine. Renaissance. Depuis 1997, Jean-Simon Brisebois s’est découvert une passion pour écriture. Il s’implique activement dans divers projets communautaires dans Hochelega-Maisonneuve.
Renaissance est un recueil de pensées et de poèmes parlant autant de son amour de la vie que d’espoir. 4,95$

Disponible par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/Livres.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

Mots clés Technorati : ,,,,,,

Une bactérie pour combattre l’asthme

Une bactérie pour combattre l’asthme

(Agence Science-Presse) – Les enfants infectés par une bactérie qu’on rencontre couramment chez l’humain du coup plus protégés… contre l’asthme!

C’est ce qu’affirme une étude américaine, qui s’inscrit dans la tendance, nette chez les médecins ces dernières années, à associer la hausse de l’asthme chez les enfants à notre société trop aseptisée.

Dans l’étude du microbiologiste Martin Blaser dont il est question ici, les enfants de 3 à 13 ans infectés par la bactérie H. pylori étaient deux fois moins nombreux à avoir souffert d’asthme —ce qui démontrerait que leur système immunitaire, stimulé par cette bactérie, se serait révélé plus efficace contre les autres infections.

H. pylori serait présente chez les deux tiers de la population mondiale, selon l’Organisation mondiale de la santé; le taux d’infection est plus élevé dans les pays pauvres. La plupart du temps, elle cohabite dans notre estomac, sans faire de ravages, encore qu’il ait été démontré dans les années 1980 qu’elle pouvait être à l’origine des ulcères d’estomacs.

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous  par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

poesie-urbaine-roberto-mayerjours-de-nuit Poésie urbaine. Jours de Nuit. Roberto Mayer. 11,95$

Entre en mon univers, infiniment petit. Que se libère ta galaxie. Entre, là, tu es ton enfer, ton paradis. Ton repère y est enfoui. Entre, il ne manque que toi en ces mots. En ces vers dont j’aime me croire l’auteur.

Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/Livres.html
 
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

 

Epulopiscium: bactérie microscopique

Epulopiscium: bactérie microscopique

(Agence Science-Presse) – On devrait appeler ça la bactérie back-up. Elle contient des dizaines de milliers de copies de son génome. Ça finit par peser : l’ensemble de ce génome pèse 250 picogrammes, contre 6 picogrammes pour l’humain. Pourquoi tant de copies? On l’ignore. La bactérie en question, Epulopiscium, peut atteindre jusqu’à un demi-millimètre de long, ce qui est énorme pour une bactérie, mais rien dans ses fonctions —elle vit dans l’intestin d’un poisson— n’explique ni cette taille ni ces copies.

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous  par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

apres-la-pluie-le-beau-temps-recueil-de-textes-a-mediter-croissance-personnelle Après la pluie… Le beau temps. Recueil de textes à méditer. Chaque texte révèle un message, une émotion. Un même texte peut prendre un couleur différente selon notre état d’âme.

Le livre est disponible au coût de 9,95$.

Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/Livres.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

Mots clés Technorati : ,,,,,,

Tuberculose: la vache!

Tuberculose: la vache!


(Agence Science-Presse) – Il y a environ 10 000 ans que nous vivons avec nos vaches —et à certaines époques, nous vivions à ce point « avec » elles, jusqu’à partager la même pièce pour sa chaleur, que plusieurs chercheurs blâmaient la vache pour nous avoir apporté la tuberculose : c’est que cette maladie est effectivement présente chez ce bovin depuis fort longtemps. Or, une analyse génétique vient de renverser cette croyance : ce sont plutôt les humains qui auraient d’abord transmis la tuberculose à la vache! Les séquences d’ADN de 10 souches de la bactérie TB révèlent en effet que les ancêtres de celle-ci et de la bactérie responsable de la lèpre se sont séparés il y a 36 millions d’années, peut-être chez un ancêtre commun à tous les primates. La souche de la bactérie que nous connaissons aurait, il y a 113 000 ans, donné naissance à la variante qui affecte aujourd’hui les bovins, soit longtemps avant que les vaches ne nous côtoient. Sales humains…

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous  par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

