TVA nouvelles avec Charles Lafortune et La Voix

Conflit d’intérêt et controverse?

Nouvelles de TVA et autopromotion

Raymond Viger Dossiers Conflit d’intérêtMédia

dpF8gNNy_400x400Je viens d’entendre que les nouvelles de TVA ont invité Charles Lafortune aux nouvelles.

Ils vont y présenter ses différentes activités 2015 dont le début de l’émission LA VOIX dont il est l’animateur vedette.

La question qui tue

Souvenons que le Conseil de presse a déjà retenu des plaintes de conflits d’intérêts concernant l’utilisation des nouvelles pour faire l’autopromotion de ses émissions de télévision.

Est-ce que Sophie Thibault qui passe en entrevue Charles Lafortune nous fait revivre le même scénario de conflits d’intérêts?

Si la première fois que les nouvelles TVA ont fait l’autopromotion de ses émissions ils ne savaient pas que c’était un conflit d’intérêt, aujourd’hui, ni TVA, ni Sophie Thibault ne peuvent dire qu’ils ne le savaient pas.

Références:

Conseil de presse, 24 octobre 2008, http://ow.ly/HtfbQ

D2008-02-053 Louis Langelier c. Sophie Thibault, chef d’antenne, l’émission « Le TVA 22 heures » et le Groupe TVA

M. Langelier portait plainte contre le réseau TVA pour avoir utilisé « Le TVA 22 heures », du 24 janvier 2008, à des fins d’autopromotion de l’émission « J.E. ». Le plaignant formulait plusieurs reproches en regard de l’indépendance entre les secteurs de l’information et de la publicité, de l’impartialité de l’information ainsi que de l’apparence de conflit d’intérêts.

Le Conseil a retenu la plainte de M. Louis Langelier à l’encontre du Groupe TVA pour autopromotion et conflit d’intérêts.

VOS COMMENTAIRES SUR Charles Lafortune et La Voix aux nouvelles de TVA

Autres articles sur Média

Abonnement au magazine Reflet de Société

magazine revue journal édition journalisme presse écrite communautaireInternet-o-thon pour soutenir le magazine communautaireReflet de Société édité par le Journal de la Rue. C’est le temps de vous abonner pour montrer votre soutien à votre revue sur l’actualité communautaire et sociale. Toute contribution supplémentaire pour soutenir notre cause est la bienvenue.

Pourquoi s’abonner à Reflet de Société?

  • Le citoyen est au cœur de notre mission
  • Un regard différent, critique et empreint de compassion sur les grands enjeux de société
  • Un espace ouvert aux lecteurs pour prendre la parole, partager leurs expérience et faire progresser les débats
  • Un magazine d’information entièrement indépendant, financé par ses milliers d’abonnés aux quatre coins du Québec
  • Tous les profits générés par la vente de Reflet de Société sont remis à l’organisme Journal de la Rue qui offre des services de réinsertion sociale aux jeunes.

Par téléphone: (514) 256-9000, ext.: 1-877-256-9009 Par Internet: http://www.refletdesociete.com/abonnement.html Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

VOS COMMENTAIRES SUR Charles Lafortune et La Voix aux nouvelles de TVA

Julie Snyder, Le Banquier, TVA, Pierre Bruneau, Sophie Thibault et le Conseil de presse

Julie Snyder, Le Banquier, TVA, Pierre Bruneau, Sophie Thibault et le Conseil de presse

Dossier Protection du consommateur

Le 1er janvier dernier, j’ai débuté l’année avec une courte synthèse des plaintes déposées devant le Conseil de presse en 2007. Je trouvais que cette information était d’intérêt public, permettait de mieux cerner les forces et les faiblesses du journalisme que nous pratiquons et, je l’espère, permettra une mobilisation des citoyens pour exiger des médias un journalisme de qualité.

Je reprends donc le flambeau aujourd’hui pour vous présenter un blâme reçu par le groupe TVA de la part du Conseil de presse. Le plaignant, M. David Longpré est membre de la Fédération professionnelle des journalistes du Québec (FPJQ) et enseigne le journalisme au Collège Laflèche de Trois-Rivières. Intéressant de voir l’implication des membres de la FPJQ prendre le temps de dénoncer les médias qui sortent du droit chemin.

