Échanger autour d’un verre et d’une cigarette

Réseaux sociaux

Alcool et cigarette: des moments d’échanges

En tant que journaliste, mais surtout en tant que personne, je dois faire face à une réalité: je suis à contre-courant d’un réseau social. Je n’aime ni fumer ni boire de l’alcool. En somme, je suis hors d’un lieu d’échange et d’information.

Delphine Caubet         Dossiers Alcool et drogue, Société.

Crédit photo: Fabien Agon

En général, pendant une pause cigarette ou autour d’un verre, il s’échange des histoires, des anecdotes… allez, sortons les grands mots… ce sont presque des moments d’intimité.

Bien évidemment, il est possible de vivre ces expériences en dehors (et heureusement qu’il ne faille pas de l’alcool pour ça!), mais en tant que non fumeuse, j’ai conscience de passer à côté d’un lieu d’échange. Je ne sais pas si ce sont les endorphines dégagées qui font cet effet, mais il y a une intimité qui se crée.

Si parmi vous il y a des gens qui ne boivent pas d’alcool, vous savez comment refuser un verre peut rapidement devenir le centre de l’attention d’une soirée. Ce n’est ni par croyance ni par «platitude», je n’aime simplement pas le goût. À ce jour aucune bière n’a su me satisfaire, très peu de vins et autant de liqueurs. Pourquoi devrais-je me forcer à en avaler dans ce cas? Par convention sociale?

Dans un monde où l’on prêche la tolérance et l’ouverture d’esprit, j’ai encore du mal à trouver quelque chose de sans alcool lorsque je sors. Pas un thé, on s’entend. Je suis ravie que mes amis puissent avoir leurs bières ou vins, mais moi aussi j’aimerai un peu de diversité. Après tout, les cocktails sans alcool ne sont pas nés d’hier non plus.

Et vous, avez-vous déjà eu un malaise à être celui ou celle qui ne boit/fume pas ?

Autres textes sur Alcool et drogue

La programmation 2015 est affichée sur le site du bistro.

VOS COMMENTAIRES SUR L’intimité autour d’une cigarette ou d’un verre

Bistro le Ste-Cath

bistro restaurant où manger bonne bouffe est montréal homa resto souper spectacleUn restaurant, une chaleureuse terrasse. Pour une rencontre entre amis ou en famille, les chefs du Bistro le Ste-Cath sauront vous offrir une cuisine réinventée et originale à un prix abordable.

Situé en plein coeur d’Hochelaga-Maisonneuve, au sud du Stade Olympique, à l’est de PIE-IX. 4264 Ste-Catherine est.

Bistro le Ste-Cath est opéré par l’organisme communautaire le Journal de la Rue. Tous les profits servent à financer notre intervention auprès des jeunes.

Pour informations et réservations: (514) 223-8116 ou bistro@le-ste-cath.com.

VOS COMMENTAIRES SUR L’intimité autour d’une cigarette ou d’un verre

Rue Ontario: Le trèfle et Rémi Paquin

Une polémique pour Hochelaga-Maisonneuve

Un resto-bar pour Ontario

Un pub irlandais sur Ontario coin Charlemagne dans Hochelaga-Maisonneuve

Raymond Viger  Dossier Bistro le Ste-CathRestaurantTout le monde en parle

rémi-pierre paquin le trèfle pub irlandaisRémi-Pierre Paquin, à Tout le monde en parle, nous présente pourquoi il a ouvert le pub irlandaisle Trèfle dans Hochelaga-Maisonneuve.

Rémi-Pierre Paquin y mentionne qu’il est bien intégrer dans le quartier… Ce n’est malheureusement pas ce que j’entends sur le terrain. J’entends beaucoup de plaintes sur le Trèfle.

Légende urbaine: la taverne irlandaise le Trèfle aurait été longue à ouvrir parce que c’était une vedette qui était en arrière de ce commerce. Toujours plus long et plus difficile quand ça appartient à une vedette. Ça coûte toujours plus cher quand c’est une vedette… Parce qu’ils ont full de cash à dépenser… et à perdre. Dit la légende urbaine.

La question qui tue

le trèfle pub irlandais rue ontario hochelaga-maisonneuve homa rémi-pierre paquinPourquoi une vedette comme Rémi-Pierre Paquin peut ouvrir un pub et en parler dans les semaines qui suivent à Tout le monde en parle?

Pourquoi des entreprises d’économie sociale ou des organismes communautaires ouvrent des Bistro, des restaurants et qu’on ne réussit pas à avoir quelques instants à Tout le monde en parle?

Je suis fru… possiblement.

Je suis en conflit d’intérêt… possiblement.

Je suis le directeur général d’un organisme communautaire. Nous avons ouvert le Bistro le Ste-Cath. Sans budget. Sans publicité. Pourquoi n’avons-nous pas de visibilité comme le Trèfle réussit si facilement à avoir?

