Concert de piano, la conclusion

 

concert de piano classique Église St-Barnabas St-Lambert

Concert de piano, la conclusion

Chapitre 7     Dossier Francophonie

J’ai assisté à un concert qui a duré 2 heures 30 minutes. Je suis en train d’écrire le 7e et dernier chapitre de cet événement. Cela peut paraître étrange de faire tant de détour pour en arriver à l’événement qui a provoqué tous ces textes. Pas pour moi. Une phrase que j’ai gardé de mon cour de thérapeute :  » Ce n’est pas l’événement qui est important, c’est ce qu’il nous fait vivre « . Pour pouvoir apprécier et être présent émotionnellement aux jeunes, je me dois de prendre conscience de ce que je vivais et de l’assumer.

Si je m’étais limité à ne décrire que le concert, j’aurai été un chroniqueur art et spectacle. J’aurais couvert l’événement avec ma couleur mais ça n’aurai été qu’une simple couverture journalistique. J’ai préféré prendre la plume de l’écrivain. Celui qui écrit sa vie pour mieux la comprendre.

Cette écriture m’aura été fort utile lorsque qu’au début de la trentaine j’ai fait ma dépression qui m’aura mené à 2 tentatives de suicide. Une écriture qui est une forme d’auto-thérapie. Une écriture qui me permet de rester en contact avec ma sensibilité et de lui donner une place privilégiée dans ma vie.

Je me dois aussi de citer la devise de mon professeur de chant, Guy Robitaille.  » Jamais plus vite que lent « . En revivant les événements de ce concert, en prenant le temps de décrire toutes les émotions qui m’ont habité lors de cet événement, cela me permet de ralentir le tourbillon de mes émotions et de m’assurer que je peux assumer tout ce qu’elles ont à me dire.

Parce qu’une émotion est un petit cadeau qui nous vient de notre jardin intérieur. Un message à décoder. Un souvenir à ne pas oublier… Depuis un certain temps, je remets en question plusieurs de mes implications, entre autre, mon blogue qui me prend beaucoup de temps et mes livres que je ne réussis plus à trouver du temps pour les terminer et les publier. Cette écriture que j’avais utilisé pour écrire certains de mes livres me manquait beaucoup.

Ce concert m’aura donné l’occasion de revenir à cette écriture et de donner une orientation différente à mon blogue. Inconsciemment, je le savais, mais la prise de conscience est maintenant plus forte. Parce que je suis capable de pouvoir nommer et identifier clairement la nouvelle orientation qui prend forme.

Quand j’ai écrit certains de mes livres, je partagais mes émotions et mes états d’âmes quotidiennement dans ceux-ci. Le blogue peut servir à recueillir ces états d’âmes. Un peu comme je l’ai fait avec mes livres. Même si je blogue depuis 2 ½ ans, j’ai eu plusieurs périodes où j’avais adopté ce style littéraire. Lors de ma tournée de conférence en France, j’ai écrit 39 billets sur ce que j’ai vécu pendant la tournée, les gens que j’ai rencontré. Le spectacle de François Morency au chapiteau de Bromont avait lui aussi duré 2 ½ heures et j’avais écrit 8 billets sur cette aventure. Il y avait eu les spectacles d’André-Philippe Gagnon au chapiteau de St-Sauveur, Showtime à Trois-Rivières, Motown generation au Théâtre St-Denis, Disney on Ice au Centre Bell… Même des textes sur un rat musqué qui est venu détruire mon jardin d’eau. Je m’étais déjà préparé à faire de même avec le voyage que je prépare à Vancouver sur la francophonie hors Québec.

Tous ces événements n’auront duré que quelques heures mais me permettent de partager tant de choses. Peut-être qu’un jour je trouverais un fil conducteur à tous ces billets et en ferais un autre livre. Qui sait? En attendant, ce qui me désole le plus, c’est que lorsque les Internautes cliquent sur les catégories associées à ces thèmes, ils ont le billet le plus récent vers le plus vieux. C’est donc dire qu’ils lisent l’aventure en commençant par la fin!!!

Est-ce que mon blogue devient un exemple de confusion des genres? Possiblement. Des textes sur ce que je vis, d’autres sur des phénomènes sociaux, drogue, prostitution, suicide, gambling…, des éditoriaux, des prises de position, des questionnements sociaux, des dénonçiations… Finalement, mon blogue me représente avec tous les genres et les styles que j’adopte selon les circonstances.