Rappelons les faits. Pierre Bruneau accorde une entrevue à Julie Snyder lors de la première de l’émission Le Banquier dans son bulletin de nouvelles de 17 heures. Sophie Thibeault annonce au Téléjournal de 22 heures la venue d’une participante de l’émission Le Banquier aux nouvelles. L’émission Le Banquier est produite par le groupe TVA.

M. Longpré dénonce les faits: « Ces entrevues pouvaient amener le public à confondre information et publicité, entraînant ainsi une confusion des genres et un conflit d’intérêts. Le principal grief dénoncé par le plaignant concernait le manque d’indépendance entre les secteurs de l’information et de la publicité, d’où la présentation de publicité déguisée en information installant ainsi une confusion des genres.

Le Conseil de presse a retenu la plainte de M. Longpré contre le groupe TVA.

Autres textes Protection du consommateur:

Taux promotionnel CIBC VISA et fausses représentations

Quand l’argent des cartes de crédit disparaît de la circulation

Fausses représentations des cartes de crédit

Carte de crédit et taux usuraire

Dépassement de la limite autorisée

Endettement sur carte de crédit

Canadian Tire devient une banque et une carte de crédit

Ressources protection du consommateur

Office de la protection du consommateur du Québec
Montréal: 514-253-6556
Québec: 418-643-1484
Partout au Québec: 1-888-OPC-ALLO (1-888-672-2556)

Option consommateurs
Montréal: 514-598-7288
Numéro sans frais: 1-888-412-1313

Protégez-vous

Rédaction
courrier@protegez-vous.ca
2120, rue Sherbrooke Est, bureau 305
Montréal (Québec) H2K 1C3

Pour un abonnement à Protégez-vous.

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous  par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

poesie-urbaine-roberto-mayerjours-de-nuit Poésie urbaine. Jours de Nuit. Roberto Mayer. 11,95$

Entre en mon univers, infiniment petit. Que se libère ta galaxie. Entre, là, tu es ton enfer, ton paradis. Ton repère y est enfoui. Entre, il ne manque que toi en ces mots. En ces vers dont j’aime me croire l’auteur.

Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/Livres.html

Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

Le Conseil de presse et les médias en 2007

Le Conseil de presse et les médias en 2007

Dossier Journal de Montréal, Protection du consommateur

(Agence Science-Presse) Avec l’année 2007 qui se termine, j’en profite pour jeter un petit coup d’oeil sur les décisions rendues par le Conseil de presse en 2007.

Le Conseil de presse du Québec est un organisme privé, à but non lucratif, qui œuvre depuis plus de trente ans à la protection de la liberté de la presse et à la défense du droit du public à une information de qualité. Son action s’étend à tous les médias d’information distribués ou diffusés au Québec, qu’ils soient membres ou non du Conseil, qu’ils appartiennent à la presse écrite ou électronique.

Le Conseil de presse a statué sur 52 plaintes en 2007. À 24 reprises, soit dans 46% des cas, le Conseil de presse a blâmé un média, rejettant 28 plaintes. Ces plaintes touchaient 17 médias différents: une radio, 2 médias Internet, 2 télévision et 12 médias écrits (70,5%).

Les grands champions des blâmes du Conseil de presse sont le Journal de Montréal (4 blâmes, 16,7%), TQS (3 blâmes, 12,5%), le Journal de Québec, ex aequo avec TVA (2 blâmes chacun, 8,3%). Les autres médias qui ont hérité d’un blâme (4,2%) sont: Canoe, 24 Heures, Globe and Mail, National Post, Chasse et Pêche, Filipino Forum, L’express, La Frontière, Actualités Côtes-des-Neiges, Main Street Journal, le mensuel Le Point, Magazine St-Lambert et CFMV-FM.

La famille de média la mieux représentée dans ce classement des prix citrons est celle de Québécor avec 6 médias (35,3%) pour un total de 11 blâmes (45,8%).