Ma blonde me dit qu’un gars comme Rémi-Pierre Paquin n’est pas à Tout le monde pour la seule raison qu’il vient d’ouvrir sa taverne irlandaise. Il y est pour sa présence dans un film avec Michel Côté, La théorie du KO. Cela lui donne la possibilité de faire de la publicité gratuite sur son pub irlandais.

En conclusion

D’un côté, une vedette payerait plus cher et c’est plus dur parce qu’il est une vedette plein de cash.

De l’autre, ils ont plus de facilité pour avoir un peu de visibilité sur leur nouveau projet.

Bistro le Ste-Cath
4264 Ste-Catherine est, Montréal (une rue à l’est de PIE-IX)
(514) 223-8116
http://www.le-ste-cath.com bistro@le-ste-cath.com

Pour ne pas manquer les nouveautés, inscrivez-vous à notre info-lettre sur le site http://www.le-ste-cath.com.

Merci d’inviter Le Ste-Cath parmi vos amis Facebook: Bistro le Ste-Cath.

La programmation 2015 est affichée sur le site du bistro.

VOS COMMENTAIRES SUR Le trèfle, Rémi Pierre Paquin et la rue Ontario

Bistro le Ste-Cath

drapeau-l-ste-cathUn restaurant, une chaleureuse terrasse. Pour une rencontre entre amis ou en famille, les chefs du Bistro le Ste-Cath sauront vous offrir une cuisine réinventée et originale à un prix abordable.

Situé en plein coeur d’Hochelaga-Maisonneuve, au sud du Stade Olympique, à l’est de PIE-IX. 4264 Ste-Catherine est.

Bistro le Ste-Cath est opéré par l’organisme communautaire le Journal de la Rue. Tous les profits servent à financer notre intervention auprès des jeunes.

Pour informations et réservations: (514) 223-8116 ou bistro@le-ste-cath.com.

VOS COMMENTAIRES SUR Le trèfle, Rémi Pierre Paquin et la rue Ontario

Les multiples tentations du jeu

Les multiples tentations du jeu

Rox Ann   Dossiers Gambling et jeu compulsifGamblers anonymes, Alcool et drogue

cenne_volante Intervenante auprès des joueurs excessifs, j’en ai vu des personnes en détresse… avec l’envie de s’en sortir. Parce qu’elles étaient vraiment rendues dans le «fond du baril».

Inversement, il y en avait d’autres avec de la motivation, du bon vouloir et tout ce que vous voudrez… jusqu’à ce que le chèque du premier arrive pour quelques-uns ou la paye pour les autres. Parmi eux, il y en a qui ont fait une thérapie juste pour dire qu’ils la faisaient… d’autres voulaient vraiment la vivre… Deux contextes complètement différents qui influent grandement sur le résultat final.

Tout miser… jusqu’à la raison

Toutes les raisons sont bonnes pour jouer mais les bonnes raisons pour arrêter se font plus rares. Avec la petite bière ou la ligne de coke, vient les «gratteux» ou la machine. Ils sont les héros du jeu, capables de battre le hasard parce qu’ils ont tellement perdu la veille que ça ne se peut pas que «ça ne paye pas» !

Prendre un verre pour se donner encore plus de chance de gagner avant et pendant le jeu… et prendre encore un verre pour oublier l’argent du loyer, des comptes et de l’épicerie qui vient de passer dans la machine.

J’en ai vu qui ont perdu des condos, des maisons et qui ont vendu leur char sur un coup de tête pour aller jouer. Si ce n’était que le matériel qu’ils risquaient de se faire saisir… Mais finalement, la famille, les amis et les collègues de travail s’en vont. Ça aussi, je l’ai vu.

Thérapie par dessus thérapie

Trois, quatre thérapies pour certains! Des rechutes… et même des idées suicidaires, jusqu’aux tentatives. La honte, le désespoir, l’endettement, la solitude «même plus une larme pour pouvoir pleurer…» C’est la réalité, et ce n’est sans doute pas un hasard que tout cela vienne avec le jeu.

La question que je me pose c’est: pourquoi attendre d’être seul avec plus rien au monde pour penser, peut-être, suivre une thérapie, aller chercher de l’aide.

Tentation du jeu

C’est sûr qu’avec toute la tentation, «ce n’est pas un cadeau»! En allant au dépanneur pour acheter une pinte de lait, il y a un beau gros «pad de gratteux», n’est-ce pas tentant? Maintenant, il y a même des moniteurs qui présentent les gagnants, les lots à gagner, etc. À la pharmacie, la caissière qui demande «une petite loto avec ça?» Les publicités à la télévision, les affiches… tout ce qui nous entoure publicise et banalise le jeu. Combien de bars dans votre région possèdent des machines à loterie vidéo? Dans certaines villes, on organise même des voyages au casino! Une cinquantaine de dollars et voilà le voyage payé, dîner compris!

La santé mentale, pas important?

