Apprendre des animaux

Apprendre des animaux

(Agence Science-Presse) – Enseigner aux prisonniers est du temps bien dépensé, quoiqu’en pensent les détracteurs.

Et celui qui émettait récemment cette opinion dans le New Scientist n’a pourtant pas choisi le sujet le plus évident: Marc Bekoff enseigne «la biologie du comportement animal et de la conservation de la nature», dans la prison du comté de Boulder, Colorado. Sa première surprise? C’est l’un des cours les plus populaires.

Sa deuxième: les détenus doivent gagner le droit d’y assister. D’après ce biologiste de l’Université du Colorado, la raison première de cet intérêt est que plusieurs prisonniers —comme plusieurs humains— trouvent plus facile d’établir des contacts avec des animaux: plusieurs ont eu un chien ou un chat qui était «leur seul ami». Et Bekoff avance une autre explication: plusieurs en ont assez de croire que c’est leur «comportement animal» —leur agressivité— qui les a conduits en prison, et ils sont motivés à l’idée d’apprendre que des comportements comme la coopération, l’empathie et l’altruisme sont tout aussi présents dans la nature.

 

PUBLICITÉ

Spectacle Hip Hop Breakdance, Graffiti, DJ et rap

show_image Le Choc des Cultures – Le Hip-Hop rencontre le classique
Spectacle original mettant en vedette: organistes classiques, break-dancers, rappers, DJ et graffiteurs.
L’église Saint-Nom-de-Jésus expose une centaine de toiles peints par des artistes. Plus de cinquante artistes complices présentent « Le Choc des Cultures ». 25$

Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: cafegraffiti.net
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

Effacez mes gènes

Effacez mes gènes

(Agence Science-Presse) – La Grande-Bretagne a été la pionnière dans la constitution de bases de données de l’ADN des criminels ou de personnes soupçonnées d’un crime: le but étant d’avoir sous la main toutes ces données, le jour où on récolte sur les lieux d’un crime de l’ADN non-identifié. Mais le pays va devoir détruire 800 000 des 4 millions et demi de «profils» contenus dans ses archives, a décrété en décembre le tribunal. Il s’agit des échantillons provenant de gens qui avaient été soupçonnés, mais acquittées ou jamais jugées. La conservation de ces données, lit-on dans le jugement, constitue «une ingérence dans le droit à respecter la vie privée des citoyens concernés».

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous  par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

Graffiti Hip Hop de la scène de Montréal

operation-graffiti-hip-hop-graffiteur-graff Opération Graffiti. Toute l’histoire de la création du Café-Graffiti. La relation avec les jeunes. Ce qu’ils ont vécu dans le projet. Ce qu’ils ont fait vivre aux intervenants. Toutes les anecdotes d’un projet qui fait encore parler de lui. Une façon intéressante et originale de soutenir le Café-Graffiti dans sa mission d’aide et de soutien aux jeunes. 19,95$.

Disponible Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/Livres.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

Mots clés Technorati : ,,,,,,,,

Maria Mourani et Mario Dumont chez les Francs-tireurs Richard Martineau et Patrick Lagacé

Maria Mourani et Mario Dumont chez les Francs-tireurs Richard Martineau et Patrick Lagacé

Dossier  Patrick LagacéRichard MartineauMario Dumont Prostitution et Sexualité

On annonce une émission des Francs-tireurs qui portera sur la prostitution. Ayant déjà écrit beaucoup sur le sujet, je décide d’écouter cette émission animé par la nouvelle équipe Richard Martineau et Patrick Lagacé.

Même si ce n’était pas la raison de ma présence devant mon téléviseur, l’émission débute avec Mario Dumont et Patrick Lagacé. J’ai admiré le travail et la présence de Patrick Lagacé. Une excellente recherche au préalable a permis à Patrick Lagacé de poser les bonnes questions. Après que la question était lancé, Patrick Lagacé laisse son invité se démener avec, ce qui permet au téléspectateur de se faire une idée de la vision et de la philosophie de l’invité.

En ce qui concerne le sujet qui m’intéressait, la prostitution débattu entre Maria Mourani et Richard Martineau, désolé, je n’ai aucune félicitation à faire à Richard Martineau. Un spectacle style « derby de démolition », il passe d’un sujet à l’autre, coupe son invité pour faire son spectacle… Ce n’est pas le genre de débat que je trouve intéressant. Ça n’aide en rien la réflexion sur la légalisation de la prostitution et cela ne fait qu’entretenir une série de préjugé sur la question.

J’airais préféré que ce soit Patrick Lagacé qui reçoive Mme Mourani. Richard Martineau compare la légalisation de la prostitution avec le débat sur la légalisation des drogues, de l’alcool et du jeu. Pourtant il n’y a rien de comparable. En ce qui concerne la drogue, l’alcool et le jeu, on parle d’un individu qui a une attirance envers un produit. Pour la prostitution, la grande différence est que le produit est un être humain. On ne peut mettre sur le même pied d’égalité un 40 onces de rhum à la régie des alcools avec une femme que l’on met dans une vitrine.

Grosse généralité de Richard Martineau quand il lance que tout le monde fume du pot! C’est vrai que beaucoup de gens en consomme, mais cela demeure une minorité. M. Martineau extrapole et lance des affirmations gratuites pour faire son spectacle.