Rappelons que tout citoyen peut porter plainte devant le Conseil de presse. C’est un outil servant la démocratie et permettant de dénoncer les abus. Voici le lien pour connaître le processus de plainte au Conseil de presse.

Ressources protection du consommateur

Office de la protection du consommateur du Québec
Montréal: 514-253-6556
Québec: 418-643-1484
Partout au Québec: 1-888-OPC-ALLO (1-888-672-2556)

Option consommateurs
Montréal: 514-598-7288
Numéro sans frais: 1-888-412-1313

Protégez-vous

Rédaction
courrier@protegez-vous.ca
2120, rue Sherbrooke Est, bureau 305
Montréal (Québec) H2K 1C3

Pour un abonnement à Protégez-vous.

Voter pour ce texte.

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous  par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

T-Shirt promotionnel disponible avec votre logo

tshirt-cafe-graffiti-t-shirt-personnalise-votre-logo Soutenez le Café-Graffiti, affichez vos couleurs.

Votre T-shirt Café-Graffiti pour seulement 9,95$. Disponible en rouge, noir ou blanc.

Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/T-shirts-promotionnels-et-personnalise.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4

Pour votre T-shirt promotionnel avec votre logo: Café-Graffiti: (514) 259-6900

Le Conseil de Presse blâme le Journal de Montréal

Le Conseil de Presse blâme le Journal de Montréal

Raymond Viger Dossier Journal de Montréal

Le Journal de Montréal avait fait un titre exagéré et sensationnaliste en août dernier. Suite à une étude de la chercheure Patricia Erickson à Toronto, la personne qui a fait la une du Journal de Montréal du 15 août avait exagéré et mal interprété l’information en titrant que  »Un élève sur 5 a un couteau ou une arme à feu ».

En reprenant le reportage de leur journaliste, je fais une plainte au Conseil de presse. J’aurais aimé que la défense soit faite par des journalistes pour débattre de cette pratique. La réponse est cependant venue des avocats de Québécor. Avec des termes déconnecté de la réalité journalistique et très généraux, ils ont tenté de dire que le travail avait été fait selon les règles de l’art.

Pour répondre à ces arguments nébuleux, j’ai même appelé la chercheure cité par le Journal de Montréal et reçue une lettre de sa part mentionnant que le titre de la une ne correspondait en rien à la recherche qu’elle avait réalisée.

Le Conseil de presse a tranché et donné un blâme au Journal de Montréal pour son titrage exagéré et sensationnaliste.

Le Conseil de Presse blâme le 24 heures

24 heures, Radio-Canada et le Conseil de Presse

Textes sur les médias

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous  par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

poesie-urbaine-roberto-mayerjours-de-nuit Poésie urbaine. Jours de Nuit. Roberto Mayer. 11,95$

Entre en mon univers, infiniment petit. Que se libère ta galaxie. Entre, là, tu es ton enfer, ton paradis. Ton repère y est enfoui. Entre, il ne manque que toi en ces mots. En ces vers dont j’aime me croire l’auteur.

Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/Livres.html
 
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

Le Conseil de presse blâme le 24 heures

Le Conseil de presse blâme le 24 heures

En 2006, j’ai déposé une plainte devant le conseil de presse contre le quotidien 24 heures. Ce journal gratuit avait repris, sans citer aucune référence, une entrevue que j’avais donné à Radio-Canada sur le graffiti. Une fidèle transcription qui laissait supposer que le journaliste du 24 heures, Jean-Claude Grenier, m’avait rencontré.

Suite à la plainte que j’avais déposé pour plagiat, le quotidien 24 heures avait publié un erratum en mentionnant qu’il s’excusait de ne pas avoir cité que le texte avait été  »inspiré » de l’entrevue de Radio-Canada. J’ai fait opposition à ces excuses en soutenant que la transcription était à ce point fidèle qu’on parle ici de plagiat. S’inspirer laisse supposer qu’on amène quelque chose  de nouveau, ce qui n’était pas le cas.

Le Conseil de presse vient de statuer. Le quotidien 24 heures et Jean-Claude Grenier sont blâmé pour plagiat.