Spectacle Hip Hop Breakdance, Graffiti, DJ et rap

orgue-classique-hip-hop-breakdance-graffiti-dj-rappeurs Le Choc des Cultures – Le Hip-Hop rencontre le classique
Spectacle original mettant en vedette: organistes classiques, break-dancers, rappers, DJ et graffiteurs.
L’église Saint-Nom-de-Jésus expose une centaine de toiles peints par des artistes. Plus de cinquante artistes complices présentent « Le Choc des Cultures ». 25$

Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/Video.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

Mots clés Technorati : ,,,,,,,

Sonde Phoenix sur Mars

Sonde Phoenix sur Mars

Agence Science-Presse, en collaboration avec le magazine Les Débrouillards

Isabelle Vaillancourt et Olivier Rey

Le 25 mai prochain, la sonde américaine Phœnix se posera sur la planète rouge. Elle analysera le sol près du pôle jusqu’à 50 cm de profondeur. En effet, on y trouve de la glace, qui pourrait être utile lors d’une mission habitée sur Mars. La sonde cherchera aussi des traces de vie qui aurait pu s’y développer lorsqu’il faisait plus beau, plus chaud et plus humide. Même un bout de bactérie morte depuis des millions d’années serait une gigantesque trouvaille !

Le site officiel de la mission (en anglais): http://phoenix.lpl.arizona.edu/
Un site en français : http://orbitmars.futura-sciences.com/

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous  par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

Graffiti Hip Hop de la scène de Montréal

operation-graffiti-hip-hop-graffiteur-graff Opération Graffiti. Toute l’histoire de la création du Café-Graffiti. La relation avec les jeunes. Ce qu’ils ont vécu dans le projet. Ce qu’ils ont fait vivre aux intervenants. Toutes les anecdotes d’un projet qui fait encore parler de lui. Une façon intéressante et originale de soutenir le Café-Graffiti dans sa mission d’aide et de soutien aux jeunes. 19,95$.

Disponible Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/Livres.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

Mots clés Technorati : ,,,,

Cet alligator est un antibiotique

Cet alligator est un antibiotique

(Agence Science-Presse) – Après avoir servi à fabriquer des sacoches et des souliers, les alligators pourraient servir à fabriquer de nouveaux antibiotiques, plus puissants que leurs prédécesseurs. Alors que les médecins s’inquiètent de la prolifération de bactéries résistantes aux antibiotiques courants, des biologistes ont isolé récemment dans le sang de ces charmants reptiles des protéines capables de tuer des microbes jusqu’ici résistants. En fait, il y a quelques années que les biologistes suivent cette piste, l’un des arguments étant que reptiles et amphibiens partagent leurs environnements d’eau stagnante avec une telle profusion de microbes peu recommandables qu’ils ont bien dû développer, au fil des millions d’années, des résistances quelque peu utiles.

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous  par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

Guide d’intervention de crise auprès de personnes suicidaires

guide-d-intervention-de-crise-personne-suicidaire-suicide-intervention-prevention-suicide-rates-suicide Le guide d’intervention auprès de personnes suicidaires démystifie le suicide. Il permet d’aider les proches à reconnaître les signes avant-coureur du suicide et de déterminer qu’est-ce qui peut être fait pour soutenir la personne en crise.

Une section du guide est réservée aux endeuillés par suicide.

Le livre est disponible au coût de 4,95$.
Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/Livres.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

La bactérie leur est tombée sur la tête

La bactérie leur est tombée sur la tête

(Agence Science-Presse) – Saviez-vous que les bactéries peuvent faire pleuvoir? En soi, il ne faudrait pas s’en étonner: comme elles sont partout dans l’atmosphère, elles peuvent elles aussi exercer une pression sur les nuages, au même titre que les particules d’iode de fer ou de glace. Mais c’est une analyse récente des composés organiques présents dans de la neige tombée en 19 endroits distincts de la planète, qui permet pour la première fois d’en avoir une idée. Brent Christner et ses collègues, de l’Université d’État de la Louisiane, décrivent dans Science le rôle d’une protéine contenue dans la bactérie P. synringae, qui «accroche» des molécules d’eau entre elles, jusqu’à ce que ça tombe. En même temps, ce processus serait une façon par laquelle ces bactéries retournent sur le sol, d’où elles proviennent, poursuivant ainsi leur cycle de vie.