Dans bien des endroits, je me suis fait refuser d’apposer de la publicité pour l’organisme où je travaille… Pourquoi ? Peut-être par peur de perdre de la clientèle et de l’argent? On donne des «gratteux» aux enfants, on crée déjà l’illusion du gain facile en très jeune âge. J’ai déjà entendu, dans les groupes de thérapies, qu’on cache les cigarettes dans les dépanneurs mais pas la loterie… On parle d’une question de santé physique parce que la fumée c’est cancérigène. Mais que fait-on avec la santé mentale des joueurs ?

C’est à se demander, «si on ne cherche pas le trouble…» Posez-vous des questions! Essayez de trouver les réponses. Le hasard, on ne peut rien y changer.

Vaut mieux prévenir que guérir…

Reflet de Société, Vol.17, No 2, Février/Mars 2009, p.8

Autres textes sur le suicide

Textes sur Gamblers Anonymes

autres textes sur alcool  et drogue.

Autres textes sur Toxicomanie

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous  par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

Battle breakdance hip hop des meilleurs breakers de Montréal

video-breakdance-hip-hop-break-breaker-how-to-breakdancing Extreme Supreme Science
Vidéo VHS, compétition de break-dance.

Skywalker, Omegatron, Psycho Red, Silo, Trackmaster, Strike 3, Jayko Superstar, Speedy, Place Pieces (Maximum Efficiency), Tiger, Dj Frank Boulevard, Dj Devious.
Vidéo VHS 25$

Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/Video.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

L’ amour sur Internet

L’amour sur Internet

Dossier Sexualité.

(Agence Science-Presse) – Cette fois, ça y est, les bars sont bel et bien surclassés : aux États-Unis, davantage de couples se sont formés l’an dernier grâce à Internet que grâce à tout autre lieu de rencontre. Selon un sondage Harris mené auprès de 10 000 personnes qui se sont mariées pendant une période de 18 mois en 2006-2007, 19% se sont rencontrées en ligne, suivi du travail (17%) et des rencontres favorisées par les amis (17% aussi).

Le même sondage mené auprès de 5000 personnes en 2004-2005 arrivait à 14% en ligne, contre 17% pour les amis et 20% pour le travail. Et plus on vieillit, plus Internet l’emporte : chez les 45-54 ans, ce sont 31% des couples qui doivent leur rencontre à Internet contre seulement 18% pour les 20-44 ans. Selon Andrew Fiore, un chercheur spécialisé en « rencontres en ligne » à l’Université de Californie, l’avenir est à Internet, à mesure que les technologies pour évaluer « l’autre » l’emporteront sur la description que font les participants d’eux-mêmes.

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous  par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

Guide d’intervention de crise auprès de personnes suicidaires

guide-d-intervention-de-crise-personne-suicidaire-suicide-intervention-prevention-suicide-rates-suicide Le guide d’intervention auprès de personnes suicidaires démystifie le suicide. Il permet d’aider les proches à reconnaître les signes avant-coureur du suicide et de déterminer qu’est-ce qui peut être fait pour soutenir la personne en crise.

Une section du guide est réservée aux endeuillés par suicide.

Le livre est disponible au coût de 4,95$.
Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/Livres.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

Mots clés Technorati : ,,,,,,,,,

Le casino, les vidéo-pokers et les bars

Gambling et jeu compulsif

Le casino, les vidéo-pokers et les bars

Raymond VigerDossier Gambling et jeu compulsif, Loto-Québec

Je viens de rencontrer un tenancier de bar du quartier. Il me dit qu’il doit aller à une formation spéciale pour apprendre à questionner et sensibiliser un joueur qui pourrait être compulsif.

Ce n’est pas de gaieté de coeur qu’il se prépare à cette formation. Mais elle est obligatoire s’il veut conserver ses vidéo-pokers. Il essayait de s’imaginer d’avoir à confronter un de ses clients qui a perdu sa chemise dans un de ses vidéo-pokers et d’avoir à le sensibiliser au gambling. Il se demandait aussi pourquoi lui devait jouer à l’intervenant avec ses gamblers pendant que Loto-Québec ne le fait même pas avec ses joueurs au Casino? Deux poids, deux mesures pour se donner bonne conscience. Une injustice comme la cigarette qui est maintenant défendue dans son bar pendant que les politiciens ont encore 4 fumoirs sur la colline parlementaire.

Textes sur le Gambling et jeu compulsif;

Témoignage d’un joueur compulsif

Comment fidéliser un gambler?

DVD prévention gambling et jeu compulsif

Être le conjoint d’un gambler

Le prix à payer pour devenir un gambler

La Sérénité pour un joueur compulsif

Biz Locolocass et le gambling

Éléonore Mainguy, ex-croupière du Casino

Did Tafari Bélizaire, casino, jeu compulsif et suicide

Jeux de cartes entre amis

Statistiques du pile ou face

Responsabilité de Loto-Québec

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

apres-la-pluie-le-beau-temps-recueil-de-textes-a-mediter-croissance-personnelle Après la pluie… Le beau temps. Recueil de textes à méditer. Chaque texte révèle un message, une émotion. Un même texte peut prendre un couleur différente selon notre état d’âme.

Le livre est disponible au coût de 9,95$.

Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/Livres.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.