Merci à Ginette et Normand pour cette invitation à ce concert de fin d’année. Merci Soeur Marie-Paule de vous occuper de soutenir Ginette dans sa démarche. Merci à tous les jeunes, Dylan, Arnaud, Laurence R., Marianne, Noah, Noémie, Geneviève, Audrée, Karyne, Laurence D., Laurence T.L., Carl, Élisabeth, Hugo, François et Nadine pour votre magnifique concert, pour ce que vous m’avez fait vivre pendant ces quelques heures, pour le bonheur que vous avez eu à présenter votre créativité. Merci à tous les parents et amis présents à cette magnifique journée pour m’avoir accepté dans l’intimité de cette journée.

autres textes sur le  suicide:

Autres textes sur la Francophonie

Éducation francophone dans l’Ouest du Canada

Éducation francophone en milieu anglophone. École Gabrielle Roy.

Éducation francophone en milieu anglophone. Écoles Rose-des-vents et Jules-Vernes.

Société francophone de Maillardville, bastion de la francophonie en Colombie-Britannique

La qualité du français dans la blogosphère

Meeting francophone. Le français est-il une maladie en voie d’extinction?

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

l-amour-en-3-dimensions-roman-cheminement-humoristique-croissance-personnelle L’amour en 3 dimensions. Roman de cheminement humoristique. Pour dédramatiser les événements qui nous ont bouleversés. Pour mieux comprendre notre relation envers soi, notre entourage et notre environnement. Peut être lu pour le plaisir d’un roman ou dans un objectif de croissance personnelle.

Le livre est disponible au coût de 19,95$.

Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/Livres.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

Showtime, la salle J.-A. Thompson et Trois-Rivières 1ere partie

Showtime, la salle J.-A. Thompson et Trois-Rivières 1ere partie

La fin de semaine du travail. Wow! Je vais quitter le bureau vendredi en début d’après-midi pour me diriger à Trois-Rivières. J’ai fait l’achat de deux billets pour le spectacle Showtime à Trois-Rivières dans la salle J.-A. Thomson. Je vais en profiter pour me trouver un endroit pour dormir à Trois-Rivières.

J’aurais bien voulu réserver à l’avance l’hôtel mais sur le site Internet où j’ai pu acheter les billets, il est mentionné qu’il n’y a pas d’hôtel à moins d’un kilomètre de la salle de spectacle. Surprenant, mais bon, nous aviserons sur place.

Danielle et moi allons souper dans le Centre-Ville de Trois-Rivières. Nous faisons le tour à pied pour décider quel restaurant va hériter de notre buget réservé au souper. Ça sera le restaurant Angéline qui va gagner la course. J’aurais bien fait le lien Internet sur ce restaurant, malheureusement, ils n’ont pas jugé bon d’avoir un site Internet.

Pour faire le choix du restaurant, nous avons passé devant la salle J.-A. Thompson. Nous avons bien hâte de voir la salle. De l’extérieur, c’est superbe. Un tapis rouge de l’entrée jusqu’à la rue, un portier pour vous ouvrir l’immense porte, un éclairage pour signifier qu’il va y avoir de l’action, de grandes colonnes…

Je suis obligé de me questionner sur la mise en marché des Hôtels du secteur. Pour pouvoir acheter par Internet les billets de Showtime, on tombe sur un site touristique de Trois-Rivières. Pour acheter les billets on se fait transférer sur le site du vendeur de billet. Il y a un onglet pour l’hébergement. Quand on cherche les hébergements près de la salle J.-A. Thompson on nous dit qu’il n’y a rien à moins d’un kilomètre!!!

Erreur de programmation quelque part. Il y a deux hôtels juste à côté de la salle de spectacle. L’Hôtel Gouverneur et le Delta. Vous pouvez laisser votre automobile dans le sous-sol de l’hôtel et passer de l’hôtel, au restaurant et à la salle de spectacle à pied. Et c’était le scénario que je recherchais pour mes 24 heures de vacances. D’une part, je n’ai pas à m’inquiéter d’être le chauffeur désigné. D’autre part, je ne veux pas me casser la tête à trouver du stationnement et à suivre tout le monde pare-choc à pare-choc.