Autre jugement lancé par Richard Martineau, « la Mafia ont un code d’honneur, ils règlent ça entre eux ». Est-ce à dire que Richard Martineau n’a pas entendu parlé des juges et des avocats qui ont été tué ou enlevé par la Mafia? C’est vrai que la Mafia tue moins gratuitement que des gangs de rue qui tire partout, mais n’en demeure pas moins qu’ils sont des criminels prêt à tuer toutes personnes, en poste d’autorité ou non, qui se mettent en travers de leur chemin.

Fort peu probable que le citoyen ordinaire se fasse harceler par la Mafia. Mais ils vont infiltrer le pouvoir, la politique, le commerce, la police… D’une façon indirecte, nous subissons l’influence de la Mafia.

Autre généralité de M. Martineau quand il parle de Stella, un organisme qui représente des personnes qui se prostituent. C’est vrai que cet organisme se bat pour des changements de règlementation et qu’on cesse le harcèlement envers les personnes prostituées. D’une part, cet organisme représente combien de personnes qui se prostituent? D’autre part, Stella n’est pas d’accord avec la légalisation de la prostitution que Richard Martineau voudrait avoir. Entre autre, contrairement à Richard Martineau, ils ne veulent pas subir d’examen médicaux et ne subir aucune ingérence de l’autorité dans la prostitution. Très différent de ce la légalisation à la Martineau.

J’aurais tant préféré que cette entrevue avec Maria Mourani se passe avec Patrick Lagacé. Cela aurait permis de faire un vrai débat.

 Autres textes sur Prostitution.

autres textes sur sexualité

Autres textes sur Alcool et drogue 

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous  par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

funbusy-poesie-urbaine-recueil-textesChantal Lee a vécu la violence physique, les abus sexuels et l’enfer de la drogue, mais elle en a triomphé. Malgré la maladie qui l’afflige, elle partage par sa poésie son amour de la vie et son optimisme à toute épreuve. Un livre rayonnant, à l’image de son auteure.

Le livre est disponible au coût de 10,00$.
Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/Livres.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

L’indifférence ou la compassion

L’indifférence ou la compassion

L’indifférence, trop répandue dans le monde, perpétue la souffrance de millions, voir de milliards d’individus.

Les criminels, les dictateurs, les gouvernements, les industriels trop concentrés sur le pouvoir et le profit ainsi que tous les individus inconscients, n’ont que faire des conséquences de leur indifférence.

Les producteurs, distributeurs et vendeurs de narcotiques n’ont aucune pensée pour les conséquences qu’auront leurs marchandises sur la santé physique et mentale de leurs victimes.

Que dire aussi de ceux qui entretiennent la prostitution, la violence générée par les gangs de rue, la violence familiale, les vols perpétrés sur les sans abris et encore bien d’autres cas semblables et pires encore, décrit chaque jours dans les journaux.

Chaque individu concerné, consciemment ou pas, entretien ce cercle vicieux de la domination aux profits de quelques individus qui se foutent éperdument de leurs victimes et ce quoi qu’ils en disent.

Les profiteurs des faiblesses de ces personnes, souffrent d’une absence de compassion envers leurs victimes.

Les nombreuses conséquences de l’indifférence ont des répercussions qui sont impossibles à imaginer, puisque nous ne pouvons prévoir l’ampleur du tort infligé aux victimes ainsi qu’à leurs entourages.

Le seul remède à toute cette indifférence est notre prise de conscience des conséquences désastreuses que l’indifférence peut engendrer.

Nous devons tous être conscients que chaque individu a un énorme potentiel créatif et spirituel qui ne doit surtout pas être détruit mais plutôt développé.

Parce que nous pouvons mettre notre volonté au service du bien être de la société, nous nous devons de réaliser que certaines de nos actions, si insignifiantes soit-elles, peuvent avoir des conséquences négatives sur un individu. Nous nous devons de méditer sur notre présente façon de penser et d’agir et d’y apporter les correctifs nécessaires qui nous permettra de faire, dans notre environnement familial, social et gouvernemental, que du bien à chacune nos actions.

Nous nous devons aussi de prodiguer de la COMPASSION. Tout comme l’indifférence, les conséquences de la COMPASSION ne nous sont pas tous connues, mais soyons confiant que les fruits engendrés par l’amour pour les autres seront des plus savoureux. Plus nous progresserons sur son chemin, plus nous pourrons intégrer dans nos actions quotidiennes de nouvelles façons de faire qui seront toujours aux profits des plus démunis.

Pour nous aider à mieux comprendre la compassion, nous pouvons nous référer à l’histoire du CHRIST, qui tout le long de sa vie l’a prodiguée avec joie à tous les individus et il savait dénicher la personne qui en avait le plus grand besoin. Tous ses enseignements étaient empreints de COMPASSION qui n’avait que pour seul but de nous faire réaliser que l’amour et le service envers les autres étaient le seul remède à toute cette indifférence.

Combattons l’indifférence en adoptant dans notre propre vie son enseignement de s’aimez les uns les autres. Soyons compatissant envers les humains qui ont de grands besoins psychologiques, spirituels et matériels et qui, régénérés par notre exemple, oseront peut-être appliquer cette approche dans leur propre vie.

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous  par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

Spectacle Hip Hop Breakdance, Graffiti, DJ et rap

orgue-classique-hip-hop-breakdance-graffiti-dj-rappeurs Le Choc des Cultures – Le Hip-Hop rencontre le classique
Spectacle original mettant en vedette: organistes classiques, break-dancers, rappers, DJ et graffiteurs.
L’église Saint-Nom-de-Jésus expose une centaine de toiles peints par des artistes. Plus de cinquante artistes complices présentent « Le Choc des Cultures ». 25$

Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/Video.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.