Ce n’est pas parce que c’est un quotidien gratuit que les règles journalistiques ne s’appliquent pas.

http://raymondviger.wordpress.com/2007/05/22/le-conseil-de-presse-blame-le-journal-de-montreal/

http://raymondviger.wordpress.com/2006/08/18/24-heures-radio-canada-et-le-conseil-de-presse/

Textes sur les médias.

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous  par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

Guide d’intervention de crise auprès de personnes suicidaires

guide-d-intervention-de-crise-personne-suicidaire-suicide-intervention-prevention-suicide-rates-suicide Le guide d’intervention auprès de personnes suicidaires démystifie le suicide. Il permet d’aider les proches à reconnaître les signes avant-coureur du suicide et de déterminer qu’est-ce qui peut être fait pour soutenir la personne en crise.

Une section du guide est réservée aux endeuillés par suicide.

Le livre est disponible au coût de 4,95$.
Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/Livres.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

24 heures, Radio-Canada et le conseil de presse

24 heures, Radio-Canada et le conseil de presse

Lorsque Marcel Tremblay, au nom de la Ville de Montréal, a demandé au gouvernement du Québec d’interdire la vente de canettes aérosols aux jeunes de moins de 18 ans, j’ai été demandé en entrevue par la radio de Radio-Canada pour une entrevue. On m’a demandé de trouver un graffiteur qui accepterait de donner son opinion. À toutes les semaines depuis près de 15 ans, journalistes et recherchistes m’appellent ainsi pour des contacts ou des entrevues. C’est avec plaisir que je tente de coopérer du mieux possible à ces demandes qui, parfois, sont exigentes et demandent beaucoup de temps.

La radio de Radio-Canada met en ligne l’entrevue le 8 août. Le 9 août, le 24 Heures à Montréal met en ligne un article signé par Jean-Claude Grenier. Le 11 août, le Tour d’y voir à Trois-Rivières publie un article signé par France R-Lemelin. Ces articles reprennent mot à mot, l’entrevue que le graffiteur et moi avions donné à Radio-Canada.

Cinq points me dérange. 1- S’approprier l’entrevue d’un autre média. 2- Prendre des références d’un autre média sans en nommer la source. 3- Laisser sous-entendre, en me citant, que ces gens m’ont passé en entrevue. 4- Ramener l’information provenant d’un autre média sans avoir un traitement additionnel de l’information, aucun angle nouveau, rien. 5- Finalement, le 24 Heures a poussé l’audace à dire que le graffiteur en question était bien connu et venait du centre-ville. Pure fabulation, on parle ici d’un jeune graffiteur du sud-ouest de la ville et qui n’est pas encore reconnu.

Je n’ai pas eu d’autres choix que de déposer une plainte au Conseil de presse. Cette paresse journalistique, ce manque d’éthique et de rigueur se doit d’être dénoncé. C’est toute la crédibilité journalistique qui en dépend. Je vous tiendrais au courant de la position du Conseil de presse dans cet événement.

http://raymondviger.wordpress.com/2006/08/16/le-journal-de-montreal-les-armes-et-lexageration-ehontee/

https://journaldelarue.wordpress.com/2006/11/28/journalistes-alarmants-envahissants-et-speculateurs/

https://journaldelarue.wordpress.com/2006/11/12/franco-nuovo-et-les-gangs-de-rue/

https://journaldelarue.wordpress.com/2006/11/11/le-suicide-et-les-medias/

https://journaldelarue.wordpress.com/2006/11/11/violence-information-et-desinformation/

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous  par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

Battle breakdance hip hop des meilleurs breakers de Montréal

video-breakdance-hip-hop-break-breaker-how-to-breakdancing Extreme Supreme Science
Vidéo VHS, compétition de break-dance.

Skywalker, Omegatron, Psycho Red, Silo, Trackmaster, Strike 3, Jayko Superstar, Speedy, Place Pieces (Maximum Efficiency), Tiger, Dj Frank Boulevard, Dj Devious.
Vidéo VHS 25$

Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/Video.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.