Une décision imminente de Québec ouvrirait la porte au pétrole des sables bitumineux de l’Alberta

Sables bitumineux

Une décision imminente de Québec ouvrirait la porte au pétrole des sables bitumineux de l’Alberta

Dossier Équiterre

Québec, le 12 novembre 2009 – Alors que le ministère du Développement durable, de l’Environnement et des Parcs s’apprêterait à donner le feu vert à une composante du projet Trailbreaker, Équiterre et Nature Québec demandent à la ministre Madame Line Beauchamp de soumettre le projet à une enquête du Bureau d’audiences publiques sur l’environnement (BAPE).

En mai dernier, et malgré une vive opposition de résidents de Dunham, la Commission de protection du territoire agricole autorisait l’usage de terres à des fins autres qu’agricoles pour la construction d’une station de pompage sur l’oléoduc Montréal-Portland, une composante essentielle à la réalisation du projet Trailbreaker.

Par ailleurs, la direction de la Montérégie du MDDEP est à analyser une demande d’autorisation de Pipe-lines Montréal ltée., requise pour la réalisation de son projet en vertu de l’article 22 de la Loi sur la qualité de l’environnement. D’autres composantes de ce projet seront aussi vraisemblablement autorisées de façon isolée.

De l’avis des co-demandeurs, le processus actuel d’autorisation à la pièce des diverses composantes du projet Trailbreaker ne permet pas de bien en saisir les enjeux et d’en évaluer les impacts. Selon Hugo Séguin, coordonnateur aux Choix collectifs d’Équiterre, «seule une enquête indépendante du BAPE donnerait au gouvernement du Québec les éléments nécessaires à une prise de décision éclairée». Christian Simard, directeur général de Nature Québec, ajoute qu’«un débat doit être entrepris sur la raison d’être de ce projet dans le contexte énergétique québécois que l’on connaît et pour évaluer les répercussions que ce projet pourrait avoir sur le bilan québécois des émissions de gaz à effet de serre».

M. Séguin d’Équiterre s’étonne de voir le gouvernement du Québec dire une chose et s’apprêter à faire son contraire «Le gouvernement du Québec dit vouloir être un leader en énergies renouvelables et en même temps, il pourrait autoriser la venue au Québec d’un pétrole hautement polluant(1). On doit faire preuve de cohérence et ne pas se faire complices de la destruction environnementale qui se passe en Alberta».

Rappelons que le projet Trailbreaker de la société Enbridge prévoit l’envoi de plus de 200 000 barils par jour (b/j) de pétrole provenant des sables bitumineux de l’Alberta vers Montréal-Est. Une partie de ce pétrole, environ 80 000 b/j, pourrait y être raffiné et le reste serait acheminé à Portland dans l’état du Maine via l’oléoduc Montréal-Portland qu’exploite Pipe-lines Montréal ltée.

(1) Les émissions de GES du cycle de vie complet d’un baril de pétrole (du puits aux roues) sont de 10% à 40% plus élevées pour un pétrole provenant des sables bitumineux que pour un pétrole de source conventionnelle. Cette différence est mesurée aux étapes d’extraction, de valorisation et de raffinage.

PUBLICITÉ

T-Shirt promotionnel disponible avec votre logo

tshirt-cafe-graffiti-t-shirt-personnalise-votre-logo Soutenez le Café-Graffiti, affichez vos couleurs.

Votre T-shirt Café-Graffiti pour seulement 9,95$. Disponible en rouge, noir ou blanc.

Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/T-shirts-promotionnels-et-personnalise.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

Pour votre T-shirt promotionnel avec votre logo: Café-Graffiti: (514) 259-6900

Des avions autoréparants: résine et époxy

Des avions autoréparants: résine et époxy

Matthieu Burgard                                                  Dossier espace

(Agence Science-Presse) – Avec la flambée du prix du baril de pétrole, les compagnies aériennes sont contraintes à supprimer des vols, à augmenter leurs tarifs et à licencier du personnel. Des scientifiques britanniques pourraient bien les aider à développer des vols plus sûrs, moins chers et moins polluants.

Inspirés par les processus de saignement et de guérison des tissus chez le vivant, des ingénieurs du département d’ingénierie aérospatiale de l’Université de Bristol en Angleterre ont conçu des matériaux composites capables de s’autoréparer. Ces matériaux renferment des fibres de verre creuses. Le Dr. Ian Bond et son équipe ont eu l’idée de remplir la moitié des fibres d’une résine époxyde, comme celle utilisée dans les colles. L’autre moitié des fibres contient un durcisseur. Si une fissure apparaît dans la coque de l’avion en raison de l’usure, d’une surcharge imprévue ou d’un petit impact, les fibres se brisent à l’endroit du choc. La résine et le durcisseur qui s’en écoulent viennent combler la faille avant de se solidifier, un peu comme lorsque le sang coagule autour d’une plaie.

Pour que la résine ait le temps de remplir les interstices avant de durcir, les scientifiques ont mis au point des fibres qui se cassent rapidement. La structure endommagée peut retrouver jusqu’à 90 % de sa résistance, soit un niveau suffisant pour qu’un avion puisse continuer de fonctionner avec sa charge normale. En rajoutant un colorant fluorescent à la résine, cette technique pourrait servir à déceler de petits dommages peu visibles à l’œil nu. Elle pourrait ainsi compléter les procédures habituelles de maintenance et d’inspection au sol.

Les matériaux composites permettent d’alléger la structure d’un avion, ce qui réduit la consommation de carburant et les émissions de CO2. En augmentant la sûreté de ces produits, la technique d’autoréparation pourrait encourager leur utilisation à la place de l’aluminium. Cette nouvelle technologie devrait être commercialisée d’ici quatre ans. Comme il est possible de l’adapter à tous les composites contenant des fibres, les stations spatiales et les automobiles pourraient aussi un jour en être équipées.

Les scientifiques travaillent actuellement à l’élaboration de réseaux vasculaires de fibres où la résine pourrait circuler librement et être renouvelée régulièrement. À la clé de ces recherches, l’imitation de fonctions biologiques comme la régulation de la température, qui seraient utiles pour explorer l’espace.

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous  par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

Battle breakdance hip hop des meilleurs breakers de Montréal

video-breakdance-hip-hop-break-breaker-how-to-breakdancing Extreme Supreme Science
Vidéo VHS, compétition de break-dance.

Skywalker, Omegatron, Psycho Red, Silo, Trackmaster, Strike 3, Jayko Superstar, Speedy, Place Pieces (Maximum Efficiency), Tiger, Dj Frank Boulevard, Dj Devious.
Vidéo VHS 25$

Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/Video.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

Mots clés Technorati : ,,,,,,,,,,,,,,,,,