J’ai été ravi d’avoir découvert ce spectacle à Trois-Rivières. Je demeure à Montréal. À Pointe-aux-Trembles. Au bout de l’île pour être plus précis. De chez-moi, Trois-Rivières est à une heure d’automobile. Vous l’avez deviné. De chez-moi, avec un peu de circulation pour me rendre à la Place des Arts ou aux autres salles de spectacle du Centre-Ville de Montréal, je vais mettre presqu’autant de temps!

À Montréal, il y a une très grande concentration de salle de spectacles et d’événements, tous au même endroit. Après avoir fait la découverte des chapiteaux de Bromont et de St-Sauveur, de la route des vins et de plusieurs autres endroits d’animation assez originaux, me voici à découvrir Trois-Rivières grâce au spectacle Showtime. La proximité de Montréal me donne le goût de revenir éventuellement pour d’autres spectacles. Pour me sentir en vacances, il me faut du dépaysement, du changement. 

J’aurais bien pu titrer mon blogue  »Montréal n’est plus la capitale de la culture ». La culture se retrouve partout au Québec. Chaque région a son originalité, des équipements qui lui sont propres…

Bon revenons à notre spectacle. Danielle et moi nous nous dirigeons vers la majestueuse porte. Le portier nous salue en nous ouvrant le passage. Nous nous dirigeons vers les loges au 2e étage. Parce que je voulais avoir les meilleurs billets, je n’ai pas lésiné sur le prix. J’ai prix les plus chers et les meilleurs disponibles au moment de l’achat.

Mais le plaisir de ce spectacle vient peut-être d’arrêter là. J’offre le meilleur siège à Danielle. Galanterie oblige. Je m’assieds à ses côtés. Ai-je la berlue? Je ne peux pas apercevoir plus du tiers de la scène!!! Un chanteur serait au milieu de la scène et je ne le verrai même pas!!! J’ai été scandalisé qu’on me vende un tel billet. Même Danielle ne réussit pas à avoir une vue complète de la scène. Si cela était des billets gratuits, des billets promotionnel, à la limite, je pourrais comprendre d’entendre le spectacle sans rien voir. Et n’oubliez pas que je mesure 6 pieds 2 pouces. Les moins de 6 pieds n’y verraient rien!!!

Il faut tout de même comprendre ma frustration, ma gêne, la honte qui m’envahit… Quand Danielle avait reçu les billets par la poste (c’était une surprise, elle ne le savait pas à l’avance), je lui ai dit que c’était le meilleur billet disponible. Une loge, juste 2 sièges. Pas de voisins à côté de nous. Comme dans le film  »L’impératrice Sisi ».

J’ai été chanceux dans ma malchance. Nous sommes vendredi soir et la salle n’est pas vendu au complet. Danielle va prendre le siège en avant de nous pour mieux voir et moi je vais prendre le sien. Cela va doubler la vue que j’ai sur la scène. Ce n’est pas la perfection, mais c’est mieux que rien.

Vous pourrez lire dans mon blogue de demain ma critique du spectacle Showtime.

http://raymondviger.wordpress.com/2007/09/04/showtime-francois-cossette-et-la-salle-j-antonio-thompson/

http://raymondviger.wordpress.com/2007/08/12/francois-morency-et-le-chapiteau-de-bromont-6e-partie/

http://raymondviger.wordpress.com/2007/08/15/andre-philippe-gagnon-au-chapiteau-st-sauveur/

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous  par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

CD Rap music Hip Hop de la scène de Montréal

cd-rap-music-rappeur-musique-hip-hop-dj-mana-sp-manspino-dynastie-des-morniers CD de musique Ill Legal. Compilation de rappeur et rap music Hip Hop avec Chilly D, DJ Mana, L’intrus, Shades of culture, SP, Patrick Batemen, 01 Étranjj, Ninja P, Virus, Vulguerre, Chance Won, Erratum, Son 2 PT, Manspino, Dynastie des Morniers. 9,95$

Tél: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/Musique-hiphop-rap.html

Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

L’histoire de François Morency, humoriste au chapiteau de Bromont

L’histoire de François Morency, humoriste au chapiteau de Bromont

Août 2007, avec Lyne et Amédé, Danielle et moi avons fait l’aventure du spectacle de François Morency au chapiteau de Bromont. Une projet qui aurait pu être banale mais qui s’est terminé dans une série d’aventures et de découvertes.

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous  par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

conte-illustre-enfant-jeune-ecrivain-livre-illustrationConte illustré ralliant l’imagination débordante de Patrick Viger, un jeune de 15 ans, l’expérience littéraire de Raymond Viger et les illustrations professionnelles de Victor Panin. Patrick Viger a commencé à écrire en duo avec son père dès l’âge de 8 ans. Cette écriture a commencé par un jeu; une façon d’établir une relation entre un père et son fils. Ce conte illustré a été écrit pour le plaisir et l’amusement. 4,95$

Disponible Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/Livres.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel

François Morency et le chapiteau de Bromont

François Morency et le chapiteau de Bromont

Raymond Viger   Dossier François Morency

Il faut parfois aimer l’aventure, l’imprévu pour apprendre à mieux connaître son environnement. Danielle et moi étions parti à Bromont pour assister à un spectacle de François Morency au chapiteau de Bromont. Nous avions invité Lyne et Amédé, deux amis et deux collègues de travail pour assister au spectacle avec nous.

Danielle et moi avions décidé de réserver une chambre pour profiter pleinement de cette soirée. Cette fin de semaine sans travailler représente nos vacances de l’année, faut donc bonifier au maximum cette soirée d’humour. Pour ceux qui ne le savent pas encore, Danielle et moi travaillons 7 jours sur 7. Si tout le monde a le droit à des vacances annuelles en plus des week-ends, pour nous, un week-end de repos est exceptionnel.

Donc, quand on se déplace, on y met le paquet pour vivre une aventure qui mérite d’être vécu. Nous aurons à nous en souvenir pour le restant de l’année. Ou presque. Nous ne sommes pas des workaholic. Cette année nous aurons le droit de prendre quelques week-end!

Est-ce que nous aimons l’humour de François Morency? Je ne pourrais pas vous le dire à ce stade-ci. Cela fait partie de la découverte que nous allons faire. Nous profitons de cet instant pour découvrir un humoriste, l’ambiance des chapiteaux qui les accueillent.

Prévoyant comme je suis, je m’attendais de trouver une chambre facilement après le spectacle. Comme si tous les endroits touristiques n’avaient que cela à attendre que Danielle et moi réservions une chambre. Lorsque Lyne me mentionne que les chambres peuvent être rares et difficiles à trouver, je me risque à prendre le téléphone et tenter une réservation. Moi qui aime l’improvisation, j’ai beaucoup de difficultés à planifier à l’avance mes déplacements. Mais bon, avec un spectacle qui finit à 23:00 heures, je n’aurais sûrement pas le goût de parcourir tous les Cantons de l’est pour trouver cette fameuse chambre.

Je téléphone à l’auberge du château Bromont pour faire ma réservation. Cette auberge est juste à côté du chapiteau. De plus, j’ai pris des billets qui incluent un souper à leur restaurant. Pourquoi coucher ailleurs quand tout se retrouve à quelques pas?

Malheur et damnation, toutes les chambres sont prises. On me conseille d’appeller à l’office touristique de la région. On me réfère au dernier endroit ou il y aurait des chambres de disponibles. Le malheur me frappe encore. Aucune chambre disponible. Je rappelle l’officie touristique. On me trouve un autre téléphone d’un nouvel auberge qui aurait “peut-être” des places disponibles; les jardins intérieurs du lac. Je vais devoir me payer un quinze minutes d’automobiles pour bénéficier de leur service.

Avec quelques hésitations, on me dit qu’il resterait effectivement une chambre pour nous accueillir. Même si c’est contraire à mes habitudes, je la réserve. Puisque c’est un blogue et non pas un livre sur mes pérépities pour assister au spectacle de François Morency, je vous laisse ici pour compléter demain cette anecdote. Nous verrons demain que nous étions vraiment dans le bois et comment on peut se perdre pour se rendre à cette dernière chambre qui nous attendait.

L’histoire complète de François Morency, humoriste au chapiteau de Bromont.

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous  par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

CD Rap music Hip Hop de la scène de Montréal

cd-rap-music-rappeur-musique-hip-hop-l-queb CD de musique Soul, R n B., Hip Hop. Rappeur et rap music de Bu The Knowledgist, L’Queb, HD, Marilyn, Ol1KU. 9,95$

Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/Musique-hiphop-rap.html

Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.