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous  par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

conte-illustre-enfant-jeune-ecrivain-livre-illustrationConte illustré ralliant l’imagination débordante de Patrick Viger, un jeune de 15 ans, l’expérience littéraire de Raymond Viger et les illustrations professionnelles de Victor Panin. Patrick Viger a commencé à écrire en duo avec son père dès l’âge de 8 ans. Cette écriture a commencé par un jeu; une façon d’établir une relation entre un père et son fils. Ce conte illustré a été écrit pour le plaisir et l’amusement. 4,95$

Disponible Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/Livres.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel

L’apesanteur augmente la virulence des bactéries

L’apesanteur augmente la virulence des bactéries, Dossier espace

(Agence Science-Presse) – En septembre 2006, des salmonelles ont eu droit à un voyage gratuit à bord de la navette Atlantis, histoire de regarder comment elles apprécient l’apesanteur. Si en de telles conditions, les astronautes se livrent à d’étranges ballets chorégraphiques, les salmonelles, elles, deviennent plus virulentes! Les astronautes ont emmené avec eux des salmonelles tandis qu’un échantillon témoin restait sur Terre. Au retour, les deux échantillons ont été inoculés à des souris. Les salmonelles revenues de l’espace se sont montrées plus virulentes, tuant plus rapidement et à plus faible dose les malheureuses souris.

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous  par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

poesie-urbaine-jean-simon-brisebois-art-de-la-rue Poésie urbaine. Renaissance. Depuis 1997, Jean-Simon Brisebois s’est découvert une passion pour écriture. Il s’implique activement dans divers projets communautaires dans Hochelega-Maisonneuve.
Renaissance est un recueil de pensées et de poèmes parlant autant de son amour de la vie que d’espoir. 4,95$

Disponible par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/Livres.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

Dosage sur (dé) mesure

Dosage sur (dé) mesure
Anne Cazaubon – Agence Science-Presse

Gorge sèche. Un verre d’eau peut-être ? Ça ne passe toujours pas. Et pourtant Jean-Claude St-Onge le maintient : s’il contractait «une infection bactérienne menaçante», il ne se gênerait pas pour avaler une pilule. Mais mieux vaut prévenir que guérir ! Un adage que ce professeur de philosophie au Collège Lionel-Groulx a fait sien. À l’en croire, on pourra bientôt lire «Se soigner peut tuer» sur les emballages de produits pharmaceutiques.

En 2004, ce philosophe, qui enseigne à ses heures perdues l’économie, avait défrayé la chronique en sortant un livre sur les véritables dessous de l’industrie pharmaceutique. «L’envers de la pilule», un livre de chevet qui trône désormais sur toute bonne armoire à pharmacie digne de ce nom. À grand renfort d’exemples relevés dans l’actualité, il y démontre aussi comment les multinationales du médicament gonflent les coûts de recherche et de développement pour justifier la mise en marché de nouvelles pilules «miracle» qui s’avèrent généralement plus chères et moins efficaces que les bons vieux remèdes. De quoi faire remballer à toutes les grand-mères leur bicarbonate de soude.

C’est donc gyrophare hurlant qu’il est venu administrer une petite piqûre de rappel aux participants de l’École d’été de l’Institut du Nouveau Monde, comment l’anti-inflammatoire Vioxx, présenté comme une révolution médicale, a tourné au cauchemar humain et financier ; comment l’utilisation de l’Avandia pourrait être liée aux 60 000 à 100 000 infarctus depuis sa mise sur le marché il y a huit ans. «Une déception sentimentale ou la timidité sont devenues des pathologies mentales, conséquences de la phobie sociale. Et quand ce constat est énoncé par un cadre de chez GlaxoSmithKline, je crois qu’il faut s’interroger», ajoute-t-il. Des questions sans réponses.

Face à lui, une cadre de chez Sanofi-Adventis, Joëlle Sissmann, rappelle à qui veut bien l’entendre la mission première de la recherche clinique : contribuer à l’allongement de l’espérance de vie. «C’est une industrie qui gère les risques et les patients, mais c’est aussi une industrie à risque» explique-t-elle, avant d’ajouter «Et comme le risque zéro n’existe pas…» Gloups!

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous  par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

poesie-urbaine-roberto-mayerjours-de-nuit Poésie urbaine. Jours de Nuit. Roberto Mayer. 11,95$

Entre en mon univers, infiniment petit. Que se libère ta galaxie. Entre, là, tu es ton enfer, ton paradis. Ton repère y est enfoui. Entre, il ne manque que toi en ces mots. En ces vers dont j’aime me croire l’auteur.

Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/Livres.html
 
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel